AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782757897003
368 pages
Points (09/09/2022)
4.1/5   34 notes
Résumé :
Le bonheur était pour demain

Pendant des siècles, les chantres du progrès par la technique et la science appliquée ont promis à l’humanité le bonheur pour demain. L’emballement numérique et la perspective de technologies « révolutionnaires » ou « disruptives » ont redonné un nouveau souffle aux promesses d’un monde technologique meilleur, d’abondance et de bonheur pour tous.

Non content de tailler en pièces ce « technosolutionnisme » bé... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Louise1200
  26 juin 2021
L'effet environnemental des futures technologies, bien qu'étiquetées "vertes", réparatrices, ou salvatrices, a toutes les chances d'être mortifère à tous les points de vue : ressources, énergie, déchets. Mais il apparaît de plus en plus évident qu'à la question environnementale s'ajoute désormais celle de l'impact cognitif, social, anthropologique du déploiement rapide et universel des nouvelles technologies.
Commenter  J’apprécie          21
Passemoilelivre
  16 décembre 2019
le sous titre du livre : "les rêveries d'un ingénieur solitaire" reflète bien la teneur de cet essai, mais,sont-ce vraiment des rêveries? le bon sens très éclairé par une culture d'ingénieur curieux de l'auteur, nous donne des indications pour un comportement plus "consomacteur" que nous devrions avoir. "un activisme fractal" comme le dit Aurélien Barrau serait salutaire.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Louise1200
Louise1200  
En littérature, ce qu'on n'appelle pas encore la science-fiction s'impose comme le genre utopique par excellence, touchant les domaines techniques et éthiques. Le romancier et essayiste Herbert George Wells en est le prophète incontesté. Wells ose tout, se trompe parfois, vise souvent juste. Bien sûr, personne ne croit sérieusement - pas plus qu'aujourd'hui - à la possibilité de voyager dans le temps ou de rendre les corps invisibles. Mais avec les progrès de la chirurgie, pourquoi ne pourrait-on transformer les animaux en sous-hommes comme dans L'Île du docteur Moreau (1896) ?
Commenter  J’apprécie          20
Louise1200
Louise1200  
Prends garde, lectrice inattentive, lecteur distrait : malgré son titre, ce livre n'est pas une méthode de développement personnel. L'emploi du présent, "Le bonheur est pour demain" aurait été plus dynamique et plus approprié. Mais décidément non, nous n'y inviterons personne à commencer sa deuxième vie, libérer son cerveau, cultiver sa sérénité, s'autocoacher ou pratiquer la pensée positive.
Commenter  J’apprécie          10
Louise1200
Louise1200  
Les annonces de changements, de découvertes, de nouveaux horizons sont donc d'autant plus efficaces qu'elles émanent de personnes, de formats et d'organismes variés, mais aussi qu'elles sont assénées comme des vérités, sans exprimer le moindre doute. C'est en particulier le cas chez les futurologues professionnels et les différents "experts" - quelles que soient les erreurs passées, les leurs ou celles des autres -, à croire que l'aura médiatique vient autant du ton doctement employé que de la capacité d'analyse et d'anticipation.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200
Louise1200  
Historiquement, les gains d'efficacité ont toujours été annihilés ou surpassés, à l'échelle globale, par l'accroissement du volume de consommation. Une nouvelle ligne de train grande vitesse ne remplace pas une ligne aérienne, mais la complète; les moteurs d'avion qui consomment moins ont permis l'essor des vols low cost; le covoiturage de longue distance ne fait que réduire le nombre de voitures sur la route, il crée de nouvelles opportunités de déplacement, moins chères, voire vide les trains...
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200
Louise1200  
L'éloignement crée mécaniquement de l'indifférence. On peut militer pour les droits de l'homme ou la défense des salariés tout en achetant "made in China" sans trouble particulier; il est moralement plus difficile (mais pas impossible, naturellement) d'empoisonner ou d'arnaquer un client qu'on doit regarder "les yeux dans les yeux", alors que tous les acteurs qui s'unissent pour farcir les produits agroalimentaires d'additifs divers ont probablement moins de scrupules et ne font que leur travail.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Philippe Bihouix (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Bihouix
Philippe Bihouix, Sophie Jeantet et Clemence de Selva vous présente son ouvrage "La ville stationnaire : comment mettre fin à l'étalement urbain ?" aux éditions Actes Sud. Entretien avec Jean Petaux.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2650514/philippe-bihouix-la-ville-stationnaire-comment-mettre-fin-a-l-etalement-urbain
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : collapsologieVoir plus





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
213 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre