AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266276174
Éditeur : Pocket (08/03/2018)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Lors de sa première mission sur Encelade, satellite de Saturne, la jeune scientifique Sorany Desvœux découvre par accident une nouvelle matière aux propriétés étonnantes. Très vite, avec l’appui de son mentor, l’éminent professeur Henri Stern, se dessine le projet Arca : il s’agit de bâtir une arche propulsée par ce que l’on nomme désormais l’Artefact d’Encelade. Un échantillon d’humanité est ainsi sélectionné pour effectuer un voyage vers La Griffe du Lion, où l’at... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Osmanthe
  01 janvier 2017
Nous sommes au milieu du XXII ème siècle. Ont embarqué pour une odyssée spatiale 3 600 humains, à bord d'un gigantesque vaisseau, une arche dénommée Arca. Sa mission, coloniser une très lointaine planète identifiée comme habitable, la Griffe du Lion. Arca doit la rejoindre en une petite dizaine d'années terriennes seulement grâce à une mystérieuse matière, l'Artefact, découverte quelques années plus tôt sur un satellite de Saturne, Encelade, qui aura le pouvoir de décupler la vitesse de propulsion de l'appareil une fois atteint le seuil de Jupiter.
La jeune scientifique Sorany Desvoeux est la découvreuse, accidentelle, elle a été comme choisie par cette matière étonnante, organique et/ou minérale, on ne le saura jamais. Elle était accompagnée à l'époque par un vieux mentor, le professeur Stern, et une collègue Ireen Tsei.
Sorany devient alors un enjeu considérable pour l'avenir de l'humanité, puisque l'Artefact ne répond qu'à elle, elle est donc embarquée dans l'expédition Arca après la mort du professeur Stern qui était devenu son amant. Mais la pression sur ses épaules est considérable…
Cette expédition est pilotée par le commandant Jonah Aquilio, qui a pris soin d'embarquer son homme de confiance, Frank Fervent, en qualité d'investigateur de bord. Il a pu mesurer sa compétence et ses qualités sur Mars. Au moment même où l'Artefact était découvert, la Terre, surpeuplée et dont les ressources naturelles ont été épuisées essaie de « terraformer » Mars pour la rendre habitable. Mais l'aventure est très laborieuse, et s'avère un échec lorsque des rebelles sabotent les installations nouvelles et les stations mises en place : ces « Loups de Mars » veulent lutter contre le véritable esclavagisme instauré par Terra-Mars à l'endroit de la main d'œuvre qu'elle exploite pour mener à bien les opérations de viabilisation de la planète rouge. Frank se distingue en sauvant des terraformeurs pris au piège d'un énorme attentat. L'officier militaire Aquilio le repère.
Sorany et Frank vont donc se rencontrer sur Arca, et autour du commandant se rapprocher d'autres membres d'équipage dont il faudra d'abord s'assurer de leur loyauté…Maud, Johanna et Kerian. C'est que même si la fiabilité des 3 600 voyageurs a été vérifiée avant le départ, et qu'elle peut être tracée sur chaque individu grâce à un implant électronique, la cohésion de cette véritable société peut être durement éprouvée lors d'un voyage interstellaire de plusieurs années…Et très vite, cela se confirme. Une sorte de secte, appelée Enlil, emmenée par Neti Naditur, alias Ireen Tsei, va tenter de prendre le pouvoir pour faire échouer la mission. Elle est aidée par d'inquiétantes créatures, des scolopendres…qui semblent s'être introduits dans le vaisseau via la porte d'une étrange cabane que seule Sorany pourra franchir…la projetant vers la Griffe du Lion, deux siècles plus tard, où elle sera instruite sur l'avenir de l'humanité, la nature et les motivations des scolopendres, ennemis mortels, et y comprendra les enjeux vitaux de la réussite de l'expédition Arca, recueillant les clés pour la sauver.
Un roman captivant de bout en bout : une construction impeccable qui fait alterner avec régularité et lisibilité le cheminement de nos deux héros, en maintenant un suspense savamment entretenu à chaque fin de chapitre, souvent avec une chute coup de théâtre. Une intrigue sans longueurs ni technicisme inutiles qui reprend le thème classique du voyage dans l'espace et dans le temps, des aliens, de la découverte d'autres mondes…Mais aussi un avertissement intelligent sur la nécessaire solidarité entre les humains face à la montée des périls environnementaux, le non respect de la planète et de la vie, le danger des intégrismes et des mouvements sectaires…Et aussi en toile de fond les ravages de la guerre économique et de l'ultra-capitalisme, qui viendra se loger jusque dans la conquête spatiale : les deux sociétés géantes, Axis et Horizon, se battent sans merci pour dominer l'espace et embrigadent des humains devenus marionnettes d'enjeux qui les dépassent, avec un ordre à peine maintenu par une armée devenue privée elle aussi, Apoastre.
Je me contenterai en bémol de trouver les motivations d'Ireen Tsei pour faire échouer la mission à la tête d'Enlil un peu courtes par rapport aux enjeux, les arguments m'ont parus quelque peu "juvéniles" pour ne pas dire puérils. Et on se demande bien par quel enchantement elle a fait des scolopendres pratiquement des chiens-chiens à son service rapproché....Quelques fautes aussi restées non corrigées (côté éditeur je pense), mais pas de quoi en faire un drame, c'est assez classique sur une première édition. A signaler tout de même pour chipoter et contribuer peut-être à améliorer la chose ?
Ce premier roman de Romain Benassaya est quand même à mon sens une belle révélation, que je salue à ma manière par un 5 étoiles, et qui confirme la grande qualité de la nouvelle SF française.
Grand merci à Babelio et aux éditions Critic pour cette super découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
yogo
  16 mars 2017
Arca de Romain Benassaya est sorti l'été dernier, un pitch prometteur, quelques bonnes critiques, il ne manquait que la version numérique pour satisfaire ma curiosité. (Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un inconditionnel de la lecture dématérialisée, mais cela est une autre histoire...). Après quelques mois d'attente, les éditions Critic ont enfin réalisé mon souhait et Arca est arrivé sur ma liseuse...
Dans un avenir proche mais relativement futuriste, les Hommes ont conquis le système solaire. Mars accueille des colonies qui ont pour projet de la terraformer, plusieurs lunes des planètes géantes sont explorées... bref nous sommes bel et bien présents dans l'espace et ce dès le XXIIème siècle !
Sorany, en compagnie de son professeur et de quelques scientifiques se retrouvent sur Encelade, une lune de Saturne composée majoritairement de glace. Leur but, trouver de la vie sous forme bactérienne. Pas de résultat probant de ce côté là mais Sorany lors d'une exploration fera, par hasard, une découverte qui va changer le cours de l'humanité... un moyen de quitter notre système solaire et de voyager vers les étoiles lointaines.
Frank de son côté, après avoir passé quelques années sur Mars comme terraformateur, est aujourd'hui l'homme de confiance du Commandant Aquilo. Ce dernier a pour mission d'emmener l'Arca, immense vaisseau accueillant 3600 personnes, vers une planète habitable située à une vingtaine d'années lumière de la Terre, grâce à la "technologie" découverte par Sorany.
Dans ce voyage sans retour des dissensions se font rapidement sentir. Une nouvelle religion s'installe progressivement à bord et les adeptes fomentent un "coup d'état" remettant en cause l'autorité du commandant et le projet initial...
Je suis partagé sur ce roman, qualités et défauts s'enchaînent tout au long de la narration, sur le fond comme sur la forme. Ni enthousiasme, ni répulsion juste un résultat en demi-teinte.
Pour ce qui est de la forme, c'est plutôt bien écrit, ça se lit bien. La construction bien que classique, alternant le présent à bord de l'Arca et le passé des différents protagonistes, donne de la profondeur à l'histoire. Un suspense bien entretenu, avec quelques cliffhanger en fin de chapitres donne du rythme au roman. Et dans le même temps quelques longueurs sont à déplorer faisant parfois retomber le soufflé.
Sur le fond, les personnages principaux comme secondaires sont assez stéréotypés et fades, excepté Frank qui se détache du lot. de même les motivations des "méchants" sont assez puériles et manquent singulièrement de relief. D'un autre côté, l'idée générale sans renouveler le genre est bien présentée, de bonnes idées technologiques, malheureusement pas toujours bien explicitées, une vision assez cohérente et crédible de l'univers. Autre point très intéressant, la vie au jour le jour sur Mars, les choix de Frank pour vivre, survivre dans cet enfer rouge, avec des passages assez poignants.
Ce roman aborde de nombreux thèmes, c'est avant tout un huis clos à bord de l'Arca avec tout ce que cela implique dans la relation aux autres, le respect, la tolérance, la liberté. Il y a aussi une dimension politique, économique et écologique dans le récit. Religion et endoctrinement y sont également abordés. Bref, un roman qui aborde des sujets aussi divers que variés.
Au final, Arca est un roman qui sans être exceptionnel permet de découvrir un nouvel auteur (n'oublions pas que c'est son premier roman !) qui a du potentiel. Quelques longueurs, des petits défauts, des situations un peu trop attendues empêchent de se plonger pleinement dans l'histoire. de bonnes idées, une écriture intéressante avec l'art de manier le suspense font de Romain Benassaya un auteur à suivre. Pour ma part, je lirai volontiers son prochain roman.

Lien : https://les-lectures-du-maki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BlackWolf
  18 septembre 2016
En Résumé : J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman de Space-Opera qui nous offre un récit en huis-clos plutôt efficace, offrant de nombreux rebondissements et de mystères. Une aventure humaine qui offre aussi de l'espoir a une humanité en perte de vitesse. L'univers est l'un des gros points forts du roman, que ce soit avec l'Arca vaisseau fascinant, comment dans son contexte politique sur Terre victime de surpopulation et au bord de l'implosion. Les personnages principaux s'avèrent attachants, complexe et soignés, bien porté par une narration alternant présent et flashbacks. Par contre je suis un peu plus circonspect avec les personnages secondaires. Certains remplissent leurs rôles tandis que d'autres m'ont paru manquer de profondeur ce qui joue sur certains instants dramatiques mais rien de non plus trop bloquant. Alors après tout n'est pas non plus parfait, j'ai ressenti quelques longueurs et quelques répétitions, un aspect technologique qui m'a paru manqué d'explications et enfin une impression d'immobilité dans certains aspects comme celui de la mutinerie ou tout un pan du vaisseau parait ne pas réagir. Rien de non plus trop bloquant, mais un peu frustrant. Cela n'enlève rien aux qualités du roman, bien porté par une plume simple et efficace qui, certes, parfois en fait un peu trop.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Xapur
  23 mai 2018
Premier roman de Romain Benassaya, Arca porte le nom de l'arche qui emmène des colons vers une planète habitable qui soulagera une Terre exsangue. Il y a bien eu une tentative de terraformation de Mars, mais celle-ci n'a pas fonctionné. Pour résoudre le problème de la surpopulation terrienne, c'est donc un grand départ qui est réalisé, sur un vaisseau mû par l'Artefact, une substance étrange.
L'héroïne du roman est d'ailleurs Sorany, la jeune scientifique qui a découvert par hasard l'Artefact, sur Encedale, lune de Saturne et qui semble avoir un lien privilégié avec celui-ci. le début du récit alterne passé, avec la découverte de l'Artefact et ses conséquences, et le présent, alors qu'une rébellion couve à bord.
Une nouvelle religion, faisant la synthèse de toutes celles existantes, a en effet étendu son influence via un grand prêtre mystérieux. Et tandis que l'Arca s'approche du point de non-retour, cette religion vise à prendre le pouvoir face à l'équipage. Franck, chef de la sécurité et ancien mineur sur Mars, tente de coincer leur chef et de déjouer leurs plans. Mais il semble que Sorany ait un rôle à jouer, à son corps défendant, d'autant qu'une porte s'ouvre dans une mystérieuse cabane et laisse entrevoir un paysage impossible…
Arca intégrée plusieurs thématiques. L'arche stellaire, bien sûr, avec ce vaisseau qui part coloniser une planète potentiellement habitable. Une nef assez originale avec une forêt tropicale, un aquarium géant ou une structure rappelant un arbre. Les mauvaises conditions sur Terre, notamment la surpopulation qui conduit à des déportations sur Mars, où la terraformation prévue est un prétexte à l'exploitation des richesses du sol par un consortium privé. Cette partie, détaillée via le parcours de Franck en flashbacks, est celle qui m'a le moins plût. Elle est trop longue et recèle quelques facilités scénaristiques peu convaincantes. La religion est également présente, même si elle s'apparente plutôt ici à une secte de fanatiques assez binaires, et aura une explication inédite. Et les révélations concernant l'Artefact sont surprenantes et montent encore d'un cran dans les thématiques abordées. D'ailleurs, Sorany passe de jeune femme assez fallotte à une personne qui prend en main sa destinée et son avenir.
Le roman se lit bien et l'écriture est bonne malgré trop de longueurs (la partie martienne, notamment) et quelques facilités peu crédibles (sans parler d'une mystérieuse cabane perdue dans les bois !). Un livre dont je ne ressort pas entièrement satisfait mais qui montre quand même un bon potentiel.
Lien : https://bibliosff.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Glesker
  28 décembre 2016
L'humanité à bout de souffle expédie vers une planète lointaine une arche, porteuse de vie et d'espoir pour l'avenir. Dit comme ça, on a entendu et vu ça des centaines de fois.
Mais Romain Benassaya arrive avec "Arca" à se démarquer du genre et propose des innovations technologiques intéressantes, brosse le portrait d'une colonisation de Mars surprenante et complexifie le récit avec une intrication temporelle. Au fil d'une intrigue qui alterne entre personnages, époques et lieux, on se plait à se frayer un chemin dans la grande jungle du vaisseau, à subir le quotidien carcéral des "travailleurs" martiens et à fouler le sol d'un ailleurs lointain. C'est trés bien vu.
En revanche, je me suis ennuyé au milieu de ces personnages qui manquent de corps et de psychologie ; à tel point que le vaisseau m'est apparu parfois bien dépeuplé.
Merci à Babelio et aux éditions Critic pour cette lecture, qui nous avaient déjà régalé avec l'excellent "Dominium Mundi", une autre belle histoire d'arche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
OsmantheOsmanthe   30 décembre 2016
C'est là une règle qui a de tout temps été valable : il n'y a pas d'autre alternative à un saut en avant dans le développement de l'humanité que le déclin.
Commenter  J’apprécie          100
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   02 août 2016
- Je trouve étrange que tout le monde évite de répondre à la seule question importante : L'Artefact. Ce mot n'est pas innocent. Il signifie "qui a été fabriqué". Alors je te le demande : fabriqué par qui ?
[...]
- Peut-être, "Artefact" n'est-il pas un nom adapté pour ce que nous avons découvert, avait-elle répondu. Peut-être devrions-nous utiliser le mot "anomalie".
Commenter  J’apprécie          30
Aurelien38Aurelien38   10 novembre 2018
L'Arca n'était pas simplement un vaisseau mais un instrument de terra-formation à part entière, une base de données contenant toutes les informations nécessaires pour fonder une nouvelle civilisation.
Commenter  J’apprécie          10
Aurelien38Aurelien38   11 novembre 2018
Même dans les pires scénarios élaborés par Horizon, sur Terre, une telle situation n'avait jamais été évoquée : la transformation d'une communauté civilisée en une horde de fanatiques sanguinaires, prêts à saborder leur propre vaisseau.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Romain Benassaya (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romain Benassaya
"Arca" de Romain Benassaya éd: Critic
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2814 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..