AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757854658
Éditeur : Points (04/06/2015)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 54 notes)
Résumé :
« Qu’il est bon d’être mauvais ». C’est le credo de l'Odieux Connard dont le blog compte déjà près de 4 millions de lecteurs. Dans cet ouvrage, il persiste à signer des spoilers de films, tels Twilight en deux minutes, mais il s’interroge aussi sur des questions beaucoup plus pratiques : Comment parler le jeune ? Comment survivre au monde hostile d’une grande surface ? Faut-il coucher le premier soir ?

Ce livre est composé aux deux tiers de textes tot... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  30 septembre 2015
Il est plus que temps en cette toute fin septembre de revenir sur une des trois lectures en poches lus cet été , des lectures dont je n'ai pas encore parlé plutôt efficaces chacune dans leur genre.
On commence par celle de L'Odieux Connard – Qu'il est bon d'être mauvais paru chez Points le 4 juin dernier. J'avais vaguement entendu parler de cet auto proclamé odieux connard mais je n'étais jamais allé faire un tour sur son blog éponyme.
Un blog dont le concept est évidemment de jouer le personnage de l'odieux troll qui dézingue tout, et évidemment à lire au 15 ème degré, et ceux qui en sont dépourvus risquent de pousser des cris d'horreur.
Mais ceux ci sont visiblement minoritaires tant ce blog a connu un succès phénoménal car il est fait état d'une audience de 4 millions de lecteurs depuis ses débuts il ya six ans, un score qui évidemment laisse pantois 99.9% des autres blogueurs.
Dans ce recueil de ses meilleures chroniques et de quelques inédits, on aime le fait que le livre-et le blog traite de sujets divers et variés, et plutôt ceux qui m'intéressent de prime abord, ca peut aller du cinéma à qui il consacre pas mal de pages au début du livre, en passant par la SNCF, les selfiesou bien encore le Tour de France.
Évidemment, comme dans tout bon recueil d'humour, tout n'est pas du même niveau et l'appréciation sera forcément subjective
mais les billets « D'où nous vient la SNCF ? Comment réussir dans le rap ? Comprendre le jeune, est-ce chose facile ? Sont certainement ceux qui m'ont fait le plus rire.
Paradoxalement j'avoue avoir été un peu moins client des articles consacrés au cinéma, mais sans doute que les films dont il parle Twilight, les Star Wars Terminator, ne sont pas ceux qui intéressent le plus le cinéphile connard prétentieux que je suis
Les chapitres sur L'odieux connard conseillé conjugal ou sur l'éducation valent également leur pesant de cacahouète et rendent le succès de cet odieux connard assez légitime et sa lecture dans l'ensemble assez délectable.
Bref, un livre drôle et utile à lire car on se dit après la lecture qu'à coté de cet odieux connard, on est un tout gentil bisounours…
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Judithbou
  24 juillet 2015
Bon autant le dire tout de suite, j'aime beaucoup l'odieux connard ... je suis une fervente lectrice de son blog, il est pour moi le DIEU DES CONNARDS de la toile. J'étais vraiment heureuse qu'il sorte enfin un bouquin. Pourtant je suis obligée de l'avouer.. je suis très déçue ! On sent bien que l'éditeur a senti le bon filon, il a repris quelques articles du blog qui ont bien marché en les coupant, en les amoindrissant, en les dénaturant même.
Ok les spoilers d'Odieux Connard sur son site sont super longs et alors ? C'est pour ça qu'on les lit, non ? Les spoilers de poche proposés par l'éditeur sont trop ridicules !
Ce livre on dirait une version du blog pour les neuneux !
Où sont passés les petits dialogues de film réécrits par Odieux ?
Remplacés par des tests tout pourris et la page facebook de Sauron !!!!!!!!!!!
Où sont passés les articles politiques ? Les lecteurs du "cercle points" n'ont pas assez de neurones pour lire des articles politiques ?C'est ça ??? Pourtant les articles internet sur la Légion d'honneur, sur Jaurès ( et j'en passe) ... sont des monuments de drôlerie, de cynisme, de lucidité !
L'éditeur a du estimer que la politique et les sujets de société, c'était trop chiant ! Pas assez vendeurs !!!
En revanche le spoiler de 50 nuances de Grey version raccourcie, ça il ne fallait pas l'oublier ! Pffff
Désolée Odieux mais ton éditeur est vraiment un gros connard ! Il a sacrifié ton génie subversif et ta plume audacieuse sur l'autel du "catchy" que tu dénonces si férocement. Tout ça pour essayer de s'attirer tes millions de lecteurs. Au secours, il t'a transformé en détracteur de blogueuses mode !
Donc amis lecteurs, si vous voulez lire de l'odieux connard, du vrai, ... allez sur son site : http://unodieuxconnard.com/
allez dans archives , et cliquez sur "politique" ... c'est dans cette rubrique que vous lirez vraiment des articles délicieusement insolents !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Selvegem
  13 janvier 2016
Je connais L Odieux Connard depuis quelques temps maintenant, grâce à son blog que je trouve parfaitement jouissif. Alors quand j'ai vu qu'il sortait un livre, je l'ai mis tout au haut de ma Wish-List. On peut aussi ajouter à ça la chronique plus que tentante de mon Bouchon préféré !
Sur le blog de l'Odieux, je suis particulièrement intéressée par les critiques (si acerbe) des films : plusieurs sagas (Batman, Terminator, Twilight...) sont ainsi résumées, il n'hésite pas à souligner et à pointer les grosses ficelles des blockbusters. Ce sont souvent des films que j'apprécie, mais la façon de les présenter est juste à mourir de rire ! Car il est vrai qu'un bon nombre de films reprennent les mêmes codes, ou utilisent des rebondissements plus gros qu'un Kraken déchainé. Qu'il est bon d'être mauvais regroupe donc certaines de ces critiques de films sous la forme de mini spoilers. Autant dire une des parties du livre que j'ai préféré !
Mais Qu'il est bon d'être mauvais ne se résume pas aux films ! Il y a également des parties sur l'enseignement (les profs, le bac, la salle de perm etc), sur les relations (faut-il coucher dès le premier soir, sur le harcèlement, la St Valentin ou la drague), sur la vie quotidienne (le train, les chats et les yorkshires, les noeuds de cravate) et sur la culture générale (la photo, les livres, comment devenir une blogueuse mode...). Qu'il est bon d'être mauvais se révèle être un petit livre très complet !
Je l'ai dévoré en une journée, lorsque j'étais dans les transports pour aller et revenir du boulot. Et je dois avouer que j'ai surpris plus d'un regard surpris et dubitatif sur moi lors de certains ricanements.
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Bouchondesbois
  29 juin 2015
Mesdames, Messieurs, rangez votre pudibonderie et votre altruisme du dimanche : ce bouquin, c’est le mal incarné. Et il est… DIABOLIQUEMENT SUCCULENT. Lire Qu’il est bon d’être mauvais est aussi délicieux que de déguster une glace vanille-chocolat piquée à un enfant de trois ans : on sait que ce n’est pas bien, qu’on ne devrait pas, mais il n’empêche que l’on prend notre pied, et quelque chose de bien.
Quand j’ai vu qu’il faisait partie de la dernière Masse Critique, j’ai sauté sur l’occasion : j’ai rencontré l’Odieux Connard grâce à son blog (comme beaucoup), et si j’ignorais qu’il avait écrit son propre livre, je n’ai pas hésité un instant : ou bien j’étais sélectionnée, ou je fonçais dans la librairie la plus proche me le procurer. Parce que, qu’on se le dise : ce mec-là est un génie. Un génie à l’esprit retors et un brin sadique, mais tout de même : ces écrits sont juste truculents. Et, JOIE ! Je l’ai reçu il y a quelques jours à peine…
Aussitôt reçu, aussitôt lu : j’ai bien essayé de faire durer le plaisir, mais c’était trop tentant : j’ai passé un après-midi exquis en sa compagnie. Qui m’a d’ailleurs valu quelques coups d’œil vaguement indignés quand j’ai eu le malheur de sortir sa jolie couverture orange vif dans la salle d’attente. Imaginez un peu le tableau : une femme enceinte jusqu’au cou, ricanant fort peu discrètement (Flora, si tu passes par là, tu viens de te trouver un compère pour provoquer chez moi grognements et autres borborygmes peu féminins) en lisant un bouquin au titre si peu… Politiquement correct ? Aaaah, c’est du propre ma bonne dame ! Et quelle éducation ça va prétendre à donner à son gosse, je vous le demande un peu !
Alors, que devez-vous attendre de ce petit concentré de misogynie et de cynisme ? Du neuf, du vieux, mais surtout du très bon : des pages facebook d’Hitler et de Sauron aux multiples spoilers de poche, en passant par « Comment devenir une blogueuse mode ? » ou « Le pédagogue, cet être fabuleux », vous avez sous la main une pépite d’humour grinçant et absolument irrésistible. Morceaux choisis :
« Si nous nous penchons sur les romans à succès de Marc Levy et de Guillaume Musso, cela va vite devenir compliqué; je vous rappelle la sombre profondeur de leurs titres, comme Où es-tu ?, Et après…, Seras-tu là ?, ou encore La Prochaine Fois. {…} Une vieille légende maya raconte que chaque fois que vous passez un coup de fil à un copain pour aller en soirée, vous avez 38% de chances de citer sans le savoir l’intégralité de la bibliographie des deux auteurs dans la conversation. J’en profite pour rappeler les titres de leurs prochains livres :
◊ Ça coupe, je te rappelle.
◊ Arrives-tu bientôt ?
◊ Il reste de la quiche.
◊ Allô ?«

« Par conséquent, la reproduction du rôliste reste un mystère, tant les femelles rôlistes restent rares. On soupçonne cependant que, lorsque que la nuit tombe, ils rôdent dans les librairies du côté des livres fantastiques pour espérer tomber sur une pauvrette qui, venue acheter Twilight, se laisse baratiner par le rôliste qui lui propose une partie de Vampire qu’elle ne pourrait refuser.
Le lendemain, la bougresse se réveillera, enceinte, avec pour seul souvenir de son amant d’une nuit un dé à vingt faces un peu sale et une carte Magic avec son numéro de téléphone coincée dans son miroir. »

« Seulement voilà : dès sa première mission, Jack, qui est à peu près aussi rusé qu’un bulot mort, se perd dans les bois. Et tombe sur les Na’Vi. Mais comme c’est le héros, il est bien accueilli, et il peut même draguouiller tranquillement la fille du chef, qui a une attirance toute particulière pour les bulots morts. »

Dois-je vraiment continuer ? Si vous n’êtes toujours pas convaincus, allez donc lire l’article de ce sacré Connard. Et regardez la vidéo en bas de l’article, pendant que vous y êtes. Pour moi, une chose est sûre : malgré ma photo de profil FB qui ressemble vaguement à un selfie avec un lapin, et mon statut de blogueuse « littéraire » (qui sait, nous serons peut-être la prochaine cible du monsieur ?), je suis conquise. Une, deux, mille fois conquise !
En bref, gros coup de cœur pour ce petit condensé d’humour grinçant parfaitement incorrect. Mais dans le fond, L’odieux Connard a bien raison… Qu’il est bon d’être mauvais !
Lien : http://leslecturesdebouch.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CineKino
  06 septembre 2015
Après "Mesdames et messieurs, votre attention s'il vous plaît" et "Les tribulations d'une caissière", encore un livre tiré d'un blog ! Pas de chroniques de vie professionnelle cependant cette fois, mais des mélanges de descriptions, commentaires et conseils sur le monde dans lequel nous vivons, avec pour lignes directrices l'humour et la mauvaise foi. J'ai découvert cet Odieux Connard et son blog à travers ses spoilers de films : l'auteur va voir les principaux blockbusters américains au cinéma et raconte ces films en détails tout en mettant en évidence leurs défauts, notamment les incohérences (pour ne pas dire les aberrations) scénaristiques. C'est maintenant devenu une habitude : après avoir vu un film de ce genre, je m'empresse d'en lire le spoiler, et contrairement aux films qui me déçoivent parfois à l'écran c'est toujours un régal de les lire tant les rires sont garantis. D'autres sujets d'actualité, tant de société que politiques, sont également traités avec la même drôlerie, mais je prends rarement le temps de les lire (il faut dire que le monsieur est bavard !).
Cette année, il sort un livre dans le même esprit, avec des chroniques de films dans une première partie mais aussi sur d'autres sujets dans les quatre parties suivantes (professeur, conseiller conjugal, vie quotidienne, culture). Certaines sont tirées du blog mais beaucoup sont inédites et avec des textes assez courts, en général sur trois ou quatre pages (même les films ont droit à des résumés en quelques lignes), ce qui est étonnant : on est plus habitué à l'inverse, à savoir lire des articles courts sur les blogs et longs dans les livres. Ca permet de ne pas se lasser et de sauter d'un sujet à un autre, mais j'aurais préféré quelques articles plus longs et plus profonds. Au final, tout ça est toujours amusant, mais on tourne un peu en rond avec toujours les mêmes sortes de blagues, malgré quelques articles géniaux (la page Facebook de Sauron très bien faite, la chronique sur les chats hilarante…). le livre n'apporte donc rien au blog, mais vaut tout de même le coup d'être acheté pour remercier cet Odieux Connard qui passe un temps énorme à nous régaler depuis des années sans gagner un centime (aucune publicité sur son blog).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
HekahmHekahm   05 septembre 2015
Quelqu'un qui n'aime pas la même chose que vous ? Cela vous blesse et vous voulez lui donner tort sans passer pour un gros intolérant ? Pas de problème, car pour cela, il existe une méthode simple :

Le "En fait, tu n'as pas compris."

Pourquoi s'ennuyer à accepter l'opinion d'autrui quand on peut le faire passer pour un béotien sans que l'autre puisse se défendre ? Cela marche avec tout (...).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
creami40creami40   09 août 2015
Vous recevez : "On se voit ce soir ? Bises !;)"
Vous lisez le SMS, puis reposez votre téléphone. Vous le reprenez. Vous le reposez. Vous relisez le SMS. Vous le faites jusqu'à ce que vous doutiez de chaque mot. Pourquoi "On" et pas "Nous" ? C'est une manière de dire qu'il n'y aura rien ? En revanche, "Bises" au lieu de "A+" ? Et ce mystérieux smiley... Vous passez 3 heures à jouer le Champollion du SMS. Puis, vous demandez l'avis de votre meilleur(e) ami(e). Puis de vos ami(e)s. Parmi eux, il y a toujours une langue de pute pour dire que, de toute manière, vu ce SMS, c'est foutu, la personne vous hait et vous finirez seul avec vos chats.
p.162
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
HekahmHekahm   05 septembre 2015
Vous l'ignorez peut-être, mais chaque année, le 13 novembre, nous fêtons la Journée mondiale de la gentillesse.

L'occasion de prendre le temps d'aller vers l'autre, de lui sourire, de faire connaissance et, pourquoi pas, de faire un bref bout de chemin avec lui sur les sentiers tortueux de la vie.

Autant vous dire que, ce jour-là, je reste chez moi avec mon fusil.
Commenter  J’apprécie          80
HekahmHekahm   05 septembre 2015
Mais plutôt que d'aller chasser avec cette panoplie, le chat pose son gros cul sur la couette avant l'aube et se met à pousser des cris déchirants jusqu'à ce que son maître aille lui ouvrir sa boîte de pâté à vingt-quatre euros pièce. Le chat la reniflera, en mangera deux morceaux et ira vomir le tout sur le tapis du salon pour dire merci.
Commenter  J’apprécie          71
HekahmHekahm   04 septembre 2015
En même temps, je dois admettre que l'idée d'expulser des mioches dans l'espace me plaît assez. J'avoue m'y être déjà essayé plusieurs fois, mais mon mouvement du pied n'est pas encore assez souple. Je n'abandonne pas.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de L'Odieux Connard (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de L'Odieux Connard
L'odieux connard .Titanic en 2 mn.
autres livres classés : cynismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14467 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..