AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Josette Chicheportiche (Traducteur)
EAN : 9782012016972
306 pages
Hachette Jeunesse (17/09/2008)
3.88/5   405 notes
Résumé :
A quatorze ans, Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres.
Mais le jour où elle apprend que son père, qui vit en Europe, est en réalité le prince de Genovia, une petite principauté au bord de la Méditerranée, les choses se gâtent. Voilà Mia princesse héritière ! Et ça ne lui plaît pas du tout.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (90) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 405 notes

iz43
  20 février 2022
J'ai acheté la série au hasard d'une de mes visites à Emmaus. Me disant que cela plairait peut être à ma princesse de bientôt 9 ans.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Mia ne m'était pas spécialement sympathique puis petit à petit je me suis laissée prendre au jeu. le livre a un peu vieilli par rapport aux références par exemple Buffy contre les vampires... Mais je me dis qu'il peut parler à toute adolescente.
Mia a 14 ans. Elle n'est vraiment pas sûre d'elle. C'est la plus grande de sa classe. Elle n'a toujours pas de poitrine. Elle est nulle en maths et comble de l'horreur, sa mère sort avec son prof de maths. Mia est amoureuse en secret.
Elle tient son journal intime. Elle y écrit vraiment tout (ça m'a rappelé ma jeunesse sauf que moi je n'y écrivais pas mes devoirs).
Mia aime sa vie de new yorkaise et de fille normale. Mais un jour son père lui révèle qu'elle est la princesse de Genovia et qu'elle doit prendre sa suite car il ne peut plus avoir de descendance. Mia est catastrophée. Sa grand mère (elle est terrible celle là) débarque aussi pour lui donner des leçons de princesse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
bdelhausse
  12 août 2022
Je ne sais pas ce qui m'épate le plus... que la saga des palpitantes aventures de Mia "princesse malgré elle" fasse 10 tomes, ou qu'une autrice ait même eu l'idée d'en écrire un seul...
Car on peut déjà s'arrêter à la première phrase de la 4è de couverture qui nous dit que Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres. Peut-on croire que toutes les collégiennes à New York ont une grand-mère vivant dans un château en France et un père qui prend l'avion comme nous prenons notre vélo? Si tu crois celle-là, je t'en raconte une autre, comme disait mon grand-père à ma grand-mère. Non, on n'est pas dans la vie de toutes les collégiennes. On est dans la vie de collégiennes dont le souci est de savoir s'ils mangeront 12 ou 18 sushis le 31 du mois. Pour certains la fin du mois commence bien plus tôt. Ce genre de considération est absente du livre. Et on n'est pas étonné que Disney ait jeté son dévolu sur ce roman, à l'eau de rose aurait-on dit à une autre époque.
Si le but est de nous montrer une ado qui se cherche des problèmes là où elle n'en a pas... le roman est effectivement réussi. Elle n'aime pas son physique. Elle flashe superficiellement sur le BG de l'école. Allo, Greta... il y a encore du taf pour faire rentrer des préoccupations éthiques dans le crâne des ados... Quoi, t'es une fille et t'as même pas de shampoing...? Finalement, Mia, c'est la petite soeur de Nabila...
Car Mia apprend un jour qu'elle est héritière d'une principauté dans le sud-est de la France, appelée Genovia. Son père est en fait le prince héritier et vu qu'il n'a plus qu'un testicule, il n'aura plus d'enfant et Mia est donc l'héritière en fin de course. On se demande ce qui peut persuader quelqu'un qu'il faut 2 testicules pour procréer... Entretemps, les plus fins lecteurs auront saisi l'allusion à Gênes, qui n'est pas une principauté, qui se déguiserait en Monaco ou vice versa. C'est que les lecteurs et lectrices (à mon avis) de Meg Cabot sont 'achement futés... Cela dit, une fois qu'on a admis que Mia ne s'était jamais posé de question sur ses origines, sur les avions, sa grand-mère, le château, etc... tout le reste passe sans problème. Plus c'est gros plus ça passe, en quelque sorte. Car tout le livre est basé sur des quiproquos et du "comique" (je guillemette) de situation.
On notera 2 petites incursions de "contenu" (je guillemette derechef): une égratignure vers les médias et Lady Di, et les baleines et Greenpeace dont Mia est une supportrice. Ce qui l'autorisera à accepter de l'argent de son père "pour la bonne cause".
Quant à moi, j'ai donné pour la bonne cause... en lisant ce livre dans le cadre du Challenge Multi-Défis 2022.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
Fifrildi
  02 février 2017
La semaine dernière les deux films sont (re)passés à la télévision. Une heureuse découverte pour ma fille de 11 ans à qui je me suis empressée de dire que c'était adapté d'une série de romans.
Bref, je lui ai offert les deux premiers volumes. Pour l'instant elle est plongée dans les Juliette de Rose-Line Brasset... et donc elle me laisse les lire en premier.
Je me suis vraiment bien amusée et j'ai trouvé l'histoire bien plus intéressante que dans le film. Comme c'est souvent le cas, l'histoire est plus développée et on fait connaissance des personnages qui sont passés à la trappe comme le père de Mia. La grand-mère a quant à elle totalement changé de personnalité.
Adaptation très libre... donc.
J'ai bien l'intention de lire la suite!
Challenge multi-défis 2017 (18)
Commenter  J’apprécie          154
Cronos
  14 janvier 2022
Mia Thermopolis est une ado comme les autres, nulle en maths, qui se faire remarquer par ses maladresses et forcément amoureuse du beau gosse de l'école. Bref rien de bien original sauf qu'elle va apprendre qu'elle est la princesse de Génovia par son père à la tête du pays. Son quotidien de New-Yorkaise va être chamboulé et c'est là que le tome s'arrête.
Ecrit sous la forme d'une journal intime, l'auteure gagne de la place en faisant des listes ou en écrivant des banalités pas franchement utiles au livre mais bon, c'est une ado avec une vie lambda au début donc j'excuse même si je n'apprécie pas. Je n'ai pas accroché, ce n'est pas mon style de lecture et si l'idée de départ est originale, je n'ai pas passé un bon moment. Heureusement il se lit très vite, les phrases et chapitres sont très courts et il peut se lire en diagonal vu qu'il ne se passe pas grand-chose au début. Bof donc.
Commenter  J’apprécie          110
CyranoGirl
  05 juillet 2017
Le premier tome d'une saga de 10 livres racontant l'histoire de Mia Thermopolis, une jeune collégienne New-yorkaise qui découvre, un jour, qu'elle est l'héritière du trône de Genovia. J'avais lu les 10 tomes il y a quelques années, et je les avais adorés. Aujourd'hui, cependant, quand je les relis, je me rends compte à quel point l'héroïne est détestable (du moins pour les 3/4 du premier livre). Mia est égoïste, ne cesse de se plaindre de son peu de poitrine, ne comprend pas les sentiments des gens autour d'elle… A 14 ans, on pourrait se dire que c'est normal : on se souvient tous de notre adolescence. Malgré cela, je n'arrive pas à l'apprécier.
Question histoire, le premier tome pose le contexte et les personnages donc il y a vraiment pas grand-chose à dire pour l'instant. Les personnages sont plus ou moins bien (j'en viens à aimer Lars, le garde du corps ou encore Michael, discret mais pourtant bien présent). L'écriture est simple et parfois répétitive. Les dialogues sont vivants, même drôles à certains moments.
La couverture est horrible, selon moi. Il s'agit de l'édition Livre de Poche Jeunesse. Ils auraient pu faire mieux. Les nouveaux, niveau couverture, sont beaucoup plus simples : couverture rose avec un emblème ou un symbole dessus.
Je conseille cette série de romans aux adolescentes. Je crois qu'en étant dans cette tranche d'âge-là, on arrive mieux à se rapprocher de l'histoire et des personnages. Adulte, cependant, c'est très dur de voir ce qui nous a plu dans cette histoire. Ça m'arrive rarement, mais je préfère largement les films aux livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Elle dort dans des négligés à fanfreluches et à dentelle. Le genre transparent, qui donne à voir ce qu’on n’a pas envie de voir. En plus, même si elle se démaquille le soir, elle a toujours un trait d’eye liner parce qu’elle se l’est fait tatouer dans les années 80, quand elle a eu un accès de folie juste après la mort accidentelle d’une princesse (c’est ce que dit ma mère). En tout cas, ça fait bizarre de voir à son réveil une femme de son âge en déshabillé, avec un gros trait noir au dessus des paupières. A vrai dire, ça fait même peur. Plus peur que Scream I, II, III. Pas étonnant que Grand-père ait succombé à une crise cardiaque. Il s’est probablement retourné un matin dans son lit, a regardé sa femme et est tombé raide mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FifrildiFifrildi   01 février 2017
Que faire pendant les cours de maths?

Ô, que faire pendant les cours de maths?
Les possibilités sont limitées :
On peut dessiner, bâiller,
Jouer aux petits carrés.
On peut somnoler, rêvasser,
Et laisser son esprit divaguer.
On peut chantonner, pianoter,
Et prendre un air stupéfait.
On peut regarder l'heure,
Fredonner une petite chanson.
J'ai tout essayé
Pour faire passer le temps.

MAIS RIEN NE MARCHE!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Ma mère sort avec mon prof de maths, je suis nulle en maths, ma meilleure amie me déteste ; j’ai quatorze ans et je ne suis encore jamais sortie avec un garçon ; je suis plate comme une limande et – ah oui, j’allais l’oublier- je viens de découvrir que j’étais la princesse de Genovia.
Commenter  J’apprécie          111
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Elle n’est pas très grande, elle est plutôt ronde, elle ressemble à un carlin mais elle n’en a rien à faire de son physique. Il y a des types qui viennent tout le temps la voir au studio d’enregistrement pour lui dire qu’elle est laide en un pou. Ensuite, ils lui demandent de soulever son chemisier (Lilly a de la poitrine ; elle met du 95 C). Elle les regarde, et elle éclate de rire. Lilly n’a peur de rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Lilly trouve que Mr. Giannini est cool. C’est sur qu’il est cool quand on s’appelle Lilly Moscovitz et qu’on est bonne en math, comme Lilly Moscovitz. Mais il est moins cool quand on est nulle en math, comme moi. Et il est nettement moins cool quand il vous oblige à rester à l’école TOUS LES SOIRS pendant une heure pour vous faire des exercices sur la distributivité, au lieu de vous laisser sortir avec vos copains. Et il n’est pas cool non plus quand il convoque votre mère pour lui parler de vos difficultés en math, et qu’ensuite IL L’INVITE A DINER.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Meg Cabot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meg Cabot
Un incontournable pour toutes jeunes passionnées de lecture, le Carnet d'Allie de Meg Cabot fait peau neuve et devient Allie ! Quand on a 9 ans et qu'on doit changer de maison et d'école, il faut une bonne dose de fantaisie et d'imagination pour s'adapter, comme Allie ! Des couvertures toutes douces et une frise à créer au fil des aventures d'Allie pour obtenir une illustration inédite. Un tout nouveau tome à paraître en septembre ! Déjà disponible en librairie ! https://www.lecture-academy.com/livre/allie-le-demenagement/
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Journal d'une princesse

Ou vis la grand mère d'Amelia?

Chez sa fille
A Genovia
Au Plaza de New York
Dans un cottage anglais

10 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Journal d'une Princesse, Tome 1 : La grande nouvelle de Meg CabotCréer un quiz sur ce livre