AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Miki Bukimi (Autre)
EAN : 9782505089841
192 pages
Kana (22/01/2021)
3.78/5   38 notes
Résumé :
Dans chaque pays, il existe un héros prêt à sauver le Monde. L'héroïne du Japon est une grande timide et n'est pas très populaire. Pourtant, Shy fait de nombreux efforts et elle est prête à risquer sa vie pour sauver toute personne qui se trouverait en danger ! Mais Shy devra surtout trouver la confiance en elle nécessaire pour affronter la plus grande menace qui pèse sur la planète...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 38 notes
5
5 avis
4
13 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Rickola
  30 janvier 2021
* Cette critique concerne les tomes 1 et 2 *
Avant de commencer, resituons un peu le titre. Shy est la première série de Bukimi Miki, prépubliée depuis 2019 dans le Shonen Champion de Akita Shoten, magazine qui n'a pas l'aura des poids lourds du genre mais dans lequel a notamment été prépublié un certain Prisonnier Riku (ainsi que Beastars). Un magazine qui est donc plutôt intéressant et qui a su dénicher des perles. du côté de Shy, le titre se porte bien et va déjà voir son 7e tome arriver au Japon, alors que les deux premiers sont sortis conjointement en France chez Kana. L'éditeur semble beaucoup croire en ce titre, le mettant pas mal en avant notamment via un coffret collector pour le lancement.
Et après lecture des deux premiers tomes, je serai tenté de dire que l'éditeur a raison de croire dans ce titre. En effet, il y a un certain nombre d'éléments qui lui donnent à la fois un potentiel commercial certain, mais aussi un vrai intérêt narratif et artistique. Car si le titre reprend un certain nombre de codes assez classiques du nekketsu et du récit super héroïque, il se propose aussi dans le même temps de prendre de la hauteur par rapport aux-dits codes, afin de tracer sa propre voie, et développer un discours assez pertinent sur plusieurs thématiques. Voyons tout cela dans l'ordre !
Des codes classiques…
Tout d'abord, concernant les codes classiques abordés, il est en effet difficile de nier le fait qu'on soit en terrain relativement connu avec cette adolescente normale qui a en réalité une double identité, étant Shy, la super-héroïne du Japon. Car dans cet univers, chaque pays a son super-héros, que ce soit la Russie avec son héroïne portée sur la vodka, l'Angleterre et son héros rock star un brin sociopathe, etc… Des personnages hauts en couleurs dont plusieurs nous sont déjà présentés avec une certaine densité dans ces deux premiers tomes, et qui risquent d'être un des points forts du titre. Et s'ils sont pour le moment esquissés rapidement, ils n'en restent pas moins intéressants chacun à leur manière, quand bien même ils sont très ancrés dans le genre.
De même, Shy, jeune héroïne très timide (d'où son nom), semble encore être en apprentissage, et assez peu à son aise avec son rôle d'héroïne, chose encore une fois assez classique. Et le fait qu'elle se confronte à ses carences en tant qu'héroïne, qu'elle se remette en question vis-à-vis de son rôle de modèle pour les gens est encore une fois un thème ultra classique du genre super héroïque, que ce soit en manga avec My Hero Academia, dans les comics ou les films de super héros, les exemples sont légions et ce n'est donc pas forcément sur ce point que Shy va tirer son épingle du jeu.
Et le développement de l'héroïne et la nécessité de suivre un entrainement à la dure, ainsi que la force de sa volonté qui permettent de surmonter les premiers obstacles contribuent encore une fois au classicisme de la formule globale. Mais on ne le dira jamais assez, le classicisme n'est pas un défaut tant que c'est maîtrisé, et c'est fort heureusement le cas ici. Les éléments importants de ce genre de récit sont traités avec soin, en particulier le personnage de Shy. On se prend vite d'empathie pour elle, créant un attachement vis-à-vis du personnage qui permet de ressentir des choses, et de bien percevoir les valeurs morales dont elle est porteuse. Les premiers antagonismes mis en avant ainsi qu'un début de caractérisation d'univers sont suffisamment efficaces pour qu'on ait envie de poursuivre. Et les quelques péripéties sont très bien menées. Pour dire les choses simplement, ça se lit tout seul, et on est content d'avoir d'emblée deux tomes pour ne pas trop rester sur notre faim.
Enfin, l'esthétique est également à l'avenant. Si la mangaka n'a pas un style des plus reconnaissables et personnels, il est indéniable que tout est efficace ici, que ce soit le character design global qui arrive à donner à chaque héros un look bien spécifique, ou le découpage global qui met bien en valeur l'action par son dynamisme et sa lisibilité. Sans être incroyablement virtuose, c'est vraiment du bon travail !
Mais là où le titre a une carte à jouer, c'est dans son travail sur son héroïne et sur les valeurs morales transmises. Si on reste dans les codes du genre aussi sur ce point, j'ai le sentiment que la mangaka a déjà mis en place quelques éléments pour prendre un peu de hauteur par rapport à tout cela. Évidemment, ce sera à confirmer dans les tomes suivants, mais ces deux premiers volumes portent déjà en germe des choses intéressantes.
… avec une pointe d'originalité
Les quelques éléments originaux du manga viennent surtout du personnage de Shy, et de la façon d'utiliser les pouvoirs dans cet univers. En effet, les héros ont la capacité de se transformer via la volonté qui est dans leur coeur, qui grâce à des bracelets aux poignets, déclenche les pouvoirs et la transformation. Ensuite, chaque héros est doté d'aptitudes propres, et on commence à découvrir celle de Shy dans ces deux premiers tomes. L'idée de pouvoirs liés à la force de la volonté et du coeur n'est pas nouvelle en soi, mais rendre cet aspect central contribue au discours du manga, centré sur l'altruisme, l'empathie et le soucis de l'autre.
Sur ce point, un élément loin d'être anodin et qui m'a fait très plaisir vient du premier affrontement mis en scène. Shy se retrouve face à une camarade dont le coeur est rongé par la haine, ce qui fait que cette dernière commence à se transformer. Et je ne sais pas pour vous, mais un point avec lequel j'ai parfois du mal dans le nekketsu classique vient du fait de résoudre toute forme de conflit par un pétage de gueule des familles. Comme si la violence était la seule solution face à la violence. Or, dans ce premier affrontement, Shy va résoudre le conflit d'une façon opposée, via la bienveillance, l'empathie et la compréhension de l'autre.
Et ça m'a fait grandement plaisir ! le soucis par contre c'est que dès le second tome, les conflits mis en place font bien plus nekketsu classique. J'espère de ce fait que la mangaka trouvera un équilibre entre l'impératif de bagarre et ce côté « caring » qui me parle bien avec le personnage de Shy.
De même, le fait que le personnage principal soit une jeune fille est plutôt rafraîchissant. Je ne doute pas qu'on puisse trouver des exemples de nekketsu avec un personnage principal féminin, mais c'est quand même plus l'exception que la norme. Or, on associe certains traits de caractère à la féminité (à tort selon moi, c'est surtout une question d'éducation genrée que de réelle disposition féminine ou masculine), comme l'empathie, qui sont au centre du récit ici, et qui sont je pense liés au fait de présenter une héroïne. de plus, proposer un modèle d'identification féminin dans un genre qui en manque bien souvent est un point vraiment positif pour les lecteurs et lectrices, et je pense d'ailleurs que la mangaka a fait ce choix pour s'adresser aux deux sexes. C'est d'autant plus évident qu'on a droit à cette réplique de la bouche de Shy : « Quand on aime quelque chose, le sentiment est toujours le même ! le fait que l'on soit une fille ou un garçon importe peu ! ».
Et pour moi, tout ceci n'est pas anodin et constitue le coeur du titre. Évidemment, ce n'est pas en deux tomes que l'on peut savoir où la mangaka va mener tout ceci, mais je pense que c'est l'élément qui pourrait aider la série à se démarquer. Car si elle sait se rendre efficace dans son storytelling et sa mise en scène, elle arrive surtout à être très attachante par sa volonté évidente de dépasser certains codes classiques afin de proposer un récit qui mette en avant l'ambiguïté de la figure héroïque dans son rapport aux conflits qui se résolvent systématiquement dans la violence.
En conclusion
De ce fait, si Bukimi Miki arrive à développer comme il se doit par la suite les éléments très intéressants mis en place, en conciliant les impératifs du genre avec ses modèles comportementaux, elle a de bonnes chances de réussir à rendre sa série vraiment passionnante. Comme toujours, ce n'est pas sur deux tomes que l'on peut juger la réussite d'une oeuvre fleuve comme celle-ci, mais ce qui est certain, c'est que les bases posées sont de qualité.
En proposant une histoire qui entre dans des schémas classiques qui ont fait leur preuves tout en cherchant à réfléchir sur ces schémas pour prendre un peu de hauteur, la mangaka offre à sa série un début très convainquant. Si l'empathie et le soucis de l'autre sont globalement des valeurs que l'on retrouve souvent dans le nekketsu, Shy propose une vision déjà assez personnelle de la question, assumant pleinement sa volonté de mettre en scène une figure d'identification féminine porteuse de sens et de valeurs positives. Et rien que pour ça, ce début de série est vraiment attachant.

Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MassLunar
  02 mars 2021
La thématique du super-héros dans le manga a été bien propulsé ces dernières années grâce à une certaine série nekketsu du nom de My Hero Academia. Mais, ici, on limitera la comparaison entre ce dernier et Shy qu'à travers les costumes super-héros qui demeure, pour l'instant, la seule flagrante similitude. Même combat mais pas le même esprit pour Shy dont l'atout majeur demeure son attachante héroine tout en timidité.
Ce premier tome de cette série scénarisée et dessinée par une certaine Bukimi Miki n'est pas des plus entraînant mais il possède un certain capital sympathie. La mangaka qui semble aussi timide que son héroine ne cherche pas directement à nous embarquer dans des scènes d'actions et des combats hautement héroïques. Elle met d'abord en valeur cette super-héroïne dont le caractère ultra-timide est un peu le contrepoint comique et touchant de cet univers. On adore Shy tout simplement, juste pour son entrée en matière où elle tente de faire un petit discours en balbutiant devant une foule de personnes. L'autrice n'hésite pas à bousculer un peu son personnage en la faisant douter fortement d'elle peu après une mission de sauvetage. L'accent est ici bien mise en valeur sur la personnalité de cette héroïne. Et on devine que son évolution sera d'abord psychologique. On reste dans cette veine de progression typique au shonen mais Shy se veut plus subtil et plus posé dans son approche.
J'ai également trouvé ce premier volume un peu plus sombre que prévu. Je m'attendais vraiment, toujours dans le jeu de la comparaison, à une atmosphère plus légère, plus proche justement d'un shonen façon My hero academia à ses débuts. En fait, le titre est plus profond, il questionne aussi le mal-être ou la culpabilité. Nous en avons un exemple avec Iko Koishikawa , un personnage secondaire tout aussi attachant qui apporte également du coeur au titre. Sa transformation durant le volume n'en demeure pas moins plutôt effrayante, notamment grâce au style de Bukimi Miki dont l'encrage prononcé et un style de dessin plutôt fin apporte à ce volume une certaine gravité.
Pour parler du style de dessin, je trouve cette série assez " sérieuse" dans l'ensemble. Peu d'effets humoristiques si ce n'est forcément l'expressivité de son héroïne qui rougit très souvent. le chara-design est sympa même si l'esthétique super-héroique est déjà bien connue.
Petit clin d'oeil aux supers-héros de diverses nationalités. le cadre du manga met en valeurs des supers-héros dont chacun est rattaché à un pays différent. C'est un principe que j'ai trouvé assez sympa et qui peut promettre des personnages secondaires marquants , parfois stéréotypés mais à bien prendre au second degrés comme ici avec la joviale superhéroïne russe portée sur la bibine. Aaaah les russes sont nait avec une bouteille de vodka dans les mains , c'est bien connu ! Ou encore le britannique Stardust dont le pseudo évoque irrésistiblement un certain David Bowie d'autant plus que ce super-héros est également une rockstar au quotidien. Nous aurons donc droit à l'apparition d'autre super-héros qui, je l'espère, s'avèreront tout aussi attachants que notre héroïne.
Assez prometteur, ce premier volume annonce une série avec du coeur en jouant étroitement avec la personnalité de son adorable mais vaillante héroïne. C'est un bon départ, il y a du coeur mais on attend de voir ce que la série aura dans le ventre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  24 février 2021
J'ai toujours aimé les univers de superhéros, c'est quelque chose qui me fascine. Ainsi même si je ne suis pas une afficionada, j'ai quand même été biberonnée avec Batman, Superman, Spirder-man, les X-Men, Iron-man et j'en passe. Cependant après plus de 30 ans à ce régime, j'en viens parfois à me lasser. C'est là qu'interviennent les japonais et leur pouvoir sans égal de revisiter à leur façon des mythes universels.
Shy est la toute première série de la jeune mangaka Bukimi Miki, qu'elle publie depuis 2019 dans le Shônen Champion d'Akita Shoten. Elle compte actuellement 7 tomes et semble bien partie pour continuer.
Comme les séries de superhéros habituelles, elle est portée par une brochette de personnages aux pouvoirs surhumains, l'originalité vient de son héroïne, la superhéroïne du Japon, dont la particularité est d'être une grande timide, d'où son surnom : Shy. A partir de là, le ton est donné, entre enrobage classique inspiré des histoires de superhéros qu'on connait et nouveauté avec une héroïne qui n'a pas vraiment le caractère qui va avec.
J'ai beaucoup aimé cette dichotomie. le personnage de Shy est vraiment très attachant et on peut facilement s'identifier à elle. Quand on est timide nous aussi, on se retrouve dans ses hésitations à intervenir, à se mêler à la foule, dans ses sentiments d'infériorité et d'auto-culpabilisation fréquents. Ainsi plus qu'une série de superhéros, l'autrice propose une série humaine, sur le fait de se battre contre soi-même pour se dépasser et être celle/celui que l'on souhaite, une morale qui me plaît beaucoup.
Pour mettre cela en scène, j'ai trouvé le cadre des superhéros assez original. Avec Shy, j'avais l'impression de revenir un peu à la source de ce qu'est "un héros", c'est-à-dire un demi-dieu dans la mythologie grecque, soit un être mi-dieu mi-humain, divinité grâce à ses pouvoirs extraordinaire, humain grâce à ses traits de caractère qui peuvent apparaitre comme des faiblesses mais ne le sont pas. D'ailleurs, les autres héros croisés sont dans la même dynamique avec Spirits l'héroïne russe qui picole, ou Stardust le héros anglais mégalo un brin psychopathe. C'est un angle d'approche vraiment intéressant.
Mais l'histoire n'est pas faite que de psychologie, pour raconter tout cela, l'autrice nous embarque dans des aventures de superhéros classiques faites de sauvetages lors de grande roue coincée ou d'incendie. Ce sont au début des interventions assez classiques pour ne pas dire un peu limité. Heureusement le schéma prend vite une nouvelle ampleur avec l'arrivée d'un plus grand mal contre lequel l'ensemble des héros va devoir lutter, à commencer par Shy bien entendu, ce qui va l'obliger à se dépasser tout en restant elle-même. Avec ses teintes rappelant un peu Card Captor Sakura dans la construction narrative parfois, j'ai trouvé les premières aventures de notre héroïne timide pleine d'énergie et de bons sentiments.
Les dessins par contre ne sont pas totalement à la hauteur à mon goût. On sent que c'est une première oeuvre et il y a quelques maladresses chez eux, un côté un peu brouillon parfois avec un noir trop présent rendant leur lecteur moins nette. le trait gagnerait à s'alléger un peu plutôt qu'à vouloir absolument remplir toute la case quitte à la surcharger, surtout que les design des personnages sont classiques mais bien vu, modernes et plein de peps.
Ainsi cette première incursion dans l'univers des superhéros made in Bukimi Miki m'a plutôt plu. L'autrice a choisi un angle de vue inédit qui emprunte à la fois à l'origine du mot héros et à ce que les américains en ont fait avec leurs superhéros après la Guerre. La série est vraiment prometteuse malgré les quelques ajustements à faire.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LireEnBulles
  08 février 2021
SHY, est le titre que j'attendais le plus en ce début d'année, et c'est certainement le seul titre (pour le moment) que j'attends en terme de nouveauté qui a été annoncée tous éditeurs confondus. Quand on voit le genre super-héros on pense tout de suite au comics Marvel ou DC qui sont présents en librairie mais également au cinéma depuis déjà quelques années. Mais pas que, puisque l'exemple type dans le manga est My Hero Academia. Et si certains vont penser que SHY est une copie de celui-ci, détrompez-vous, ce n'est pas du tout le cas. le traitement du genre est très différent, est abordé d'une autre manière et avec une subtilité plus nuancé que My Hero Academia. Les deux titres peuvent être lu par le même lecteur, mais n'aura pas forcément le même impact. Il peut bien évidemment plaire indépendamment du reste.
Dans son scénario, Bukimi MIKI mise plus sur le développement du personnage de Shy alias Teru Momijiyama qui quand elle ne porte pas son costume est une lycéenne passe-partout. le seul point commun qu'elle possède avec son alter ego est qu'elle est très timide. Elle manque de confiance en elle, remet souvent ses actions en question, et doute de sa capacité à pouvoir protéger la population. Il est vraiment question d'humanité et d'espoir que malgré les moments sombres il y a toujours une lumière au loin ou en nous qui nous délivrera de nos tourments. le personnage de Teru incarne ce mantra et ne cessera jamais de se relever malgré ses tourments et ses doutes. Elle cherchera toujours à aider les autres et à croire en haut. Sa personnalité m'a beaucoup rappelé le personnage de Supergirl/Kara des comics DC ou de la série télé Supergirl. Elle est très attachante et nous n'avons aucun de mal à être en empathie avec elle. Est elle adorable, et le trait de la mangaka y contribue énormément. Les autres personnages tels que les coéquipiers héroïques de Shy vont peu à peu venir interagir avec elle. Spirits est un peu comme une grande soeur spirituel pour Shy. Elle a plus d'expérience, et plus sage tout en étant légèrement déjantée. Elle est drôle, et on sent que l'entente entre elle est réelle. Concernant les antagonistes ou la menace, celle-ci se met gentiment en place, avec une réelle exposition dans le tome 2. L'univers imaginé par Bukimi MIKI se dévoile peu à peu, et on sent que la mangaka a pensé chaque détail avec minutie. L'action est présente mais ce n'est pas ce qui sera le plus prédominant dans le récit. Toutefois, la mangaka nous sert de bons moments.
Visuellement Bukimi MIKI offre des planches de toute beauté. C'est rempli d'énergie qu'elle arrive à exprimer avec aise et splendeur. le design des personnages est réussi, SHY est en concordance avec son caractère. Douce en apparence mais avec une volonté dans ses mouvements et une force dormante qui se manifestent dès que celles-ci se décident à aller de l'avant et d'affronter son destin. Les personnages sont expressifs, vifs et l'ensemble est très fluide. Encore une fois les scènes d'action sont réussies et très dynamiques. L'édition est de qualité comme toujours, et nous retrouvons Aline Kukor (Goodbye My Rose Garden, Sexy Cosplay Doll, Otaku Otaku) à la traduction qui fait encore une fois un travail remarquable et en accord avec l'ambiance du récit.
En conclusion, SHY a été une lecture coup de coeur touchante grâce à son héroïne qui est toute en émotions. La mangaka propose un récit de super-héros fait d'humanité. Pour ceux qui apprécient les histoires de héros proches du peuple tel que Spider-Man, Ms. Marvel/Kamala Khan, Miles Morales, Spider-Gwen, etc… SHY est le manga qu'il vous faut ! Au fil des pages de nombreuses questions se posent également : Comment accepter de ne pouvoir sauver tout le monde ? Comment avoir une vie normale sans dévoiler qui nous sommes, et comment ne pas blesser ceux que l'on aime ? Un shonen manga à découvrir en urgence !
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
enairolf
  11 janvier 2021
Tout d'abord je remercie Kana pour m'avoir envoyé ce premier tome dans le cadre de l'opération Masse Critique de Babelio. J'avais repéré ce premier tome dans les sorties à venir et je l'avais mis dans ma wishlist alors quand j'ai vu que j'avais été accepté pour recevoir ce manga j'étais tellement heureuse!
Ce premier tome donne clairement le ton! J'ai tellement aimé cette histoire, les personnages et j'en passe. Ca a même frôlé le coup de coeur. J'ai déjà plus que hâte de découvrir la suite. de quoi bien commencer l'année 2021 en tout cas! Tout est parfaitement réuni pour que le lecteur passe un excellent moment. Des personnages top, une intrigue passionnante et des illustrations magnifique!
On se retrouve dans un monde où toute guerre a disparu de la surface de la Terre. Et pour cause, chaque pays dispose désormais d'un super héros. Ils se chargent de maintenir la paix dans leur pays , la justice ainsi qu'assurer la sécurité de leur citoyens. Au Japon, c'est Teru Momijiyama qui a été désigné pour être le super héros de ce pays. Son nom de héros? : Shy. La cause? Elle est extrêmement timide! Elle doute en permanence de ses capacités, elle ne se croit pas à la hauteur de la tâche qui lui a été confié. Mais de nombreux obstacles se dressent sur sa route et qui justement va la mettre à l'épreuve. Ces obstacles vont également prouver que Shy est avant tout une super héroïne excemptionnelle!
J'ai adoré le personnage de Shy, elle est absolument adorable, elle est beaucoup trop mignonne. Elle manque clairement de confiance en elle alors qu'elle est tellement forte et pleine de courage! Elle est tellement forte et n'en a malheureusement pas conscience. Elle mérite clairement d'être la super héros attitré du Japon! Les autres super héros sont également hyper intéressants à découvrir.
L'intrigue est vraiment très intéressante. le monde des super héros est très intéressante, j'ai beaucoup aimé découvrir chaque héros de chaque pays. J'ai beaucoup Spirits, l'héros de Russie, elle m'a beaucoup fait rire d'ailleurs. Elle va d'ailleurs être d'une grande aide pour Shy, elle va beaucoup l'aider à prendre conscience de sa véritable force et de son courage. Koishikawa va également beaucoup aider Shy. Même si au début elle ne sait pas que Teru est Shy. Elles vont vite devenir amies et lorsque Koishi va découvrir que Teru est Shy, elle va encore plus l'aider à prendre confiance en elle!
Ce premier tome m'a vraiment beaucoup plu, les personnages sont touchants et vraiment intéressants, l'intrigue est très prenante et le coup de crayon du mangaka est vraiment merveilleux. Les illustrations sont vraiment très belle. J'ai plus que hâte de découvrir la suite des événements surtout au vue de cette fin qui nous donne clairement envie de se lancer directement dans la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (5)
ActuaBD   30 avril 2022
C’est donc une leçon de modestie que ce Shy, dans lequel le lecteur-cible peut facilement se reconnaître dans le personnage principal, comprendre ses questionnements légitimes sur toutes les choses folles qu’elle doit gérer. Avec son découpage et son tracé ultra-rythmés, c’est aussi un manga d’action efficace, sans temps mort, parfois drôle, sur le dépassement et l’affirmation de soi.

Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   13 avril 2021
Gentillet, plein de bons sentiments et bénéficiant d’un encrage soigné comme d’une belle lisibilité, Shy est cependant à réserver à un jeune public ou à ceux et celles qui ont su garder leur âme de pré-adolescent(e).
Lire la critique sur le site : BDGest
Actualitte   25 février 2021
Le tome 2 étant sorti en simultané, il est déjà disponible en France. La série Shy est encore en cours au Japon avec 7 tomes paru à ce jour. On peut s’attendre à ce que les mystérieux méchants étendent leur menace et surtout à ce que Shy évolue beaucoup en tant que personnage.
Lire la critique sur le site : Actualitte
MangaNews   26 janvier 2021
Ses planches sont fournies, vives et expressives, mais aussi un poil glauques lorsque les instants s'y prêtent. Par ses personnages souvent enjoués et mignonnets à bien des instants, la patte artistique entre en phase avec les idées de ce début de manga.
Lire la critique sur le site : MangaNews
MangaNews   26 janvier 2021
Ses planches sont fournies, vives et expressives, mais aussi un poil glauques lorsque les instants s'y prêtent. Par ses personnages souvent enjoués et mignonnets à bien des instants, la patte artistique entre en phase avec les idées de ce début de manga.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   21 mars 2021
- Cet accident nous pousse à nous interroger sur la situation des héros. Devraient-ils assumer les responsabilités de leurs activités aux yeux de la loi ? Donnent-ils leur maximum en toutes circonstances lorsqu'il s'agit de venir en aide aux autres ?
- Mais cette Shy, dont nous parlons, n'est encore qu'une enfant, non ? Le problème ne viendrait t-il pas plutôt de notre société, qui se repose sur une adolescente et veut ensuite lui faire assumer toutes les responsabilités ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   29 janvier 2021
C'est quand il vit pour les autres... que l'hêtre humain est le plus heureux.
Commenter  J’apprécie          10
pommerougepommerouge   29 janvier 2021
Tu sais, les humains... ne peuvent pas vivre seuls.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : timiditéVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
539 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre