AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782918653837
224 pages
Éditeur : éditions lapin (10/11/2016)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Tu as remarqué, malin(e) comme tu es, que ce livre va parler de sexe. Mais est-ce quon ta déjà parlé du VRAI sexe ? Celui avec des maladresses et des ratés (dans les 2 sens du terme), celui qui est pudique et hésitant, celui avec du sable dans la shnek, celui de la première fois, celui avec le décor qui casse ou les sphincters qui lâchent, celui dans des endroits inconfortables, celui avec un handicap, celui avec des objets, celui avec des vrais gens, hétéros, homos... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Presence
  19 avril 2020
Ce tome est un recueil de 13 histoires courtes. Sa première édition date de 2016 et contient environ 200 pages de bande dessinée. Il a entièrement été réalisé par Cy (Cyrielle Evrard), scénarios, dessins, couleurs. Il commence par une courte introduction d'une page de Clémence (Clemity Jane) sur le nombre infini de sexualités, et il comprend 3 fiches Point Cul.
(1) Une femme et son mari sont dans un château pour une fête costumée libertine. Ils prennent du plaisir avec différents partenaires, indépendamment l'un de l'autre. La première fiche point cul parle des différents modes de protection et du dépistage. (2) Un mec et sa copine sont vautrés sur le canapé entre de regarder un film à caractère pornographique avec 3 acteurs dans une baignoire. Elle lui demande s'il a envie de faire un plan à trois : il acquiesce et suggère de proposer à un de ses copains. (3) Deux jeunes hommes mangent attablés dans un café, en devisant gaiement. En repartant, l'un prend la main de l'autre et ils rentrent chez le premier en s'amusant des réactions effarouchées devant leur couple homosexuel, avant de passer au lit. (4) Un couple est tranquillement en train de bronzer à la plage et ils décident d'aller se baigner. Elle prend son temps pour entrer dans l'eau froide et il finit par l'entraîner entièrement sous l'eau. Il propose de se faire pardonner. (5) Deux copines sont en train de papoter au bar, quand arrive un de leurs copains accompagné par Thomas, un collègue de travail qui est en fauteuil roulant. Au moment de se séparer, Marion indique à Thomas que ça lui a fait très plaisir de le rencontrer et il lui propose de prendre un dernier verre ensemble. Fiche point cul sur le sexe et le handicap.
(6) Une femme rentre chez elle et retrouve son mari en train de se masturber devant l'ordinateur. Elle lui propose qu'ils se masturbent ensemble. (7) Un groupe de cinq copains prend l'apéro sur le canapé chez l'un d'entre d'eux. Ils se racontent des histoires de partie de jambe en l'air qui ont raté, comme celle dont le partenaire s'est trompé entre le tube de lubrifiant et celui du gel hydroalcoolique. (8) Deux copines sont au camping mais la tente ne fournit par une intimité suffisante pour assurer la tranquillité de leurs ébats. Il leur tarde de passer à la prochaine étape de leurs vacances, dans un vrai hôtel. (9) Un mari regarde sa femme enceinte sous la douche et il leur vient des envies. (10) Une jeune femme repère une belle jeune femme à la terrasse d'un café. (11) Une jeune femme va s'acheter son premier sex-toy. (12) Des copines sortent en boîte et l'une d'elle repart au bras d'un jeune homme. (13) Une jeune femme vierge a son premier rapport sexuel avec un jeune homme.
L'autrice a commencé à se faire connaître lors de sa collaboration avec le site Mademoizelle(dot)com, en réalisant des dessins sur son quotidien et des sujets d'actualité, puis en tenant la rubrique Les dessins de Cy(prine), sur la variété des sexualités. Ce tome est sa première bande dessinée, et le résumé des histoires parlent de lui-même : montrer la diversité des sexualités. Il s'agit d'un ouvrage qui mérite le qualificatif de pornographique car l'acte sexuel y est représenté de manière graphique : masturbation masculine et féminine jusqu'à la jouissance, pénétrations en gros plan, caresses, fellations, cunnilingus, des accouplements hétérosexuel et homosexuel, une demi-douzaine de positions différentes pour faire l'amour. Cy ne fait pas semblant et représente les organes génitaux, au repos, et en état d'excitation, pour les hommes et pour les femmes. Elle détoure les organes (et les autres éléments) à l'aide d'un trait fin, assez souple, cassant par quelques endroits. Elle ne recherche pas un effet photographique, mais plus une description légère sans hypocrisie. Cela fait de cette bande dessinée un ouvrage pour lecteurs avertis, pour adultes consentants.
Pour autant, il n'est pas possible de réduire ces histoires à la dimension pornographique, car l'autrice sait donner un soupçon de personnalité à chaque partenaire, ou plutôt faire ressortir leurs émotions. Il ne s'agit donc pas d'une fiction mettant en avant la performance, les positions acrobatiques ou les marathons. La première histoire semble pourtant partir dans cette direction : un couple libertin participe à une fête échangiste dans un château. La fin vient juste montrer qu'il s'agit d'êtres humains normaux avec une vie et des enfants à aller récupérer chez leur grand-mère. Les dessins sont sympathiques, un peu dépouillés (moins que ceux de Bastien Vivès), les positions sont classiques et tout le monde prend du bon temps et du plaisir. Vient ensuite la première fiche sur 2 pages : des explications basiques sur la protection et le dépistage, claires et pratiques, sans jugement de valeur autre que celui de la santé. La deuxième histoire reflète plus la tonalité des suivantes. Madame propose à son mec un plan à trois : un fantasme le plus souvent masculin, véhiculant des relents nauséabonds de domination, de performance, du corps de la femme ravalé à un état d'objet. Or dans cette histoire de 9 pages rien de tout ça. Tout part d'un consentement mutuel entre amoureux : l'envie d'essayer. le troisième larron n'est pas un d'individu lubrique prêt à profiter d'une bonne aubaine, mais un jeune homme poli et prévenant. Les 3 individus sont dans le salon à papoter et se demandent comment commencer. Les dessins montrent la femme allongée sur le lit, les hommes se déshabillant, les caresses attentives, le désir qui monte et…
… et tout s'arrête parce que les participants ne s'y retrouvent pas. le récit est à l'opposé de l'enchaînement de positions acrobatiques, d'une virilité dominante et d'une femme acrobate. le lecteur peut voir des individus normaux, se comporter en respectant les autres, en recourant à la communication, avec une tendresse sous-jacente. Les pages ne se transforment pas en manuel technique ou en reportage sensationnaliste, mais montrent des gestes banals, évidents. Aucun des partenaires n'est ravalé à l'état d'objet, n'est utilisé par un autre, à l'opposé du chacun pour soi. La troisième histoire se déroule de manière tout aussi naturelle : les 2 amoureux se retrouve au lit et s'en suivent 10 pages de rapports sexuels, avec un rythme posé, quelques paroles échangées pour s'assurer que tout va bien, et une attention évidente au plaisir de l'autre. Il ne s'agit pas du fantasme d'une autrice imaginant un rapport homosexuel masculin : il s'agit juste de montrer un déroulement possible d'un rapport entre adultes consentants qui y prennent plaisir. le lecteur s'y sent impliqué par l'enjeu pour les personnages, par l'aventure que cela constitue pour eux, par la façon dont ils s'y prennent. L'enjeu du récit n'est pas de voir des plans rapprochés, mais de voir si leur projet va aboutir et comment ils vont le prendre sur le plan émotionnel. La tension érotique est bien présente, mais sans que le récit ne devienne juste un support d'excitation sexuel pour le plaisir solitaire de la lectrice ou du lecteur. le lecteur éprouve exactement les mêmes sensations avec le récit suivant sur l'union d'une jeune femme et d'un jeune homme en fauteuil roulant. Il voit comment les partenaires s'assurent simplement de leur consentement mutuel, et de la manière de s'y prendre de la personne handicapée. À nouveau les dessins montrent les choses simplement et avec évidence, y compris dans les aspects pratiques.
Au bout de quelques histoires, le lecteur se rend compte qu'il n'éprouve pas de sensation de répétition : il s'agit à chaque fois de situations différentes vécues par des êtres humains différents, avec un déroulement différent du fait de leur personnalité. Il se rend également compte qu'il n'éprouve pas une forte sensation de voyeur à regarder d'autres personnes s'ébattre. Elle est un peu présente car il observe l'intimité d'individus pour lesquels il ressent une empathie réelle, mais sans se sentir de trop. Cy parvient à cet effet paradoxal par des histoires courtes qui comprennent une dimension sous-jacente de nature pédagogique. Il n'y a pas de jugement porté sur les pratiques, tout se passe bien même quand l'acte ne va pas jusqu'à son terme. Comme énoncé dans l'introduction, elle montre une pluralité de sexualité, sans critique, sans jeu psychologique malsain, sans perversité, sans exigence impérative, sans volonté de nuire, sans risque ou mise en danger. Les fiches sont explicatives, à nouveau sans jugement de valeur, ayant pour objectif d'informer le lecteur pour qu'il puisse être autonome. le lecteur se rend compte qu'il sort de sa lecture avec le sourire, et il se rappelle effectivement que le visage des personnages exprime la gentillesse, la prévenance, le contentement naturel. En fait, s'il devait trouver un défaut à cet ouvrage, le lecteur se dirait que ce serait la facilité avec laquelle les gens se retrouvent au lit. Pour tous, la sexualité semble aller de soi, sans question, et trouver un partenaire est l'affaire d'une discussion ou d'un sourire échangé : il n'en faut pas plus. D'un autre côté, c'est cohérent avec l'intention de l'ouvrage qui est de montrer des exemples positifs et variés, ce qui est déjà incroyablement ambitieux.
Le titre de l'ouvrage n'a pas été choisi au hasard et annonce un programme ambitieux. Cy ne fait pas semblant et le lecteur accompagne, ou plutôt observe des partenaires aller au lit et faire des galipettes dans chacun des histoires. Il en ressort le sourire aux lèvres d'avoir ainsi profité d'exemples de recherche mutuelle d'un plaisir partagé, par des êtres humains normaux, sous réserve qu'il ne soit pas réfractaire à la représentation graphique des rapports sexuels, des organes et des pénétrations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
trust_me
  06 décembre 2016
Le vrai sexe de la vraie vie, c'est un plan à trois pas folichon, c'est ta femme qui te surprend en train de t'astiquer le manche, c'est l'échangisme, c'est le sexe pendant la grossesse, c'est l'amour en mer, pas aussi glamour et excitant qu'on l'avait imaginé, c'est les anecdotes les plus embarrassantes partagées entre amis, c'est l'achat du premier sextoy en boutique. C'est du vrai plaisir et des expériences moins réussies. Protection, complicité, connivence, consentement, désir et amour restent les maîtres mots d'une sexualité qui, même si elle n'est pas forcément épanouie, se vit sans stress et avec simplicité.
Les situations présentées ne sont que des exemples parmi tant d'autres. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la démarche de Cy par rapport à la question. Elle est consciente de ne montrer qu'une infime partie des variations possibles autour du sexe, des « échantillons » comme elle dit. Pas question de rechercher une quelconque universalité, « parlons de sexe, montrons le sexe, et surtout découvrons des sexualités au pluriel, accordées à tous les genres ou à aucun, selon une palette infinie et sans se limiter à seulement cinquante nuances ». Voila un beau programme auquel j'adhère à 100% !
Du sexe sans complexe et sans contraintes, loin des conventions sociales et des tabous que l'on voudrait nous imposer. Une excellente BD, entre pédagogie et coquineries. Comme quoi, l'alliance des deux est possible.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
_Mad_Books_
  07 janvier 2019
Une bande-dessinée écrite par une femme, et qui parle de sexe, il n'en fallait pas plus pour que la féministe qui sommeille en moi trépigne d'impatience. D'autant plus que ce n'est pas un, mais deux tomes que signe la merveilleuse et talentueuse @Cy !
Je vous vois, au fond, les sceptiques, les rabat-joie, et ceux qui ne veulent pas se balader avec un livre couvert de (très jolies) fesses sous le bras. Vous vous demandez si cela est bien nécessaire de faire rentrer cette BD dans toutes les chaumières ? En posant cette question, c'est précisément le coeur du problème qui est mis en avant. Si l'on remet en question la nécessité de parler de cul, c'est que l'on estime suffisantes les informations qui circulent déjà sur le sujet. Or, on ne va pas se mentir, la littérature « féminine » a beau parler de sexe, elle est (TREEEEES) loin du compte. Déjà, par son intitulé, elle exclut les hommes. Pourtant à ce que je sache, y'a pas que les femmes qui font des galipettes sous la couette. de plus, l'on ne parlera jamais des aléas du sport en chambre, et l'on misera plutôt sur du sexe qui fait rêver (mise à part *ALERTE SPOILER* la scène du tampon de 50 shades *FIN D'ALERTE*). Enfin, je citerai un point qui n'est pas des moindres : l'hétéronormativité ! Pourtant, ô surprise, les hétéros ne sont pas les seuls à faire l'amour, et les personnes LGBTQI+ ne se regardent pas dans le blanc des yeux en récitant des prières sataniques (si si je vous assure).
Alors dans ce contexte littéraire, il me semble évident que parler de VRAI sexe est plus qu'urgent. Et si les BD de Cy sont si géniales, c'est qu'elles offrent à la fois un dessin léger et accrocheur, une sincérité touchante, et une touche d'humour absolument divin (je pèse mes mots).
Vous vous y retrouverez peut-être, vous rigolerez souvent, et vous partagerez sûrement votre découverte autours de vous. Parce qu'au-delà des histoires, au-delà de la planche, il y a des valeurs dont le monde a besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ashallayne
  28 janvier 2020
Le vrai sexe de la vraie est une BD autour des sexualités, et qui s'inscrit dans une démarche d'éducation sexuelle, le tout avec bienveillance et légèreté.
L'ouvrage est constitué de plusieurs histoires courtes, témoignages d'expériences sexuelles plus ou moins réussies. On fait la part belle à l'inclusivité, entre diversité ethnique et pluralité des orientations et identités sexuelles.
Je n'ai pas accroché aux graphismes, trop typés cartoons pour moi.
Les personnages sont tous bienveillants, dans l'idée de prôner une meilleure tolérance et ouverture d'esprit vis-à-vis des pratiques sexuelles. Mais ça m'a gênée, car Bisounours ville n'existe pas, et qu'il y a toujours des cons étroits d'esprit, ou simplement des gens ignorants (qui, eux, sont effectivement représentés dans la BD). Je pense que l'ouvrage aurait gagné à représenter des situations tendues, pour dépeindre un échantillon plus concret des expériences sexuelles.
Mais je comprends la démarche positive, qui coïncide avec une époque où l'acceptation et la bienveillance sont nécessaires en matière de relation au corps et à la sexualité.
Je recommanderais cette BD aux jeunes en particulier, qui se posent mille et une questions, mais qui souvent peinent à trouver des réponses, et qui se perdent à croire ce qu'ils peuvent voir dans le porno...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pixie-Flore
  09 juillet 2017
Cy est une illustratrice que j'ai connu sur Madmoizelle.com. Je suivais avec avidité ses chroniques pleines d'humour, de bon sens et surtout pleines d'amour. Alors cette bande-dessinée, je ne pouvais pas la rater.
Fidèle à elle-même, l'auteur continue sur une lancée où la sexualité est bienveillante et épanouissante. Pas de convention sociale, seulement du consentement, de la communication et beaucoup de tendresse. du respect mutuel en soi. J'aime la façon dont elle explore la sexualité, j'aime ses dessins et j'aime le message pédagogique et ludique qu'elle essaie de transmettre. C'est une excellente bande-dessinée.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
PresencePresence   24 avril 2020
Écoute, je n'arrive plus à avoir envie. Ce n'est pas toi, ça ne s'explique pas. Je te trouve très attirant, c'est juste que mon envie n'est pas au diapason. Tu veux que je me force, l'air de rien ? Je ne mettrai pas mon consentement au placard parce qu'on est nu dans un lit et que c'est socialement trop tard. Je suis sincèrement désolée pour la frustration. Vraiment.
Commenter  J’apprécie          60
PresencePresence   25 avril 2020
Point important : si ce n'est pas oui, partez toujours du principe que c'est non. Un silence, un oui flou, une éludation, c'est simplement non. Aller à l'encontre du consentement de l'autre c'est purement et simplement du viol. Ça ne coûte rien de demander directement à votre partenaire. Dialogue & Consentement : le combo parfait pour une partie de jambes en l'air.
Commenter  J’apprécie          50
Pixie-FlorePixie-Flore   09 juillet 2017
Ni Oui ni Non. Point important : si ce n'est pas oui, partez toujours du principe que c'est non. Un silence, un oui flou, une éludation, c'est simplement... non.

[p207]
Commenter  J’apprécie          80
Pixie-FlorePixie-Flore   09 juillet 2017
Écoute, je n'arrive plus à avoir envie. C'est pas toi, ça ne s'explique pas. Je te trouve très attirant, c'est juste mon envie qui n'est pas au diapason. Tu veux que je me force, l'air de rien ? Je ne mettrais pas mon consentement au placard parce qu'on est nus dans un lit et que c'est socialement "trop tard".

[p204]
Commenter  J’apprécie          20
PresencePresence   20 avril 2020
Vos deux brioches semblent si goûteuses, m'autoriseriez-vous à y porter les lèvres ?
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Cy (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Cy
Radium Girls - Interview de Cy
autres livres classés : consentementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Poèmes gruyère :))

(Le Corbeau et le Renard) - Maître Corbeau, sur un arbre ......... , Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes ........ ! que vous me semblez ......... ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le ......... des hôtes de ces bois

élevé - beau - bien - roi
perché - joli - beau - phénix
feuillu - noir - joli - meilleur
sec - haut - loin - phénix

6 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur ce livre

.. ..