AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203089563
Éditeur : Casterman (08/04/2015)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 16 notes)
Résumé :
1646. Le château du baron de Sancé est menacé de ruine. Angélique, sa seconde fille, mène une existence à demi sauvage dans les bois et marais du Poitou. L’enfance heureuse d’une petite fée, malgré la misère qui guette, les brigands, la Fronde et ses troubles... Quand son père la fait sortir du couvent de Poitiers, Angélique découvre qu’elle est promise au richissime et inquiétant comte de Peyrac, que l’on dit boiteux et balafré. Pour sauver sa famille de la misère,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Mariloup
  09 mars 2018
Je ne connais pas énormément Angélique, la fameuse Marquise des Anges créée par l'auteure Anne Golon même si j'ai vu l'adaptation cinématographique la plus récente; d'ailleurs, ça ne m'avait pas plus intéressé que ça mais je ne sais pas, j'ai eu envie de me lancer dans le manga et je ne regrette pas!
Ce premier tome retrace principalement l'enfance d'Angélique, au XVIIième siècle, en France et plus précisément dans le Poitou où elle vit avec sa très grande famille sur plusieurs générations issue de la noblesse et qui pourtant a de graves problèmes financiers. Angélique est une petite fille qui donne du fil à retordre à toute la maisonnée. Son éducation laisse à désirer, elle ne veut pas s'embarrasser des carcans de la société, de ce que son statut de fille veut dire, elle veut être libre de faire et dire ce qu'il lui plaît, et qui passe beaucoup de temps avec son ami Nicolas issu du peuple. Tous deux vont voir des horreurs quand le village de Nicolas va être attaqué par des bandits... laissant les survivants désoeuvrés. Angélique décide alors de les aider en les ramenant chez elle mais le château ne sera pas non plus en sécurité. Heureusement, le retour du père d'Angélique et de ses hommes permet d'éviter le pire. On découvre aussi qu'Angélique va très souvent voir une vieille femme appelée Mélusine que l'on traite de sorcière mais qui est en fait une guérisseuse, et qu'elle l'aide dans ses tâches. Et l'arrivée de son cousin Philippe va provoquer bien des émois chez la demoiselle et entre eux, ça va créer de vilaines étincelles! Par son biais, nous en apprenons plus sur la France d'avant la Révolution, soit un demi siècle avant, pendant cette période qu'on appelle La Fronde, un pays qui est en plein mutation sur bien des plans.
Angélique est vraiment adorable, elle m'a plu dès le début. Elle est jolie, bien espiègle, curieuse de tout, elle n'a pas besoin de grand chose pour être heureuse et elle est loin de l'image de la noblesse. Elle ne se laisse pas faire et aime à aider ceux qui en ont le plus besoin.
J'ai été assez surprise car je m'attendais à un manga très jeunesse mais il ne l'est pas vraiment finalement car on y parle de sujets très sensibles (comme des abus, des meurtres, des vols), d'économie, de religion, de politique et j'ai trouvé l'aspect historique assez complexe d'où ma confusion mais c'est surtout car je ne connais pas du tout cette période de l'Histoire de France.
Le manga se lit dans le sens occidental puisqu'il s'agit d'un manga français. le graphisme fait très jeunesse (alors qu'à mon sens, il ne l'est pas), est très joli et agréable. Il y a même beaucoup de planches sans dialogue et du coup, les scènes se prolongent. J'ai pris plaisir à prendre mon temps en observant chaque dessin d'une réelle simplicité.
Une lecture fort sympathique donc, qui m'a vraiment donné envie de poursuivre l'aventure en compagne d'Angélique, surtout que c'est une série en 3 tomes (du moins, il me semble).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Rosehip31
  10 avril 2015
Dans une forme qui se rapproche plus des bandes dessinées occidentales (traits plus épais et anguleux, un sens de lecture de gauche vers la droite…), Angélique est loin des attentes d'un manga classique. Sa lecture n'en reste pas moins sympathique en particulier grâce aux dessins de Dara qui ont un visuel agréable.

Dans ce premier tome, nous suivons une Angélique encore très jeune. Elle est donc bien loin de l'héroïne mature et aguicheuse présentée dans les romans d'Anne Golon. Mais l'apparition de certains personnages tel que Nicolas ou encore Philippe de Plessis-Bellière, viendront faire écho à la série d'origine. Les tomes suivants - qui verront grandir Angélique - se rapprocheront peut-être un peu plus de l'héroïne d'Anne Golon et auront donc un impact différent.

le récit est découpé en 7 chapitres d'une vingtaine de pages se focalisant parfois sur un évènement particulier. L'histoire ne semble pas avoir une réelle intrigue, bien qu'elle montre l'ébauche de complots politiques auxquels sont liés le père de la jeune fille ainsi que son oncle (ceux déjà présents dans les romans). Peut-être ce rendu est-il dû à la mise en place du projet: "adapter de façon exhaustive en bande dessinée la saga Angélique".

En outre, malgré la volonté des auteurs à s'adresser à un jeune public, cet ouvrage est plutôt destiné à un public adulte et plus particulièrement à des fans de la série télévisée ou du roman. Les dialogues sont parfois lourds et pourraient rapidement ennuyer un jeune lecteur.
Bien qu'il existe des mangas à destination d'un public mature (Seinen), on peut reprocher à l'équipe éditoriale d'avoir fait le choix de ce format pour cette oeuvre car une bande dessinée classique aurait peut-être plus facilement séduit le bon public (des fans d'Angélique ou des amateurs de bandes dessinées historiques). Par ailleurs, la couverture de style enfantin pourrait également être un élément trompeur.

Angélique est donc une série qu'il faudra prendre avec des pincettes. le design et le scénario n'en sont cependant pas moins plaisants permettant à ce manga de faire figure de lecture de divertissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elphe07
  04 juillet 2015
Comme de nombreuses lectrices, la série des "Angélique" d'Anne Golon à marqué mon adolescence. J'ai retrouvé ici avec plaisir ce qui fait le charme de l'oeuvre originale dans cette adaptation de style manga : une héroïne au fort caractère, un contexte historique très réaliste et des rebondissements en pagaille. J'avais peur que le scénario du manga s'éloigne un peu trop des livres ou coupe à coup de tranchoir dans l'histoire originale particulièrement fournie et dense, mais cela ne semble pas être le cas (difficile cependant de juger sur un seul tome).
Le style de dessins est joli et soigné, et les détails (vêtements, décors...) respectent assez bien de contexte historique de l'époque même si deux ou trois détails m'ont un peu fait tiqué (comme Fantine posant la main sur le chaudron métallique pendant la cuisson du potage !)
A la fin, quelques pages expliquent le contexte historique (Fronde, Guerres de Religion) et les personnages historiques importants comme Mazarin ou Martin Luther. Un vrai plus pour une meilleur compréhension du contexte historique de l'histoire ou tout simplement sa rafraichir la mémoire.
En bref, un premier tome plutôt convainquant qui me donne envie de lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gekkourose
  16 octobre 2015
Et si Angélique était adapté en manga ? [Sans spoilers]

Tout d'abord, un grand merci aux éditions Casterman, qui m'ont contactée pour m'offrir de lire en avant-première ce premier tome d'Angélique de Dara et Olivier Mihaud. Et j'en profite pour m'excuser du retard de cette critique indépendant de ma volonté. ^^'

Il faut savoir que dès le départ, l'idée de réinterpréter le personnage d'Angélique, connue à travers les romans de des roman d'Anne et Serge Golon, ainsi que ses nombreuses adaptations cinématographiques, m'a beaucoup intriguée. Dans les esprits, le personnage est en effet devenu très kitsch depuis, alors que fondamentalement, Angélique est pourtant un personnage féminin très romanesque vivant à l'époque de Louis XIV, une période tout aussi romanesque. Potentiellement, cette adaptation en manga avait donc toutes ses chances pour nous présenter une histoire intéressante.

Dara et Olivier Mihaud ont ainsi fait le choix de d'abord nous présenter l'enfance d'Angélique, nous montrant ainsi comment la petite fille que allons rencontrer va devenir la jeune femme qui va devoir se battre pour son destin. Il est ainsi intéressant d'observer le milieu dans lequel elle a été élevée, mais qui est en train de décliner, et combien sa personnalité tranche dans ce décor où les complots fleurissent. Téméraire et garçon manqué sur les bords, Angélique est plutôt attachante. Elle préfère s'aventurer dans la nature avec son ami Nicolas plutôt que de se plier à une éducation stricte. Mais elle découvre déjà malgré elle le pouvoir d'attraction qu'elle peut exercer sur les hommes…

Le contexte historique est également soigné, et dresse le portrait d'une société au bord de la guerre civile. Nous sommes en 1646, période qui précède la Fronde, et qui est troublée par des conflits politiques et religieux. le ton est sombre : massacres, pauvreté et vol sont les mots-maîtres du temps d'Angélique. On aurait pu craindre que cette exposition soit ennuyante, mais ce n'est pas le cas : elle est fluide et ne perdra personne.

Avec un projet aussi ambitieux et les éléments pour réussir, ce premier tome ne fonctionne cependant pas tout à fait. On ne s'ennuie pas, mais on n'est pas non plus captivé. J'avouerais même que je n'ai pas spécialement envie de découvrir la suite. La petite étincelle pour entraîner le lecteur (ou du moins, lui donner envie d'être entraîné) est manquante. On pourra peut-être attribuer ça à un premier tome trop introducteur, même si la démarche est légitime.

Pour finir, je suis également un peu mitigée en ce qui concerne le mélange du trait de dessin rond, attirant facilement les enfants, et l'histoire d'Angélique. Avant même de lire le premier volume, je pensais pourtant que ça fonctionnerait sans problème. Mais à la lecture, bien que le dessin soit agréable, il ne contribue pas forcément à donner du caractère au manga… Pour le coup, peut-être une adaptation BD en couleurs aurait-elle été plus judicieuse ?

Bilan : un premier tome très introducteur sur le personnage d'Angélique, et peut-être un peu trop. Je reste un peu dubitative de cette lecture, ni convaincante ni condamnable : le 2e tome se devra donc de frapper fort.
Lien : http://gekkou.free.fr/index...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Linelo
  21 juillet 2015
J'ai trouvé assez audacieux d'adapter cette fresque historique, et quelque peu sulfureuse, en mangas ! Gardant en souvenir des images des films, j'avais très envie de voir ce que ça donnait, surtout présenté dans le fonds jeunesse de ma médiathèque... le style graphique et le sens de lecture occidental en feraient plutôt une BD, même si le format est celui d'un grand manga.
L'intrigue de ce premier tome est réduite à son minimum et place surtout personnages et contexte historique. On découvre l'impétueuse Angélique, pré-ado au caractère déjà rebel et anti-conformiste au sein d'une famille aisée, ou du moins qui l'était. Proche de la nature, elle préfère vagabonder avec son ami Nicolas et la compagnie d'une sorcière qui vit reclus dans les bois.
Le gros de l'histoire est basé sur la montée du danger qui arrive aux portes du château, la France étant au bord de la guerre civile. Viols, pillages et meurtres, les détails cruels de ces années sombres ne nous sont pas épargnés. Dans ce tumulte, la vie doit suivre son cours et Angélique va découvrir malgré elle son pouvoir de séduction sur la gente masculine...
Un manga riche en explications historiques, qui voleraient presque la vedette à son incroyable héroïne, mais qui sont nécessaires pour comprendre son histoire. Des pages documentaires, à la fin, nous situent les grands hommes du 17è et les bouleversements liés à la Fronde, entre guerres, révoltes et conflits religieux.
Le préambule d'une grande fresque dont j'ai beaucoup aimé les illustrations (dommage qu'elles soient en noir et blanc) et dont j'attendrai la suite ! Cette version a d'ailleurs été approuvée par l'auteur des romans elle-même, Anne Golon, qui la juge fidèle à ses livres.
Lien : http://ocalypso.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
BDZoom   11 mai 2015
Le dessin de Dara, fin et délié, permet à tous les publics de suivre les rebondissements de ce feuilleton moderne.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi   13 avril 2015
Une saga palpitante, romanesque en diable, sérieusement documentée, bien plus proche de la fresque historique que de la bluette sentimentale.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MariloupMariloup   09 mars 2018
Mélusine: Ne pleure pas... ne pleure pas, ma petite fée, ne pleure pas... tu es trop jeune encore pour gaspiller la sève de ta vie dans un chagrin d'amour...
Angélique: Mais je ne l'aime pas! Au contraire, je le déteste...
Mélusine: Sèche tes larmes. Grandis encore. Je t'apprendrai tous les secrets pour que l'amour ne te soit pas ennemi. Mais cela ne veut pas dire qu'il te sera donné.
Angélique: Que faut-il faire pour que l'amour me soit donné?
Mélusine: Héhéhé... l'amour est une science.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MariloupMariloup   09 mars 2018
Angélique: Guillaume, dis-moi: quand on rencontre à la fois un méchant et un lâche, que doit-on faire?
Guillaume: Bizarre question pour une enfant... Puisque vous me la posez, je vous dirais qu'on doit tuer le méchant et laisser le lâche s'enfuir mais... votre cousin Philippe n'est ni méchant ni lâche... un peu jeune, c'est tout...
Angélique: Alors toi aussi!! Toi aussi, tu le défends!! Parce qu'il est beau! Parce qu'il est riche!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Dara (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Dara
Dara, auteur d'Appartement 44, à la Ankama Convention
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1634 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre