AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 270965735X
Éditeur : Emoi (05/07/2017)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Ève ne vit que pour une chose  : sa passion pour la pâtisserie. Et la prestigieuse école dans laquelle elle étudie pourrait lui ouvrir les portes des établissements les plus prisés de Paris. C'était sans compter l'irruption du très charmant Zacharie Beauregard dans sa vie. Lorsqu'ils passent ensemble une nuit passionnée, elle ignore qu'il est non seulement un célèbre jeune talent de la pâtisserie, mais aussi son nouveau professeur? Entre carrière et sentiments, Ève ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Ladoryquilit
20 juillet 2017
Eve est une vraie passionnée de pâtisserie. Étudiant dans une prestigieuse école de Paris, elle ne rêve que de faire carrière dans une des prestigieuses enseignes de la capitale. Lorsqu'un soir, elle rencontre le charmant Zacharie Beauregard, elle passe une nuit passionnée avec celui-ci. Mais au retour le lundi, qu'elle n'est pas sa surprise en découvrant que non seulement Zacharie est un célèbre talent de la patisserie, mais qu'en plus il est son nouveau professeur. La jeune femme doit alors essayer de doser les choses entre sa carrière et ses sentiments pour essayer de mener les deux à bien. Mais est-ce vraiment possible ?
Une jolie couverture et une romance de la Collection &moi, il n'en fallait pas plus pour que Les délices d'Eve d'Emilie Collins attire mon attention.
Nous faisons donc la rencontre d'Eve, une jeune femme passionnante et passionnée. Elle vit dans la capitale avec son frère et si elle est passionnée de pâtisserie, lui l'est de cuisine. Ils partagent leur quotidien, sont très proches et ont tous les deux le même objectif. Alors quand Zacharie fait irruption dans la vie d'Eve, c'est tout son quotidien qui est bousculé. Entre ses collègues qui finissent par lui mener la vie dure et Zacharie qui semble ne pas vraiment savoir ce qu'il veut, Eve est prise entre deux feux et la jeune femme risque de se brûler les ailes.
C'est une romance placée sous le signe de la pâtisserie, qui est douce et sucrée et qui nous offre une très jolie histoire à consommer sans hésiter. La passion y est présente à chaque page, aussi bien la passion pour la pâtisserie dont nous nous délectons avec gourmandise, que la passion amoureuse qui nous fait légèrement rêvasser et Emilie Collins réussit à allier les deux. On s'attache à Eve et Zacharie, plus à Eve tout de même et à sa ténacité à se battre contre les autres pour réussir, on apprécie le fait qu'ils donnent tout pour leur passion. Mais ce n'est pas une histoire d'amour où tout semble pouvoir se dérouler sans accroc, Les délices d'Eve, ce sont aussi des quiproquos qui s'enchaînent.
Emilie Collins avec une écriture douce, légère et teintée de gourmandise. L'auteure réussit à offrir des pages pleines de sentiments, de passions et de sensualité. Les délices d'Eve se déguste alors en souriant, nous faisant passer un très bon moment. Entre Eve et Zacharie ça pourrait être l'histoire parfaite d'un coup de foudre, ça pourrait. On tourne les pages de ce roman avec délice, comme si un doux parfum sucré s'y échapper. le fait de mettre autant en avant la passion pour la pâtisserie est un point que j'ai trouvé très original et que j'ai beaucoup apprécié, Emilie Collins d'ailleurs l'associe parfaitement à la passion amoureuse et on s'en délecte réellement.
Les délices d'Eve est une romance douce, qui fait sourire et qui offre un joli moment de lecture. le livre est idéal pour passer quelques heures de lecture sans prise de tête, pour se laisser porter par une gourmandise qui réveille nos papilles et pour accompagner Eve dans son quotidien. Même si certains petits points ont été prévisibles pour moi, cela n'a rien gâché de ma lecture. Envie d'une douceur sucrée ? de déguster un roman comme on déguste une petite douceur qui laisse du sucre au coin des lèvres ? Alors le roman Les délices d'Eve d'Emilie Collins est idéal pour cela...
Les délices d'Eve d'Emilie Collins est disponible dans la Collection &moi.
Lien : http://ladoryquilit.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
monparadisdeslivres
18 juillet 2017
Pour profiter au mieux de ce temps estival, quoi de mieux qu'une belle petite romance qui vous fera un bien fou et qui vous redonnera le sourire… Et bien figurez-vous que je l'ai trouvée…
Deuxième roman que je découvre de l'auteure….
… et je dois avouer que celui-ci est très différent. Avec une plume qui est toujours nette, rafraîchissante et captivante Emilie Collins nous offre une comédie romantique comme je les aime. Une intrigue bien originale qui est menée avec finesse. Bien que l'on devine assez vite comment toute cela va se terminer, j'ai apprécié que l'auteure ose autre chose. En effet, elle a choisi un décor très intéressant. Un cadre où stress, pression, fatigue, concurrence, soif de réussite et coups fourrés sont à leur paroxysme. Et le plus épatant c'est qu'elle a su y créer une petite comédie romantique comme tout.
Des émotions et des sentiments qui sont retranscrits avec délicatesse. Un ton aussi bien attrayant qu'émouvant. Un rythme soutenu où l'on ne s'ennuie pas un seul instant. C'est simple, on croque à pleines dents dans cette pétillante et délicieuse gourmandise et on savoure chaque instant.
Des personnages hauts en couleur
Une héroïne qui m'a beaucoup plu pour son fort caractère, sa vulnérabilité et son courage. Ève. Une jeune femme qui va voir sa vie prendre un virage à 360 degrés depuis la mort du Tyran. Il faut dire qu'entre un Baba au rhum des plus séduisants mais un peu trop exigeant, d'un Opéra trop protecteur, d'un Flan Parisien adorable comme tout, d'une mère froide mais malgré tout épatante, d'un Feu Follet des plus despotiques et d'un Pain Sec des plus exécrables, Ève n'a pas le temps de souffler un seul instant… Mais parfois le destin vous joue de drôle de tour…
En bref
"Les délices d'Ève" porte le titre adéquat. C'est le parfait mélange Tendresse, Humour, Joutes Verbales, Situations Cocasses, Passion, Émotions et Sensualité tout ce qu'il faut pour passer un excellent moment de détente. Une délicieuse petite friandise qui vous remontera à coup sûr le moral et qui est à savourer bien évidemment sans modération.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-2WF
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
djihane
13 juillet 2017
J'avais beaucoup aimé L'autre chemin paru l'été 2016, en version numérique chez la Collection &moi. C'est pour cela que j'avais très envie de découvrir le nouveau titre d'Emilie Collins et cette lecture fut un délice.
Les délices d'Ève relate l'histoire d'Ève, étudiante dans une prestigieuse école de cuisine où elle apprend à se perfectionner en pâtisserie. Sa vie va être chamboulée par deux grands événements la mort de son professeur nommé, le tyran et sa rencontre avec le très énigmatique Zacharie Beauregard. Entre gastronomie, amour et surprises le roman d'Emilie Collins nous entraîne dans une jolie escapade romantique.
J'ai adoré ce roman et je vous conseille d'ailleurs de ne pas lire la quatrième de couverture intégralement (comme moi) pour garder entier le plaisir de lecture. Bon, j'ai peut être deviné deux éléments clés de l'intrigue mais cela ne m'a pas du tout dérangée car j'ai passé un excellent moment avec les personnages des délices d'Ève. C'est le genre de lecture que j'aime lire toute l'année mais surtout l'été. On rit et on s'attache à des personnages hauts en couleurs.
L'histoire est pleine de rebondissements qui placent nos personnages dans de drôles de quiproquos et on n'a qu'une hâte, découvrir comment ils vont faire pour s'en sortir. Voici un roman que j'ai lu d'une traite, il se dévore et devient vite addictif. Grâce à la jolie plume de l'auteure nous sommes en immersion dans le monde de la pâtisserie et ce fut un plaisir de découvrir cet univers.
Le couple Ève-Zacharie est juste à croquer. Sensuel, passionné et absolument sexy. Ève est très attachante et j'ai adoré le fait qu'elle sache se battre. Elle dégage beaucoup de douceur mais son côté garçon manqué fait tout son charme. Elle peut être à la fois féminine et l'instant d'après décrocher un uppercut dans le net de celui qui ose la provoquer. Zacharie, quand à lui, est un homme qui sait cuisiner, ai-je besoin d'en dire plus ?
Une histoire drôle et attendrissante, des personnages absolument délicieux. Les délices d'Ève est une romance feel good avec un belle pincée de comédie. Un bel assortiment de saveurs romantiques. Pâtisserie, amour et quiproquos y font bon ménage. J'ai adoré! A savourer cet été.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedml
05 juillet 2017
Comment résister à cette friandise livresque ? Impossible pour moi, je suis bien trop gourmande ! Et [Les délices d'Ève] s'avère être une petite romance contemporaine tout à fait délicieuse, à consommer sans modération. Et vous ne prendrez pas un gramme avec ce petit plaisir !
J'avais déjà passé un excellent moment avec [L'autre chemin], le précédent roman d'Emilie Collins, j'ai retrouvé la sensibilité et la légèreté de sa plume avec beaucoup de plaisir.
[Les délices d'Ève] fait partie de ces romans que l'on lit sans même s'en rendre compte tellement tout coule de source, il n'y a qu'à se laisser porter par l'histoire et les personnages.
Ici, il est question de passion, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Ève, notre héroïne a de l'ambition, elle souhaite réaliser son rêve et sa passion c'est la pâtisserie, elle étudie dans une prestigieuse école pour mettre toutes les chances de son côté. Mais il ne faut pas grand chose pour que tout bascule, Ève va faire la rencontre du très séduisant Zacharie Beauregard, il suffira de peu pour que la demoiselle tombe sous son charme. Pour mieux s'apercevoir le lundi suivant qu'il est son nouveau professeur mais aussi un célèbre jeune talent de la pâtisserie. Cela ne pouvait pas être plus compliqué. Elle va devoir la jouer fine pour gérer tous les aspects de sa vie mais heureusement elle pourra compter sur le soutien de son frère Sébastien et de son ami Claude.
L'intrigue de l'histoire est vraiment subtile, elle se décline d'une façon tout à fait passionnante, je m'attendais à certains rebondissements mais dans l'ensemble j'ai aimé l'effet de surprise, la maîtrise du thème du roman est aussi très appréciable. Emilie Collins ne s'est pas lancé à la légère, tout est bien dosé pour faire fondre les lecteurs. J'ai adoré le parallèle entre le plaisir culinaire et le plaisir charnel.
L'auteure a cette faculté de pouvoir se permettre beaucoup de choses avec son scénario, et j'ai aimé l'ensemble du récit parce que tout était cohérent, tant sur le fond de l'histoire que sur la forme. Je me suis énormément attachée à Ève car c'est une jeune femme passionnée qui se donne les moyens de réussir, face aux difficultés qu'elle va rencontrer, elle va devoir faire preuve de tact car elle ne se retrouve pas dans une situation confortable. Affronter ses sentiments pour Zacharie, sa place au sein de l'école ainsi que d'autres rebondissements que vous découvrirez au fil des pages. J'ai été tiraillée par toutes sortes d'émotions. Zacharie, quant à lui n'a pas non plus le beau rôle, loin de là ! C'est un personnage masculin très appétissant, j'avoue que cela donne envie d'en faire son quatre heure ^^ Même si je déteste cette expression, ici elle était de circonstance :p On découvre les différentes facettes de l'homme, l'ami, l'amant et le professeur. Ce qui plonge le lecteur dans la même confusion que celle qu'Ève va ressentir dans l'histoire.
La romance est vraiment toute mignonne, très gourmande et sensuelle. Emilie Collins a su jouer avec les mots sans jamais tomber dans le cliché ni l'exagération. Car vous savez que cela peut très vite devenir lourd lorsque les jeux de mots sont mal tournés. Émilie Collins a su tirer son épingle du jeu, vous verrez d'ailleurs dans l'extrait que j'ai choisi à quel point cela donne l'eau à la bouche.
En bref, [Les délices d'Ève] est la romance toute mignonne, légère et gourmande par excellence. le genre de roman que l'on veut lire pour se détendre, pour rêver le temps d'une soirée en se plongeant dans le quotidien de nos personnages. La plume d'Emilie Collins est agréable, douce, imagée et très délicate. Elle se veut fougueuse et gourmande dans les moments sexy ! Je dois dire qu'elle a su me séduire avec ses personnages très abordables et son histoire des plus délicieuse.
[Les délices d'Ève] c'est 100% plaisir, la petite tentation qui vous perdra sans aucune culpabilité ! A dévorer !
Lien : https://lmedml.com/2017/07/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SweetyHoneyAddictions
14 juillet 2017
Les délices d'Eve, ou quand la passion déchaîne les sens...
J'avoue avoir un peu de retard sur la Collection &moi, ce qui fait que je découvre la plume d'Emilie à travers ce roman. Et quelle belle découverte.
Grâce au Festival du Roman Féminin, j'ai pu recevoir cette petite beauté sucrée directement dans ma BAL avec un petit mot de l'auteure en prime, merci.
Je n'ai pas longtemps hésité avant de me lancer et dès les premières pages j'ai aimé le ton, l'ambiance. Et je ne me suis pas arrêtée.
Ève est une jeune femme ambitieuse et passionnée par la pâtisserie. La suivre parler de ce métier qu'elle aime tant est vraiment électrisant. L'auteure nous donne autant envie que son héroïne de nous mettre derrière les fourneaux et pâtisser pour le plaisir.
J'ai apprécié la relation entre Ève et son frère Sebastien. Ils sont tellement complices qu'on comprend très vite qu'ils font partis d'un tout. Ils s'adorent, se soutiennent, se connaissent par coeur.
Et en face, on découvre à travers les yeux de l'héroïne l'homme qui entre dans sa vie, Zacharie. Il a vraiment tout pour plaire, il est magnétique. Vous le savez c'est son professeur et ce petit détail va mettre à mal leur résistance à l'un comme à l'autre.
Emilie nous envoûte avec sa plume aussi douce qu'enivrante. On se laisse porter par le récit de ce couple déterminé à s'éviter pour ne pas compromettre plus leur avenir respectif. Mais quand deux aimants s'attirent avec tant de force peut-on réellement les retenir ? J'ai adoré les voir lutter, se chamailler et s'aimer. Une romance sucrée et piquante à la fois.
Les délices d'Eve, c'est le roman doudou de l'été à ne pas manquer. Pour éviter les frustrations gustatives, n'hésitez à accompagner votre lecture de vos petites douceurs préférées.
Lien : https://sweetyhoneyaddiction..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
mymy37mymy3718 juillet 2017
Désespérée, je sens que je vais perdre tout contrôle quand un pied vient s’écraser violemment sur le mien. La douleur me coupe le souffle et je suis sûre que mes orteils ont doublé de volume dans mes escarpins. Outrée, je lève les yeux vers mon voisin qui regarde fixement devant lui.

- J’ai pensé que vous aviez besoin d’un coup de main.

- Là, c’était un coup de pied !

Il retient un sourire, mais ses sourcils froncés me donnent à penser qu’il désapprouve et de son côté Sébastien me flanque un coup de coude. Je vais finir par me plaindre, je suis une femme battue. Est-ce que les hommes ne savent donc plus s’exprimer autrement qu’en frappant ?

*** ***

Zacharie se place devant moi pour faire écran aux regards des autres.

- Ne leur donne pas ce plaisir, Ève.

[…]

Calmement, je ramasse ma tarte gâchée, marche jusqu’au poste de Benoît et la lui écrase soigneusement sur la figure. Puis sans un mot, je dénoue mon tablier et le pose sur le plan de travail avant de sortir.

Je suis en train de vider mon casier quand Zacharie me rejoint, mon tablier à la main.

- Mademoiselle Colinet, faites demi-tour immédiatement et venez finir votre travail.

Je ramasse mes dernières affaires. Puis je lui prends le tablier des mains et le jette dans la poubelle en le regardant droit dans les yeux.

- Va te faire foutre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mymy37mymy3718 juillet 2017
Je vais me coucher, vaguement inquiète. Quand Sébastien m’appelle « ma belle », c’est que soit : un, il a fait une bourde et veut se faire pardonner ; deux, quelque chose risque de me blesser et il veut me protéger ; trois, voir numéro un et deux réunis. Mon frère est un opéra. Après la puissance et l’amertume du café, tout en lui n’est que douceur qui fond dans la bouche. Sauf qu’il se donne un mal de chien pour le cacher.

Le lendemain matin, je suis prête avant lui, c’est dire si je suis impatiente d’en finir avec cette histoire. Je fais les cent pas dans le salon quand la sonnette me fait sursauter. J’ouvre la porte et découvre Benoît sur le seuil. Et, surprise, il a lui aussi un œil au beurre noir. Quelle coïncidence. Sauf que manifestement Sébastien a eu le dessus, parce qu’il est beaucoup plus amoché. J’imagine que c’est sa dent fêlée qui a égratigné le poing de mon frère. Malgré son absence des jours précédents, je suis touchée qu’il soit venu me chercher aujourd’hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mymy37mymy3718 juillet 2017
— Ève, il faut qu’on parle.

Oui, je sais. « Ève ». C’est tout ce que mes parents ont trouvé pour me punir dès ma naissance. La pécheresse. Sauf que, bien sûr, je n’ai aucun des appâts qui justifieraient une telle réputation. Je suis pâtissière et mince comme un fil. Sous le joug de Delacroix, j’ai même encore perdu du poids, et on pourrait presque dire que je suis maigre. Mais presque, ça fait toute la différence, non ? Et bien sûr mes cheveux, au lieu d’être blonds et lumineux comme il se devrait pour la première femme sont d’un châtain banal à pleurer et généralement ébouriffés à souhait. Enfin, j’ai quand même une belle poitrine. Et de beaux yeux. Noisette, pas marron. Là encore, ça fait toute la différence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mymy37mymy3718 juillet 2017
Je passe les trois jours suivants cloîtrée à la maison, à regarder la télé en mangeant des biscuits. D’habitude, quand je déprime, je cuisine. Mais l’École reste fermée pendant trois jours en signe de deuil et je me dis que la moindre des choses, c’est de faire pareil. Sébastien va et vient, ravi de ces jours de vacances inattendus, et en profite pour faire la fête. Je m’en fiche, les cuisiniers n’ont pas de cœur, c’est bien connu. Il me tire la langue. Et les pâtissiers pas de cerveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FollowtheReaderFollowtheReader10 juillet 2017
Aïe !

Je me mords la lèvre inférieure pour ne pas jurer et je suçote mon doigt. Avant, je n’aurais jamais pensé qu’un petit coup sec de cuillère en bois sur les phalanges ferait aussi mal. Mais ça, c’était avant.

— Vous avez quelque chose à dire ?

Je sais que j’ai l’air furibond et que mes yeux lancent des éclairs, alors je les garde soigneusement baissés. Les premières fois, j’ai essayé de me rebeller, et je sais maintenant ce qu’il en coûte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : new adultVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Emilie Collins (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
241 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre