AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Josette Chicheportiche (Traducteur)
EAN : 9782012016972
306 pages
Éditeur : Hachette Jeunesse (17/09/2008)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 384 notes)
Résumé :
A quatorze ans, Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres.
Mais le jour où elle apprend que son père, qui vit en Europe, est en réalité le prince de Genovia, une petite principauté au bord de la Méditerranée, les choses se gâtent. Voilà Mia princesse héritière ! Et ça ne lui plaît pas du tout.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (86) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  02 février 2017
La semaine dernière les deux films sont (re)passés à la télévision. Une heureuse découverte pour ma fille de 11 ans à qui je me suis empressée de dire que c'était adapté d'une série de romans.
Bref, je lui ai offert les deux premiers volumes. Pour l'instant elle est plongée dans les Juliette de Rose-Line Brasset... et donc elle me laisse les lire en premier.
Je me suis vraiment bien amusée et j'ai trouvé l'histoire bien plus intéressante que dans le film. Comme c'est souvent le cas, l'histoire est plus développée et on fait connaissance des personnages qui sont passés à la trappe comme le père de Mia. La grand-mère a quant à elle totalement changé de personnalité.
Adaptation très libre... donc.
J'ai bien l'intention de lire la suite!
Challenge multi-défis 2017 (18)
Commenter  J’apprécie          154
CyranoGirl
  05 juillet 2017
Le premier tome d'une saga de 10 livres racontant l'histoire de Mia Thermopolis, une jeune collégienne New-yorkaise qui découvre, un jour, qu'elle est l'héritière du trône de Genovia. J'avais lu les 10 tomes il y a quelques années, et je les avais adorés. Aujourd'hui, cependant, quand je les relis, je me rends compte à quel point l'héroïne est détestable (du moins pour les 3/4 du premier livre). Mia est égoïste, ne cesse de se plaindre de son peu de poitrine, ne comprend pas les sentiments des gens autour d'elle… A 14 ans, on pourrait se dire que c'est normal : on se souvient tous de notre adolescence. Malgré cela, je n'arrive pas à l'apprécier.
Question histoire, le premier tome pose le contexte et les personnages donc il y a vraiment pas grand-chose à dire pour l'instant. Les personnages sont plus ou moins bien (j'en viens à aimer Lars, le garde du corps ou encore Michael, discret mais pourtant bien présent). L'écriture est simple et parfois répétitive. Les dialogues sont vivants, même drôles à certains moments.
La couverture est horrible, selon moi. Il s'agit de l'édition Livre de Poche Jeunesse. Ils auraient pu faire mieux. Les nouveaux, niveau couverture, sont beaucoup plus simples : couverture rose avec un emblème ou un symbole dessus.
Je conseille cette série de romans aux adolescentes. Je crois qu'en étant dans cette tranche d'âge-là, on arrive mieux à se rapprocher de l'histoire et des personnages. Adulte, cependant, c'est très dur de voir ce qui nous a plu dans cette histoire. Ça m'arrive rarement, mais je préfère largement les films aux livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
April-the-seven
  17 août 2016
Un grand merci aux éditions Hachette pour cette très jolie réception et pour leur confiance ! Je ne connaissais pas cette saga, et je n'avais encore jamais eu l'occasion de découvrir la plume de Meg Cabot. En lisant ce roman, j'ai fait d'une pierre deux coups et je n'en suis pas mécontente du tout ! D'abord, il y a eu cette couverture pleine de peps et très girly. J'avais besoin d'une lecture légère, et j'ai été servie. Et en même temps, j'ai été soufflée par une multitude de petits détails. Plus qu'un livre destiné aux adolescentes, Journal de Mia nous renvoie à beaucoup de valeurs fondamentales.
Mia est une adolescente pleine d'idéaux, amoureuse de la nature, fervente défenseuse des causes écologiques, et féministe dans l'âme. Sa vie est assez normale puisqu'elle complexe sur sa taille et son absence de poitrine , elle a une meilleure amie, et le garçon de ses rêves ne semble même pas remarquer qu'elle existe. Bon, entre ses résultats catastrophiques en maths, la liaison entre sa mère et ce même prof de maths... Mia a des problèmes, comme tout le monde. Alors quand elle apprend que son père gouverne une petite principauté, ce qui fait d'elle sa descendante directe, Mia voit rouge ! Princesse ? Il n'en est pas question !
Sans détour, je vous le dis, j'ai adoré ! J'ai dévoré cette histoire, alors que je m'attendais à un livre jeunesse standard dans lequel je ne me serais pas forcément retrouvée. En vérité, j'ai replongé avec délice dans mes années lycée, où je flashais sur un garçon et je ne pensais plus qu'à lui le reste du temps, où les rumeurs pouvaient briser toute une vie, où les copines étaient plus importantes que le reste. Je n'ai rien retrouvé de « gamin », bien au contraire. Meg Cabot nous brosse un tableau particulièrement original, avec une héroïne dans l'air du temps, et pas éparpillée, comme je le craignais au départ.
Cette héroïne, parlons-en ! C'est une fille tout à fait actuelle, et loin – très loin ! – d'être naïve. Mia a des principes, des valeurs qu'elle porte en elle avec fierté. Si aux premiers abords elle apparaît insignifiante aux yeux des autres, elle cache une véritable fougue et un caractère déterminé. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir sa liste des 10 femmes qu'elle admire le plus au monde, sa manière de penser, libérée, effrontée. Elle est encore jeune, mais on devine que derrière toutes ces incertitudes émergera plus tard une personne très forte, au tempérament affirmé.
Vous vous dites sans doute que n'importe quelle ado rêverait d'apprendre qu'elle est une princesse, assise sur une jolie petite fortune. Les hôtels de luxe, les vêtements de marque, toutes les portes qui s'ouvrent à son entrée, tous ses rêves les plus fous comblés en un claquement de doigts... C'est le rêve. M'ouais, sauf que vous n'avez pas encore très bien cerné Mia ! Elle, n'aspire qu'à une vie simple et sans histoire. Et quand sa grand-mère s'applique à lui ravaler la façade et à lui apprendre les bonnes manières, la jeune fille rue dans les brancards. Elle refuse d'entrer dans le moule ! Être princesse, ça va à l'encontre de ses propres convictions, elle n'a pas de patience pour les protocoles et les fadaises !
Comment ne pas être fier d'une héroïne aussi forte et déterminée ? Et le plus sympathique, c'est que tous les personnages apportent quelque chose d'un peu fou au récit. Chacun à une personnalité délurée à sa manière : la mère un peu bohème, le père trop rigide, la meilleure-amie psy et engagée, et enfin la grand-mère aussi chaleureuse qu'un glaçon. Pas le temps de s'ennuyer, en somme !
En résumé, le Journal de Mia, princesse malgré elle est un excellent roman. le récit est frais, plein d'humour, et bourré de références modernes. C'est l'un des meilleurs livres jeunesse que j'ai lu jusqu'à présent, car je me suis régalée et je l'ai dévoré en l'espace d'une seule petite journée. L'intrigue est prévisible et en même temps pas tant que cela, les personnages nous en font voir de toutes les couleurs, et l'héroïne répand de magnifiques valeurs que certains adultes seraient bien avisés d'appliquer.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stellou
  16 février 2013
Nous connaissons à peu près toute Mia et ses déboires et nous avons au moins toutes vu le film et c'est mon cas également. Alors c'était le moment où jamais d'enfin lire le livre.
Je dois avouer qu'au départ, je partais avec une certaine appréhension et j'avais peur que ce livre soit trop jeunesse pour moi. Mais bon allez je me lance !
Dans cette histoire nous suivons Mia, une jeune adolescente qui n'a pas toujours la vie facile au lycée. Elle est plutôt banale et ne ressemble en rien au pom-pom girls populaires qui arpentent les couloirs de l'école à longueur de journée. Un jour, elle va recevoir la visite de sa grand-mère qui vient lui annoncer une nouvelle qui chamboulera sa vie en tout point. Mia est une princesse ...
Il est vrai qu'en ce qui concerne les personnages, il y a beaucoup de clichés bien connus comme le beau footballeur qui sort avec la belle pom-pom girl. A part cela j'ai bien évidemment adoré Mia qui est une jeune fille comme les autres à qui l'on s'attache très vite et en qui je me suis retrouvée plusieurs fois en me replongeant dans mes quinze ans. La mère de Mia est une maman formidable qui à appris à tout gérer et qui à une complicité sans limites avec sa fille. La grand-mère de Mia est de prime abord peu chaleureuse et attachante car elle ressemble à tout sauf à une grand-mère comme on peu l'imaginer.
Vous l'aurez compris la lecture m'a plu et je dois dire que l'écriture de Meg Cabot y est pour beaucoup. Elle possède un style fluide et agréable à lire. le roman est bourré d'humour et d'ironie et j'adore cela !
Un premier tome que j'ai apprécié et que je vous conseille si comme moi vous n'aviez pas encore eu l'occasion de le lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mariloup
  23 décembre 2013
Tout d'abord, je trouve ça super sympa l'idée du journal intime, c'est la première fois que j'en lis un. En fait, j'ai voulu lire Journal d'une princesse car j'avais bien aimé les films des deux premiers tomes mais je dois constater que ça n'a pratiquement rien à avoir. En même temps, il faut transformer du personnel, du journal en visuel. Pas chose facile.
"Question très simple: Quelle demoiselle n'a jamais rêvé d'être une princesse? Levez la main.
Vous? Vous aussi, vous avez déjà voulu être une princesse? Et vous, quel est votre avis?
Je constate qu'il n'y a pratiquement que des réponses positives.
Et toi Mariloup? Bien sûr que oui! C'est un rêve, un conte de fée, notre idéal lorsque nous sommes enfants."
Mais il fallait bien une exception et pas des moindres. Mia. Mia ne voulait pas être princesse de Génovie. Elle voulait être une fille normale. Être comme tout le monde. Pour elle, être princesse n'est pas un conte de fée et c'est par le biais de son journal intime que nous découvrons ce qu'elle en pense, ce que cela a changé dans sa vie d'adolescente des temps modernes.
Alors lirai-je la suite? Voudrais-je découvrir pleinement les dessous d'une vie de princesse? Peut-être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Elle dort dans des négligés à fanfreluches et à dentelle. Le genre transparent, qui donne à voir ce qu’on n’a pas envie de voir. En plus, même si elle se démaquille le soir, elle a toujours un trait d’eye liner parce qu’elle se l’est fait tatouer dans les années 80, quand elle a eu un accès de folie juste après la mort accidentelle d’une princesse (c’est ce que dit ma mère). En tout cas, ça fait bizarre de voir à son réveil une femme de son âge en déshabillé, avec un gros trait noir au dessus des paupières. A vrai dire, ça fait même peur. Plus peur que Scream I, II, III. Pas étonnant que Grand-père ait succombé à une crise cardiaque. Il s’est probablement retourné un matin dans son lit, a regardé sa femme et est tombé raide mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FifrildiFifrildi   01 février 2017
Que faire pendant les cours de maths?

Ô, que faire pendant les cours de maths?
Les possibilités sont limitées :
On peut dessiner, bâiller,
Jouer aux petits carrés.
On peut somnoler, rêvasser,
Et laisser son esprit divaguer.
On peut chantonner, pianoter,
Et prendre un air stupéfait.
On peut regarder l'heure,
Fredonner une petite chanson.
J'ai tout essayé
Pour faire passer le temps.

MAIS RIEN NE MARCHE!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Ma mère sort avec mon prof de maths, je suis nulle en maths, ma meilleure amie me déteste ; j’ai quatorze ans et je ne suis encore jamais sortie avec un garçon ; je suis plate comme une limande et – ah oui, j’allais l’oublier- je viens de découvrir que j’étais la princesse de Genovia.
Commenter  J’apprécie          111
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Elle n’est pas très grande, elle est plutôt ronde, elle ressemble à un carlin mais elle n’en a rien à faire de son physique. Il y a des types qui viennent tout le temps la voir au studio d’enregistrement pour lui dire qu’elle est laide en un pou. Ensuite, ils lui demandent de soulever son chemisier (Lilly a de la poitrine ; elle met du 95 C). Elle les regarde, et elle éclate de rire. Lilly n’a peur de rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
StupidGRINStupidGRIN   25 décembre 2010
Lilly trouve que Mr. Giannini est cool. C’est sur qu’il est cool quand on s’appelle Lilly Moscovitz et qu’on est bonne en math, comme Lilly Moscovitz. Mais il est moins cool quand on est nulle en math, comme moi. Et il est nettement moins cool quand il vous oblige à rester à l’école TOUS LES SOIRS pendant une heure pour vous faire des exercices sur la distributivité, au lieu de vous laisser sortir avec vos copains. Et il n’est pas cool non plus quand il convoque votre mère pour lui parler de vos difficultés en math, et qu’ensuite IL L’INVITE A DINER.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Meg Cabot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meg Cabot
Extrait de "Le Carnet d'Allie 2 - La Nouvelle École" de Meg Cabot lu par Camille Donda. Editions Audiolib. Parution le 7 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-carnet-dallie-2-la-nouvelle-ecole-9782367627403
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Journal d'une princesse

Ou vis la grand mère d'Amelia?

Chez sa fille
A Genovia
Au Plaza de New York
Dans un cottage anglais

10 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Journal d'une Princesse, Tome 1 : La grande nouvelle de Meg CabotCréer un quiz sur ce livre