AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755652048
282 pages
Éditeur : Stories by fyctia (30/03/2018)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Lequel des deux rendra les armes en premier ?Angela Alessi réalise enfin son rêve de petite fille en ouvrant sa pâtisserie à Centori. Elle souhaite oublier son passé et ne plus jamais se laisser dicter son comportement. Adriano Alario, chef de la mafia locale, ne voit pas les choses sous cet angle, et compte bien la faire s'acquitter, comme tous les commerçants, de la taxe due à sa famille pour s'être installée sur son territoire. Il éprouve cependant des difficulté... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  26 avril 2019
Après avoir lu le premier tome de Cooper Training, j'ai eu envie de poursuivre ma découverte des écrits de l'auteure, car je me suis bien plu auprès de Julian et Amy. J'ai aimé sa plume qui m'a complètement embarquée dans son roman. Elle avait avant cette série, publiée celle-ci : Gun Cake, où encore une fois elle confronte deux univers complètement à l'opposé l'un de l'autre. J'aime beaucoup cette idée qui permet alors tant de scénarios possibles et l'auteure prouve encore une fois qu'elle maitrise bien le sujet.
J'ai beaucoup aimé l'univers de ce roman : d'un côté, nous avons une jeune femme pâtissière, qui tient sa boutique très féminine pour ravir les papilles de ses clients et de l'autre, nous avons un homme, mafieux qui vit dans l'illégalité et le crime. Tous deux sont donc bien loin d'être du même monde, mais quand Angela s'installe dans la ville que contrôle Adriano, elle va devoir faire comme tout le monde et se plier aux lois de cette ville. Quand la douceur est confrontée au danger, cela nous promet bien des étincelles. On pourrait s'attendre à vivre une petite comédie romantique, mais non, cela ne se passe ainsi : le danger occasionné par la mafia est bien réel et si la pâtisserie est plus tendre, voilà que nos deux personnages vont être confronté à ce monde brutale.
Angela vient de s'installer en ville et d'ouvrir sa boutique, cela fait une semaine et si elle se sent heureuse et comblée, libre d'agir à sa guise. Elle sait aussi qu'elle en fait beaucoup pour une personne seule qui tient un commerce, mais c'est sa passion et elle profite de ce qu'il lui est offert. Elle a vécu bien des années difficiles, où elle s'est vue dictée ses faits et gestes et elle a été malheureuse, elle compte bien y remédier. Elle a tout quitté pour s'installer loin de sa vie d'avant, pour vivre comme elle l'entend, sans contrainte. C'est donc une jeune femme assez épanouie, malgré l'abondance du travail dont nous faisons connaissance dont nous allons faire la connaissance. J'ai tout de suite, apprécié son personnage, elle est décidée, passionnée et elle a la tête sur les épaules.
Alors que l'auteure nous campe son héroïne dans un univers rose, parfumé et sucré où on se sent bien, elle nous propose alors de découvrir son personnage masculin, Adriano, et ce dans un univers bien plus sombre. La scène de départ nous conte Adriano en pleine action, dans son monde mafieux, où les gens se doivent d'obéir et surtout de ne pas trahir son clan. Adriano vit au coeur de la mafia depuis toujours, il est de ces hommes qui en imposent : grand, brun, ténébreux et très charismatique. C'est un personnage que nous découvrons tel qu'il apparait aux yeux de tous : dangereux et froid ! mais nous apprenons aussi à le connaitre plus dans l'intimité, mais cela se fera au fil du temps. Ici, c'est en temps que chef de la mafia que nous allons faire sa connaissance aux tous débuts et c'est à cet homme là qu'Angela va être confrontée.
Pour Adriano, aucun doute, cette nouvelle doit lui acquitter ce que tous commerçants de cette ville lui donne chaque mois, pour être protégés et avoir le droit de vivre dans sa ville. C'est donc dans cette optique qu'il va faire une première approche vers elle, mais il va se heurter à une jeune femme plus coriace qu'il n'y parait. Angela restera sur ses positions et sur son intention de ne pas se laisser mener par le bout du nez par un homme. Qu'à cela ne tienne, elle changera vite d'avis... elle va commencer à subir quelques désagréments et agressions qui vont la contrarier. Les objectifs d'Adriano ne doivent pas être contrecarrer par la jeune femme, sa réputation ne peut pas faiblir face à ceux qui lui doivent quelque chose. C'est appréciable de découvrir la personnalité de ces deux personnages, le mafieux a beaucoup de charme et c'est un personnage assez fascinant. Angela, elle, ne veut pas se laisser faire mais elle a toutefois suffisamment d'intelligence pour savoir jusqu'où elle peut aller, j'ai beaucoup apprécié cette part des choses qu'elle est capable de faire avant de prendre une décision. C'est donc dans le conflit qu'ils vont faire connaissance et par la suite, c'est forcés qu'ils vont se cotoyer, plus que cela était prévu au départ.
La double narration nous permet au départ de camper les personnages chacun dans leur univers. Cela nous permet de bien nous rendre compte de comment ils vivent et de ce qu'ils attendent de la vie. Deux mondes qui ne sont pas du tout les mêmes ! C'est ainsi qu'ils vont se confronter et c'est en se voyant de plus en plus, que leur véritable personnalité va ressortir. de la peur à la soumission, sans toutefois contester au passage cette forme de despotisme dont joue Adriano, Angela va passer du temps avec lui, et découvrir l'homme derrière le mafieux. Nous n'oublions ses actes qui nous rappellent qu'il reste dangereux mais auprès d'elle, il va commencer à ressentir quelque chose de différent. le rapprochement va venir les rendre à la fois plus forts, mais aussi plus vulnérable dans ce monde, où l'attachement peut devenir une arme redoutable pour ses ennemis.
L'auteure a assumé jusqu'au bout le rôle de mafieux, tenu par Adriano mais aussi par ceux qui l'entourent. Il n'y va pas avec le dos de la cuillère, notamment avec Angela au début, n'hésitant pas à la menacer. Alors qu'eux deux finissent par vivre les choses différemment, oubliant leurs débuts plutôt difficiles, les personnages qui vivent dans le même environnement que lui, n'oublient pas leurs objectifs de pouvoir et de contrôle ! C'est ainsi que les femmes de ce milieu, sont des proies faciles et malheureusement très vite exploitables. C'est un des travers du milieu que nous allons aussi découvrir dans ce roman. Malgré les sentiments et les belles émotions que vont vivre nos deux héros, ils vont aussi être confrontés au mal et se rendre compte que leur relation met en péril la vie de la jeune femme. le récit va être rythmé par bien des rebondissements liés à cet univers.
Un premier tome que j'ai dévoré ! J'ai aimé voir ces deux personnages s'affronter, pour mieux se découvrir, de voir aussi que leurs conditions de vie jouent beaucoup dans la balance. le côté mafia est très bien traité, il n'est pas là qu'en toile de fond, non l'auteure l'utilise et le manipule comme il se doit pour apporter du danger, des menaces mais aussi des actes cruels. Les secrets font partie du décorum, et ils vont eux aussi jouer un rôle certain dans l'évolution de leur histoire. La personnalité des personnages est forte et on ne s'ennuie pas une seule seconde avec eux. le présent déjà bien marqué par les événements, va se voir associé aux passés des deux personnages, le tout rendant l'ensemble encore plus percutant et intéressant. Tout du long de notre lecture, on est happé par leur histoire et tout ce que l'on découvre ! Et ce n'est pas fini, leur histoire continue dans un tome deux, qui se verra lui même confronté à bien des rebondissements.
Une lecture qui ne m'a pas déçue, j'ai adoré ! Cela confirme que j'aime la plume de Maloria Cassis, ses idées, ses personnages, les situations qu'elle nous propose de suivre, tout me plait. Ses récits sont très prenants, plein d'amour, d'actions, où il est délectable de suivre des mondes qui s'opposent et se confrontent quand les sentiments sont engagés.
Lien : http://www.livresavie.com/gu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ivre_de_mots
  14 mars 2019
Lire gun cake, c'est voyager en Italie à la rencontre de mafieux et d'une jolie pâtissière qui ne manque pas de répondant. Afin de tirer une croix sur son passé et redemarrer sa vie comme elle l'entend, Angela a déménagé à Centori sans savoir où elle mettait les pieds. A peine arriver qu'un groupe de mafieux lui en fait voir de toutes les couleurs sans qu'elle n'en comprenne la raison au début, jusqu'à l'arrivé du chef Adriano Alario. Ce dernier va lui mettre la pression pour qu'elle donne de l'argent de sorte à ce qu'il s'arrête de vandaliser sa boutique et de la martyriser avec ses menaces qui sont loin d'être fausses. Malgré les apparences sous le masque de grand méchant loup qu'Adriano porte se cache un coeur tendre qui va vite succomber aux charmes de la jolie blonde qui ne se laisse pas faire aussi facilement.
Je savais que j'allais passer un bon moment de lecture avec Gun cake ! Je suis passer par toutes les émotions avec les protagonistes, j'ai eu l'envie de boxer et d'embrasser Adriano, l'envie d'être Angela et la joie enfin de compte que ce ne soit pas le cas... Chaque protagonistes m'a plu et en particulier le chef mafieux. Adriano n'est pas un méchant sans coeur, bien au contraire.C'est quelqu'un qui est droit dans ses bottes, intègre et qui respecte sa parole. On pourrait le décrire comme un bad-boy ainsi qu'un connard, c'est vrai qu'il l'est ! Mais il a aussi sa face caché qui le rend vraiment attachant. Il n'est pas contre l'amour, il sait reconnaître ses tords et se sent mal quand il va trop loin. Dès les premières pages, je suis tombée sous son charme. Pour ce qui est d'Angela, bien que douce, elle répond coup pour coup et a de la répartie. de par son vécu, c'est un personnage qui a gagné en force mentale. La relation entre les deux Italiens va être tout feu tout flamme, ni l'un ni l'autre ne voudront lâcher de la bride, mais comme le dit si bien le proverbe, entre la haine et l'amour, il n'y a qu'un pas que les deux vont franchir.
Initialement, quand je l'ai commencé, je ne devais lire qu'un ou deux chapitres, cinq, grand maximum, mais c'est parti en cacahuète (pour être polie) et je l'ai terminé en moins de temps qu'il ne faut le dire. Comme le montre la couverture, c'est doux et sombre à la fois. Des échanges de balles et des échanges de sucreries telles que les macarons, il va y en avoir et à mon grand désarroi, des morts aussi. L'auteure a été vache d'ailleurs, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle soit aussi sadique avec ses personnages. Dans ce tome ci, on apprend beaucoup sur le groupe de mafieux dont Adriano est le patron. L'univers est particulièrement bien décrit et mis en place et j'ai particulièrement aimé le fait qu'Adriano soit un méchant, vrai de vrai qui use de la violence quand il le faut et peu importe si la personne devant lui fait parti de sa famille et/ou de son propre clan. Adriano est intègre, il ne laisse rien passer. En bref, je suis tombée amoureuse de lui dès les premières pages. Aurélia, sa petite soeur est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Elle apporte de la douceur dans ce roman, l'amitié qu'elle noue avec Angela est adorable, cette dernière est un peu comme une grande soeur pour elle. Elle et Adriano ont eu la chance de vivre dans une famille aimante et soudé alors même que le père a du sang sur les mains, étant donné qu'il a été lui même le chef de la mafia de Centori. Ce qui rend le livre « Gun cake » d'autant plus intéressant, c'est le fait que les gentils et les méchants ne sont pas forcément ceux que l'on crois.
En ce qui concerne la plume de l'auteure, je l'ai beaucoup apprécié. le tout est fluide et agréable à lire. Maloria allie le côté sombre et le côté doux avec brio. Les personnages ainsi que l'univers sont biens construits et réalistes. En tant que chef de la mafia, Adriano va être confronté à bon nombres d'obstacles, certains plus grands que d'autres et il reste égal à lui-même. C'est un homme dangereux qui sait mettre de côté l'amour qu'il porte aux siens quand le devoir l'appel et ça, c'est top.
En conclusion, si vous aimez les dark-romance, je vous le conseil, bien que soft, Gun cake sait tirer son épingle du jeu. C'est un livre qui se dévore, sombre et doux à la fois qui a su me surprendre. Il a été savoureux, je me suis régalée ! Les personnages sont attachants et même (surtout) Adriano avec son côté dangereux
Lien : https://ivredemots.weebly.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
monparadisdeslivres
  10 avril 2018
Au vue du résumé, je m'étais attendue à une lecture sans prise de tête avec un dialogue mordant et beaucoup de fous-rires. Mais quelle ne fut pas ma surprise en constatant que ce fut un tout autre genre de lecture...
Un univers que je découvre et je suis d'ores et déjà sous le charme. En effet, avec une plume aussi bien percutante qu'addictive, l'auteur nous offre l'un de ces palpitantes lectures qui vous happent dès les premières lignes pour ne plus vous lâcher un seul instant. Il faut dire que Maloria Cassis nous plonge dans un monde fort fascinant. Celui de la mafia italienne. Une intrigue convaincante qui est menée avec une grande adresse, qui est intense en sensations et qui est riche en rebondissements.
Mais ce qui m'a vraiment plu c'est que l'auteur n'est pas tombé dans le piège des clichés types de la pègre italienne. À aucun moment elle enjolive les choses ou donne une image glamour bien au contraire. Elle nous montre la réalité brute et le quotidien du crime organisé. La violence, la quête du pouvoir, les conflits, le code d'honneur, les trafics, la corruption, les menaces, les sanctions et les complots sont dépeints avec minutie. Et je tiens tout particulièrement à féliciter l'auteur pour cela.
Et c'est à travers cette ambiance tendue que nous allons faire connaissance d'une épatant duo. Un récit à deux voix qui va vous surprendre à bien des niveaux. Elle a quitté l'enfer pour prendre un nouveau départ et retrouver sa liberté. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu c'est de se retrouver face à un nouveau bourreau... Lui a repris le flambeau à la tête du gang et l'assume comme il se doit. Mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'est l'arrivée de cette troublante jeune femme qui éveille en lui des sentiments contradictoires.
Quand aux autres personnages, ils sont très intéressants et ont leur importance. Certains vont vous plaire comme cette soeur au grand coeur ou ces deux terrifiants hommes de mains loyauté. Tandis que d'autres vont vous dégoûter et vous faire sortir de vos gonds...
En bref... Une très belle surprise ! Un romantic suspens comme je les aime ! Entre danger, tensions, suspens, trahisons, démons du passé, humour émotions vives et sensualité, on n'a pas le temps de s'ennuyer un seul instant. Amateurs de mafia italienne, vous allez vous régaler. Maloria Cassis a réussis son coup, car je ressors de ma lecture plus que ravie ! Et je n'ai qu'une hâte c'est de savoir ce qu'elle va nous réserver dans la suite à venir...
Lien : https://wp.me/p5AuT9-3TJ
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
charlet-laurence
  11 novembre 2020
Ennemies to lover vous y croyez?
Angela débarqué de nulle part, ouvre son petit salon de thé fraîchement racheté à mamie Rossa.
Les règles sont les règles.
Pourquoi refuse t elle de plier ? Jusqu'où tiendra t elle tête ?
L'environnement Mafia italienne est pas mal développé, avec le père Parain, l'ambiance familiale, la hiérarchie, et le coté illégal aussi.
Adriano, le jeune fils aîné qui hérite de la responsabilité du clan. Son père est mourant, et malgré tout présent.
Avoir le pouvoir , garder le contrôle, ne pas se montrer faible, être présent pour sa famille, rester sur ses garde et a l'affût. . Voila ses lignes de conduite.
L'histoire commence très fort avec Adriano qui tue un flic qui a infiltré ses rangs. Ca commence fort vous me direz. Cette intensité tient elle tout du long ?
J'ai envie de dire oui et non. Oui dans le sens où entre les questions à propos du salon de thé, de la romance qui se construit et la guerre imminente pas le temps de niaiser. Ensuite j'ai envie de dire non parce qu'à aucun moment j'ai été surprise pendant ma lecture..
Ce que j'ai fortement apprécié néanmoins c'est l'évolution de la romance qui malgré quelques débuts très rapide elle n'évolue pas en qqch de tout lisse, tout fusionnel..
J'ai pas mal apprécié le personnage de Aurelia la soeur de Adriano. C'est une belle personne, qui cherche à aider, qui apporte du positif. Les deux alliés d'Adriano auraient mérité plus de place dans le récit, peut être d'être plus "développés" peut-être aussi les personnages principaux..
En petit point négatif, l'événement qui fait tout basculer à mon sens aurait dû avoir plus de développement, tout comme la vendetta qui s'en est suivie.. ce passage qui est important se déroule très rapidement. .
L'auteure a une plume agréable et les pages se tournent facilement. Je lirai la suite d'ici peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chroniquesparmilliers
  09 décembre 2018
Merci à l'équipe Fyctia pour l'envoi de ce service presse, c'est désormais un nouveau partenariat dont je suis ravie de faire partie.
Nous allons ici faire la connaissance d'un chef de gang mafieux Adriano Alario chargé de tenir la ville de Centori en main. Adriano est un homme à la carure imposante et au fort caractère, nous n'avons pas envie de nous attirer ses foudres sous peines de vivement le regretter... et c'est ce qui va se passer pour la toute nouvelle femme intégrant la ville, Angela Alessi, celle ci vient tout juste de reprendre à la vieille femme Rosa le salon de thé où celle ci met à profit sa créativité en proposant de nombreux macarons, cupcakes et autres cakes disign. Mais voilà, ses problèmes vont très vite commencer car elle n'a pas réglé le "pizzo" que tout habitant de cette ville doit s'acquitter afin de s'assurer tranquillité et respect. Elle va vite déchanter lorsqu'elle va vouloir montrer son affront et contester cette somme astronomique pour ses moyens financiers. Évidemment il est impensable pour Adriano et ses hommes de faire crédit ou de négocier cela. Comment va s'y prendre Angela pour payer cette dette et assurer sa sérénité?
Celle ci va devoir vivre dans la crainte et la menace va persister autour de sa pâtisserie. Une question reste néanmoins en suspens pour le gang, qu'est-ce que cette femme seule est venue faire à Centori? Qui est-elle réellement? Cacherait-elle quelques chose sous sa carapace de femme de caractère?
Ses soucis ne vont pas s'arrêter lorsqu'elle va avoir besoin d'une aide à la pâtisserie, celle ci n'aurait pas pu se douter de l'identité de sa jeune recrue...  Entre affront, menaces, secrets, identité inconnue, les protagonistes vont nous offrir un nombres incalculables de scènes de désaccord et d'action. Mais malgré la menace qui plane au dessus d'Angela, les sentiments de colère vont peut être se soustraire afin de faire place à d'autres sentiments... Dans l'ensemble j'ai assez bien aimée cette histoire qui mêle secret, action et querelles, leur histoire va faire des ravages.
Le bémol que je note c'est que les actions ou les circonstances sont trop probables de mon point de vue, j'ai vue de loin ce qui allait se passer, ce qui est dommage pour le côté questionnement suspense et aussi prenant car je n'ai finalement pas eu de surprise dans ma lecture malgré que ce soit une lecture bien appréciée. J'ai adoré que le récit mêle le côté un peu girly de la pâtisserie avec de nombreux gâteaux et ce côté en totale opposition, avec le gang mafieux, les trafics et menaces et évidemment l'Italie..
C'est un avis un peu concis mais j'aurai aimé avoir plus de suspense et d'action. le caractère et le parcours des personnages relève le tout car cela a été bien recherché afin de nous apporter un nouvel aspect au récit. L'épilogue de fin nous amène à enchaîner directement avec le tome deux et c'est ce que je vais faire.
● NOTE:   4/5 ⭐⭐⭐⭐

Lien : https://www.facebook.com/soy..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
viedefunviedefun   24 août 2018
Alors que je m’apprête à fermer la porte d’entrée, l’homme de l’autre jour la pousse pour être certain que je le laisse entrer. Je ne me sens pas rassurée avec lui. Il a quelque chose dans son regard qui me met mal à l’aise. – La boutique est fermée, lui indiqué-je espérant qu’il s’en aille.
– Ça tombe bien, je ne viens pas pour acheter, me rétorque-t-il sèchement. Je crois que le grand chef s’est décidé à se présenter de manière officielle cette fois-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   24 août 2018
Je veux vivre le même amour que mes parents, puissant et sans condition. Celui qui devient plus fort au fur et à mesure des années et des épreuves. Celui qui vous fait oublier les autres femmes. Je veux qu’une femme m’aime pour tout ce que je suis. Pas uniquement parce que je suis le Chef du clan Alario et que je possède cette ville.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Maloria Cassis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maloria Cassis
Découvrez Sans faute, le dernier roman de Maloria Cassis, une romance qui aborde des sujets de société difficiles tels que l'illestrisme. En savoir plus ici : https://www.hugonewromance.fr/sansfaute/
autres livres classés : mafiaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4024 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..