AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020680189
192 pages
Seuil (28/08/2004)
3.56/5   16 notes
Résumé :
Algérie. Début des années 90. Chaos.Moussa, musicien funambule, rêve de succès international. Son ambition ? devenir le Michael Jackson d'Alger. Avec talent et énergie pour tout bagage, il promène son fol espoir entre les boîtes douteuses et les producteurs véreux. La nouvelle étoile d'Alger, c'est lui, il en est sûr, héritier du rock et chantre de sa terre natale, la Kabylie.Mais un drame de fond se joue. Le Nord et le Sud se déchirent. Le monde global des clips, d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Fortuna
  23 septembre 2016
Moussa a la pêche, la chance lui sourit, son ambition, devenir un grand chanteur kabyle moderne, égaler les plus grands chanteurs américains, devenir l'égal de Prince, tout en restant dans son pays, l'Algérie.
Et malgré des conditions de vie pas faciles – vivre à quatorze dans trois pièces – le succès monte, des soirées de mariage où il chante aux boites de nuit de plus en plus chic, il est ovationné, encouragé, applaudi, par des fans de plus en plus nombreux. L'alcool coule à flots, les filles sont belles, les nuits sont chaudes dans cet Alger du début des années 90. Et il le sent, le succès n'est pas loin, il y croit en repoussant les discours venimeux des intégristes, en déjouant les pièges des corrompus, en se glissant au petit matin dans l'appartement surpeuplé. Il y croit, sa fiancée l'attend, mais combien de temps encore ?
Car le FIS s'installe, imposant ses lois féodales, remplaçant les chants par les versets du Coran, voilant les femmes, interdisant l'alcool, la danse, la joie de vivre, la jeunesse insouciante pour précipiter la société dans la violence et la haine, le repli sur soi, la régression.
Et Moussa bientôt sans travail va peu à peu dériver, perdre celle qu'il aime promise à un islamiste, un que ses parents ont choisi, tenter de partir, avant qu'il ne soit trop tard, en France ou au Canada, pour finalement déraper, trop rempli de désespoir, de déception, de découragement, d'amertume devant l'abdication de tous et la victoire du pire…Ou comment la religion peut nourrir les plus bas instincts, ruse du Diable, de la Raison ou du Pouvoir politique ?
D'une plume colorée, vivante, nourrie de ses origines, Aziz Chouaki nous dépeint un personnage attachant, plein de talent et d'enthousiasme, qui va peu à peu déchanter dans un pays en proie à la corruption, la surpopulation, le manque de logements, de travail, les pénuries de toutes sortes, un état sanitaire alarmant dans une capitale où la jeunesse est progressivement happée par l'intégrisme religieux qui s'impose dans les immeubles surpeuplés, les prisons, les écoles… Cette véritable machine de guerre contre l'Occident, nourrie de ressentiment et d'impuissance, trouve à s'exprimer dans l'illusion d'un totalitarisme religieux prétendant purifier le monde en répandant le sang… Ce qui à la lumière des récents attentats ne peut pas nous laisser indifférents.
Une écriture talentueuse qui plonge au coeur d'une brûlante actualité…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
dido600
  02 décembre 2018
Voilà donc un ouvrage publié, aussi, en Allemagne, aux USA et en Italie (avec un Prix à la clé, en 2004), porté à l'écran et sur scène en chorégraphie hip-hop. Un livre qui nous replonge dans l'univers algérois du tout début des années 90. Avec une société, surtout celle des quartiers populaires et populeux, de plus en plus à l'étroit dans des logements plus proches des dortoirs et des taudis, qui se prépare à exploser face aux inégalités socio-économiques, au chômage, à la vie chère, à la misère rampante et à la crasse des idées,…avec, en face, des couches de nouveaux riches de plus en plus arrogants. Tout un système qui ne voulait pas changer mais qu'il fallait faire péter.
Notre héros, c'est Moussa qui cherche à réussir dans la chanson kabyle moderne. Il vit encore, à plus de trente ans avec sa famille. Ils sont 14 dans un trois pièces. Dehors, les barbus, anciens et nouveaux, commencent à occuper le terrain et à imposer leurs règles de vie.
Il voulait être chanteur. Il est en passe de réussir. Hélas, les idées passéistes, renforcées par une «victoire» des islamistes aux premières élections municipales «libres», ferment le champ des loisirs tout en l'ouvrant aux «beggarines» et aux affairistes plus que douteux. C'est la descente aux enfers. Plus de lieux de détente acceptables. Plus de public connaisseur. Pas de visa. Pas de logement. Pas de mariage (une fiancée obligée d'épouser un «cadre»)…Ne reste plus que le «zambretto» et la drogue….avec, au bout, le crime et la prison.
La suite est une autre histoire, celle de la découverte d'un autre monde, celui des religieux fanatiques. le grand terrorisme et la décennie rouge va commencer. le chanteur devient un «émir» sanguinaire ! La descente aux enfers d'un jeune homme, mais aussi celle de tout un pays qui ne s'est pas encore relevé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Bookinista
  22 janvier 2012
Très bon livre, mais effrayant : on vit avec Moussa, un apprenti chanteur populaire, la montée de l'intégrisme en Algérie, le raz de marée du Fis à Alger en 1988, et la fin de la liberté et de l'insouciance. Pour Moussa, c'est l'effondrement, le désespoir à tel point qu'à la fin, Moussa «fatigue», renonce (?) et finit intégriste fanatique.
Deux mots forts :
- Ziambreto : mélange d'alcool à brûler et de jus de grenadine auquel se shootent les jeunes.
- Trabendo : marché noir.
Lien : http://coquelicoquillages.bl..
Commenter  J’apprécie          20
isitalia
  08 mai 2015
http://www.horizons-dz.com
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FortunaFortuna   18 septembre 2016
Le taxi ressemble à une mosquée ambulante, effluves de musc, autocollants du FIS, Allah, versets du Coran, une cassette de prêches virulents d'Ali Benhadj explose les baffles.
Lunettes noires, chewing-gum, bedaine replète, le chauffeur peste contre les femmes sans hidjab, toutes des putes, ah bientôt tout va changer, le FIS va te nettoyer tout ça vite fait, tu vas voir.
Moussa fait mine d'acquiescer , changer les cordes du mandole, débrouiller la pompe à eau, le taxi prend la bretelle pour Ben Aknoun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
BookinistaBookinista   22 janvier 2012
Il se retrouve à Bab el Oued. Incroyable, ce que ça a changé. Poubelles, gosses, barbes, kamis, comme toute l’Algérie, format national standard.
Commenter  J’apprécie          30
dido600dido600   02 décembre 2018
«C'est comme ça que tu tombes islamiste, c'est quand tu fatigues. De rêver, d'aimer, de vivre. (…) .A force de fatiguer, tu peux plus rien voir venir» (p 51),
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Aziz Chouaki (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aziz Chouaki
Marocains, Algériens, Sénégalais, Annamites, les soldats coloniaux furent nombreux à tomber pour résister à l'offensive allemande, défendre Verdun et reprendre Douaumont durant la Première Guerre mondiale. Aziz Chouaki redonne vie à ces combattants des colonies par un va-et-vient incessant entre douceur du Maghreb et abomination des tranchées. Par le biais du conte, l'écriture déconstruit bien des certitudes sur la guerre, l'héroïsme, la dignité, la liberté. Il y est question d'un figuier magique et érudit, d'un narrateur anonyme qui vole dans les airs, des Pieds Nickelés, de bidasses en goguette, d'amour, de guerre... Mise en scène : Jean-Louis Martinelli Auteur : Aziz Chouaki Réalisation : Hélène Ricome, 2009. Interprètes : Hammou Graïa (le narrateur), Aziz Chouaki (le figuier) Enregistrement au théâtre Nanterre-Amandiers.
+ Lire la suite
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère