AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Gattégno (Directeur de publication)Pascal Aquien (Préfacier, etc.)
ISBN : 2070112667
Éditeur : Gallimard (14/05/1996)

Note moyenne : 4.68/5 (sur 42 notes)
Résumé :
La collection LCI Wiki se compose de compilations d??uvres du domaine public qui sont librement accessibles sur internet, en particulier sur le site wikisource, mais pas seulement. Les textes d?un même auteur sont regroupés en un seul volume numérique, pour la plus grande commodité du lecteur. Des mises à jour seront apportées aux volumes.Contenu de ce volume :ThéâtreSalomé, écrite en français, 1893 Une femme sans importance, 1894L?Importance d?être constant, 1895Ro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
PiertyM
02 mai 2014
Salomé
Une autre version de l'histoire de Jean-Baptiste, le prophète qui a eu le privilège de baptiser Jésus-Christ. C'est lui qui avait reconnu en celui-ci le messie, l'homme qui devait arriver. Jean-Babtiste qui a eu le courage d'annoncer les moments troubles qui devaient arrivés au peuple juif et qu'il fallait à tout homme pécheur de se repentir. Celui-là qui a eu le courage de dénoncer publiquement les malversations d'Hérode, l'homme qui a tué son frère pour hériter et de son royaume et de sa femme, de même que les péchés de celle-ci ont été révélés au grand jour par ce même prophète. Ce qui lui a valu la prison...
Cette version D'Oscar Wilde nous présente l'autre facette de l'histoire. Celle des persécuteurs du prophète plus précisément de la belle, l'envoûtante et l'ambitieuse Salomé...
Salomé avait promis de baiser la bouche du prophète Iokanaan, un prophète intransigeant qui n'ouvre sa bouche que pour affliger les âmes qu'il estime perverses. Salomé l'a finalement fait même si la tête du prophète ne se tenait plus sur ses deux épaules... Quelqu'en ait été le prix... Elle était parvenue à son objectif...
Aussi cruel peut être Hérode en récompensant la danse de Salomé avec la tête décapitée du prophète Iokanaan, il n'a pu supporter la cruauté de la belle Salomé parue tout d'un coup plus que sorcière à ses yeux...aussi crie-t-il "Tuez cette femme !"... pendant qu'elle baisait la bouche du décapité...
Une petite pièce de théâtre très bouleversante!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B04 octobre 2012
(Selon la traduction de Jean-Michel Déprats p. 1304 du volume Pléiade)

GERALD : Mais il y a différentes sortes de femmes, n'est-ce pas?
LORD ILLINGWORTH : Dans la bonne société, il n'y en a que deux: celles qui mettent du fard et celles qui n'en mettent pas.

UNE FEMME SANS IMPORTANCE (Acte III)

Cependant, le texte original étant le suivant:

GERALD. Still, there are many different kinds of women, aren't there?
LORD ILLINGWORTH. Only two kinds in society: the plain and the coloured.

et sachant qu'Oscar Wilde ne se privait jamais d'un bon mot ou d'une formule assassine, même si la réponse d'Illingworth est déjà, en l'état, hautement sujette à interprétation, il apparaît évident que l'auteur a également joué sur la polysémie du mot "plain". Aussi, faut-il probablement entendre dans cette réplique :

"il y a deux types de femmes: les laides et celles qui se maquillent."

Je ne connais pas la traduction d'Actes Sud, peut-être rend-elle mieux en français cette sublime vacherie de Wilde à l'endroit des femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SeirenSeiren05 mars 2012
De profundis

J'ai eu mes illusions, moi aussi. Je croyais que la vie s'annonçait comme une brillante comédie et que tu en devais être l'un des gracieux personnages. Elle s'est révélée être une révoltante et répugnante tragédie.
Commenter  J’apprécie          90
PilingPiling31 août 2011
EASTER DAY

The silver trumpets rang acroos the Dome :
The people knelt upon the ground with awe :
And borne upon the necks of men I saw,
Like some great God, the Holy Lord of Rome.
Priest-like, he wore a robe more white than foam,
And, king-like, swathed himself in royal red,
Three crowns of gold rose high upon his head :
In splendour and in light the Pope passed home.
My heart stole back across wide wastes of years
To One who wandered by a lonely sea,
And sought in vain for any place of rest :
"Foxes have holes, and every bird its nest.
I, only I, must wander wearily,
And bruise my feet, and drink wine salt with tears."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
johnfooljohnfool06 février 2012
« L'artiste est le créateur de belles choses. [...] il n'y a pas de livre moral ou immoral. Les livres sont bien ou mal écrits. Voilà tout. [...] Aucun artiste ne désire prouver quoi que ce soit. Même une vérité générale peut être prouvée. [...] Tout art est plutôt inutile. »
Commenter  J’apprécie          60
SeirenSeiren02 mars 2012
De profundis

A aucune période de ma vie, rien n'a jamais eu pour moi la moindre importance, comparé à l'art. Mais, pour un artiste, la faiblesse n'est rien de moins qu'un crime quand c'est une faiblesse qui paralyse l'imagination.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Oscar Wilde (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Oscar Wilde
Le livre d'Oscar Wilde que n'aime pas Cécile Coulon
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle






Quiz Voir plus

Quiz sur Oscar Wilde

De quelle nationalité est Oscar Wilde ?

écossaise
irlandaise
anglaise
galloise

10 questions
197 lecteurs ont répondu
Thème : Oscar WildeCréer un quiz sur ce livre