AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782381672724
Scrineo (15/02/2024)
3.31/5   13 notes
Résumé :
Bienvenue dans les Trois-Royaumes, où seuls les rêves semblent avoir encore le pouvoir de changer le destin...
Alors qu'un froid glacial règne sur le pays, seuls les rêves semblent avoir encore le pouvoir de changer les destins. Nombreux sont ceux qui rejoignent la Cité engloutie afin d'obtenir une interprétation de la part de Liom, le haleur de rêves.

La seule à ne pas attendre que ses rêves se réalisent est son amie d'enfance, Keenouk, une gi... >Voir plus
Que lire après La Malédiction d'ArgileVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,31

sur 13 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis
Un roman original, avec une plume extrêmement poétique, qui est en complète adéquation avec le côté onirique du livre.

Les personnages sont très travaillés et l'auteure ne leur laisse aucune place, aucun libre arbitre, le destin est là pour se charger d'eux.

Ce roman est assez original, a la fois par son thème et par son écriture. Néanmoins, je pense que ce roman ne fera pas l'unanimité.

J'ai apprécié les sujets assez forts, traités dans les différents chapitres. J'ai également apprécié, les chapitres courts qui donnent du rythme au récit

Quant a l'estampille Young adulte, je reste sceptique, certains passages sont assez rudes.

L'auteure a vraiment fait un choix qui n'est pas sans risques avec ce roman.
J'ai passé un beau moment de lecture, une belle découverte et une auteure à suivre.

Je remercie Babelio et les éditions Scrineo pour cette découverte.
Commenter  J’apprécie          566
La couverture est très belle, très attirante et le résumé donne envie de se plonger dans le livre sans tarder !

J'ai aimé l'histoire qui se profilait, ainsi que les personnages qui nous sont tous présentés au début et que nous suivons en alternance ! Ce monde laisse présager plein de noirceur et de violence mais aussi des rêves et de la beauté !

Tout est là pour faire une super lecture et je suis déçue d'être déçue par ce roman qui a tout pour lui, jusqu'à sa structure ! Mais... tout est survolé, absolument pas développé ! Tant les personnages, esquissés, que les intrigues, résolues rapidement après un cheminement qui m'a semblé parfois très long !

Les relations, amitié ou amour, entre les personnages ne sont pas du tout expliquées et pour Kee et Lark, c'était plus que nécessaire, je n'ai pas compris le pourquoi du comment !

Plein de bonnes idées et d'amorces qui auraient mérité 2 voire 3 volumes, tant il y a de chemins à parcourir !

J'ai refermé le livre, frustrée, comme si on m'avait enlevé le bonbon de la bouche ! Dommage car l'écriture est agréable à lire, il n'y a pas de fautes qui coupent la lecture et l'autrice a fait montre d'une imagination débordante pour un monde qui semblait prometteur !

Je remercie L Editeur et l'équipe de Babelio de m'avoir offert ce livre que je voulais lire depuis sa sortie.

Challenge 50 Objets 2024/2025 : Ecriture
Challenge Multi-Défis 2024
Masse Critique mai 2024
Commenter  J’apprécie          180
Un roman assez singulier, qui risque de diviser.

Nous sommes plongés dans un monde mystérieux, où les rêves et prédictions ont une importance essentielle, et nous suivons les points de vue de plusieurs personnages, venus de peuplades différentes, qui se dirigent vers un point de bascule dans leur Histoire.

Très sombre et violent, bourré de symbolique et à la plume assez poétique, ce roman m'a un peu déstabilisée. le récit est un peu cotonneux, entre le rêve et le cauchemar, et on ne comprend jamais tout à fait vraiment ce qui fait ce monde maudit, dévasté. On saisit des bribes de compréhension au vol, au fil des pages, mais, en ayant refermé le bouquin, je serai bien en peine de vous dire ce qu'il s'est passé, ce qu'est tout à fait cette fameuse malédiction d'Argile, ou ce que sont les rêves qui parsèment l'ouvrage. On est plongés dans cette ambiance assez dérangeante (certaines scènes sont vraiment choquantes, n'hésitez pas à regarder les trigger warnings, il y a vraiment des moments très glauques), on suit des personnages dans un genre de mythe païen, où chacun est le jouet d'un destin qui le dépasse et où tous semblent converger l'un vers l'autre, mais on ne comprend pas très bien vers où il vont, et ils se dévoilent au travers d'un voile un peu onirique.

J'aurais aimé me laisser emporter par la poésie et la symbolique, mais du coup, je suis restée perplexe, à côté de l'histoire, ne comprenant pas du tout où on m'amenait. Certaines sensations me resteront, je pense, plus que l'histoire en elle-même (notamment liées à mon choc à la lecture de scènes perturbantes, notamment avec des enfants déshumanisés et cannibales – c'est glaçant et la lecture met vraiment tous les sens en éveil, la plume de l'autrice étant particulièrement évocatrice). Il aurait probablement fallu que je me laisse voguer, mais je suis une lectrice plutôt terre à terre et ce côté très métaphorique m'a vraiment perdue. Mais je pense qu'il parlera probablement à des lecteurs plus poètes que moi… et que d'autres vont vraiment détester : c'est le genre de roman qui laisse difficilement indifférent et qui est un peu hermétique.

En tous cas, merci beaucoup à Netgalley et aux éditeurs pour cette expérience de lecture.
Commenter  J’apprécie          23
Jeanne Bocquenet-Carle a su nous imprégner de chaque personnage du livre. Chaque chapitre est consacré à un personnage et grâce à cela nous arrivons à comprendre celui-ci et à s'imprégner de ses pensées et de ses sentiments. Nous suivons Keenouk, Liom, Inouk, Daggeir, Azénor, Lark al Landör, Solemn, Djira, Caillou et Maigre. Malgré la multitude de personnages la lecture est très facile à comprendre et je ne me suis jamais mélangée ou perdue dans la compréhension de ce monde nouveau.

Ce livre est un chef-d'oeuvre, nous rentrons dans un monde imaginaire où les destins de nos héros centre-chocs et où les rêves deviennent réalités. J'ai adoré toutes les histoires de chaque personnage, j'ai aimé les connaître et les suivre et j'ai adoré tous les suspens qui s'ensuivent. Chaque destin est lié pour le meilleur ou pour le pire et nos héros n'ont pas le choix de suivre leur destinée car cela est écrit sur chacun d'eux.

J'ai adoré la destinée de Keenook qui est très loin de ce que j'aurais pu imaginer. C'est une battante, une combattante et une survivante. Malgré toutes les péripéties qu'elle a endurées, elle a su se relever c'est une belle preuve de courage.

Cette histoire est émouvante, parfois cruelle et cannibale, mais malgré ces moments sombres elle nous sert à aimer l'histoire, à nous imprégner de ce monde imaginaire et à faire devenir ce roman un grand chef-d'oeuvre

L'Autrice a su créer un monde imaginaire entre principautés, flibustière, haleure de rêves, guerrier, chiens maudits et enfants cannibales. Tout un monde créé et expliqué en un livre avec une histoire qui se tient et qui nous tient en haleine. Félicitations à Jeanne Bocquenet-Carle qui a su nous transporter dans un monde imaginaire et une histoire palpitante où tout est compréhensible et incroyable dans un seul roman.
Commenter  J’apprécie          30
Une chose est sûre, c'est qu'en lisant le résumé de ce roman, je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi onirique. le style d'écriture de l'autrice est très poétique et m'a habilement transporté dans cet univers aux allures assez lyriques. le contraste entre les événements violents qui y sont décrits et cette plume était assez déroutant et envoûtant. Cela a piqué ma curiosité et je n'ai pas vu les pages défiler. Il faut dire aussi que les chapitres sont assez courts et permettent de mettre du rythme à la lecture. Un point que j'ai beaucoup aimé également, c'est que le récit était ponctué de rêves de chacun des protagonistes. Au début, tout est flou, mais plus l'historie défile et plus les rêves et histories s'entrecroisent, donnant du sens au travail de l'autrice.

Concernant l'histoire en elle-même, elle était assez abstraite -ce qui est en raccord avec le style onirique de la plume-, mais j'ai trouvé cette approche très intéressante. J'avais l'impression de me laisser flotter au-dessus du récit, d'être transportée par les événements et la poésie des phrases. C'est une sensation que je n'ai jamais ressentie lors d'une lecture et ce fut une très belle expérience ! Attention, n'allait cependant pas crois que le récit est léger, pas du tout. Il y a de nombreux triggers warnings qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes. Je vous demanderai donc de faire attention lorsque vous vous lancerez dans cette lecture.

Côté personnages, il y en a un certain nombre et on suit le point de vue de chacun. Je trouve que c'est un choix judicieux au vu de la petitesse du roman -moins de 400 pages-. Ça permet de les cerner plus facilement et de pouvoir s'attacher à eux. de mon côté, le personnage qui m'a le plus marqué, c'est Kee. Je l'ai trouvé réfléchie et courageuse. J'ai été également surprise de me retrouver dans la peau d'animaux. Cela rajoute un côté encore plus original au récit.

Pour conclure, j'ai passé un très bon moment de lecture et je pense m'en souvenir pendant un moment.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Elbakin.net
08 mars 2024
La malédiction d’Argile laisse ainsi un sentiment profond d’inachevé. On le referme avec l’impression d’être passé à côté. Pourquoi ? L’autrice ne fait qu’effleurer – finalement – son univers. La faute à un choix d’écriture assez bancal où les points de vue différents se superposent en filigrane pour finir par se rejoindre. Des chapitres courts – malgré une belle écriture – qui font que le lecture n’explore qu’en surface l’intrigue, le world-building et les personnages.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
« Cent vies de chiens pour une vie de reine.
Cent morts de chiens pour une nuit de reine. »
Commenter  J’apprécie          00
Demain est loin. Il faut une vie pour l'atteindre.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jeanne Bocquenet-Carle (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne Bocquenet-Carle
Avec Samantha Bailly, Jeanne Bocquenet-Carle,Charlotte Bouquet, Olivier Gay et la participation de visiteurs-lecteurs des Imaginales !
Vidéo réalisée par Jade Sequeval (https://500px.com/jadesequeval).
autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (42) Voir plus



Quiz Voir plus

SURVIVRE - Jeanne Bocquenet-Carle.

Où l'histoire commence t-elle ?

En Provence.
En Normandie.
En Alsace.
En Bretagne.

15 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Survivre de Jeanne Bocquenet-CarleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..