AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B005Q3ULMI
Éditeur : (27/09/2011)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Vie d'Harvey Birch, espion de George Washington, lors de la guerre de 1776, en Amérique opposant la domination anglaise aux Américains désireux d'obtenir leur indépendance.

Après une vie pleine de péripéties, nous retrouvons notre héros trente trois ans plus tard, lors d'une autre guerre entre anglais et américains, où il trouvera la mort. Bibebook (Lien -> http://www.bibebook.com)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PiertyM
  13 avril 2017
L'espion n'est pas en soi un livre d'espionnage où on assiste sans cesse à une chasse mutuelle des agents de KGB et de la CIA. L'espion qui nous concerne ici est assez particulier, l'auteur ne lui donne pas un grand espace de manœuvre, il n'est qu'une ombre qui nous offre des aventures quelque peu alléchantes par son intrépidité et son altruisme. Il n'est qu'un colporteur qui a l'avantage de mieux connaitre la montagne et les sentiers où se tient la guerre qui va se solder à l'accession des États-unis à l'indépendance. Si bien que, traqué de partout, il échappe toujours astucieusement de la mort, même au pied du piquet de pendaison. De même que Georges Washington, l'instigateur de la guerre de l'indépendance des Amériques n'est qu'une silhouette qu'on voit seul le nom apposé sur des parchemins. Eh, oui, c'est parce que l'auteur a choisit la neutralité qu'il a jeté son dévolu sur la famille Wharton. Une famille dont le père refuse d'avoir à choisir entre les royalistes et les révolutionnaires, le frère est capitaine des forces royalistes, la sœur ainée est sur le point d'épouser un colonel royaliste et la sœur cadette est promise à l'un des grands commandants de la révolution. Quel plus grand embarras que celui dans lequel va se retrouver le major Dunwoodie lorsqu'on lui apprend l'arrestation du capitaine Wharton, un royaliste accusé d'espionnage pour le compte du roi, à cela, la sentence est la pendaison, alors que le major est sur le point d'épouser la sœur de l'accusé. Qu'est ce que la guerre nous enlève une partie de nous-même! Un bon livre qui déploie des efforts de nous détourner des atrocités de la guerre en essayant de l'humaniser à travers son espion , qui sauve de la mort, en même temps un capitaine révolutionnaire et un capitaine royaliste. A quel camp appartient finalement ce Harvey Birch?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
emdicanna
  26 avril 2018
Dans mes recherches de livres d'occasion, je ne néglige pas les anciens livres de la Bibliothèque Verte (Hachette) qui présentait beaucoup de classiques qu'un adulte actuel peut encore lire avec intérêt ; loin de la très fâcheuse volonté actuelle de réduire les classiques destinés aux ados à quelques pages au vocabulaire expurgé, la Bibliothèque verte s'adressait aux jeunes avec, me semble-t-il, beaucoup plus de respect.
Voici la quatrième de couverture de L'espion de l'Indépendance :
"Si j'attrape Harvey Birch, dit le capitaine Lawton, je le ferai danser à la branche d'un chêne !"
Officier dans l'armée de Virginie, Lawton sait bien que Birch joue un rôle suspect dans le conflit qui oppose les colonies d'Amérique à l'Angleterre. Son métier de colporteur lui permet de se déplacer sans attirer l'attention mais, comme par hasard, il se trouve toujours là où se produisent des évènements importants.
Il a été arrêté plusieurs fois, mais la manière étrange dont il s'est tiré d'affaire fait croire, maintenant, qu'il est très dangereux.
Les insurgés américains qui l'ont condamné à mort vont tout mettre en oeuvre pour capturer cet homme qu'ils considèrent comme un espion au service de l'Angleterre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   11 avril 2017
Le cœur humain, Madame, n’est pas constitué de la même manière dans tous les individus. Dans quelques-uns, les impressions sont vives et passagères ; dans d’autres, elles sont profondes et durables. Certains philosophes croient trouver une connexion entre les pouvoirs physiques et les facultés morales de l’animal ; quant à moi, je crois que les uns sont le résultat de l’habitude et de l’éducation, et que les autres sont assujetties aux lois et aux lumières de la science.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
SZRAMOWOSZRAMOWO   15 janvier 2015
Le voyageur l’écouta de cet air d’indulgence satisfaite qui aime à contempler l’ardeur de la jeunesse unie à l’innocence ; mais il ne répondit rien, et fixant ses yeux sur les tisons qui brûlaient dans la cheminée, il retomba dans sa première taciturnité.
M. Wharton s’était inutilement efforcé de découvrir quels étaient les sentiments politiques de son hôte. Il n’y avait rien de repoussant dans la physionomie de M. Harper, mais on n’y voyait rien de communicatif : il était évident qu’il se tenait sur la réserve. On vint avertir que le souper était servi, et le maître de
la maison se leva pour passer dans la salle à manger, sans connaître ce qui était le point important du caractère de son hôte, dans les circonstances où se trouvait le pays. M. Harper offrit la main à Sara Wharton, et ils sortirent ensemble du salon, suivis de Frances un peu inquiète de savoir si elle n’avait pas blessé la sensibilité de l’hôte de son père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SZRAMOWOSZRAMOWO   23 mars 2015
Après que les Anglais se furent emparés de l’île de New-York, le comté de West-Chester était devenu une sorte de champ-clos dans lequel les deux partis se livrèrent plusieurs combats pendant le reste de la guerre de la révolution. Une grande partie des habitants, dominés par la crainte ou par un reste d’attachement pour la mère-patrie, affichaient une neutralité qui n’était pas toujours dans leur cœur. Les villes les plus voisines de la mer étaient, comme on peut bien le penser, plus particulièrement sous l’autorité de la couronne, tandis que celles de l’intérieur, enhardies par le voisinage des troupes continentales, laissaient percer leurs opinions révolutionnaires et le droit qu’elles avaient de se gouverner elles-mêmes. Cependant bien des gens portaient un masque que le temps n’a pas même encore fait tomber : tel individu est descendu dans le tombeau accusé par ses concitoyens d’avoir été l’ennemi de leur liberté, tandis qu’il avait été en secret un des agents les plus utiles des chefs de la révolution et d’une autre part, si l’on faisait une perquisition bien exacte chez tel patriote qui semblait soutenir les droits de son pays avec le zèle le plus ardent, on y trouverait une sauvegarde royale cachée sous un monceau de guinées anglaises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de James Fenimore Cooper (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Fenimore Cooper
Le Dernier des Mohicans, film, 1992 - Bande-annonce VO
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2019 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre