AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782258100886
340 pages
Presses de la Cité (14/03/2013)
3.29/5   38 notes
Résumé :

Chargé de démanteler un réseau international de trafic d'organes, l'inspecteur Sonchaï Jitpleecheep se rend à Dubaï pour son enquête.

Alors qu'il se fait passer pour un trafiquant, il rencontre les sœurs Yip, des jumelles chinoises aussi séduisantes que diaboliques. Très influentes dans le milieu, où on les surnomme les "Vautours", les deux jeunes femmes demandent à Sonchaï de leur livrer un millier de paires d'yeux.

Lorsque, t... >Voir plus
Que lire après Le pic du vautourVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
C'est toujours un plaisir de retrouver l'inspecteur Sonchaï Jitpleecheep, son insolence courtoise et raffinée, son intégrité presque anachronique dans un univers perclus de corruption...
J'ai juste réalisé, en cours de lecture, avoir "sauté" deux des épisodes de ses aventures : "Bangkok psycho" et "Le parrain de Katmandou" s'intercalent entre "Bangkok Tatoo" et le présent opus. Peu importe, cela n'a pas vraiment gêné ma lecture. Sa vie privée a bien subi quelques changements, mais ces derniers sont sans incidence sur la compréhension de l'intrigue.

En plus de Sonchaï, nous retrouvons son supérieur, le colonel Vikorn, pris d'une étonnante lubie : il souhaite présenter sa candidature au poste de gouverneur de Bangkok. le hic, c'est que le taux de résolution des affaires dont il a été en charge au cours de sa carrière frôle le néant. Il faut dire que les combines de plus en plus perfectionnées qu'il a mises au point pour étoffer sa fortune personnelle durant toutes ces années, lui ont laissé bien peu de temps pour s'occuper des criminels...
Afin de redorer son image en vue de la prochaine élection, il a décidé de s'attaquer au trafic d'organes, sujet ô combien médiatique -et donc parfaitement adapté à la situation- et c'est Sonchaï, à sa connaissance seul policier honnête de Bangkok, qu'il charge de l'enquête. Celle-ci mènera notre inspecteur narrateur de Dubaï à Hong Kong, sur les traces de jumelles névrosées et très déstabilisantes, de jeunes prostituées dont les charmes ne le laissent pas insensible, et de l'incontournable général Zinna, éternel rival du colonel Vikorn.

Comme toute intrigue policière, celle-ci comporte son lot de scènes sanglantes et de victimes pitoyables, mais les lecteurs de John Burdett seront, je pense, d'accord avec moi pour dire que là n'est pas l'important. Ce qui fait tout le sel des romans de l'auteur britannique, c'est le ton qu'il emploie, reconnaissable d'un titre à l'autre, qui provoque à chaque fois autant de ravissement, avec la conviction de passer un moment bien agréable.
Cette fois encore, le charme a opéré, John Burdett forçant volontairement le trait lorsqu'il évoque la personnalité de son personnage, et le décalage qu'il présente avec le monde qui l'entoure. Il oppose le sens de l'honneur et la spiritualité de Sonchai Jitpleecheep à une société gangrenée par la corruption et un capitalisme galopant qui ne connait plus de frontières, dont les dérives occasionne chaque jour davantage de victimes aux quatre coins du globe, particulièrement les plus pauvres.

Malgré un propos susceptible de démoraliser tout un régiment, les aventures de notre pur inspecteur ne sont pourtant jamais déprimantes, leur auteur les servant avec un humour qui emprunte à la fois à l'ironie et l'auto dérision.
Et puis ce Sonchai est, il faut bien le dire, un personnage extrêmement sympathique ! Aussi, malgré quelques longueurs dans la seconde partie de l'intrigue, je suis sortie satisfaite de cette lecture.
Lien : http://bookin-inganmic.blogs..
Commenter  J’apprécie          30
J'avoue que je ne sais pas quoi penser de ce roman. Globalement, j'ai bien aimé mais sans enthousiasme, il y a des petites choses qui me gênent.

L'auteur essaie de nous faire partager un point de vue thaïlandais sur quelques questions, par le biais de son personnage principal. Soit, et c'est plutôt bienvenu. Mais cet auteur n'est lui-même pas thaïlandais, même s'il vit en Thaïlande depuis plusieurs années.

Autant le cynisme et la corruption ne me surprennent ni ne me choque, c'est un peu le rôle du polar que de les dénoncer, autant le point de vue de l'auteur, relayé par son héros, sur d'autres questions, dont celle de la prostitution, me laisse plus que perplexe.

Quant à l'humour évoqué dans 2-3 critiques, j'ai dû passer à côté !

Un portrait consacré à l'auteur dans Libération est à lire à l'adresse suivante : http://www.liberation.fr/livres/2013/04/17/john-burdett-hybride-boa_896941

Commenter  J’apprécie          00
Premier livre que je lis de cet auteur. C'est très surprenant et intéressant de sortir totalement des codes du policier classique en prenant place dans un monde de corruption dans un pays à la mentalité totalement opposée à la nôtre.
L'histoire est parfois dure à suivre mais très captivante et les personnages sont intrigants.
Là où j'enlève des points est cette tendance à nous rappeler qu'il reste un homme blanc dès qu'il est question de donner son avis sur les femmes, les transexuels (là il se lâche totalement niveau commentaires déplacés et arriérés) et toute autre minorité....
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Bibliobs
12 avril 2013
C’est le cinquième titre de la série commencée avec «Bangkok 8», avec les mêmes ingrédients: trafic de drogue, corruption dans les hautes sphères de la Thaïlande, cadavres pas forcément exquis, et, surtout, un merveilleux mélange d’humour britannique, de violence internationale et de mythologie thaï.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
— Des trois religions universelles, l’une est fondée sur une compréhension profonde de la psychologie humaine, une autre sur la connaissance intuitive profonde de la structure sociale nécessaire pour que les gens vivent en paix et en harmonie. Vous me suivez ?
— Je crois.
— La première est le bouddhisme, l’autre l’islam. La troisième est un fatras de magie primitive et de charabia, où les cadavres ressuscitent et se baladent le corps percé de trous, où les lépreux guérissent subitement et où les aveugles voient tout d’un coup, où les vierges enfantent et où les serpents parlent. Comme tout ça est un mensonge éhonté, il faut faire quelque chose pour que les fidèles continuent à déposer des pièces dans le tronc des églises, sinon le modèle économique sur lequel repose tout ce pieux édifice s’effondrerait en moins d’une génération.
Commenter  J’apprécie          20
Nous devons oublier un moment la négligence professionnelle et regarder les choses dans une perspective personnelle. Pence à ton organe préféré , Ben.
Commenter  J’apprécie          90
— Je suis bouddhiste. Nous ne pensons pas de cette façon. La question n’a aucun sens pour moi.
— Ah oui ! Comment cela ?
— Le genre de bonheur dont vous parlez est une forme d’attachement… d’avidité, il fait partie d’un cycle. Il finit évidemment par rendre malheureux. [...]
— Alors, je serai damnée. J’aurais aimé que vous soyez là quand les Pères fondateurs ont rédigé la Constitution. Ils ont conduit trois cents millions d’entre nous à tourner en rond comme des abrutis à la recherche d’un bonheur que vous autres bouddhistes saviez déjà ne pas exister.
Commenter  J’apprécie          00
Pour ta gouverne, il existe de par le monde quantité de démons déguisés en humains, beaucoup d’entre eux haut placés – dirigeants politiques, capitaines d’industrie ; ils n’ont guère conscience de leur véritable identité mais se trahissent souvent par un tragique manque de profondeur.
Commenter  J’apprécie          00
Je visualise une belle plage sur un océan sans rivage ;
c’est mieux que d’applaudir d’une seule main.(page 261)
Commenter  J’apprécie          11

Videos de John Burdett (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Burdett
Cercle polar : quand les héros s'incrustent. .Cercle polar : quand les héros s'incrustent. Allez savoir pourquoi ! Il arrive parfois q'un héros s'impose à un auteur, jusqu'à ne plus le quitter, jusqu'à vieillir ensemble. le phénomène n'est pas nouveau. Philip Marlowe et Raymond Chandler, Agatha Christie et Hercule Poirot, Arthur Conan Doyle et Sherlock Holmes sont des couples mythiques. Et le phénomène se poursuit, plus encore peut-être depuis le succès des séries télévisées. Fred Vargas et son commissaire Adamsberg, Michael Connelly et Harry Bosch finiront pas fêter leurs noces d'or pour le plus grand bonheur de leurs lecteurs. Car le plaisir est grand, en ouvrant chaque nouvel épisode de leurs aventures, de prendre des nouvelles de ces amis de papier comme on s'inquiète de la santé de nos proches. Matt Scudder va-t- il replonger dans l'alcool, se demandait-on à chaque épisode de la série de Lawrence Block. Ces héros que l'on dit récurrents sont plus nombreux que jamais, en voici trois que vous ne connaissez peut-être pas encore... « le Joker » de John Burdett (Presses de la Cité) « Une affaire d'hommes » de Todd Robinson (Gallmeister) « Aux vents mauvais » de Elena Piacentini (Au-delà du raisonnable)
+ Lire la suite
autres livres classés : thailandeVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (86) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2901 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}