AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070756179
480 pages
Gallimard (01/01/2000)
4.5/5   4 notes
Résumé :
"Vous comprendrez, quand vous verrez l'Amérique, qu'un jour ils auront des peintres, parce que ce n'est pas possible, dans un pays pareil, qui offre des spectacles visuels aussi éblouissants, qu'il n'y ait pas de peintres un jour". La prophétie date de 1933. Comme tous les autres Européens de retour des Etats-Unis, Matisse se dit envoûté Il annonce l'avènement d'une nouvelle ère, celle des peintres américains.
Tout commence à Paris, le 1er juilet 1867, dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mimimelie
  07 avril 2018
Les cousins d'outre-Atlantique ont compris que pour dominer le monde, il fallait révolutionner aussi les gestes, les formes, les couleurs, les marges et leurs inspirations - banco ! C'est à ce basculement-là, artistique autant que géopolitique, que l'historienne Annie Cohen-Solal, biographe de Sartre et du marchand d'art Leo Castelli, a consacré une étude très précieuse pour qui veut saisir la genèse de la scène artistique d'aujourd'hui «Un jour, ils auront des peintres», c'est son titre, utilement republiée en poche cet automne. Car cette épopée des peintres américains, qui nous mène de Giverny à Chicago et de Pont-Aven au Nouveau-Mexique, explique aussi ce qui les a conduits des gradins au-devant de scène, de la vexation à l'hégémonie, de la ringardise à la réinvention, via la puissance d'un espace sans bornes, d'une autre échelle de paysages, d'un bulldozer économique et d'un enthousiasme technologique tels que l'histoire moderne n'en avaient pas connu. de quoi méditer, entre les aplats et les drippings, les épaisseurs ocre et les feux d'artifice de couleurs, sur ce lien indirect, paradoxal et dialectique, mais non moins attesté, rapprochant art et impérialisme, inventivité formelle et suprématie politico-économique.
Demandez aux leaders chinois de 2017, qui, en emprisonnant leurs penseurs et en faisant fuir leurs cinéastes, limitent du même coup leur force de frappe globale. Américain ou chinois on ne sait pas, religieux ou politique on verra, mais le XXIe siècle, comme les précédents, sera artistique ou ne sera pas.
François Cusset –Beaux Arts magazine n°399 Sept.2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brijouII
  12 août 2013
C'est une fort belle étude que nous présente Annie Cohen-Solal avec « Un jour ils auront des peintres ».
En 1867 quelques rares peintres américains arrivent à Paris à l'Exposition Universelle, pour y exposer leurs oeuvres. Hélas, les crtiques français sont durs, très durs avec eux (et avec d'autres).C'est la déception, presque l'humiliation.
Rentrés au pays, ils décident de se ressaisir et de montrer qu'un Etat qui est un modèle en matière d'industrie, finance et commerce, sait aussi faire quelque chose en Art.
A partir de là, la vapeur va tout doucement s'inverser, et petit à petit, les Américains vont donner au monde des artistes d'une carrure hors du commun.
C'est toute cette évolution, cette progression, que nous raconte et nous décrit brillamment A.Cohen-Solal.
Son étude est fouillée, précise, complète, …
Elle se lit presque comme un roman, alors que le sujet aurait pu nous ennuyer ou tout du moins nous sembler un peu indigeste, ce qui, à aucun moment n'est le cas.
C'est un excellent travail, de haute tenue et de grande valeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudeparis
  07 novembre 2013
En 2000, à la suite de son expérience de conseiller culturel, Annie Cohen-Solal a publié Un jour ils auront des peintres, l'avènement des peintres américains : Paris 1867-New York 1948 , qui a reçu le prix Bernier de l'Académie des beaux-arts et a été traduit en anglais, italien et néerlandais. En tant que professeur des universités en délégation à Tisch School of the Arts de l'université de New York, elle a mis en place un Observatoire global des arts plastiques, qui tente de regarder le monde culturel d'aujourd'hui à travers le prisme du monde de l'art.
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Annie Cohen-Solal (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Cohen-Solal
Colloque de rentrée 2016 : Migrations, réfugiés, exil Conférence du jeudi 13 octobre 2016 : Artistes et déracinement : le cas de Mark Rothko
Intervenant(s) : Annie Cohen-Solal, Université de Caen
Retrouvez la présentation et les vidéos du colloque : https://www.college-de-france.fr/site/colloque-2016
Le Collège de France est une institution de recherche fondamentale dans tous les domaines de la connaissance et un lieu de diffusion du « savoir en train de se faire » ouvert à tous. Les cours, séminaires, colloques sont enregistrés puis mis à disposition du public sur le site internet du Collège de France.
Découvrez toutes les ressources du Collège de France : https://www.college-de-france.fr
Suivez-nous sur : Facebook : https://www.facebook.com/College.de.France Instagram : https://www.instagram.com/collegedefrance Twitter : https://twitter.com/cdf1530 LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/collègedefrance
+ Lire la suite
autres livres classés : géantsVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
909 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre