AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Paul Bensimon (Éditeur scientifique)François Piquet (Éditeur scientifique)Michel Remy (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070113743
2096 pages
Éditeur : Gallimard (20/10/2005)

Note moyenne : 4.59/5 (sur 11 notes)
Résumé :

De Beowulf (VIIIe siècle) à Simon Armitage (né en 1963), ce volume propose des poèmes choisis parmi les œuvres de cent quatre-vingt huit auteurs, ainsi que de nombreux textes anonymes. Les versions françaises sont dues à soixante-douze traducteurs.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Derwijes
  26 juin 2015
Ce que j'aime avec les éditions La Pléiade, c'est qu'on sait ce qu'on a. Si la couverture vous dit que vous tenez entre les mains une anthologie bilingue de la poésie anglaise, vous savez que vous aurez une anthologie complète qui couvrira toute l'histoire de la poésie anglaise, avec en prime le charme si particulier d'un livre de la Pléiade.
Au niveau du contenu, on est gâté, évidemment. Des poèmes anglo-saxons épiques, laissés dans leur version originale, on traverse toute L Histoire pour finir au XXIème siècle. le nombre de poètes présent est faramineux, et les poèmes choisis représentent leurs auteurs à merveille. Après, certains comme Shakespeare ou Wordsworth sont plus gâtés que d'autres, mais que voulez-vous, c'est ça, d'être une star...
L'introduction du livre est bien agréable elle aussi. C'est un résumé de l'histoire de la poésie anglaise, peut-être rendue un peu difficile par les nombreuse références et termes utilisés, mais le tout passe bien. En fin de livre: une courte biographie de chaque auteur, placées là plutôt que dans le coeur du livre pour éviter de chambouler l'agencement des pages bilingues. Courtes, ces biographies n'en restent pas moins importantes pour comprendre les auteurs.
Cette anthologie étant vendu à un prix élevé -entre 80 et 120 euros-, je conseillerais d'essayer d'abord de l'emprunter dans une bibliothèque / médiathèque et de la feuilleter avant de décider si vous la voulez dans votre bibliothèque. Si oui, vous serez ravis de constater qu'elle y brillera de mille feux et que tous vos invités vous regarderont soudainement avec un regard plein de respect pour vous, qui avez, pensent t-ils, lu et dompté ce mastodonte littéraire comme on dompterait un éléphant sauvage. C'est alors que vous sentirez une sueur froide vous coulez dans le dos: en vérité, vous ne l'avez pas lu, seulement feuilleté à la va-vite, quelques pages par-là, quelques pages par-ci, vous n'avez lu que les auteurs que vous connaissez ! Mais n'en ayez pas honte: plus de 1000 pages de poésie bilingue, ça ne s'engloutit pas comme un J.K. Rowling.
Cette anthologie, c'est un plat de luxe, très raffiné. Il peut vite vous gaver, mais si vous l'abordez par petites bouchées, en prenant votre temps et en savourant ces vers et rimes, vous vous rendrez vite compte de deux choses: 1) les anglais vachement fortiches en poésie 2) Vous n'avez jamais dépensé de l'argent plus intelligemment qu'en achetant cette anthologie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka   05 mars 2015
À PARIS AVEC TOI

Ne me parle pas d'amour. J'en ai eu les oreilles rebattues
Et les pleurs affluent quand j'ai vidé un verre ou deux.
Je suis dans tes propos un blessé.
Je suis un otage. Je suis un naufragé.
Mais je suis à Paris avec toi.

Oui, je suis furieux de la façon dont j'ai été embobiné
Et j'accepte mal le pétrin dont j'ai dû me sortir.
J'admets que je suis sous le coup d'un échec en amour
Et peu m'importe de savoir quel va être notre cours.
Je suis à Paris avec toi.

Cela t'ennuierait si nous n'allions pas au Louvre,
Si on se foutait de cette foutue Notre-Dame,
Si on laissait tomber les Champs-Élysées
Pour rester ici dans cette miteuse
Vieille chambre d'hôtel
À faire ceci et cela
Pour telle et telle raison
À apprendre qui tu es,
À apprendre ce que je suis.

Ne me parle pas d'amour. Parlons de Paris,
Ce petit bout de Paris sous nos yeux.
Il y a une fissure au travers du plafond
Et les murs des l'hôtel se craquèlent
Et je suis à Paris avec toi.

Ne me parle pas d'amour. Parlons de Paris.
Je suis à Paris avec ton moindre geste.
Je suis à Paris avec tes yeux, ta bouche,
Je suis à Paris avec...toute ta zone sud.
Est-ce que cela te gêne ?
Je suis à Paris avec toi.


IN PARIS WITH YOU
Don't talk to me of love. I've had an earful
And I get tearful when I've downed a drink or two.
I'm one of your talking wounded.
I'm a hostage. I'm maroonded.
But I'm in Paris with you.

Yes I'm angry at the way I've been bamboozled
And resentful at the mess I've been through.
I admit I'm on the rebound
And I don't care where are we bound.
I'm in Paris with you.

Do you mind if we do not go to the Louvre
If we say sod off to sodding Notre Dame,
If we skip the Champs Elysées
And remain here in this sleazy

Old hotel room
Doing this and that
To what and whom
Learning who you are,
Learning what I am.

Don't talk to me of love. Let's talk of Paris,
The little bit of Paris in our view.
There's that crack across the ceiling
And the hotel walls are peeling
And I'm in Paris with you.

Don't talk to me of love. Let's talk of Paris.
I'm in Paris with the slightest thing you do.
I'm in Paris with your eyes, your mouth,
I'm in Paris with... all points south.
Am I embarrassing you?
I'm in Paris with you.


JAMES FENTON
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
coco4649coco4649   30 décembre 2019
La force qui pousse la fleur…


Extrait 2

La main qui fait tourbillonner les eaux dans la mare
Trouble le sable mouvant, qui enchaine le souffle du vent
Gonfle la voile de mon linceul.
Et je suis muet pour dire le pendu
Et le ciment que le bourreau fait de ma glaise.

Les lèvres du temps sucent la tête de la fontaine comme des
  sangsues ;
L’amour goutte à goutte se rassemble, mais le sang épandu
Apaisera son mal.
Et je suis muet pour dire la saison du vent
Et le ciel que le temps tisse autour des étoiles.

Et je suis muet pour dire la tombe de l’amant
Et le ver tout pareil qui se tortille et rampe vers ma couche.


//Dylan Thomas (1914 – 1953)
(Traduit de l’anglais par Hélène Bokanowski)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
coco4649coco4649   09 novembre 2018
 
 
L’abeille industrieuse n’a pas le temps d’être chagrine.


//William Blake (1757 – 1827), Proverbes de l’Enfer, Traduit de l’anglais par Pierre Leyris.
Commenter  J’apprécie          140
coco4649coco4649   30 août 2020
Tiède toile



Il manque aux enfants les mots pour exprimer la chaleur du jour,
L’intense parfum de la rose d’été,
L’épouvante, au soir, par les noirs déserts du ciel,
L’épouvante, quand passent, tambour battant, les grands soldats.

Mais nous avons les mots pour tiédir la colère du jour,
Les mots pour émousser de la rose la fragrance cruelle.
Nous conjurons la nuit au-dessus de nos têtes,
Nous conjurons la peur et les soldats.

C’est la tiède toile du langage qui nous enveloppe
À l’abri d’un excès de joie, d’un excès de crainte,
Et nous devenons verts comme la mer, mourons sans chaleur
Dans la saumure et la faconde.

Mais si nous laissons nos langues perdre leur retenue
Rejetant le langage et son humide étreinte,
Avant de mourir, plutôt qu’à l’instant de la mort,
En bravant le vaste éclat du jour à l’enfance,
En bravant la rose, le ciel sombre et les tambours,
À coup sûr nous deviendrons fous, à en mourir.


//Robert Graves (1895 – 1985)

/ Traduit de l’anglais par Anne Mounic
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   09 novembre 2018
 
 
La Honte est le manteau de l’Orgueil.


//William Blake (1757 – 1827), Proverbes de l’Enfer, Traduit de l’anglais par Pierre Leyris.
Commenter  J’apprécie          110

Video de Bernard Brugière (1) Voir plusAjouter une vidéo

Anthologie bilingue de la poésieanglaise
Olivier BARROT présente l'ouvrage d'un collectif d'auteurs dont Bernard BRUGIERE"Anthologie bilingue de la poésieanglaise" assis à une table du café "Le Rostand" à Paris, dans le 4ème arrondissement. ITW de l'écrivain sur son oeuvre qui présente la particularité d'être en anglais sur un page avec tratduction en français en face à face
Dans la catégorie : Poésie anglaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Poésie anglaise (101)
autres livres classés : poésie anglaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Bernard Brugière (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
928 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre