AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757859322
272 pages
Points (19/05/2016)
3.63/5   31 notes
Résumé :
Après le succès de son premier volume et les 6 millions de visites sur son blog en 2015, L'Odieux Connard revient. et il est encore plus méchant. Avec son humour acide, il s'en prend cette fois aux plus grands moments de l'Histoire et spoile nos films préférés. Le cercle de ses victimes s'élargit aux enfants, aux voyageurs, aux hommes politiques, aux amateurs de tests, et même à Christophe Colomb. Entre deux cigares et un brandy, tout le monde est servi. Une solide ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 31 notes
5
1 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

rabanne
  24 juillet 2016
Mes ados (13 ans 1/2 et 16 ans) en sont fans.
Encore l'une de ces stars de la toile que je découvre grâce à ma progéniture... Vive internet ! (hum)
Bon, c'est le genre de bouquin qui ne se lit pas en continu : on ouvre sur une page, on tombe sur un paragraphe, et on est bon pour un quart d'heure aux toilettes...
Critique de cinéma, éducateur, odieux, cynique, méchant, décapant, acide, de mauvaise foi...
Tout ça à la fois ? Ok, c'est drôle, mais loin d'être du Desproges. C'est marrant, mais pas hilarant.
C'est parfois grinçant, mais pas très caustique.
Je dois être un peu trop "vieille" (nostalgique, désabusée ?) pour apprécier totalement.
A chaque génération "son" Coluche, ceux de la génération Z se bidonnent bien en tous cas !!
Commenter  J’apprécie          270
leinavaleski
  22 juin 2016
Je connais l'odieux connard sur internet et j'étais assez curieuse de voir ce que son livre pouvait donner. En le feuilletant, je suis tombée sur la page parlant du travail des enfants, j'ai rigolé et donc je l'ai acheté.
Tout ne m'a pas fait rire, loin de là (notamment le passage où il reprend les plus grandes scènes de cinéma américain en version cinéma français) mais j'ai globalement beaucoup aimé le ton. C'est incisif, moqueur et même si ça dénonce des vérités que je connais, ça le fait vraiment bien.
Les supports sont variés : textes, bulles, dessins, schéma,... On découvre un truc sympa à chaque nouveau sujet traité.
C'était un très bon moment de lecture et je lirai sans doute le premier livre de l'Odieux connard !
Commenter  J’apprécie          33
Tortoise
  08 juillet 2016
L'Odieux Connard, que ce soit sur son blog ou dans ses livres, "ça passe ou ça casse", j'ai envie de dire : on aime ou on n'adhère pas.
C'est avant tout une personnalité forte au parti pris bien particulier dans le point de vue et le style, travaillés et mégalo, dans le cynique et le caustique les plus décapants et assumés.
Personnellement j'adore...
De par leur format, les livres sont légèrement différents du blog, du fait que les chapitres sont plus courts et structurés que les articles denses et riches du blog, mais c'est bien la seule différence, car on y retrouve absolument tout ce qui fait L Odieux Connard dans toute sa splendeur (de plus, ce 2ème opus offre un contenu intégralement inédit).
Entre deux spoils (ici = descente en flèche) de films - sa spécialité initiale -, il applique sa plume acerbe sur des sujets aussi divers et variés que les voyages, les manoeuvres politiques, les enfants, les phénomènes de société...
Quelques montages tels que des fausses pubs historiques, diagrammes, cartes de fidélité ou bingo des "gros lourds rencontrés" agrémentent le tout, ce qui rend le livre peut-être un peu facile à lire que le blog car plus aéré.
Difficile d'en dire plus sans dévoiler complètement le bouquin et gâcher le plaisir de la découverte, mais sachez qu'à mon goût, ce fut à nouveau un grand moment de lecture ponctué de pouffements et ricanements intempestifs, avec cette jubilation teintée de méchanceté bon enfant qui fait tout le sel de l'Odieux Connard !
Lien : http://www.totitree.net/abra..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Blog_Oceane
  30 décembre 2016
J'ai lu du 28/12/2016 au 30/12/2016 et du 30/01/2018 au 02/02/2018.
Pour les fêtes, j'ai décidé de le lire car il est hilarant et un peu de méchanceté pendant les fêtes ne fait de mal à personne.
J'apprécie le fait que le livre soit organisé en différentes parties (politique, éducation, cinéma, tourisme et divers)...
De plus, le contenu est très varié allant des journaux à l'encyclopédie en passant aux dessins...
Bref, j'ai passé d'excellents moments à rire avec le cynisme de l'Odieux connard.
Cependant, je préfère ce tome au premier et j'adore toujours autant son blog dont je l'ai découvert grâce à son 1er livre.
Je vous conseille de le lire.
Ma note : 8/10
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_Cm
  09 octobre 2021
Compilation pas forcément cohérente de multiples réflexions-tests-analyse censés faire rire. Une sorte d'almanach Vermot plus contemporain. Mais au fond, c'est toujours le même principe.
A l'ère de la foultitude et immensité du réseau, où l'on trouve des choses drôles al volo, ce que nous avons ici est plutôt d'un niveau bas. Parfois, parfois, ça sourit, parfois parfois ça se dit "ouais, allez c'est bien trouvé". Mais pas assez souvent pour tuer un arbre, utiliser de l'encre polluante et en faire un livre.
En fait, dans une soirée avec un peu d'alcool (ou autre substance) et des potes, le pote qui sortirait des trucs pareils cartonnerait.
Mais c'est bien dans le cadre d'une soirée, avec des potes, avec un peu d'alcool (ou autre substance)...
Pas un livre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
TortoiseTortoise   08 juillet 2016
Mongol sans histoires, Gengis Khan voit sa vie basculer lorsqu'il tombe sur un vieil exemplaire de Léa Passion Poney. Rapidement, il prend un malin plaisir à s'occuper de son écurie, jusqu'à ce jour funeste où, alors qu'il est en train de brosser la crinière de Nuage de Guimauve, le jeu se fige brutalement. Le drame serait déjà terrible mais la Super Nintendo se met soudain à dégager une forte odeur de grillé.

Ivre de rage, Gengis fait l'acquisition d'un véritable poney et enjoint ses voisins à faire de même. Ne sachant pas bien où est le Japon, terre où il espère pouvoir trouver une Super Nintendo de rechange, il envahit la moitié du monde connu, faisant trembler la civilisation au son des sabots de milliers de poneys furieux. Finalement, le Khan chute de son poney, ce qui met fin à son règne et bientôt, à son empire, puis à son poney-club.

Notons qu'une fois dans l'histoire, le monde a dû son salut à un poney
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rabannerabanne   24 juillet 2016
L'intégrale
de Guillaume Musso

Grâce à des titres pas trop longs, objectivement conçus pour les enfants (Sauve-moi, Seras-tu là ? Et après...), Guillaume Musso fournit aux parents du monde entier des livres qui feront la joie de leurs petits. L'intrigue palpitante achèvera d'endormir le plus hyperactif des marmots, sans compter que l'auteur, bien conscient des difficultés parentales, en sort un par an, un peu comme les Martine. Une série de crossovers est d'ailleurs envisagée : Martine, sauve-moi à la plage, Martine, seras-tu là à la ferme ?, Martine après la piscine. Une valeur sûre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TortoiseTortoise   08 juillet 2016
Sentez-vous ce léger picotement dans vos yeux ?

Pas d'inquiétude, ce sont simplement vos rétines qui sortent le champagne à la vue du bel ouvrage que vous tenez entre les mains. Comparées à ce qu'elles voient au quotidien, une dose de cynisme, c'est salvateur.

Après un premier livre qui n'aurait su contenir toute ma cruauté (Qu'il est bon d'être mauvais), je reviens noircir papier et âmes, puisque, disons-le tout net, nos contemporains ne se sont pas arrangés entre-temps, et m'ont donc donné d'autant plus l'ooportunité de disséquer leurs vices. De les disséquer tout court, aussi : parfois, ils me rendent grognon, le coup de pelle part vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WilkinsonWilkinson   19 mai 2016
Extrait de l'article sur "l'histoire du cinéma" :

"1964 : Naissance de Nicolas Cage. Jusqu'ici, on pensait que le cinéma reposait sur le principe du mouvement. Le premier acteur intégralement figé de l'histoire va leur donner tort."
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   08 octobre 2021
Votre cerveau est à l'inventivité ce que le clou est au pneu.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de L'Odieux Connard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de L'Odieux Connard
Des livres et Vous (Saison 7) Episode #049​ (avec Monsieur Le Chien et Odieux Connard)
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17467 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre