AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811231644
Éditeur : Milady (23/05/2018)

Note moyenne : 4.55/5 (sur 20 notes)
Résumé :
152 a été enlevée par les Arziani, une famille mafieuse de Géorgie, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Elle a été dressée pour devenir une mona – une esclave sexuelle destinée à servir le maître des Fosses de Sang. Belle et douce, elle rend fou de désir le maître qui, pour s’amuser, la donne à son plus grand et plus effrayant champion des combats à mort... mais elle comprend très vite qu’un physique menaçant peut cacher un grand cœur. Toutefois, l’amour peu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Eroblin
  11 avril 2019
C'est le tome le plus violent des quatre ! La violence est constante dans l'enfer créé par les Arziani, violence faite aux femmes qui sont réduites à la plus abjecte des soumissions, droguées constamment elle ne sont que des esclaves sexuelles dont on peut se débarrasser d'un claquement de doigts. Violence faite aux hommes aussi, des hommes transformés en gladiateurs des temps modernes mais sans jamais la possibilité de retrouver sa liberté.

901 est de ceux-là : il est le plus grand guerrier de cet enfer surnommé « Les Fosses de sang », le « Saigneur » des lieux. Pourtant 901 n'aspire qu'à une chose, c'est se libérer et faire payer Arziani. En attendant, il s'entraîne, combat et tue. Il ne s'accorde rien même pas les caresses illusoires d'une mona (comprenez une prostituée). Aussi quand Arziani lui envoie dans sa cellule sa grande Mona (numéro 152) essaie-t-il de l'ignorer et de résister à la beauté fragile de cette jeune femme. Car il sait qu'elle lui a été envoyée pour le Maître Arziani et s'il l'a fait c'est qu'il a en tête une machination sordide.
Parallèlement, on suit les préparations de Luka, Zaal et Valentin bien décidés à pénétrer dans Les Fosses de Sang pour détruire l'organisation criminelle une fois pour toutes. Ils sont prêts à tout y compris à accepter de se rendre là-bas pour participer à un tournoi illégal qui verra gagner le plus grand des combattants et permettra à Arziani d'asseoir sa puissance.
C'est violent donc, entre les scènes de viol et de combats bien sanglants, on a bien du mal à respirer. Et l'histoire d'Inissa (152) et d'Ylia (901), certes touchante, n'est pas assez forte pour nous permettre de surmonter cette violence. C'est dommage, je trouve que Tillie Cole a trop mis en avant le règlement de compte final au détriment du jeune couple. Et la fin tire en longueur et n'est pas très rassurante. Car Luka, Zaal, Valentin et Ylia restent des tueurs au fond d'eux-mêmes et mettent leurs « dons » au service d'un clan mafieux qui règne sur New York…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lesgeekeries
  21 mai 2019
Attention, ces livres contiennent des scènes de tortures, de violences, de viols et de meurtres. Âmes sensibles s'abstenir.

Mon avis


Attractivité de la couverture


Les couvertures de cette saga sont assez sombres mais elles correspondent parfaitement à l'ambiance des romans.
Les illustrations choisies représentent à merveilles les personnages : on retrouve à chaque fois le buste d'un homme, couvert de tatouages et très musclé.
Le fait d'avoir laissé ces sujets masculins dans l'ombre, et de ne pas afficher leurs visages, reflètent parfaitement ces héros soumis a l'esclavage et à qui on retire leurs identités.
Toutefois quelques touches de couleurs ont été dispatchées sur les couvertures, et là encore, je trouve que l'on retrouve dans les nuances choisies une partie des personnages : couleurs des yeux, traits de caractères …
Ce sont pour moi des objets livres magnifiques que je ne me lasse pas de regarder.

La plume de l'auteur

Pour tout ceux qui ne connaissent pas Tillie Cole, vous devriez déjà être entrain de courir vers la librairie la plus proche pour vous procurer un de ses romans.

Je dois bien avouer qu'à chaque fois que je lis une de ses sagas je suis toujours complètement subjuguée par sa plume. Fluide et prenant, ça se dévore à une vitesse folle malgré une ambiance lourde et pesante. C'est une plume tout en contradiction qui vient appuyer à merveille le récit.
Elle à un style et une patte bien à elle, assez particulière mais qui fonctionne à tout les coups.

Bon je ne suis peut être pas tout à fait objective puisque c'est une de mes auteures chouchous.

Le scénario

On a beau avoir des tomes compagnons, on retrouve un fil rouge qui part de la première ligne du premier tome et qui va venir se conclure à la dernière ligne du dernier tome. ( Ce que j'appelle tome compagnons se sont des livres qui abordent à chaque nouveau tome un nouveau personnage dans le même univers )
L'intrigue va progressivement se mettre en place : avec Ruine, on vient comprendre l'univers dans lequel évoluent les personnages, mais surtout on prend la mesure des enjeux qui vont pousser nos protagonistes toujours plus loin.
Au fur et à mesure que l'on découvre les différents camps d'esclaves ainsi que les différentes catégories de serviteurs, il nous apparaît alors à quel point l'univers, et surtout le monde parallèle crée par l'auteur est complet et bien développé.

Ce qui est aussi inquiétant dans son scénario c'est la véracité que l'on y retrouve, comme si les événements relatés prenaient place dans notre monde juste sous nos pieds.

On retrouve un univers violent, où les personnages ne retourneront jamais une vie normale. En plus de venir ajouter à la consistance de l'univers, cela vient ancrer d'autant plus le récit dans notre monde.

Les personnages

J'ai eu un énorme coup de coeur pour les personnages principaux qui ont chacun une personnalité qui leur est propre, des traits de caractères marqués et spécifiques, mais surtout une histoire bien ficelée qui aura su à chaque fois toucher quelque chose en moi. Je serais bien incapable à ce jour de vous citer mon couple favori.

Ils ont une histoire tellement lourde, pleine de souffrance et de douleur, que nous lecteurs nous ressentons l'envie de les chouchouter et de les protéger. C'est aussi grâce à cela que l'on s'attache tant à eux.

Ce sont des hommes et des femmes écorchés vifs, auxquels on ne souhaite que de trouver enfin une étincelle de bonheur. C'est d'ailleurs au travers de leurs relations de couples qu'ils vont réussir à se sortir de toute cette noirceur. Les duos formés seront alors si forts et fusionnels qu'ils ne pourront que vous faire fondre.

Ensemble ils forment un tout magnifique et plaisant à lire.

A l'opposé on retrouve des personnages qui ont le rôle des méchants de l'histoire.
Je pense à certains antagonistes que j'ai haïs au plus point tant leurs actes étaient cruels et inhumains, que j'avais juste envie de voir disparaître, mais qui au final ont tellement d'importance à la fois dans l'avancée de l'intrigue que dans la rédemption des héros que l'on ne peut que finir par « apprécier » les scènes dans lesquelles ils sont présents.

Ils viennent ajouter a l'ambiance lourde et pesante de la série, et c'est pour moi fondamental de ressentir une forme d'oppression dès qu'ils entrent dans une pièce.
On se sent alors pris au piège tout comme nos personnages favoris, ce qui nous rapproche un peu plus d'eux.

Avancée de l'intrigue

Le coup de maître de l'auteur, c'est pour moi, sa façon de nous distiller dans chaque tome la juste dose d'action et de révélations pour ne pas nous lasser, sans pour autant nous en dire trop.

Du coup difficile de ne pas avoir envie de lire la suite. On a soif de réponses et de connaissances tout au long de la saga.


Le mot de la fin

Même si j'aime réussir à mettre le doigt sur quelques petits défauts dans mes lectures, pour « les ecorchés » je suis bien incapable de trouver un seul reproche.

Cette série aura su m'atteindre, et me marquer d'une manière presque irréelle. Je ressors de ma lecture touchée par les personnages, j'ai souffert avec eux dans les moments difficiles, et j'ai souris comme apaisée lorsqu'ils ont réussit à se sortir de toute cette noirceur.

Au delà d'un coup de coeur la quadrilogie fait partie de ces livres que je conseillerai les yeux fermés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  22 mai 2018
Cette série nous offre dans chaque tome l'histoire d'un nouveau couple, mais il est toutefois important et à mon avis, nécessaire de tous les avoir lu pour comprendre l'histoire qui les unit tous. Nous avions jusque là découvert l'histoire de trois hommes qui portent tous un numéro depuis leur enfance, trois hommes embrigadés par ces hommes tous puissants dans des goulags. Trois hommes liés par des liens familiaux dont ils n'avaient pas connaissance. Nous continuons à découvrir ce monde abjecte ici même dans ce tome 4, le final.
Nous savions que ce tome serait consacré, entre autre à 152. 152 est un personnage féminin que nous avons déjà rencontré, elle est la soeur de Valentin, précédemment découvert dans le tome 3, captive du goulag et d'Arziani. Elle est une "mona", une prostituée, droguée pour être assouvie et accroc au sexe, ici Arziani a décidé d'en faire sa grande mona. Un statut privilégié selon certains, si on peut considérer cela ainsi, mais aussi tant qu'elle garde toute l'attention de Arziani. Sa position lui offre certains avantages bien qu'il ne serait guère aviser de pouvoir en citer, mais elle la met aussi en danger car si Arziani décide qu'elle n'est plus celle qu'il veut, c'est la mort qui l'attend. 152 ne connait pas son identité, elle n'a aucun souvenir de son passé : nous le connaissons puisque son frère Valentin a retrouvé la mémoire et que l'on a pu ainsi prendre connaissance de leur histoire. Les drogues ont anéanti tous souvenirs et maintenant qu'elle est grande mona, elle en prend de moins fortes. Cela lui permet alors d'avoir quelques souvenirs, par flash-back surtout celui d'un homme qui lui promet de venir la secourir. Sans les drogues trop puissantes, elle prend aussi plus conscience de ce que lui fait vivre Arziani, cet homme cruel et sans coeur.
Dans ce tome-ci, nous restons profondément encré au coeur même des Fosses de Sang, nous appréhendons les personnages qui tous deux vivent dans ce goulag. Elle, c'est 152, Inissia, la soeur de Valentin et lui c'est 901, un combattant des arènes, le champion, l'indétrônable combattant de Arziani. C'est une plongée dans ce monde souterrain, ce monde où le combat et la survie sont de mises. Ici les combattants, les monas et tous les autres "esclaves" sont soumis à des drogues pour les rendre plus dociles à subir tout ce qu'ils vont vivre. A la manière des gladiateurs, les combattants voient leur vie rythmées autour des entrainements et des combats. Tout n'est qu'une question d'argent, les combats permettent les paris et s'ils ne se passent pas comme promis, Arziani perd de l'argent. C'est ainsi que 901 va être averti qu'il abrège trop rapidement ces combats mais ce personnage malgré son endoctrinement, a su garder une sorte de part décisionnelle lucide qui lui permet de prendre des décisions, qu'elles plaisent ou pas.
Mais tout homme a un point faible, ce que 901 refuse que l'on lui dicte sa conduite, il en a trop vu craquer à cause de cette défaillance ! Il souhaite rester maitre de son destin mais Arziani en a décidé autrement, il va utiliser 152 pour le faire fléchir. Leur situation ne laisse aucun doute sur comment agir, ils vont devoir obéir s'ils veulent rester en vie, c'est ainsi que malgré leur histoire qui née de façon étrange et particulière, ils vont apprendre à se connaitre et se rapprocher. Tous deux tentent de se souvenir de leur histoire, plus ils s'en approchent, plus l'envie de s'en sortir s'accrue. 901, ce combattant sans faille, va connaitre auprès de 152 ses premiers sentiments. 152 et 901 sont deux personnages fragilisés par leurs conditions de vie et c'est la première fois qu'ils semblent être en pleine possession de leur esprit. Leurs conditions de vie n'en sont que plus alarmantes et devant l'ampleur du désastre de leur vie, les sentiments qui naissent ne font que rajouter une pression supplémentaire.
Tillie Cole dans ce tome, effectue des allers-retours de l'intérieur des goulags avec nos deux personnages principaux à l'extérieur, où vivent ceux qui s'en sont échappés. Ils ont beau être libres, ils sont hantés par ce qu'ils vont vécus là-bas et Valentin souhaite plus que tout, tirer sa soeur des griffes de Arziani. Un long combat pour la délivrer et mettre un terme à toute cette ignominie s'engage, pour cela il va leur falloir replonger au coeur même de ce lieu qu'ils ont tous fuis. le roman est rythmé par les rebondissements et les différentes interventions de chaque personnage, le danger est toujours omniprésent et la façon dont vivent 152 et 901 est de plus en plus périlleuse pour leur vie. Nous abordons chaque aspect de leur vie, et le personnage d'Arziani est aussi sombre et malsain qu'il laissait paraitre depuis le début.
Un beau tome final, qui nous offre tous les personnages depuis le début, unis pour mettre fin à l'enfer de cet esclavagisme humain et des goulags, lieux où ils ont tous tant soufferts depuis tous petits. J'ai adoré l'immersion dans le goulag, ce lieu qui les lie tous, nous avons aussi le point de vue des femmes et des hommes qui ont subi cet endoctrinement et pour finaliser cette série, j'ai trouvé l'idée très bonne. C'est tous unis, qu'ils vont réussir à sauver leur vie. Cette série nous aura plonger au coeur même d'un monde répugnant, dans lequel tant d'enfants ont été enlevés et ont souffert de très longues années. Tillie Cole a accompagné chacun de ses personnages du début à la fin, ils ont été présents tout du long de la série, sans qu'à aucun moment, nous n'en oublions un.
Une série qui change de ce que l'on a l'habitude de lire, certains fait font penser à de la Dark-Romance, quand on pense que certains personnages féminins vont succomber à ceux qui les séquestrent mais lorsque l'on sait que chaque personnage enrôlé dans ce goulag l'est sous l'emprise de la drogue, cela amoindrit l'effet de la Dark-Romance. L'esprit de cette série est sombre, Tillie Cole aborde le trafic d'êtres humains : ils sont enlevés dès leur plus jeune âge pour être embrigadés pour servir des personnages dangereux, malsains aux moeurs pernicieuses. Nous sommes aussi au coeur même des mafias russes, qui n'hésitent pas à régler leurs problèmes de manières radicales, la violence reste l'un des points majeures qui caractérise la personnalité des personnages. J'ai adoré découvrir cet univers proposé par l'auteure, qui n'hésite pas à ce que ses personnages vivent les choses telles qu'elles sont, bonnes ou mauvaises.
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheLovelyTeacherAddictions
  30 mai 2018
J'ai découvert en janvier dernier cette saga de Tillie Cole et depuis j'en suis devenue complètement accro car aucun tome n'est moins bien écrit ou développé et chaque histoire personnelle est tellement intense et émouvante. Les écorchés portent évidemment bien leur nom car ces hommes et ces femmes qu'on a privé de toute humanité vont vivre des moments très douloureux. Cette Dark Romance est rondement menée du début à la fin et on espère simplement que justice soit enfin rendue.
152 alias Inessa est la soeur de Valentin que nous avions découvert dans le précédent tome. Nous savions quel rôle elle jouait dans les goulags et nous avions , par le biais de flashbacks, assisté à l'horreur que pouvait déclencher la drogue de type B. 152 est donc une femme dont on a usé et abusé du corps et qui a malheureusement tapé dans l'oeil d'Arziani qui en a fait sa grande Mona. Ce dernier se prend donc non seulement pour César mais aussi pour le pacha avec dans son harem une femme qu'il désire par dessus tout. Elle sera donc utilisée une fois de plus comme une arme de destruction massive. Il prétend l'aimer plus que les autres mais au final sa folie n'est absolument pas maîtrisée et les scènes de sexes peuvent être dans un certain sens pleines de sensualité mais aussi pleines de brutalité et de cruauté . La psychologie de ce personnage est donc très intéressante car il peut vaciller d'un extrême à l'autre en un rien de temps. 152 a donc depuis très longtemps été privée de toute volonté et de choix car dès que l'on injecte la drogue, elle ne peut supporter les pulsions sexuelles engendrées. Seul le sexe peut apaiser le feu qui gronde en elle et si elle pensait que sa condition de Grande Mona allait changer quelque chose à sa triste histoire, ce ne sera malheureusement pas le cas.
La seule lueur d'espoir qui se dégage de ces ténèbres est sa Chiri ( on pourrait la comparer à une servante) qui va s'occuper d'elle au fil des pages mais qui va surtout lui révéler des informations essentielles. Maya sera donc les yeux et les oreilles de 152 et avec la drogue plus légère qu'on lui injecte, elle commencera à avoir des bribes de souvenirs. Ce peu d'espoir sera suffisant à survivre à cette nouvelle épreuve car elle va être donnée un pâture au "Saigneur", le champion des Fosses des Sangs qui a jusqu'ici refusé toute mona. le but est simple : le détruire. Mais en même temps , elle sera aussi testée par son maître qui ne s'attendait surement pas à un tel retournement de situation. L'ironie du soir veut que ce monstre de muscles soit plus doux et plus avenant qu'Arziani. 152 va donc devenir une femme encore plus forte qui sera prête à tout pour venir en aide à celui qui est plus humain que le maître. le danger sera donc encore plus présent que jamais car les sentiments n'ont pas leur place dans ces fosses. L'apothéose risque de sonner l'empire de pacotille que cette doublure de César veut construire. Inessa trouvera t-elle enfin cette liberté qui lui fait tant défaut? Saura t-elle retrouver ses souvenirs?
901 est donc un nouveau combattant que l'on découvre dès les premières pages. Nous n'avions pas encore connaissance de son existence et ce que j'ai adoré est le fait qu'il est complètement différent de Luka, Zaal ou Valentin. Il aura sa propre histoire, ses propres démons et sa propre problématique , ce qui est génial car nous ne tombons pas de ce fait dans la redondance. C'est un champion qu'on a créé de toute pièce pour servir l'empire qu'Arziani rêve de construire. le parallèle avec les combats de gladiateurs, les mises à mort, les combats sanglants pour le petit plaisir des éminents personnages est donc évident et nous frissonnons face à tant de violence mais il faut dire que nous y sommes habitués. Ici il n'y aura pas de fortes injections comme ce fut le cas pour Valentin par exemple, car les champions sont "chouchoutés" et préservés pour l'accomplissement du projet de l'empereur. de ce fait , nous rencontrons 667 et 140 qui vont au final permettre à 901 de devenir plus humain. Il a toujours été solitaire et a toujours vécu pour lui . Mais les problèmes que ces derniers vont représenter vont lui ouvrir les yeux sur la solitude immense qu'est sa vie. Il a toujours refusé toute interaction et Azriani n'a jamais trouvé son point faible jusqu'ici.
J'ai adoré la relation qui va se tisser au fil des chapitres entre 901 et 152 car ils seront contraints par la drogue de se parler et de faire bien d'autres choses. Au final , toute humanité n'est pas morte en lui et sa révolte ne fera que gronder. Dès le plus jeune âge , il a réussi à refuser de se conformer aux autres et donc d'obéir aux règles de ce fou furieux. Mais il risque bien de trouver son point faible et d'en jouir au plus haut point. Quand je vous parlais de la folie d'Azriani, je ne minimisais pas ce fait car tel un savant fou , il a pris le relais de sa soeur et de ses projets de grandeur. Il veut dominer le monde et leur montrer toute l'emprise qu'il a sur les bêtes qu'il a dressés. Si vous connaissez cette saga, vous savez que tous les héros seront en quelque sauvés par l'amour et on espère que ce sera aussi le cas pour 901 car il n'a plus rien à perdre. J'ai aussi adoré le fait de pouvoir avoir des nouvelles des anciens héros pour découvrir ce qu'ils sont devenus, ce qu'ils vont pouvoir faire pour mettre un point final à ce qui a été pendant de longues années leur enfer personnel. La révolte de 901 pourra t-elle aboutir à la liberté? Quel avenir peut il envisager ?
Bref, si vous n'avez pas encore lu cette saga, je ne peux que vous la recommander et vous encourager à la lire. Tillie Cole a su créer un univers sombre, unique , violent et intense qui ne peut pas nous laisser indifférents. Les personnages vont chacun leur tour vivre leur traversée de l'enfer et on se rend compte que leur histoire sera le fil rouge de toute l'intrigue. Les Ecorchés fait partie de ces Dark Romance qui parviennent à nous toucher et à nous émouvoir au fil des tomes et des personnages. A lire définitivement.
Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedml
  12 juin 2018
Tillie Cole termine sa saga en apothéose avec ce quatrième opus. Vous pensiez avoir vécu l'enfer ? Et bien, je peux vous dire qu'avec ce tome vous allez découvrir toute la puissance de cette série. L'histoire de 152 et 901 est magnifique malgré le contexte dans lequel elle naît.
152 est une mona, elle a été dressée comme esclave sexuelle sous l'influence de la drogue de type B. Notre héroïne est belle et douce malgré l'enfer qu'elle vit chaque jour que Dieu fait. Elle a été choisie pour devenir la grande mona et servir le maître des Fosses de sang… 901, quant à lui est le « Saigneur russe », le champion invaincu des Fosses de sang. Il est solitaire et ne connaît que la violence et le sang, et lorsque le maître décide de mettre 152 sur son chemin, il sait que son destin est sur le point de changer. Mais l'amour peut-il voir le jour dans l'enfer des Fosses de sang ?
C'est une fois de plus une belle réussite pour Tillie Cole. La saga [Les Écorchés] a une réelle continuité, chaque tome se succède pour nous livrer des histoires toutes plus intenses les unes que les autres. Ce tome a une saveur particulière car la tension n'a cessée de croître et je peux vous dire que ce grand final est époustouflant, bluffant et ô combien riche en émotions. L'heure de la vengeance a sonné et nos héros des tomes précédents ont une place de choix dans ce dernier opus.
Tillie Cole a su maintenir un fil conducteur dans sa série ce qui rend l'ensemble hyper addictif et passionnant. J'ai vraiment été captivée par l'histoire de 152 et 901. Ce sont deux personnages qui ont été conditionnés à vivre dans un enfer. Ils n'ont jamais rien connu d'autres que les Fosses de sang mais ensemble ils vont découvrir que la vie à d'autres choses à offrir que la souffrance et la désolation. Je me suis très vite attachée aux personnages, ils sont plein de nuances et terriblement touchants. Vous ne pourrez que les aimer pour ce qu'ils traversent et la façon dont ils vont entrevoir l'espoir dans leurs vies. L'intrigue se démarque des autres opus et j'ai vraiment été bluffée par les rebondissements et le dénouement même si l'ensemble reste sans réelle surprise.
Le scénario contient toujours beaucoup de violence, du sexe et du sang. le côté vengeance m'a vraiment tenue en haleine. Il faut dire que le récit est vraiment complet et les personnages des opus précédents y tiennent une place importante. Rien n'est laissé au hasard et je peux dire que ce roman est vraiment excellent.
L'histoire d'amour est belle et déchirante. le contexte y joue énormément et les sentiments qui découlent de leur romance sont palpables. J'ai ressenti beaucoup d'amour pour eux. Et de la hargne envers le maître des Fosses de sang. Je me suis aussi pris d'affection pour Maya, cette jeune fille dévouée et très touchante.
Tillie Cole nous démontre une fois de plus qu'elle est faite pour l'écriture. Elle arrive à sortir des sentiers battus en captivant son lectorat avec des histoires dures mais tellement belles au-delà de la noirceur qui y règne. le cheminement des personnages est cohérents et j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.
En bref, la saga [Les Écorchés] m'a vraiment bluffée. J'y était allé à tâtons car j'avais peur de l'aspect sombre et violent des histoires mais je n'ai qu'une chose à dire, Tillie Cole a su nous offrir une véritable montée en puissance, tome après tome pour terminer sur un final explosif et jouissif. Je ne peux que vous conseiller cette saga hors norme qui vous emportera sur des chemins sombres mais baignés d'espoir.

Lien : http://www.lmedml.fr/2018/06..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   12 juin 2018
901

Lorsque je me réveillai, plus tard cette nuit-là, avec dans les bras 152 secouée de tressautements violents dus à la drogue, je la basculai sur le dos et ôtai tous nos vêtements. Au moment de la pénétrer et de sentir ma chaleur de son sexe m’inonder, je la vis lever sur moi des yeux pleins de désirs et me pris à regretter qu’elle soit sous l’influence de la drogue.

Pour la première fois de ma vie, j’eus envie de lui faire l’amour de façon consentante. Je souhaitais qu’elle me veuille réellement en elle dans une étreinte naturelle.

Et je voulais la faire mienne.

Sans aucun artifice.

Sans stratagème.

Seulement elle et moi, nous abandonnant à nos sentiments. Deux esclaves, libres l’espace d’une nuit, évadés des prisons du maître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Tillie Cole (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tillie Cole
sheReader interview with Tillie Cole from The Occasionalist.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
970 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..