AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782828912420
190 pages
Favre (05/01/2012)
4.08/5   6 notes
Résumé :
Richard Damier a quarante-deux ans et travaille au CERN. Il est obsédé par le passage du temps, au point de sombrer dans des crises de panique. Son meilleur ami lui conseille d'écrire un journal intime pour échapper à sa peur.
Pendant six mois, le physicien retranscrit son quotidien plutôt monotone. Sa vie est éclairée seulement par les moments de complicité avec son fils et par un projet de recherche secret qu'il mène en solitaire. Jusqu'au jour où il tombe ... >Voir plus
Que lire après Le féminin du tempsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
La fuite du temps vue par un physicien quadragénaire en pleine crise existentielle et conjugale.
Cet homme déprimé - relativement antipathique au demeurant - confie son mal-être et ses doutes à son ami, un psychologue. Cela donne lieu à des échanges autour du temps, à travers les prismes respectifs de la physique quantique et de l'analyse jungienne. Mais aussi, via d'autres protagonistes, à la lumière de thèses biologiques (théorie de l'évolution) et philosophiques illustrées par la mythologie.

Présenté de la sorte, ce roman peut sembler rébarbatif. Si certains passages théoriques sont en effet un peu ardus pour les néophytes, l'ouvrage n'en est pas moins passionnant. Sous couvert de thriller, Daniel Cordonier ("psychologue passionné par la vulgarisation des sciences") expose des réflexions riches sur le temps, le couple (routine vs passion), la paternité, les non-dits familiaux, la trahison, la vengeance...

Je déplore seulement la sophistication de l'intrigue au fil des pages, trop lourde en rebondissements classiques, comme s'il s'agissait de rétablir l'équilibre entre théorie, histoire d'amour et thriller.
Commenter  J’apprécie          120
Richard Damier, quadragénaire, est chercheur au CERN, l'équivalent suisse du CNRS. Son épouse est traductrice. Ensemble, ils élèvent leur fils, Charles, âgé de neuf ans au début du roman.

Richard a décidé de tenir un journal intime. Ce journal constitue les cent dix premières pages du roman. Il y fait part de ses angoisses, notamment face au passage du temps. Il y restitue ses échanges avec Otto, son ami et confident, psychologue jungien. Il y raconte aussi les bouleversements occasionnés par sa rencontre avec Evelyne, une jeune femme ayant 20 ans de moins que lui.

La suite du roman présente les points de vue respectifs de Charles, d'Otto et d'Evelyne.

L'intrigue en elle-même est bien construitre, très agréable à suivre. Il n'y a toutefois pas de véritable suspense, chacune des "révélations" intervenant au cours du récit étant assez prévisible.

L'auteur intègre à son récit des réflexions relatives à des théories scientifiques intéressantes, ou des spéculations philosophiques, qu'il tente parfois de mettre en parallèle avec son intrigue. Par cet aspect, ce roman m'a fait songer aux excellents le monde de Sophie de Jostein Gaarder, et le théoréme du perroquet de Denis Guedj.

Ces ouvertures sur des thèmes de réflexion sont souvent intéressantes mais ne m'ont finalement pas apporté beaucoup : en effet, beaucoup des éléments théoriques exposés sont résumés et illustrés de manière assez classique, sans véritable explication nouvelle m'ayant permis de mieux les comprendre. D'autres considérations sont restées au contraire assez floues, comme la reprise de théories de Carl Gustav Jung. La qualité de l'écriture et celle des portraits sont probablement les éléments de ce roman qui ont le plus contribué à ce que je le lise avec autant de plaisir malgré mes réserves.
Commenter  J’apprécie          20
Le féminin du temps est le deuxième roman (mais le premier thriller) d'un psychologue spécialisé dans l'étude des relations hommes-femmes.
Alors de quoi ça parle :
Après la mort de sa mère, un homme retrouve le journal intime de son père. En le lisant, beaucoup d'événements du passé l'intriguent, il mène son enquête. Il retrouve l'ancienne amante de son père, son vieil ami psychologue. Ensemble, ils remontent le temps pour découvrir la vérité sur les secrets de ses parents.

Dans ce roman, Daniel Cordonier nous fait découvrir le temps différemment, avec pour éclairages la psychologie, la physique quantique, la mythologie et la génétique.
Il arrive ici à vulgariser les sciences et leurs concepts mais aussi à transmettre des connaissances essentielles à travers une histoire riche en rebondissements.
Bravo c'est bien ficelé et ç'est fort intéressant. J'ai été bluffée.

Lien : https://collectifpolar.com/
Commenter  J’apprécie          50
Une intrigue policière haletante, en même temps qu'une super introduction à la physique quantique !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
[quitter femme et enfant pour sa maîtresse ?]
Je me sens comme un poisson qui a toujours vécu dans un bocal et à qui on offre la liberté dans l'océan. Je ne supporte plus de me cogner aux parois de l'aquarium, mais j'ai trop peur de l'immensité des flots.
Commenter  J’apprécie          141
Écrire, c'est une manière de contrôler le temps. Voilà pourquoi j'avais conseillé à votre père de le faire. Je pensais que ça l'aiderait à calmer ses angoisses. L'auteur crée sa propre durée. Il manipule la façon dont les scènes se succèdent. Dans son récit, il devient maître de l'écoulement des heures et des jours. C'est une sensation exaltante, parce qu'on donne vie à une nouvelle temporalité en mettant bout à bout la description de quelques instants.
(p. 235)
Commenter  J’apprécie          60
- Einstein s'est surtout intéressé aux objets massifs comme les planètes et les étoiles. Il a par exemple montré que la force de gravité engendrée par une très grande masse peut modifier le chemin de la lumière. De son côté, la physique quantique s'occupe de l'infiniment petit. Dans ce monde microscopique, la gravité n'a pratiquement pas d'influence car les objets ont des masses très faibles. Ce sont les trois autres forces qui jouent un rôle majeur.
- Alors où est le problème ? Vous n'avez qu'à utiliser Einstein pour tout ce qui est gros et la physique quantique pour les petites particules, et tout le monde est content.
- Nous l'avons fait. Mais il existe des objets qui sont à la fois infiniment petits et infiniment lourds. On les appelle des trous noirs. C'est la conséquence de l'effondrement sur elles-mêmes de certaines étoiles. Pour les décrire, on doit employer les deux théories à la fois. Et ça ne fonctionne pas. Les formules se contredisent ou donnent des résultats impossibles.
Commenter  J’apprécie          20
Je me sens toujours très démuni quand Otto [ami homosexuel] évoque sa vie amoureuse. D'abord parce qu'il m'en parle peu. Je sais juste qu'il n'a pas trouvé de compagnon pour partager sa vie. Mais surtout parce que je me sens incapable de lui donner le moindre conseil. Je ne connais rien à l'univers des amours entre hommes. Je sais juste que c'est au moins aussi compliqué qu'avec les femmes.
Commenter  J’apprécie          40
Certains psychologues pensent que le petit enfant prend conscience du temps à travers l'intervalle entre deux moments. Celui où il ressent une envie, comme boire, manger, se faire câliner. Et celui où cette envie est satisfaite.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Daniel Cordonier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Cordonier
Payot - Marque Page - Daniel Cordonier - Le feminin du temps
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}