AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714459039
240 pages
Éditeur : Belfond (04/09/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Regard personnel d'une mère sur la manière dont les valeurs défendues par les catholiques sont appliquées dans un collège privé parisien.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
prune42
  04 février 2018
T., un jeune adolescent dyslexique, est scolarisé dans un collège privé. Ses parents ont fait ce choix parce qu'ils pensent que leur fils y sera bien et qu'il aura des enseignants attentifs et bienveillants. Or, dès le début de l'année scolaire, une somme colossale de devoirs quotidiens attend les élèves chaque soir, la maman doit très souvent aider son fils tant le niveau exigé est élevé, la religion est omniprésente dans l'établissement dans les cours ou à travers des pèlerinages et cérémonies, les sanctions pleuvent pour des motifs même futiles. de plus, la maman du jeune élève constate que l'hypocrisie er le mensonge règnent dans cet établissement et qu'aucune adaptation ni tolérance n'est accordée aux plus en difficultés. Les engagements pris par la Direction ne sont pas respectés et on fait plus attention aux sanctions qu'aux progrès des élèves.
Je n'ai pas l'habitude de parler la langue de bois dans mes chroniques littéraires ou dans la vie, aussi j'avoue avoir reconnu beaucoup de situations vécues dans ce livre que j'ai trouvé très réaliste. A de nombreuses reprises, je me suis dit que j'aurais pu écrire ce récit ! le portrait fait de l'enseignement privé est pour moi criant de vérité, je vis au quotidien l'absence d'attention aux élèves plus fragiles, le manque d'écoute face aux jeunes ou aux familles, l'hypocrisie d'un système qui se prétend bienveillant et supérieur à l'enseignement public et ne fait pas mieux (voire même pire dans certaines situations).
J'ai lu ce témoignage en un jour et demi, j'ai souri et grincé des dents parfois et je pense que beaucoup de parents devraient connaître cette expérience pour peut-être repenser à leurs choix.
Je pense aussi que cette lecture pourrait faire réfléchir certains professeurs de l'enseignement privé (et public aussi), désolée de ma franchise, sur leur bienveillance et leur humanité.
On veut le meilleur pour nos enfants et quand certains enseignants sont injustes, inflexibles, peu ou pas ouverts à la différence et à l'égalité, ce sont nos enfants qui en paient le prix fort...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Promenonsnousdansleslivres
  30 août 2015
En cette période de rentrée, quoi de mieux que de se plonger dans un témoignage ayant pour thème l'école pour se remettre dans le bain même si pour ma part j'ai quitté les bancs de l'école il y'a déjà un moment^^.
Dans ce récit, l'auteure va nous parler de l'année scolaire de son fils T qui va se révéler être une année chaotique pour cet élève atteint de dyslexie qui ne va pas être compris du corps enseignant, à tel point que son année va au final plus ressembler à un parcours du combattant, plutôt qu'à une simple année scolaire.
Un témoignage qui en dit long sur sur le système éducatif Français, n'acceptant pas les élèves qui ne rentre pas dans "le moule", privilégiant les restrictions au lieu de la communication et n'ayant qu'une chose en tête les résultats de l'établissement pour la réputation de celui-ci au détriment du bien-être de ses élèves. Je retrouve à travers ce récit beaucoup de vérité et je suis la première à dire que le système scolaire peut avoir un effet dévastateur sur les élèves les plus fragiles. Cependant soyons clairs, je ne pense que tous les établissements soient mauvais, comme je ne pense pas non plus que les écoles catholiques soient plus problématiques que les écoles publiques.
Par contre, une question que je me pose : Pourquoi T n'a pas d'auxiliaire de vie scolaire afin de l'accompagner et palier aux difficultés dont il doit faire face, notamment pour la concentration et l'écriture des cours qui semble être compliqués pour lui ? Mystère, cela aurait en grande partie je pense solutionné ses problèmes, je dis bien en partie parce que pour le reste la bêtise de certains de ses professeurs ne peut trouver aucun "remède".
Le récit de Véronique de Bure est fait de petits chapitres n'excédant pas 5 pages au maximum, ce qui rend sa lecture fluide, et sans longueur à tel point que je n'ai pas vu le temps passé. J'ai lu ce livre en une soirée, l'intérêt et la qualité étaient bien au rendez-vous. Je conseille ce livre à tous ceux et celles qui pourraient être intéressé(e)s et qui voudraient se faire une opinion sur ce témoignage et sur le thème abordé.
Lien : http://promenonsnousdanslesl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lizzy135
  21 septembre 2015
C'est un témoignage assez surprenant, mais loin d'être étonnant. C'est très bien écrit et ça se lit très facilement, on ne se lasse pas et on a hâte de découvrir comment le pauvre T va finir son année scolaire.
Je dirais que c'est le système éducatif qui pose problème. Il faut absolument rentrer dans le moule, il n'y a pas de place pour la différence. L'enfant ne peut pas s'exprimer et grandir librement. Personnellement, j'ai eu une expérience plutôt positive dans le privé, au contraire du public. Mais le ressentit change complètement d'une personne à une autre. Je ne crois pas qu'il y ait une bonne ou une mauvaise école, c'est les enseignants qui devraient se remettre en question...
Commenter  J’apprécie          21


critiques presse (1)
Lexpress   23 septembre 2014
Par-delà les dérapages de cet enseignement catholique, de plus en plus plébiscité par des parents en quête d'excellence et de bonnes fréquentations, ce témoignage dessine en pointillé le portrait d'une certaine élite qui privilégie une culture de l'entre-soi. Navrant et instructif.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
prune42prune42   04 février 2018
L'erreur, c'est de croire que l'école privée va régler tous les problèmes. Il en va de ces établissements comme partout ailleurs. On confie nos enfants à des hommes et des femmes, et ce ne sont que des êtres humains avec leurs failles, leurs faiblesses, leurs impatiences, leurs agacements, et un quotidien pas toujours facile. Il ne faut pas attendre, même si l'on vous promet le contraire, une quelconque charité chrétienne, une attention particulière, une écoute plus attentive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
prune42prune42   04 février 2018
On met son enfant dans un collège catholique pour tout un tas de raisons. Quand un enfant a des difficultés scolaires, on se dit qu'il sera mieux compris, plus encouragé. Quand un enfant a des difficultés psychologiques, on se dit qu'il sera mieux écouté. Quand un enfant a des problèmes familiaux, on se dit qu'il sera mieux entouré. Quand on redoute les classes trop chargées, on se dit qu'elles y seront plus légères. Quand on peine à communiquer avec les professeurs, on se dit que ce sera plus facile. Quand on souffre de l'indifférence, on se dit que l'on va trouver des enseignants plus attentionnés. Quand c'est marche ou crève, on se dit que l'on y sera plus attentif à l'autre. Quand on déplore l'injustice, on se dit que le souci de justice fait partie de leurs valeurs. C'est un immense malentendu. Quand on met un pied dans l'enseignement catholique, on court un grand risque de pénétrer en Absurdie. Ils voient les cheveux trop longs, les jeans trop usés, les paquets de chewing-gums mais demeurent aveugles à l'injustice, à l'épuisement, au découragement, aux efforts. Ils entendent les gros mots, une trousse qui tombe, un portable qui sonne mais restent sourds aux problèmes psychologiques, à la détresse, à la déception d'un enfant et aux appels à l'aide des parents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
prune42prune42   04 février 2018
"L'attention et l'écoute portée aux élèves les plus en difficulté, la grande disponibilité de l'équipe enseignante et éducative et les valeurs de respect mutuel auxquelles nous sommes indéfectiblement attachés font de l'établissement un lieu où chacun se sent considéré et trouve sa place dans un cadre qu'on peut qualifier de "familial". "
La présentation est idyllique. Sans compter les "locaux entièrement neufs", des outils pédagogiques d'avant garde, des équipements informatiques exceptionnels qui font de ce collège "l'établissement d'enseignement privé catholique le plus innovant de France".
On m'a fait visiter. On est au début du mois de juin, il fait doux, un air de vacances souffle déjà sur la cour où piaillent des enfants qui semblent tout droit sortis des pages de Madame Figaro. Ils sont beaux, ils ont l'air heureux de ceux qui ne risquent rien, me disent gentiment "Pardon madame" quand ils me bousculent.
Pas de doute, mon fils sera bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Véronique de Bure (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Véronique de Bure
[LIVRE] LA CHRONIQUE DE VALERIE EXPERT & GERARD COLLARD - CHIRAC INTIME
autres livres classés : education nationaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Culture générale en rouge

Qui a écrit "Une étude en rouge" ?

Georges Simenon
Maurice Leblanc
Conan Doyle
Gaston Leroux

13 questions
367 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , chanson , cinema , art , littérature , expressions , sport , Drapeaux , egypte ancienne , histoire , culture généraleCréer un quiz sur ce livre