AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782130243298
Éditeur : Presses Universitaires de France (01/06/1956)
4/5   11 notes
Résumé :
Pas de quatrième de couverture
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ericlaplaine
  03 mars 2016
Quelle bouffée de fraîcheur. Découverte fortuite chez un soldeur. Une plongée dans un internat catho catho en 1912 d'une subtilité inouïe. On suit la vie de ce pensionnat de la rentrée à la remise des récompenses. Tout y passe par une galerie de portraits des enfants, aux prêtres en passant par les parents. Dépaysant, intelligent, servi par une langue d'une pureté et d'une souplesse au top des tops. Tout dans la nuance, la tendresse et le sourire. A recommander en XXL ! Un auteur oublié mais remarquable.
Commenter  J’apprécie          150
pierre31
  19 novembre 2016
Très bon roman, à la fois tendre et drôle, avec un ton un peu à la Marcel Aymé, une ironie douce et compréhensive. Un bouquin qui rappelle Enfantillages de Jacques Perret ou le film Zéro de conduite. Un livre qui donne envie de revivre les années collège/lycée pour refaire les 400 coups, pour retrouver la guérilla élèves/profs. Vive la lutte des classes!
Commenter  J’apprécie          112
VACHARDTUAPIED
  27 mars 2013
Merveilleux livre sur les souvenirs de jeunesse de Chevallier dans un internat religieux, sans nostalgie, avec même de l'humour..Agréable lecture.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
VACHARDTUAPIEDVACHARDTUAPIED   27 mars 2013
Mgr B. : « J’ai là votre travail. C’est intéressant et j’y ai trouvé beaucoup de choses que j’ignorais, des choses qui paraissent troublantes, en effet. Mais j’ai réfléchi, et je crois que vos arguments portent à faux, en ce qui concerne, par exemple, la formation que donne le séminaire. Voyez-vous pour supporter certaines vérités, il faut des têtes exceptionnellement solides. Nos curés de campagne, qui sont le plus grand nombre, n’ont pas besoin de connaître toutes les discussions qui ont entouré la mise au point du dogme, ni les conflits qui ont pu diviser autrefois les dignitaires de l’Eglise. Cela ne pourrait que troubler l’esprit de ces braves gens. Le dogme c’est exactement la théorie du soldat : on ne doit pas raisonner avec lui. Et les sous-officiers n’ont pas à se mêler de stratégie. L’Eglise, qui se propose de mener les hommes, a choisi ses moyens. Je crois qu’elle les a bien choisis. La discipline rend plus de services que l’intelligence. L’esprit de fanatisme est supérieur à l’esprit philosophique, qui fut toujours un dissolvant, l’histoire est là pour le prouver. Ce que vous avez découvert dans vos recherches d’autres ne l’ont pas ignoré, qui n’étaient pas les premiers venus. S’ils ont laissé le silence recouvrir peu à peu certains évènements du passé, soyez persuadé qu’ils avaient de bonnes raisons de le faire »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Video de Gabriel Chevallier (2) Voir plusAjouter une vidéo

Retour à Clochemerle
Jean Prasteau interviewe Gabriel CHEVALLIER qui vient de publier "Clochemerle les bains" ; suite de "Clochemerle" ,succès mondial.Chevallier explique que les passions humaines n'ont guère variées depuis 1934, date de la publication du premier "Clochermerle" et que le ton qu'il a adopté lui a permis de dire beaucoup de choses qu'il n'aurait pas pu dire sur le mode grave. Quelques plans de...
autres livres classés : souvenirs d'écoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17154 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre