AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377540013
208 pages
Éditeur : Lapin (12/01/2018)
4.34/5   61 notes
Résumé :
On ne va pas vous cacher que le tome 2 était déjà prévu depuis le début; car avec Le Vrai Sexe de la vraie vie, on a choisi de montrer non pas une sexualité idéale, mais bien des sexualités, variées, différentes, imparfaites... et elles sont nombreuses. Et pour parler de sexe en plein air,de capote fugitive, de culpabilité sexuelle, de sexe pendant les règles, de sodomie hétéro, de changement female to male, de pression masculine ou de sexe sans capote, on avait bes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 61 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

deidamie
  21 mai 2019
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, je suis super énervée d'avoir lu une BD à contenu sexuel et décevant. Pour me venger et rétablir un sain équilibre, je vais vous parler de la BD le vrai sexe de la vraie vie, tome 2, signée Cy.
-Signési ?
-Non, Cy.
-Comment ça, « si » ?
-Mais non ! Cy ! le diminutif de Cyrielle !
-Aaaaah. Ben fallait le dire.
-Bref ! Or donc le vrai sexe de la vraie vie ne contient pas de réelle histoire suivie. Il s'agit d'un porno humoristico-pédagogique sur… sur le sexe, quoi.
-Un porno pédagogique ? Non, attends, comment on peut faire du porno, de l'humour et de la pédagogie ?
-Fort simple, très chère ! le vrai sexe de la vraie vie rassemble différentes anecdotes à très forte teneur en actes sexuels. Ces actes, abondamment détaillés, représentent le point de départ de situations gênantes, plaisantes et/ou franchement hilarantes. Porno et humour en même temps.
-Ouais, mais Déidamie, le porno, c'est moche !
-Pas celui-là. le dessin de Cy représente des personnages adorables, qui ont toujours l'air de rougir un peu. Elle prend soin de dessiner des morphologies différentes, des corps marqués par la grossesse, la maladie… et il est agréable de voir que le physique, et ben, ça n'empêche pas de pécho.
Les blagues alternent avec des passages plus sérieux, comme les pages sur les IST, le respect du consentement… tiens, tu savais qu'un test VIH était fiable six semaines après le risque ?
-Ben oui, je l'savais, cloche. Dommage d'ailleurs que la BD n'aborde pas le TPE*.
-… Bon, oui, d'accord, ça tombe à plat parce qu'on se documente, mais sinon, hein ? Et puis, je trouve qu'il y a une justesse dans certaines métaphores. La grande page noire, par exemple. Je suis presque sûre que c'est ce qu'on éprouve dans pareille situation.
-Y a un truc que je ne comprends pas. Pourquoi tu parles du tome 2 ?
-Ah ! J'espérais que tu me poses la question ! Parce qu'il contient ma blague préférée, celle du frout !
-Le quoi ?
-Le frout !
-C'est quoi, un frout ?
-Euuuuh… C'est quand tu joues du tromblon, mais par la trompette…
-Bon, Déidamie, ‘faut revoir tes métaphores, parce que là…
-Nan. J'peux pas expliquer moi. Je vais appeler docteur Jean-Mi Pommès. Docteur Pommès, un topo sur le frout, s'il vous plaît ?
-Bonjour, bienvenue dans ce paragraphe sur la santé. Aujourd'hui, nous allons parler d'un phénomène étonnant : le frout, aussi appelé pet vaginal. Lors d'un rapport sexuel, il arrive que de l'air reste coincé dans le vagin.
La personne peut éprouver une sensation d'inconfort ou pas de sensation du tout, tout dépend des morphologies et de la quantité d'air. Cet air bien entendu n'est pas à sa place et est naturellement expulsé vers l'extérieur, soit pendant, soit après le rapport, provoquant ce bruit rappelant une autre forme d'expulsion de gaz.
-Merci beaucoup, docteur.
-Et n'oubliez pas d'utiliser un lubrifiant compatible avec vos préservatifs.
-Merci docteur.
-Et sortez couvert, ce printemps est frais.
-Oui, ça va, merci, maintenant au revoir ! *Dr Pommès s'en va*
-Donc… c'est ça qui te fait marrer ? le f… le frout ?
-Gmpfpfpfpfpfpffffffhihihihihi ! Ouiiiii !
-Pfffff… lamentable.
-Attends ! ce n'est pas le seul intérêt de la BD !
-Ah oui ? Il y a quoi d'autre ?
-Ben, les scènes de fesse…
-Tu l'as déjà dit, Déidamie.
-Oui, mais j'y reviens, parce que je les ai trouvées… à la fois belles et émoustillantes aussi. J'ai vu un ou deux pornos dans ma vie et j'ai détesté ça. Je trouvais ça laid, grotesque, voire répugnant. Ici, tu n'assiste pas à des actes bêtement sexuels. Les partenaires se respectent, partagent une complicité intime, et ce, quelle que soit leur orientation ou genre. Ce livre ne contient pas que des accouplements vus sous leur angle mécanique, il renferme énormément de tendresse pour les personnages. »
*TPE : traitement post-exposition. Trithérapie délivrée aux urgences dans les 48h ou 72h (mais bon, traînez pas) qui suivent un risque avéré. Elle empêche la contamination par le VIH.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          175
Presence
  07 juin 2020
Ce tome fait suite à le vrai sexe de la vraie vie, tome 1 qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu avant, mais ce serait dommage de rater ça. Ce tome est un recueil de 12 histoires courtes. Sa première édition date de 2018 et contient environ 200 pages de bande dessinée. Il a entièrement été réalisé par Cy (Cyrielle Evrard), scénarios, dessins, couleurs. Il commence par une préface de deux pages de Jack Parker sur les premières fois et l'importance d'être informé pour mieux vivre ces premières fois et sa sexualité. Il comprend également 3 fiches Point Cul, et 1 fiche tuto.
(1) Un jeune couple arrive à Amsterdam et va prendre sa chambre. Avant de profiter de la baignoire, la demoiselle souhaite faire un tour de vélo et aller goûter à du gouda. Après une dégustation et encore un peu de vélo, il est temps de profiter de la baignoire, puis de passer au lit. (2) Une soirée de nouvel an à la montagne : une jeune femme décide de quitter la soirée plutôt avec un joli jeune homme. Ils passent au lit, mais se rendent compte qu'ils n'ont pas de préservatif. le monsieur l'assure que son dernier test est récent et était négatif. Ils poursuivent. Interlude de 2 pages : un logigramme pour passer une bonne soirée, avec consentement et moyens de protection. (3) Un couple de mecs sont dans un concert en plein air et l'un d'eux est pris d'une envie pressante. Ils finissent par trouver un coin à peu près tranquille à l'écart dans les bois. (4) Aldric et Marion vont manger chez les parents de cette dernière : ils s'attendent à une conversation pénible, à la fois pour Marion qui se fait appeler Tom, à la fois pour la nature de leur relation. (5) Deux potes sont en train de parler, l'un est en train de consulter Tinder, l'autre reste gêné d'être toujours vierge à 27 ans. le premier convainc le second de s'inscrire sur Tinder et le second prépare son premier rendez-vous.
(6) Madame a oublié de prendre sa pilule la veille et pourtant elle est prête à passer au lit avec monsieur. Ce dernier la rassure : il lui reste encore quelques préservatifs. Il ne reste plus qu'à se souvenir comment on s'en sert. (7) Mademoiselle se lève, embrasse sa maman qui souhaite savoir si elle se protège bien lors de ses rapports avec son copain Anthony. La fille coupe court à la conversation en partant en courant pour ses cours. Elle retrouve une copine à la fac, qui lui parle de sa soirée avec son copain. Interlude de 2 pages sur l'asexualité. (8) 5 copines et 1 copain se retrouvent dans un parc pour un pique-nique et se racontent une anecdote de ratage dans un rapport. La première commence avec une série de frouts. Interlude d'une page : tuto capote. (9) Un couple hétéro est en train de faire l'amour sur le canapé, monsieur ayant pénétré madame qui lui demande de terminer rapidement. Il s'interrompt se rendant compte que quelque chose ne va pas, lui demandant s'il lui fait mal. Elle se lève, se rhabille et part en lui disant qu'il n'y est pour rien. Point cul de 2 pages sur le vaginisme. (10) Un couple est allongé sur une couverture posée dans l'herbe et madame demande à monsieur quel serait son fantasme. Il répond que ce serait de tester la sodomie, mais pas pour elle. (11) Deux demoiselles se font des câlins dans les toilettes, avant de revenir dans la soirée au bar. (12) Une conversation court sur plusieurs couples successifs, relative à la différence d'envie sexuelle entre les deux conjoints.
Ce deuxième tome est bâti sur le même principe que le premier : des séquences assez courtes mettant en scène un couple qui passe à l'acte, avec succès ou non. Comme pour le premier tome, il est possible de qualifier celui-ci d'ouvrage pornographique puisque les individus sont représentés nus, qu'il y a des gros plans sur les organes génitaux et sur les pénétrations. Comme pour le premier tome, il n'est pas vraiment possible de qualifier cet ouvrage de pornographique car il est à l'opposé du culte de la performance acrobatique, ou du sexe sans âme ni émotion, même s'il peut être sans lendemain. Cy n'a rien changé à sa manière de dessiner : un peu esquissé pour les personnages. Les traits des visages n'ont pas une apparence photographique : ils sont très simplifiés, les yeux ou la bouche pouvant se réduire à un simple trait. Cela ne les empêche pas d'être très expressifs, souvent souriants, exprimant régulièrement un contentement physique, mais aussi surpris, énervés, amusés, attentionnés, etc. Cy se montre attentive aux tenues vestimentaires, les différenciant en fonction des individus, de leur statut social, de leur occupation, de leur âge. Elle focalise souvent ses dessins sur les personnages, avec régulièrement des arrière-plans vides. Mais elle sait aussi représenter les façades d'une rue d'Amsterdam, une baignoire, des lits, une station de ski, la foule et la scène pour un concert en plein air, un salon avec son canapé, une cuisine bien équipée, un bus, la tour de Jussieu, un parc avec un pique-nique.
Au vu du titre, le lecteur s'attend à assister à des parties de jambes en l'air et la pruderie n'est pas de mise dans cet ouvrage. Il peut donc regarder des couples dans des positions diverses et variées (missionnaire, andromaque, cuillère), s'adonnant à différentes pratiques : caresses, masturbation masculine et féminine, fellations, cunnilingus, pénétration vaginale, pénétration anale, jeu avec des sex-toys. Comme dans le tome 1, il n'éprouve pas la sensation de se transformer en voyeur, du fait d'une composante pédagogique discrète, et de la gentillesse des personnages. Cy fait oeuvre de vulgarisation et de dédramatisation : les personnages sont compréhensifs les uns envers les autres et mettent en oeuvre le combo parfait explicité dans le premier tome : dialogue et consentement. Cela permet à l'autrice d'aborder en toute sérénité des questions comme les conséquences de l'amour pendant les règles, ou la phalloplastie, ou encore des questions épineuses d'acceptation de la différence par les parents. À plusieurs reprises, les individus doivent affronter le regard de l'autre : la jeune femme (face à ses parents) qui estime que son genre est masculin et qui est en couple avec un homme, le jeune homme vierge à 27 ans, celle qui est asexuel devant expliquer son absence d'envie à ses copines, ou même le conjoint qui avoue à sa femme qu'il aimerait bien tenter la sodomie sur lui. le dialogue et la compréhension de celui qui écoute font que ces situations ne tournent jamais au drame, même dans le cas de parents peu réceptifs. L'autrice montre d'ailleurs que l'acte sexuel n'est pas une évidence, et qu'inévitablement il se produit des ratés, que ce soit une baignoire qui déborde quand on se masturbe avec le pommeau, ou une paralysie de la langue suite à l'utilisation cachée d'un gel anesthésiant, sans oublier le frout. En prêtant attention aux dessins, le lecteur constate également que les individus représentés présentent des différences physiques, de race ou de morphologie, et ne répondent régulièrement pas aux canons de la beauté, que ce soit des jambes pas rasées, des vergetures, de l'embonpoint, une petite poitrine, un petit sexe, ou des épaules tombantes. Lors de la discussion sur les sites de rencontre de type Tinder, l'un des deux copains fait remarquer qu'il n'est possible de réduire les personnes inscrites à de simples bouts de viande, et Cy montre des individus incarnés qui ne peuvent pas non plus être réduits à des bouts de viande : ce sont des personnes.
Le lecteur se sent sourire tout du long, tout en ressentant une forme d'absence de toute culpabilité inhabituelle pour un tel sujet. Il constate, comme dans le tome 1, que la relation sexuelle est un acte normal pour tous les personnages qui semble aller de soi, même si ce n'est pas toujours une réussite. Or cette fois-ci, Cy termine son ouvrage avec une séquence de 7 pages d'une nature bien différente, ne serait-ce que parce qu'il n'y a pas d'accouplement représenté explicitement, ni même de relation sexuelle implicite. le thème de cette dernière séquence est celui de la différence d'envie entre conjoints, en particulier de la fréquence pas assez élevée pour l'un des deux. Cy met en lumière le rapport entre frustration pour un conjoint, et culpabilité (de ne pas répondre aux attentes, d'être la source de la frustration) pour l'autre Elle évoque ensuite la distinction entre sexe et amour, et aboutit à la notion de rythme qui convient aux deux partenaires. Elle conclut sur le fait que cette problématique est commune à bien des couples. Pour cette histoire, elle a conçu une mise en scène différente. Elle ne propose pas de suivre un couple en particulier : elle déroule une conversation unique et continue, en changeant de couple à chaque case, créant ainsi l'effet qu'il s'agit d'une conversation partagée par de nombreux couples, une problématique à caractère universel. Étrangement, c'est la seule histoire où le dialogue et le consentement butent sur la réalité d'envies différentes et pas forcément conciliables dans la vraie vie.
Ce deuxième tome est aussi épatant que le premier. Ce n'est pas un manuel sexuel, dans le sens où il n'explique pas comment s'y prendre du point de vue mécanique, même si les dessins montrent explicitement comment ça marche. C'est un manuel sexuel encore plus indispensable montrant la manière de s'y prendre pour établir une relation saine (dialogue & consentement), sans oublier l'intégrité de la personne qui passe par la protection. Cy montre tout simplement comment se conduire en être humain, pour cette activité particulière qui se pratique à deux (dans ce tome), une évidence mais des plus compliquées à mettre en scène simplement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ashallayne
  22 mars 2020
Quel plaisir de lire la suite du Vrai sexe de la vraie vie !
Le principe est le même, on découvre des anecdotes humoristiques, parfois didactiques sur la sexualité, ou devrais-je plutôt dire les sexualités.
J'ai beaucoup plus ri dans ce tome-ci que dans le premier qui à mon goût s'inscrivait trop dans une démarche éducative (ceci dit ce n'était pas plus mal, trop de choses sont cachées, tues, éludées parce que le sexe est encore tabou. C'est juste que je ne faisais pas partie du public cible principal je pense)
J'ai donc trouvé ce deuxième tome mois éducatif et bien plus humoristique, à mon plus grand plaisir ! J'ai franchement éclaté de rire à plusieurs reprises !
Si vous ne connaissez pas, lancez-vous ! Peu importe votre identité ou votre orientation sexuelle, si vous êtes un ado ou un quincagénaire, lisez-le ! Vous verrez, on se marre bien :) Je précise que ceux qui recherchent un ouvrage érotique seront toutefois déçus : ici on est là pour décomplexer, rire, apprendre, découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
topobiblioteca
  09 janvier 2019
Le vrai sexe de la vraie vie est une BD décrivant différentes sexualités. Loin des clichés, ne tombant jamais dans le vulgaire, Cy nous expose une sexualité naturelle et sans tabou, toujours dans le partage du plaisir et le consentement.
Avec des parenthèses sur les moyens de contraception, le consentement, la sexualité des handicapés ou encore l'asexualité, Cy présente différents désirs et les bases d'une vie sexuelle épanouie.
Sous le format d'une histoire sur une ou deux pages, des couleurs vives, un trait de crayon simple et rapide, elle nous compose des situations inédites ou quotidiennes de nos vies sexuelles. Les dessins sont précis, nous voyons les corps, les formes et les positions, mais rien n'est vulgaire ou voyeuriste.
Déculpabilisant son lecteur, le faisant rire, chacun pourra trouver de nouvelles idées à explorer. Cette BD nous montre qu'il n'y a pas une seule forme de plaisir, une seule convention mais que les pratiques et les situations sont aussi variées qu'il y a de gens !

Enfin une BD qui décomplexe la sexualité !
Lien : https://topobiblioteca.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lemillefeuilles
  06 mars 2019
Pour la seconde fois, Cy. s'attaque aux conventions sociales sur la sexualité et dédramatise une bonne fois pour toutes les loupés, tout en mettant en avant des personnages très variés, comme dans son premier tome. Entre autres, nous allons parler première fois, IST (Infection Sexuellement Transmissible), sexe en pleine nature, transidentité, asexualité, vaginisme... et tout un tas d'autres sujets qui concernent le corps et le rapport à l'autre (et à soi) dans l'intimité !
Nous y trouvons encore des passages amusants, qui permettent de se détendre et de rire un moment sur les flops du sexe. Mais ce livre est plus engagé que le précédent, notamment parce que l'autrice y a abordé des sujets assez méconnus comme l'asexualité - enfin, on en parle ! - et le vaginisme. Sur quelques pages, elle va nous expliquer ce que c'est.
Avec certaines thématiques, Cy. a réussi à m'émouvoir et cela m'a fait du bien. Il était temps que certaines choses sortent de l'intérieur, et son livre m'a permis de me sentir un peu moins seule sur un sujet en particulier. Merci à elle pour son travail. Je lui ai envoyé un long message privé sur Instagram à ce propos, et elle m'a gentiment répondu (alors qu'elle doit en recevoir des tonnes), alors... merci encore !
En somme, j'ai beaucoup aimé ce deuxième tome, encore plus que le premier, notamment grâce à cet engagement plus militant, et le fait qu'elle aborde des sujets peu connus ou tabous.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
PresencePresence   08 juin 2020
Au jourd'hui on se retrouve à devoir inculquer, apprendre, réapprendre des notions qui nous paraissent d'une évidence folle mais qui, à l'échelle de l'humanité, n'ont pas toujours été une priorité. Le consentement, la communication, le respect du corps et de l'esprit qu'on a en face soi, l'empathie… toutes ces choses qui peuvent changer radicalement un rapport social / sexuel, et qui peuvent laisser une marque à vie dans le cœur d'une personne. D'un côté, c'est un peu triste. De l'autre, je suis heureuse qu'on vive dans un monde qui nous permette de le faire de plus en plus facilement, qu'on soit de plus en plus nombreux, que ça devienne de plus en plus normal, et surtout qu'on y accède de plus en plus jeune. Ce sont les actions de gens comme Cy, qui permettent de faire une vraie différence dans la vie de quelqu'un, qui mettent en valeur des principes qui définiront la façon dont on vit sa propre sexualité, mais aussi celle de ceux qui nous entourent. - Jack Parker (préface)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
deidamiedeidamie   21 mai 2019
De toute façon, avec le cul, on a toujours tort. C'est toujours trop ou pas assez, alors autant faire comme on l'entend.
Commenter  J’apprécie          60
PresencePresence   10 juin 2020
La maman à sa fille : Écoute, ça a l'air de bien se passer entre Aldric et toi. Je veux ton bonheur et je veux que ton couple tienne. Et le ciment de tout ça, c'est le sexe. Et comme vous ne pouvez pas faire l'amour comme de vrais homosexuels, votre couple est en danger. Je pense qu'il faudrait que tu te fasses opérer.
Commenter  J’apprécie          10
PresencePresence   11 juin 2020
L'asexualité, c'est le fait de ne pas ressentir l'envie ou le besoin de coucher avec quelqu'un. Je ne suis pas abstinente pour la simple raison que je ne décide pas de ne pas faire l'amour : je n'en ai pas envie.
Commenter  J’apprécie          10
PresencePresence   11 juin 2020
Chéri ! J'ai retrouvé la capote. Je savais pas que j'avais un vagin à double fond.
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Cy (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Cy
LES COUPS DE COEURS GLENAT DES LIBRAIRES
autres livres classés : sexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4147 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre