AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782756015392
55 pages
Delcourt (07/10/2009)
3.79/5   67 notes
Résumé :
1887. Ida est une vieille fille d'une trentaine d'années hypocondriaque et autoritaire. Son existence prend un tournant imprévisible un beau matin, lorsque son médecin lui prescrit une cure sur la Côte d'Azur. Elle s'aperçoit qu'avec le mouvement ses symptômes disparaissent. Ida prend alors goût au voyage et s'éloigne toujours plus de sa Suisse natale tout en restant fidèle à son corset et à ses bonnes manières. De Tanger à Saint-Louis commencent alors des tribulati... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 67 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

ninosairosse
  04 juillet 2017
Quelle histoire !!!!
Mal dans sa peau, une, suisse IDA, en bon routard nous guIDA
un peu serrée des fesses,
Frigide elle en a tout l'air, dirait l'inventeur du frigIDAire,
En haut d'un arbre elle résIDA, et elle se débrIDA
Mais le sieur Brazza nous l'intim-IDA
elle dut baisser culotte et elle se vIDA
Moralité:
Capitale du Valais, première Nidation
Soussa, son premier valet, console IDA Sion
Ad kalendas graecas
Ad Idas présIDAsse......
amphore mIDA bleu,
very formIDAble
Chloé Cruchaudet, votre scénario et vos dessins, m'ont bien amusé :-)


Commenter  J’apprécie          501
OverTheMoonWithBooks
  20 décembre 2018
Connaissez-vous l'histoire d'Ida von Erkentrud ?
C'est une bourgeoise suisse empotée, arrogante et pleine de préjugée qui décide de partir en quête d'aventures sur le continent africain pour tuer son ennui. Elle se fait accompagner par une jeune Française, mal nommée Fortunée, mythomane et lubrique.
Un joyeux duo qui permet à l'auteur de mettre en scène des décalages comiques entre fantasmes de dédouvertes exotiques et réalité des expéditions.
Une critique des débuts du colonialisme au XIXème, avec un scénario bancal et des graphismes bien moins aboutis et envoutants que celui de la couverture.
Commenter  J’apprécie          170
chocobogirl
  19 novembre 2012
Ida est une jeune suissesse qui fait le désespoir de sa famille. A 30 ans, cette dernière n'est toujours pas mariée et pour l'époque, cela n'est plutôt pas bon signe. C'est que la demoiselle a une tendance hypocondriaque et s'enterre dans son lit, prête à succomber au moindre courant d'air. Aux grands maux, les grands remèdes : Ida est envoyée sur les côtes méditerranéennes françaises. D'abord incommodée par ce voyage inconfortable, la jeune femme va pourtant prendre goût aux plaisirs de la nouveauté. Et, contre attente, poursuivre son périple vers le Sud : Valence, Tanger... et bientôt l'Afrique !
En cette fin 19ème, Ida n'est pas une figure banale. Derrière son apparente fragilité maladive, se cache un caractère fort et autoritaire. Bourgeoise assumée qui refuse d'abandonner ses robes luxueuses et son petit confort, elle sait manier la langue pour édicter ses envies et obtenir ce qu'elle souhaite. Spontanée, franche, naïve et intelligente à la fois, elle ne s'encombre pourtant pas des normes de l'époque et décide de prendre la route sans tenir compte du quant dira-t'on. C'est que notre jeune demoiselle a découvert dans le voyage la disparition de ses maux et sa curiosité insatiable l'entraîne bientôt à organiser une expédition en Afrique noire, en dépit des avertissements de prudence du gouverneur local qui prend les traits de l'acteur Jean Rochefort ! On ne s'étonnera pas non plus de la voir s'attribuer une compagne de voyage en la personne de Fortunée qui échappe ainsi au couvent mais cache sous des dehors enfantins, l'âme d'une amoureuse prédatrice et quelque peu délurée !
Armée de ses porteurs, de Fortunée, Ida se lance ainsi dans une aventure à laquelle personne ne l'aurait cru destinée. Et, en premier lieu, sa soeur à laquelle elle écrit de longues missives lui rapportant ses moindres faits et gestes. En parallèle, notre nouvelle aventurière a d'ailleurs décidé d'écrire un guide de voyage et, à cet effet, dresse avec une maniaquerie excessive une litanie de listes diverses et variées à toute fin utile pour les voyageurs qui la suivront !
Vous l'aurez compris, la personnalité hors du commun de notre héroïne n'est pas la moindre des qualités de cet album. Cette femme qui n'était sortie de chez elle que pour visiter l'exposition universelle de 1867 qui lui fit forte impression, va connaître un changement de vie brutal que personne n'attendait, pas même elle ! Pour autant, Ida gère de maîtresse main son expédition et fait preuve d'une insouciance notable qui fait sa force. Complètement décalée par rapport à son époque, Ida fait partie de ses fameuses figures d'aventurières en crinoline qui vont ouvrir la voie à une certaine libération féminine. Faisant fi du regard des hommes qui lui rappellent gentiment que sa place est dans un salon, Ida s'interroge aussi sur la vision colonialiste et parfois raciste de ses contemporains sur cette Afrique qui l'émerveille. de délicieuses conversations féminines soulignent le fait que ces petits gratte-papiers sans envergure se voient pousser des ailes sur ces terres étrangères où ils s'imaginent devenir Dieu !
Tout au long de cet album, le regard de l'auteur se fait amusé et sa plume nous offre un regard décomplexé et humoristique à travers les propos et les attitudes de l'héroïne. Ida, elle-même, devra compter sur des situations plus qu'embarrassantes qui la tournent gentiment en ridicule. Des désagréments symboliques qui font évoluer les personnages vers une libération progressive. Je pense notamment à l'introduction d'un nouveau style de robe plus "adaptées", si l'on peut dire, que ces énormes jupes à cerceaux qui se prennent dans les branches... :) Bien loin de l'exotisme en vogue mis en avant par les expositions de l'époque, l'Afrique que va découvrir Ida se révèle bien loin des images de cartes postales véhiculées par ce livre qu'elle ne quitte jamais. le fantasme va se cogner au réel.
Autre grand atout de cette histoire : son traitement graphique. A l'image de son héroïne, le dessin d'Ida est haut en couleurs ! Chloé Cruchaudet déploie une palette extrêmement riche et chatoyante qui tranche peut-être avec l'image stéréotypée d'une Afrique ocre et désertique. Les paysages sont de véritables tableaux verdoyants qui invitent aux voyage plus sûrement qu'un banal récit d'explorateur. La fantaisie des personnages est mise en image avec beaucoup d'expressivité et on se régale de voir l'univers de cet album prendre vie !
Formidable album que je regrette de ne pas avoir découvert avant, Ida est l'aventure plus que savoureuse d'une jeune femme originale qui prend le contre-pied de son époque. Voyage dépaysant au coeur de l'Afrique, il nous convie à suivre les pas d'une femme qui part à la rencontre de son destin, entre un léger féminisme et une prise de liberté au-delà des convenances. Une série terminée en 3 volumes à découvrir absolument !
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
antigoneCH
  03 juillet 2022
Difficile d'oublier le magnifique Mauvais genre, lu en 2014. Alors, lorsque j'ai trouvé cet album chez une bouquinerie solidaire de ma ville, le nom de Chloé Cruchaudet et la beauté de la couverture ont emporté la partie… Cet album est le premier volet d'une série. Nous sommes à la fin du XIXème siècle. Ida, vieille fille, issue d'une famille aisée, originaire du canton de Bâle, en Suisse, est acariâtre et hypocondriaque. Son médecin est convaincu que le grand air lui fera le plus grand bien et lui prescrit une cure sur la côte d'azur. A la stupéfaction de tout le monde, l'intéressée y compris, l'effet est immédiat, Ida ne souffre plus. Forte de ses souvenirs d'une exposition universelle où elle s'était rendue petite, elle décide d'entreprendre un voyage qui va l'emmener tout d'abord à Tanger, puis vers Saint-Louis… Et j'ai beaucoup aimé l'humour qui se dégage de cet album, dépaysant et irrévérencieux, qui fait la part belle aux femmes, toutes corsetées qu'elles sont. Ida fait en effet fi de la bienséance de l'époque, partant sur les routes en suivant son seul désir, et prenant par exemple comme compagne de route, Fortunée, mariée plusieurs fois, et connue pour sa lubricité. Bien entendu, il y a aussi une critique du colonialisme de l'époque, qui fantasmait beaucoup les pays exotiques. J'ai cru voir que la série contenait trois volumes, à suivre donc…
Lien : https://leslecturesdantigone..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Heleniah
  27 octobre 2017
Ida est une vieille fille suisse, hypocondriaque, qui passe ses journées couchée, à manger et à se plaindre. Un jour sa famille et son médecin décident de l'envoyer dans le sud de la France pour prendre le soleil et le bon air marin. C'est une révélation pour Ida, qui décide de poursuivre son voyage vers le sud et d'explorer l'Afrique, afin d'écrire des guides pratiques.

J'ai découvert cette BD totalement par hasard, séduite par la couverture. Je ne m'attendais pas à ça, mais c'était une très bonne surprise. Ce que j'ai bien aimé, c'est le décalage complet entre le personnage (maniérée, qui reste dans les carcans imposés de son époque) et les situations qu'elle vit. En effet, Ida n'est de premier abord, pas un personnage très sympathique. Mais son caractère est traité avec humour et on la regarde crapahuter dans la jungle avec le sourire. Voir ces deux femmes (elle a trouvé en route un dame de compagnie) avec leurs corsets, leurs robes à panier et leurs manières délicates au milieu des peuples de culture biiien différentes d'elles, est assez truculent. Dès le second tome, le background devient plus consistant, avec le contexte géo-politique plus présent. Je retiens particulièrement le moment où elle échappe à une bataille et trouve le champ des morts le lendemain matin. La scène allie à la fois l'horreur de la bataille et l'absurdité de sa place au milieu des morts victimes de la guerre.
Pour finir, j'aimerais dire que les dessins sont tous simplement superbes, avec des couleurs vives, des encrages délicats qui nous emmènent à l'autre bout du monde.
Une jolie découverte, pas récente, mais vraiment agréable à parcourir !
Lien : https://girlkissedbyfire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
alouettalouett   03 novembre 2010
Je sais que la raison voudrait que tout s’arrête, mais je me rends compte que le vagabondage peut devenir un vice au même titre que l’opium. Il m’arrive de ressentir au terme d’une longue journée de marche une certaine volupté dans l’épuisement physique, c’est là la seule manière que j’aie trouvée pour étourdir mon angoisse. Nous tâchons de nous habituer à notre malpropreté, à l’inconfort et au chaos. Peut-être que tout cela a un sens, il me plaît de penser que les découvertes que nous ne manquerons pas de faire n’auraient pas la même valeur si elles n’étaient si chèrement payées
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   12 décembre 2018
C'est ça que j'aime dans l'exil. Confronté à des situations nouvelles il faut savoir être astucieux.
Commenter  J’apprécie          90
ZalvecZalvec   16 décembre 2015
... il me plaît de penser que les découvertes que nous ne manquerons pas de faire n’auraient pas la même valeur si elles n’étaient si chèrement payées.
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   27 novembre 2020
Hypocondriaque : personne qui se sent très mal quand ça va très bien et qui sait qu'elle ira bien plus mal quand elle ira mieux.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Chloé Cruchaudet (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chloé Cruchaudet
Dans le 130e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Feuilles volantes, album que l’on doit à Alexandre Clerisse, édité chez Dargaud. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : – La sortie de l’album Rien ne sert de m’aimer que l’on doit à Jean-Christophe Morandeau et aux éditions La boite à bulles – La sortie de l’album Partir, sur les chemins de Compostelle que l’on doit à Lili Sohn et aux éditions Casterman – La sortie de l’album BFF que l’on doit au scénario conjoint de Thomas Cadène et Joseph Saffiédine, au dessin de Clément C. Fabre et c’est édité chez Delcourt – La sortie du septième tome des Cahiers d’Esther intitulée Histoires de mes 16 ans édité chez Allard éditions – La sortie du premier tome sur deux de Céleste « bien sûr monsieur Proust » que l’on doit à Chloé Cruchaudet et aux éditions Soleil dans la collection Noctambule – La sortie en intégrale de la série Les beaux étés que l’on doit au scénario de Zidrou, au dessin de Jordi Lafebre et c’est édité chez Dargaud
+ Lire la suite
autres livres classés : afrique colonialeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox