AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749150604
272 pages
Éditeur : Le Cherche midi (19/10/2017)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
La rencontre de " la norme " et de " l'anormalité "

Marguerite ne trouve plus de sens à sa vie. Prisonnière d'un système qui l'étouffe, elle rencontre une nuit un homme singulier. Il lui ouvre les portes de son monde, un centre où vivent des êtres dits anormaux, physiquement ou mentalement affectés. Ce lieu offre un nouveau souffle à Marguerite, elle le perçoit comme un havre de rêve, de poésie, d'urgence de vivre. Elle propose aux résidents d'explore... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Symphonie
  16 septembre 2020
Parce qu'elle ne supporte plus son métier d'actrice dans une émission qu'elle juge de plus en plus déplorable, Marguerite claque la porte des studios d'enregistrements et rentre chez elle. Croulant sous les dettes en tous genres, ce sont les huissiers qui l'accueillent pour saisir ses meubles.
Le soir même, en errant dans les rues de la ville, son destin va prendre tournure inattendue. Un homme à l'allure saugrenue l'aborde, pensant qu'elle veut se noyer. Tant bien que mal, après avoir mis un terme à cette esclandre, l'inconnu l'entraîne dans une folle soirée festive, dans un somptueux domaine où elle passe une soirée de folie avec d'autres invités. Ce n'est que le lendemain à son réveil, qu'elle constate que cette nuit passée n'est ni plus ni moins qu'un hôpital psychiatrique ! Après avoir quitté ce lieu auquel elle voue un réel attachement par son empathie débordante envers ces personnes " différentes " un projet novateur germe dans son esprit. Rebroussant chemin, Marguerite retourne à l'institution.
Grâce à sa détermination, elle met en place des cours de théâtre à ciel ouvert qu'elle prodigue aux résidents tout en invitant des personnes étrangères à y participer que la curiosité attise. Au fil des jours, le miracle se produit. Plus de prise de médicaments et une vitalité retrouvée chez les malades. Mais le directeur voit tous ces bouleversements d'un très mauvais oeil.
Dans ce récit, Clémentine Célarié nous ouvre les portes d'un monde très particulier, celui de la folie.
Si le début du roman m'a emballé, j'avoue qu'au fil des pages mon enthousiasme a tout de même un peu régressé car trop de personnages plombent le récit.
Cependant, connaissant la nature sans filtre de Clémentine Célarié, j'imagine fort bien qu'elle a voulu jouer sur plusieurs tableaux. Elle aborde avec subtilité le thème de l'amour entre personnes "différentes", dénonce une société de surconsommation, les émissions de téléréalités complètement absurdes qui envahissent de plus en plus les écrans, la violence conjugale ainsi que l'intervention des travailleuses du sexe dans certaines situations, tout en semant par ci-par par là, de belles touches poétiques.
Une lecture que l'on aime, un peu, beaucoup, A la folie ou pas du tout, qui se laisse lire sans déplaisir, écrit par Clémentine Célarié bien connue pour son franc-parler, son intégrité et sa compassion que l'on retrouve tout au long de ce récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Sami33
  10 juillet 2020
Je découvrais l'année dernière "On s'aimera", un titre qui n'avait pas su totalement me convaincre mais qui n'en restait pas moins intéressant. Aujourd'hui, je vous propose de découvrir "A la folie" qui est certes différent du précédant mais il est mieux selon moi.
Marguerite paraît normal. Elle a un bon travail : animatrice télé mais elle est aussi endettée ! Son émission marche du tonnerre et sa production attend qu'elle renvoie une image de femme policée, propre sur elle, sans aucun pli. le décès d'un proche va venir chambouler son existence, son choix de vie, elle ne veut plus plaire à la petite ménagère qui la suit tous les jours. La jeune femme n'en peut plus nerveusement, elle décide de partir, de s'enfuir, de quitter sa vie. Elle va se faire embarquer par un drôle de bonhomme qui va la conduire gentiment dans une grande maison où se trouvent des habitants un peu particuliers. Il y a des hommes, des femmes, des petits, des grands... Bref, il y a des personnes de tous genres mais qui ont un point commun : un trouble psychiatrique majeur.
A partir de là, nous allons la suivre dans l'aventure de sa vie. Dans ce bâtiment, Marguerite va découvrir diverses émotions qui vont émaner d'elle. Entre la colère et la déception passant par la joie, le bonheur, la passion, l'amour, Marguerite va découvrir que vivre la vie comme elle a toujours eu envie de le faire, c'est une nécessité. Ces pensionnaires vont l'inspirer, vont l'aider à se renouveler, et elle va le leur rendre de la plus belle des façons qui soit.
Ce livre m'a plu d'une part car il ne fait aucune différence entre les personnes et il nous amène à nous poser des questions sur ce qu'est normal et ne l'est pas, il nous amène à nous poser des questions sur la liberté de vivre, la liberté d'être qui l'on veut, comme on veut mais surtout, Clémentine Célarié nous demande quelle place notre société peut-elle laisser aux personnes qui n'entrent pas dans le moule de la normalité sociétale. C'est un véritable phénomène car nous sommes toutes et tous différents mais il y a des différences spécifiques qui font que ces différences dérangent plus que d'autres.
Marguerite va nous emporter avec elle dans son histoire, nous partager ses émotions, nous faire part de ses rencontres et l'impact de celles-ci sur sa vie. Cette plongée dans le monde de la différence est pour le moins étonnante et intéressante. C'est vrai, c'est humain, c'est percutant, on se pose des questions.
La plume de l'auteur est simple et agréable à lire. Je l'ai trouvé plus pointu, émotive et abouti dans ce roman même si quelques longueurs subsistent encore dans le récit.
Tout ça pour vous dire que l'auteur nous amène à nous poser des questions sur les différences, sur les personnes différentes qui nous entourent, qui ne sont pas conforme à la société. C'est un roman tolérant qui prône la différence.

Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VictorineGrasso
  23 juin 2019
Dans ce livre nous suivons Marguerite qui est une présentatrice à la télévision, et qui un jour va tout lâcher. Dès cet instant, nous vivons avec elle la folle et merveilleuse aventure que sa vie est en train devenir. Dans cet endroit que Marguerite va découvrir, diverses émotions vont jaillir du plus profond de son être. Entre colere, déception, joie, bonheur, passion, détermination, amour, Marguerite va découvrir que pour vivre la vie qu'elle souhaite depuis toujours, elle doit faire ce qu'elle aime, ce qui la rend heureuse, avec des personnes qui indirectement lui ressemble et qui sont les moteurs de ce bonheur.
Ce livre passionnant nous emporte dans son aventure, dans les ressentis de Marguerite. Chacun des personnages dans sa singularité est touchant et attachant. Ce livre permet également une ouverture d'esprit pour un regard plus neuf.
Commenter  J’apprécie          00
redmary
  15 janvier 2018
Marguerite, animatrice télé endettée cherche le sens de sa vie et de son travail. Suite à la goutte d'eau de trop, elle s'enfuit de sa vie et se fait 'ramasser' par un drôle de bonhomme qui la conduit dans une grande maison habritant des hommes et des femmes particuliers, souffrant pour la plupart d'un gros trouble psychiatrique.
Ode à l'anormalité, ce superbe roman questionne notre rapport à la norme, à la liberté d'être soi mais aussi à la place donnée ou laissée par la société à ces personnes "bizarres", folles, différentes...
Quelques longueurs mais joli au final.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Culturebox   19 décembre 2017
"A la folie", le nouveau roman de la comédienne Clémentine Célarié, sorti en octobre dernier aux éditions du Cherche Midi, traite avec justesse et humour du handicap.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SymphonieSymphonie   16 septembre 2020
Les émotions sont nos trésors. Je ne comprends pas pourquoi on les étouffe. On les tasse. Sous prétexte de devenir adulte. On ne les dit plus. Pourquoi ? ça ne se fait pas ? çà devrait se faire.
Commenter  J’apprécie          30
SymphonieSymphonie   16 septembre 2020
Le beau peu soigner de tout. Nous sommes tous responsables du beau que nous pouvons créer dans nos vies. Le beau de l'âme.
Commenter  J’apprécie          30
SymphonieSymphonie   16 septembre 2020
N'importe quoi avec ce qu'on aime repose le coeur.
Commenter  J’apprécie          40
SymphonieSymphonie   19 septembre 2020
On ne peut que croire aux montagnes. Elles sont éternelles.
Commenter  J’apprécie          30
NeigelineNeigeline   04 février 2018
Ils ont tout pris, sauf le principal. Bien fait pour eux. De toute façon, ils n'auront jamais l'essentiel. L'essentiel, ça ne se laisse pas emporter par les huissiers
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Clémentine Célarié (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clémentine Célarié
Clémentine Célarié P1
autres livres classés : Normes socialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1025 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre