AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Dominique Fernandez (Préfacier, etc.)
EAN : 9782246776918
168 pages
Grasset (30/03/2011)
3.18/5   17 notes
Résumé :
"- Qui vous autorise à parler en initié de votre propre mort ? Tant que je vous interroge, sachez-le, je ne tolérerai pas que vous en usiez avec la mort comme Guignol se joue des gendarmes ! - Je ne me moque ni de mourir, ni de la mort, ni de ma poussière de mort.
Quelque chose en moi, qui parle de retour, me donne irrésistiblement la force de remonter de la poudre où je serai diffus à une espèce de parole, peut-être de voix, un souffle, un glissement d'air o... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Unhomosapiens
  23 janvier 2018
Je viens de relire certains passages de cet "interrogatoire". J'y retrouve tout ce qui fait la force de Chessex. L'auteur se confie dans un faux interview puisque c'est lui qui fait les questions et les réponses. Mais cela ne l'empêche pas d'y aborder tous les thèmes principaux de ses romans. J'aime son non-conformisme, son rejet des conventions. Il a le courage d'assumer sa part d'ombre. Même si cet exercice littéraire peut sembler assez narcissique, il a le mérite de ne pas se dérober. Les questions et les réponses sont parfois très frontales, proches de la provocation, face à cette "folie suisse qui cache ses gouffres, qui s'arrange pour charmer et manipuler ceux qui s'approchent de sa face lisse". Chessex ne s'épargne et ne nous épargne rien. C'est court, c'est percutant. On n'aime ou on n'aime pas. Moi j'adore !
Commenter  J’apprécie          414
som
  24 août 2015
Au crépuscule de sa vie, Jacques Chessex est convoqué par le juge suprême pour un ultime interrogatoire qui tient beaucoup d'examen de conscience. Religion, écriture et littérature, antisémitisme et délation, pulsion de vie et pulsion de mort, le sexe sous toutes ses déclinaisons, la gloire, tout y passe.
Publié après le décès de l'auteur, ce recueil comporte quelques blancs mais on y retrouve son esprit farouchement indépendant, comme un dernier pied de nez d'un vieillard à la bienpensance actuelle. Certes, on peut trouver l'exercice nombriliste, mâtiné parfois d'une touche sénilité, il n'en reste pas moins la dernière expression d'une pensée brillante et libre.
Commenter  J’apprécie          80
Rodin_Marcel
  26 mai 2015
Chessex Jacques - "L'interrogatoire" – Grasset, 2011 (rédaction terminée juste avant le décès de l'auteur, le 9 octobre 2009) (ISBN 978-2246776918)

Je ne me souviens même plus pourquoi j'avais acheté ce livre, il me semblait que le nom de l'auteur m'était connu (mais c'est une erreur, j'ai vérifié la liste de ses ouvrages publiés, je n'ai souvenance d'aucun), j'ai probablement confondu le titre avec celui d'un autre roman traduit de l'allemand. Ici, ce sont probablement les quelques mots concernant la religion qui avaient titillé ma curiosité.

Toujours est-il que je suis ainsi par hasard tombé sur un truc assez étrange, voire glauque : l'auteur (un suisse que l'on nous présente en quatrième de couverture carrément comme l'un des plus grands auteurs de langue française du XXe siècle) prétend se soumettre lui-même à un interrogatoire sans concession, et comme il cause aussi (en une ou deux pages, pas plus) de ses goûts sexuels incluant quelques pratiques sadiques (ça, c'est un truc que je ne puis ni comprendre ni accepté, mais bon...), cet ouvrage fait les choux gras des journaleuses et journaleux genre "cultureu-psychologisant".

Quelques pages intéressantes sur le "métissage" religieux subit par cet auteur, né dans un milieu suisse calviniste ayant poursuivi ses études plus avancés chez les jésuites. A part ça, rien de bien neuf sous le soleil...
Bof.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pgremaud
  19 mars 2013
J'ai été déçu par cet interrogatoire où Chessex pose les questions et donne les réponses. Il veut se livrer sans complaisance, mais finalement il le fait avec beaucoup trop d'ironie et de provocation pour qu'on se sente partie prenante de sa réflexion.
Cependant, il y a quand même de beaux passages sur sa pensée et ses motivations. Et parfois il est même proche de Bobin !
Commenter  J’apprécie          20
cecilit
  02 juillet 2013
Lisez le livre de ce magnifique écrivain, personnage flamboyant et controversé, pour le comprendre et et ne passez pas à coté du Dernier Crâne de Monsieur de Sade
Quand un nuage de souffre passe au-dessus du Lac Léman
Commenter  J’apprécie          32


critiques presse (1)
LeMonde   16 juin 2011
Chessex est bien là, à travers ces pages inspirées, passionnées, poétiques. Il porte une voix cinglante et pénétrante qui n'a pas fini de résonner en nous.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
UnhomosapiensUnhomosapiens   27 décembre 2018
- Je me souviens d'une femme qui aimait être vue en train de pisser dans la neige, les cuisses largement ouvertes, elle disait qu'uriner dans toute cette étincelante blancheur, signe de pureté absolue, l'excitait au plus haut point. Neige, urine, transgression pire.
- Voir uriner. Et goûter. Le sexe encore humecté d'urine a un goût âcre et sucré. Et écouter. Dans le poème de Neruda, c'est le bruit "au fond de la maison". Pour moi, le bruit très sonore du liquide. D'où il vient. Des caves secrètes. Par où il gicle. Puis on revient à l'essuiement, et l’œil reprend l'aguet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
UnhomosapiensUnhomosapiens   18 novembre 2017
- Et le sang, Monsieur l'amateur de viande ? Là non plus, vous ne faites pas le dégoûté .
- Il y a l'attrait du rouge, du visqueux, et jusqu'à la forme du mot, cruelle, opaque, à sa musique aussi, brève et trouble. Donc, dans le mot "sang", j'aime cette rencontre, son et sens, la consistance de la menace.
Commenter  J’apprécie          50
UnhomosapiensUnhomosapiens   24 janvier 2018
La littérature, c'est la guerre. Mon armée, ce sont mes livres.
Commenter  J’apprécie          200
pgremaudpgremaud   24 mars 2013
Pour moi de même il y a des moments où le vide se peuple, a contrario, et dans le gratuit, ou l'absurde, du divin, ou de la voix de Dieu.

- Pouvez-vous citer un lieu où ce "peuplement" est tangible ?

Dans la chapelle du Sépulcre, à la Cathédrale de Fribourg, une mise au tombeau médiévale. Larmes des femmes, corps vaincu du Christ, et là-dessus, dans l'ombre crue, la lumière violente et orangée de deux vitraux de Manessier. Eclairage désespéré, échec du Christ, puissance de la mort - on n'imagine même pas l'espoir de la résurrection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AdrasteAdraste   22 juillet 2013
Ce que ma naissance charrie de la cruauté, de la violence, de la souche. La folie suisse. C'est elle qui essaie de se dissimuler, cette folie, sous la polissure et le neutre. Les mœurs neutres. L'argent neutre. La Suisse qui cache ses gouffres. Qui s'arrange, elle, pour charmer et manipuler ceux qui s'approchent de sa face lisse. Mon histoire à moi vient d'une terre souvent démente, mais occultée, préservée par huit siècles de prudente ruse, et secouée en profondeur par l'attrait et la tradition du sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jacques Chessex (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Chessex
Payot - Marque Page - Jacques Chessex - Le dernier crâne de M. de Sade
autres livres classés : suisseVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

LES LIVRES DE JACQUES CHESSEX

Un ...........pour l'exemple

camarade
suicidé
fusillé
juif
prêtre
allemand

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Jacques ChessexCréer un quiz sur ce livre