AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Stéphanie Levet (Traducteur)
ISBN : 2070773787
Éditeur : Gallimard (28/10/2010)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Voilà Jack, l'ancien flic qui dans Filles enquêtait sur la disparition d'une adolescente, de retour chez lui, dans le nord de l'Etat de New York. Déchu au rang de vigile dans un complexe hôtelier de la côte de Caroline, il se voit proposer par une avocate qu'il sauve des griffes d'un gigolo un travail du genre de ceux qu'il a autrefois pratiqués : rechercher son jeune neveu parti se mettre au vert sans plus donner de nouvelles dans un coin perdu du nord de l'Etat. C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
BMR
13 février 2011
On est habitué des flics au lourd passé qui traînent leur mal de vivre tout au long de leurs enquêtes dans les bas-fonds de l'âme humaine.
Mais Jack, le héros de Frederick Busch, détient certainement une palme : son passé pèse des tonnes !
Avec Nord on le découvre un peu tard (1) mais cela rend son histoire encore plus mystérieuse et plus épaisse. Il devenu "le-flic-qui-ne-retrouve-pas-les-enfants" ...
À commencer par sa propre fille qu'il n'a pas su ou pu sauver. du coup son couple a explosé en vol.
Une autre enquête vient hanter ces nuits, une histoire où il s'est avéré incapable de retrouver une jeune fille (seulement son meurtrier, c'est déjà pas mal).
De flic en shérif puis en gardien de campus, le voici maintenant vigile dans un bar quelconque d'un état du sud. La dégringolade. Et même son chien fidèle, un trop vieux labrador, est en train de le lâcher. La déroute.
Lorsqu'une belle avocate vient lui proposer de chercher un neveu (encore un grand gosse à retrouver ...) il saisit l'occasion de tout larguer dans le sud et de retourner sur les traces de son passé, dans le Nord, un nord qu'il a perdu depuis de nombreuses années.
Le voici donc revenu près de la frontière canadienne, à la recherche du neveu disparu, rôdant autour de quelques fermes louches dont les champs de maïs pourraient bien cacher des cultures moins fourragères ...
Évidemment il n'est pas vraiment le bienvenu parmi les bouseux du coin, visiblement plus soucieux de protéger le secret de leurs petits trafics.
Heureusement il retrouve son seul et vrai ami, un grand black désormais atteint d'un cancer. Et sa femme Sarah.
Une Sarah dont notre ami Jack fut un peu trop proche à une lointaine époque désormais révolue : quand on vous disait que son passé pesait des tonnes.
Et puis il y a Georgia, la fille d'un notable du coin, une jeune femme qui n'a pas froid aux yeux (et qui n'a pas froid du tout d'ailleurs). Elle se prend pour une journaliste et aimerait bien écrire l'histoire de Jack, ce qui a le don de le mettre en rogne.
Ça c'est du polar, du beau, du vrai, du noir.
Malheureusement, on a vécu un peu le même syndrome qu'avec le récent Signal : une première partie forte, une histoire qui dépote, une écriture qui accroche ... et puis une seconde partie qui s'enlise dans les clichés et les péripéties convenues.
Comme les scènes de cul (2) avec la bombe Georgia qui n'étaient ni faites ni à faire. C'est pas qu'on n'aime pas les histoires de fesses (bien au contraire !) mais là, franchement, qu'est-ce que ça pouvait bien apporter à notre héros (3) ?
Du coup, l'ami Jack tombe dans l'archétype du vrai dur qui ne danse pas, le sombre héros à la John Wayne (d'ailleurs cité), celui qui éructe un “Yes, M'ame !” au comptoir. Bof ...
Les histoires à peine effleurées avec la lointaine avocate ou même avec la mamie qui tient le “diner” en bas de la colline sont quand même d'une toute autre tenue et on aurait aimé que l'ensemble du récit sorte de la même fabrique. Plus grandes sont les attentes, plus grandes sont les déceptions !
Bien dommage que Frederick Busch se soit parfois égaré sur les chemins de campagne, le livre aurait mérité plus de rigueur.
Mais que ces quelques critiques de fine bouche ne vous empêche pas de découvrir un bon polar, un beau, un vrai, un noir. Et le héros qui va avec, viril, sombre et dur.
_________________________
(1) : Nord n'est pas son premier roman traduit en français, mais qu'à cela ne tienne, il se lit facilement sans avoir eu connaissance des précédents épisodes, bien au contraire, cela ajoute au mystère et au plaisir de la lecture et de la découverte
(2) : désolé, c'est bien le mot, on dirait du Millenium
(3) : oui évidemment, un peu de satisfaction, on avait compris, et encore, il est plein de remords
Lien : http://bmr-mam.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SophieLesBasBleus
23 août 2015
Ancien G.I, ancien shérif adjoint, ancien vigile sur le campus d'une université, Jack revient dans l'Etat de New-York qu'il a quitté depuis quinze ans, pour tenter de retrouver Tyler Pearl, le neveu de Merle Davidoff. Ce retour dans le Nord est surtout, pour lui, une confrontation avec des souvenirs si douloureux qu'il a préféré les fuir pour espérer survivre.
A son enquête sur la disparition de Tyler se superposent les réminiscences de sa recherche infructueuse du cadavre d'une jeune fille assassinée quinze ans plus tôt.
L'intrigue policière ne sert que de fil conducteur à ce roman bouleversant sur le chagrin d'un homme qui porte comme une punition son sentiment de culpabilité. Comme si la souffrance empêchait les mots, son récit dévoile le passé par bribes, laissant le lecteur combler les vides, avant de raconter comme on avoue.
il m'a semblé lire ce livre à travers un brouillard de larmes trop longtemps contenues. Aucun pathos, aucune sensiblerie, mais un effet de réel bouleversant. C'est déchirant d'humanité, de compassion, d'une profondeur qui fait vibrer le sentiment subtil d'une solidarité indicible. Un pur diamant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
moussk12
07 décembre 2015
Jack a vécu un drame dans sa vie et il est parti dans le sud. Pour oublier. Pour continuer. Puis il rencontre une avocate qui lui propose un travail de détective : retrouver son neveu dont elle est sans nouvelles et qui serait parti se cacher dans le nord. le nord de l'état de New York. le nord où Jack a vécu une vie heureuse avec sa femme et sa petite fille, jusqu'au drame.
Jack va accepter pourquoi ? Pour qui ? Car sa recherche de la personne disparue devient vite une quête personnelle : tenter de recoller les morceaux du puzzle qu'est devenue sa vie. Et se souvenir. Si douloureux soit-il.
On s'attache vite à Jack. Sa ténacité, sa folie, sa solitude, son tempérament. Et donc, on s'attache à l'histoire.
Même si parfois j'ai un peu décroché dans es états d'âme et ses pensées profondes, j'ai passé un bon moment de lecture.
Mais je ne sais pas si elle sera inoubliable.
Commenter  J’apprécie          20
Racines
07 avril 2013
Ah la vache, il n'y a bien que les ricains pour vous mettre la rate au court-bouillon et le coeur en marmelade de la sorte. Dès les premières pages, on sent que les aventures de Jack, l'ex-flic déclassé, caféïnomane, traînant sa carcasse et son chien d'un boulot à l'autre, d'une ville à l'autre, va nous toucher immensément. Et c'est le cas. Jack donc, qui dans son boulot de videur fait la connaissance d'une avocate New Yorkaise un peu désoeuvrée. Elle lui confie la tâche de retrouver son neveu, disparu depuis des mois dans le Nord de l'Etat de New York. le Nord de cet Etat, Jack le connaît bien, il a passé tout une partie de sa vie là-bas. La partie qu'aujourd'hui il ne cesse de fuir. Un moment de sa vie où il avait une femme et un enfant, qui aujourd'hui ne sont plus là.
Lire la critique complète sur mon site :
Lien : http://chroniques.annev-blog..
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
BMRBMR13 février 2011
[...] Dans un couple, on doit dire son secret. C'est ce que je crois maintenant. Mais j'ai aussi cru que ma femme mourrait du nôtre. Alors je l'ai gardé pour moi. Il n'y a plus eu de couple.
Commenter  J’apprécie          20
moussk12moussk1207 décembre 2015
Il avait le visage rond et l'air méchant sous ses cheveux en brosse très ras, jusqu'au moment où il a souri. Alors ses yeux sont sortis de leur cachette.
Commenter  J’apprécie          10
moussk12moussk1207 décembre 2015
Aucun d'entre nous n'avait cru quoi que ce soit avant de se retrouver à bord d'un Huey bourdonnant à pleines hélices au-dessus d'un pays qu'on avait voulu bouffer mais qu'on avait fini par vomir parce qu'on n'avait pas pu l'avaler.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : drame psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
230 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre