AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sylvie Protin (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070785445
1428 pages
Éditeur : Gallimard (13/03/2008)

Note moyenne : 4.46/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Les histoires de Cortázar (1914-1984) s'inscrivent dans la grande tradition classique de la littérature fantastique, ainsi que dans la tradition surréaliste du "merveilleux quotidien", du mystère de la réalité qu'il est réservé au poète de percer derrière les apparences dans un état de rêve éveillé ou de transe. Les 200 nouvelles réunies ici ont été choisies dans le corpus complet de l'œuvre de Cortázar - et non pas seulement dans le volume de Nouvelles "Du monde en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MarianneDesroziers
  26 avril 2010
Encore un Quarto à se procurer d'urgence : même si ça bousille un peu les yeux aux myopes comme moi …
J'adore l'univers onirique, étrange, inquiétant de cet auteur, qui occupe une bonne place dans le panthéon de mes auteurs sud-américains préférés, non loin de Garcia Marquez et Borges.
" L'homme à l'affût " et " Les armes secrètes " sont, selon moi, deux de ses meilleures nouvelles mais il n'y en a de toute façon aucune de mauvaises. La première s'inspire de la mort de Charlie Parker et nous fait entrer dans la tête d'un jazz man aussi doué que fou : passages magnifiques sur le temps qui s'étire lors d'un trajet entre deux stations de métro grâce à la remémoration d'un souvenir particulièrement heureux ou l'image de ce champs rempli d'urnes funéraires qui hante le saxophoniste. La deuxième nouvelle est très belle et troublante : elle commence comme une banale histoire d'amour entre deux jeunes gens qui se connaissent à peine et bascule dans l'horreur progressivement jusqu'aux dernières lignes donnant la clé de l'énigme. Enfin, pour les plus joueurs, l'éditeur propose différents parcours de lecture, s'inspirant de « Marelle », un roman de Cortazar où l'itinéraire à suivre pour la lecture n'est pas linéaire (on passe de la page 12 à la page 234 avant de revenir au début du livre, page 13, etc.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RobinsonFlo
  25 juillet 2013
Si vous n'avez jamais lu Cortazar, vous avez bien de la chance !
Voici le programme : commencez, là tout de suite, avec Continuité des parcs (p. 239, 1 page et demie !), ensuite vous êtes foutu(e) normalement.
Alors installez-vous, bien au chaud, et laissez-vous surprendre par La nuit face au ciel, ensuite vous serez prêt(e) pour Axolotl…
Si vous y prenez goût, piochez au hasard. Cortazar avait toujours une idée pour surprendre. Et vous, vous serez définitivement acquis aux nouvellistes sud-américains (essayez aussi Borges).
Commenter  J’apprécie          50
Athouni
  20 février 2013
L'intégrale des nouvelles de Cortazar pour 30 euros. Tout amoureux de nouvelles fantastiques, et plus généralement, tout amoureux de littérature, a déjà chaussé ses baskets pour se rendre, au pas de course, chez son libraire. Et c'est bien naturel.
Commenter  J’apprécie          30
editionsdelabatjour
  18 mars 2011
A lire dans la revue l'Ampoule : "Julio Cortazar : un univers littéraire riche et méconnu":
http://www.editionsdelabatjour.com/pages/julio-cortazar-un-univers-litteraire-riche-et-meconnu-4820018.html
Lien : http://www.editionsdelabatjo..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MarianneDesroziersMarianneDesroziers   26 avril 2010
On mène le monde avec un cylindre da caoutchouc qui tient dans la main ; si on tourne un peu vers la gauche,tous les arbres ne sont plus qu'un seul arbre tendu au long du chemin; et si on tourne un peu à droite, alors le géant vert se défait en centaines de peupliers qui courent à votre rencontre, les pylônes de haute tension avancent lentement un à un, la course est une cadence heureuse où pruvent enfin entrer les mots, des lambeaux d'images qui ne sont pas celles de la route, le cylindre de caoutchouc tourne à gauche, le bruit monte, et monte, la corde du bruit se tend insupportablement, mais onne pense plus, tout n'est que machine, corps collé à la machine et vent sur le visage comme un oubli, Corbeil, Arpajon, Linas, Montlhéry, les peupliers à nouveau, la guérite de l'agent, la lumière de plus en plus violette, un air frais qui remplit la bouche entrouverte, ralentir, ralentir, à ce carrefour prendre à droite, Paris à dix-huit kilomètres, Cinzano, Paris à dix-sept kilomètres. "Et je ne me suis pas tué" pense Pierre en prenant lentement la route à gauche. "C'est incroyable que je ne me sois pas tué". La fatigue pése comme un passager derrière lui, une chose de plus en plus douce et nécessaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Julio Cortázar (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julio Cortázar
Julio CORTÁZAR – Un siècle d'écrivains : 1914–1984 (DOCUMENTAIRE, 1998) Émission « Un siècle d'écrivains », numéro 173, diffusée sur France 3, le 4 novembre 1998, et réalisée par Chantal Rémy et Gérard Poitou-Weber.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Lycée de Bagatelle #Continuité des parcs de Cortazar

Dans quoi est assis le personnage?

un fauteuil en velours vermeil
un fauteuil en velours violet
un fauteuil en velours vert

6 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Julio CortázarCréer un quiz sur ce livre