AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367730016
Éditeur : DILISCO DIVERS (02/05/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Paris à l'aube de l'exposition universelle de 1900. Le nouveau cirque débarque dans les rues de la capitale. Une sacrée aventure commence pour les enfants de la Bohème : courses poursuites, défis... Beaucoup de rêves et de découvertes dans cette cour des miracles. Une histoire originale écrite par Pascal Brissy et illustrée par Barbara Brun.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  29 juin 2013
Ce n'est que depuis cette année, grâce à mon « job », que je me suis lancée dans la lecture d'albums pour enfants. Complètement ignorante sur le sujet il y a encore quelques mois, je cherche dorénavant à approfondir mes connaissances dans le domaine. Des albums amusants, certains qui parlent du quotidien des enfants (aller à l'école, aller sur le pot), des classiques (Ponti, Ungerer…), des petits, des grands, des très courts ou des plus longs, des jolis et des moins jolis… je prends vraiment plaisir à découvrir tous ces livres différents que nous offrent les auteurs et illustrateurs.
Ainsi, lorsque j'ai vu Les Chemins de Bohème dans les propositions de la dernière Masse Critique de Babelio, je n'ai pas hésité longtemps avant de cocher la petite case attenante… et je ne regrette pas ! Dans le monde des albums pour la jeunesse, si le texte a son importance, il n'est rien sans les illustrations qui l'accompagnent ! Je ne suis pas toujours fan du travail opéré mais là, je félicite vraiment Barbara Brun pour la beauté de son coup de crayon. Si l'intrigue - bien que courte et amusante - ne me marquera pas à vie, je songe en revanche à creuser et à aller jeter un oeil du côté des autres travaux de l'illustratrice… Vraiment un bel objet !
C'est dans le Paris de la toute fin du XIXe siècle que l'on fait la connaissance d'une petite bande d'enfants : Verne (13 ans et des parents travaillant au Nouveau Cirque installé dans la capitale toute l'année), César (10 ans, orphelin recueilli par le Cirque précédemment cité) et Léonard (7 ans, jeune artiste en devenir logeant chez sa grand-mère). Les trois enfants battent les rues de Paris, tentant de vendre les piles de journaux qu'on leur confie. Malheureusement, ils ne sont pas les seuls vendeurs de journaux de la capitale… une autre bande sévit, celle du Grand Marcel ! Les deux groupes s'affrontent à coup de petites blagues et cette fois, le Grand Marcel a décidé de retirer deux pages dans chacun des journaux que notre trio doit vendre ! La guerre est déclarée !
Cette petite intrigue amusante est surtout le prétexte, pour les enfants mais également les parents, de se replonger dans le Paris de la Belle Epoque. Les allusions historiques sont nombreuses et il n'est pas difficile de s'immerger dans les ruelles débouchant chez un barbier (« A la belle rouflaquette »), devant le fameux Moulin Rouge ou donnant sur l'atelier du célèbre Toulouse Lautrec ! N'oublions pas la référence à l'affaire Dreyfus (en première page d'un des journaux du jour), à l'exposition universelle et même, en dernière page, à l'arrivée des Frères Lumière et de leur nouvelle invention ! Ce sera l'occasion, pour les adultes, d'expliquer aux plus jeunes, la vie de l'époque et toutes les images, tous les évènements que nous avons retenus.
Mais évidemment, Les Chemins de Bohème ne serait pas un album s'il n'était pas habité de nombreuses illustrations toutes plus belles les unes que les autres ! En double page, en pleine page ou simplement en décoration dans un coin du texte, les dessins sont partout et, colorés, ils raviront petits et grands ! Je ne sais pas quelle(s) technique(s) utilise Barbara Brun mais j'adhère totalement et j'en redemande !
Je félicite également les éditions Marmaille & Compagnie qui ont su sublimer l'ensemble grâce à un format idéal (ni trop petit, ni trop grand), une qualité d'objet remarquable et une mise en page soignée. J'ai particulièrement apprécié la police de caractères utilisée et les quelques changements qui se produisent dans le texte, selon les mots concernés. Les prénoms des personnages apparaissent ainsi avec une belle écriture légèrement plus grosse et surtout, en italique. C'est visuellement très beau, dynamise le texte et c'est intéressant pour les enfants qui ne lisent pas encore car ils peuvent ainsi repérer plus facilement les différents mots dans le texte.
Un vent poétique souffle sur Les Chemins de Bohème. Petits et grands apprécieront cette petite intrigue signée Pascal Brissy, magnifiquement illustrée par Barbara Brun qui n'a pas été sans me rappeler l'ambiance d'un Monstre à Paris. La Belle Epoque et ses références ne s'oublient pas et n'ont pas fini de nous faire rêver…
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Alienam
  07 juin 2013
Dans le cadre de la Masse Critique de Babelio, j'ai été tirée au sort pour recevoir celui que j'avais choisi, Les Chemins de Bohème, de Pascal Brissy et dessiné par Barbara Brun. Il s'agit d'un livre pour enfants.
Le résumé :
Dans le Paris de la Belle Époque, en 1899, trois jeunes vendeurs de journaux écument les rues de la capitale. La concurrence est rude avec les autres vendeurs, et ce matin-là, l'un d'eux leur a fait un coup bas...
Mon avis :
L'histoire est certes courte, mais rappelons que c'est un livre pour enfants. Oui mais pas que. Je me place à la place du parent qui lit ce livre le soir à son fils ou sa fille. Si l'enfant voit les images et entend l'histoire, le parent lui, repère tous les clins d'oeil, et ils sont nombreux. Déjà dans la police même du texte, qui parfois est en majuscule, et qui change même par moment. Par exemple, lorsque le nom De Toulouse Lautrec apparait, il est écrit comme s'il s'agissait d'une signature. Ensuite bien sûr, toutes les rues, les quartiers de Paris. Les trois enfants font parti du Nouveau Cirque, qui a vraiment existé et qui se trouvait rue Saint-Honoré. Dans les images également : la Une des journaux vendu ce jour, est "Dreyfus a été gracié". Les dessins sont plein d'humour ; j'ai particulièrement aimé le nom d'un barbier "À la belle rouflaquette" . À la toute fin, on rencontre les deux clowns Footit et Chocolat, qui ont eu beaucoup de succès, et leurs pitreries ont été immortalisées grâce aux frères Lumière, qui, dans le livre, viennent pour "enfermer les clowns dans une lanterne magique".
Le style d'écriture est très poétique et fluide, et l'on retrouve cela dans les dessins, qui sont très "doux".
C'est un livre vraiment très riche.
Je n'ai pas l'habitude (voire pas du tout), de lire des livres pour enfants, mais j'ai vraiment l'impression que celui-ci a été conçu à la fois pour le parent et l'enfant, et c'est très agréable. Je ne regrette pas d'avoir choisi ce livre :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
charmange
  02 juillet 2013
Par le biais de masse critique, j'ai pu découvrir ce fabuleux album illustré mais aussi cette édition.
Parlons d'abord qualité du contenant, le livre est magnifique, la couverture, le papier, il est très agréable à tenir et feuilleter.
Les textes sont parfaitement intégrés dans les illustrations au style rétro et aux couleurs chaudes mais non agressives.
La typographie est très originale, pas de times classique, on alterne majuscules, italiques, écritures liées selon les situations.
L'histoire courte va à l'essentiel, une aventure captivante pour les jeunes lecteurs et agréable à lire pour nous parents.
De plus sous son ton léger, on trouve beaucoup de référence historique, c'est une fiction mais ludique et pédagogique, et même moi adulte j'ai appris grâce à cet ouvrage d'où venait l'expression être chocolat !
Un album attractif pour petits et grands !
Commenter  J’apprécie          10
Lalitote
  29 décembre 2017
Un très bel album qui sera pour les parents le prétexte à une petite leçon d'histoire sur la Belle époque. C'est dans le Paris de la butte que s'ouvre cette histoire avec trois jeunes enfants César, Verne et Léonard, tous trois vendent le journal du jour à la criée. Bien entendu il y a de la concurrence et le grand Marcel est là pour leur jouer des tours, qu'ils sauront parfaitement rendre. L'intrigue en elle-même est toute simplette mais elle est rattrapée par la qualité des illustrations. La présentation est une page de texte pour une page illustrée et de temps à autre de somptueuses doubles pages. Celle sur Isadora l'écuyère du Nouveau cirque est une de mes préférées. C'est un véritable plaisir que de se plonger dans les mille et un détails qui sont semés sur les magnifiques pages de cet album. On y trouve une référence à l'affaire Dreyfus en première pas du petit journal. On repère le pas de porte du célèbre Moulin Rouge, l'atelier du peintre Toulouse Lautrec ou encore le Barbier du quartier avec son enseigne typique A la belle rouflaquette. Mais ce qui m'a plu ce fut la référence aux Frères Lumières et au début du cinéma. En effet il y est question d'un numéro de cirque de Footit et Chocolat filmé et dessiné en noir et blanc page de droite et sur la page de gauche, on retrouve les codes des dialogues du cinéma muet, un panneau art déco avec le texte à l'intérieur. En parlant de texte, j'ai beaucoup apprécié la mise en avant de la typographie. En effet, les polices changent régulièrement, on passe du droit à l'italique, du gras au fin, de la cursive au bâton bref tout cela donne un côté poétique et esthétique qui accompagne délicieusement les illustrations. A la lecture de ce livre nous sommes partis sur de nombreux sujets de conversations avec les enfants, le début du XXème siècle est véritablement passionnant. Les nombreuses références à des faits réels nous ont permis de les développer. Bonne lecture.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Themahyperlibrairie
  28 janvier 2014
C'est le dessin qui sauve un peu le livre car malheureusement je suis totalement passée à côté de l'histoire, laquelle d'ailleurs?
Je ne comprends pas ce que fait cette chute dans le déroulement de l'histoire. Que doit-on comprendre? Rien peut-être? Juste profiter de ces moments d'une vie, de ces rencontres et de l'apparition de cette chose incroyable qu'est le cinéma?
Je n'accroche pas, je ne vois pas les liens.
Dommage parce que j'aime beaucoup le dessin.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
chardonettechardonette   29 juillet 2013
Les enfants de Paris se livraient ainsi à une lutte de territoire où tous les coups étaient permis et celui-ci était signé. La guerre des canards était déclarée! Le Grand Marcel et sa bande devaient bien rigoler.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : belle epoqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1099 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre