AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266200028
576 pages
Pocket (06/05/2010)
4.29/5   121 notes
Résumé :

De sa famille Vincent ne sait rien, ou presque. Aussi, à la mort de sa femme et de son fils, se tourne-t-il vers ses racines, ses origines - vers le passé, faute d'avenir...

Malgré la réprobation tacite de son père, Vincent se jette donc à la recherche de cette grand-mère, Valentine, disparue en juin 1944, sans laisser de trace. Se pourrait-il que ce soit cette vieille dame, au nom inconnu, internée depuis cinquante ans dans un asile charenta... >Voir plus
Que lire après Au bord des cendresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 121 notes
5
11 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un coup de coeur pour moi, que cet excellent roman. Il contient tous les éléments d'une grande saga familiale.Tout y est : les héros avec des personnalités différentes, de l'Histoire, de l'action, du suspense, du romantisme.L'écriture est fluide, le style est rythmé.
L'auteur réussit à nous faire vivre avec les personnages, de suivre leurs souffrances et leur joie, en montant crescendo, jusqu'au dénouement final.
Quand on commence la lecture, on rentre petit à petit dans l'histoire et ensuite tout s'enchaîne et quand on le referme, on est triste de l'avoir terminé et ébahi du dénouement.

Pour un premier roman ,c'est une réussite et je le verrais bien adapté au cinéma.
Lien : http://carnetslecturesophie7..
Commenter  J’apprécie          100
Ce livre est particulier dans sa construction, l'auteur ayant choisi d'alterner plusieurs narrateurs au sein d'un même chapitre, donnant du rythme et faisant que les pages se tournent toutes seules. L'histoire commence et s'achève dans les années 90 mais l'essentiel du roman a pour cadre la seconde guerre mondiale. Vincent va tenter de comprendre tout un pan de l'histoire de sa famille à travers sa grand-mère Valentine, et surtout savoir si elle est toujours vivante en enquêtant sur ce qui lui est réellement arrivé.

Si l'histoire est romancée, elle s'appuie néanmoins sur des évènements historiques bien réels, ce qui donne une vraie force au récit. Les personnages sont des gens tout à fait ordinaires, dans le sens noble du terme, qui doivent faire des choix quand la guerre éclate et qui tentent de vivre malgré tout.


Lien : http://lesbonheursdesophie.o..
Commenter  J’apprécie          90
Pour un premier roman, une belle réussite ! L'auteur nous fait revivre l'histoire entre 1036 et 1044 à travers une saga villageoise. Les personnages sont saisissants d'authenticité, le déroulement des événements va crescendo pour finir de manière bouleversante. Tout m'a séduit dans ce livre : le rythme, la constructions et surtout l'écriture qui malgré une tragédie mille fois présentée réussit à nous tenir en haleine jusqu'à la fin. Un livre à mettre entre les mains des générations qui n'ont pas connu cet enfer. M.B.
Commenter  J’apprécie          60
Un excellent roman à plusieurs voix.
On plonge dans les existences que chamboulent la Grande Histoire.
C'est tout simplement magnifique, haletant, prenant. Un vrai beau livre comme je n'en n'avais pas lu depuis longtemps.
On aborde les replis des âmes de chaque personnage et on sonde ainsi son coeur, ses sentiments...
Une magnifique saga comme on en fait plus.
A plébisciter.
Commenter  J’apprécie          70
que d'émotion à la lecture de ce livre... une belle quête à la découverte d'un douloureux passé familial
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Bonjour,
Lecteur assidu depuis l'âge de 20 ans, il y avait bien longtemps, une éternité que je n'avais lu un livre aussi poignant et émouvant.
L'auteur Jean François Bouygues a donné la parole à chaque personnage et par cette originalité on ressent et vit avec chacun d'eux dans leur long cheminement de leur vie, de leurs destins, dans une France de 1936 à 1945. Amours, Amitiés, Trahisons, Souffrances, Douleurs, Emotions, Humour, tout y est. Une leçon d’humanité.
Tout commence par Vincent qui se lance à la recherche de sa grand-mère Valentine portée disparue en 1944. Est-elle cette vieille dame qui se cache sous une autre identité. Dès les premières pages on ne peut plus lâcher ce roman magnifique où tous les sentiments humains sont dépeints, les plus beaux comme les moins nobles. Les 100 dernières pages vous prennent aux tripes et votre cœur en est secoué à jamais dans le dénouement du récit qui nous rappelle AU DEVOIR DE MEMOIRE DANS LA France profonde.
Incontestablement, cette chronique familiale où chacun peut se retrouver ou retrouver des parents est une Merveille d’Ecriture.
Une réussite… Un diamant pur, une pépite.
Un grand bravo à l'Auteur.
Commenter  J’apprécie          80
Bonjour,
Lecteur assidu depuis l'âge de 20 ans, il y avait bien longtemps, une éternité que je n'avais lu un livre aussi poignant et émouvant.
L'auteur Jean François Bouygues a donné la parole à chaque personnage et par cette originalité on ressent et vit avec chacun d'eux dans leur long cheminement de leur vie, de leurs destins, dans une France de 1936 à 1945. Amours, Amitiés, Trahisons, Souffrances, Douleurs, Emotions, Humour, tout y est. Une leçon d’humanité.
Tout commence par Vincent qui se lance à la recherche de sa grand-mère Valentine portée disparue en 1944. Est-elle cette vieille dame qui se cache sous une autre identité. Dès les premières pages on ne peut plus lâcher ce roman magnifique où tous les sentiments humains sont dépeints, les plus beaux comme les moins nobles. Les 100 dernières pages vous prennent aux tripes et votre cœur en est secoué à jamais dans le dénouement du récit qui nous rappelle AU DEVOIR DE MEMOIRE DANS LA France profonde.
Incontestablement, cette chronique familiale où chacun peut se retrouver ou retrouver des parents est une Merveille d’Ecriture.
Une réussite… Un diamant pur, une pépite.
Un grand bravo à l'Auteur.
Commenter  J’apprécie          40
J'ai obéi. J'ai approché la chaise de la table. Elle était recroquevillée dans son fauteuil comme à son habitude, et elle a commencé à parler, d'une voix lente et précise. Elle a parlé ainsi durant trente-six jours en me racontant tout ce dont elle se souvenait.
Le matin du trente-septième jour, je me suis installé à ma table de travail, à l'hôtel du Lac ; j'ai sorti une feuille blanche, j'ai ouvert mon stylo à plume, et j'ai écrit, en haut de la page, en lettre capitale :
CHAPITRE 1...
Commenter  J’apprécie          60
Avec le retour des enfants du pays,
Avec le retour après la guérison,
Avec les souvenirs d'une saison finie,
C'est dans les gares de nos villages
Que les trains déposent quelques années
de jeunesse au milieu des visages...
Commenter  J’apprécie          30
Voilà La Rallonge qui arrive. C’est Susie, la sœur de la petite, que j’appelle La Rallonge. Cette fille là, ce n’est pas une fille, ce n’est pas une femme, c’est une paire de jambes ! Elle a des jambes tellement longues, qu’on dirait une rallonge, précisément.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jean-François Bouygues (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Bouygues
Bande annonce de "Au bord des cendres"
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (266) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3165 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}