AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
San Antonio tome 22 sur 175
EAN : 9782265064966
221 pages
Fleuve Editions (18/06/1998)
3.63/5   45 notes
Résumé :

"Il se soulève, prend sa chaise et me l'abat sur le crâne. Aussi fastoche que je viens de vous le dire. Mon bras paralysé par le coup de poêle à frire n'a pas eu la force de se lever pour braquer le soufflant. Je biche le siège en pleine bouille et illico je me trouve inscrit au barreau. Ça se met à tourniquer autour de moi. J'essaie de me cramponner à la table, mais des nèfles ! Je vais à dame. Le couple de petits rentiers tranquilles me saute alors des... >Voir plus
Que lire après Les doigts dans le nezVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 45 notes
5
2 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Une guimbarde abandonnée dans un chantier lui-même abandonné… C'est ce que va trouver San-Antonio sur les indications de son tailleur chez lequel il a traîné Pinaud pour relooking.
Jusqu'ici, rien que de très banal, me direz-vous. Sauf que le chantier est à l'abandon depuis que son propriétaire s'est enroulé autour d'un pylône Haute Tension avec sa voiture… Oui ! Et alors ?
Un examen de ladite guimbarde nous amène à savoir qu'elle est la propriété d'un dénommé Auguste Viaud, et que le susnommé Auguste Viaud est dans le coffre de sa propre voiture, le corps percé de huit balles de fusil, plus une de pistolet dans la tête… Ca c'est moins banal ! On pense tout de suite à un fusillé… peut-être…
Pire, le médecin légiste annonce une mort remontant… à quinze ans…

Difficile de se tenir à une discipline de lecture du genre un par mois, quand il y a tellement de choses à lire par ailleurs. le San-Antonio prévu en février a glissé en mars. Un bon « petit » San-Antonio de la première époque que ce « Les doigts dans le nez » ; et un retour du célèbre commissaire à ses premières amours de l'espionnage plus ou moins lié à la seconde guerre mondiale.

On croise Pinaud chez le tailleur en essayage de costard et Bérurier en train de se mettre un petit gorgeon dans le sifflet, convalescent après sa malheureuse aventure de l'épisode précédent , « Ca tourne au vinaigre » où il avait mal bloqué une praline et s'était retrouvé à l'article de la mort.

Un bon « petit » San-Antonio, dans la mesure où l'enquête est menée en quasi solo par S.A. lui-même. Un scénario complexe comme on en voyait dans les premiers de la série…

Rapport à la construction, une nouveauté que Frédéric Dard systématisera par la suite : le calembour sur le nom des personnages : telle l'entreprise de maçonnerie Maideux et Fils…
Enfin, il faut noter un personnage intéressant : le brigadier Bazin qui est à ma connaissance le premier à utiliser en quantité les tournures de phrases qu'on trouvera plus tard dans la bouche de Bérurier : « J'ai z'une mémoire en faillite », pour j'ai une mémoire infaillible ; le mot incendie utilisé à la place d'incident, etc.
Bref, tout se met en place, petit à petit… le meilleur est à venir.

Commenter  J’apprécie          180
Une des enquêtes les plus échevelées de San-Antonio, qui débute cette fois avec un cadavre refroidi depuis belle lurette, découvert dans le coffre d'une voiture au moins aussi vieille...
Bref, notre commissaire met le cap sur Grenoble avec une donzelle, et une simple adresse pour débuter réellement son enquête...
Nouvel épisode de la série avec en toile de fond l'occupation allemande, ce qui je dois le dire à tendance à griser mon intérêt, pour une jolie paire d'heures de lecture.
Commenter  J’apprécie          210
Les morts ne portent pas de costard

Tss tss tss… un grand garçon comme toi SAN-A, les doigts dans le nez… vraiment… Ah, c'était façon de parler pour dire avec quelle facilité tu as réglé cette dernière affaire ! Mouai, moi je dirai plutôt que tu as été bien aidé par un peu de hasard et beaucoup de chance sur ce coup là ! Mais aussi, quelle idée d'aller se préoccuper de ce macchabé trouvé dans le coffre d'une bagnole, surtout qu'il y dormait depuis facile quinze ans ! Bref, SAN-A, vous le connaissez, il n'est pas du genre à laisser tomber, et le voilà embarqué pour une chouette virée du côté de Grenoble, bien accompagné comme d'habitude (cette fois par une certaine Nicole !) d'où il ne rapportera pas que des spécialités locales !
Un bon opus, bien dans l'air des années cinquante, rappelant que la seconde guerre mondiale si elle était terminée depuis une petite dizaine d'années avait laissé des traces, bien dégueu…
Commenter  J’apprécie          140
Vingt-deuxième aventure de San Antonio !

Autant mon avis était mitigé pour la 21ème autant là je me suis régalé.

On retrouve notre « agent secret » en pleine forme. Même s'il s'agit (encore !) d'une enquête personnelle, non officielle si vous préférez, l'histoire est des plus intéressante et même assez palpitante.

Prenez 1/4 de baffes en tout genre, 1/4 de moqueries (pauvre Pinaud !), 1/4 de sexe, 1/4 de macchabées, mélangez le tout et vous obtenez une aventure de San Antonio.

Il semble que Béru se remette de son aventure précédente où je vous le rappelle il avait failli passer l'arme à gauche. Courte allusion, apparition furtive de notre nouvel ami.

Bon allez, petite critique : une fin très brutale. J'ai eu l'impression qu'on me claquait la porte au nez !

Mais je serai au rendez-vous de la prochaine aventure d'Antoine, soyez-en sûr ! :o)
Commenter  J’apprécie          123
Probablement le 22ème opus de la série San Antonio, « Les doigts dans le nez » suit directement « Ca tourne au vinaigre » puisque Bérurier est en convalescence de ses blessures.
Le roman débute par une scène dans laquelle San Antonio accompagne Pinaud chez son tailleur pour lui faire un joli costard. le tailleur en profite pour signaler au commissaire une voiture abandonnée sur le chantier faisant face à son habitation.

Dans le coffre de la voiture, San Antonio découvre le cadavre momifié d'un type fusillé 15 ans auparavant, à la fin de la guerre.

En cherchant un peu, le Commissaire découvre plusieurs éléments étranges :

1) le macchabé semble avoir été fusillé 15 ans plus tôt.

2) le mort est enfermé dans le coffre de sa propre voiture, volée, des années auparavant.

3) le défunt a été fusillé pour trahison.

4) Son corps a été volé dans le tombeau.

A partir de là, San Antonio va partir à la quête de réponses sur son temps libre.

Frédéric Dard nous offre du San Antonio de l'époque pur jus. Bérurier est absent pour convalescence, Pinaud à peine présent au début de l'histoire, c'est dire que le Commissaire va oeuvré seul.

Si le style est typique des quelques opus précédents, je trouve que l'intrigue est un peu plus relevée. du moins, me suis-je demandé comment l'auteur allait expliquer tous ces mystères et, force est de constater qu'il y arrive très bien.

On notera également le personnage du gendarme bas de front dont le langage semble initier celui du Bérurier du futur.

Au final, un bon épisode de San Antonio avec une intrigue plutôt intéressante (mais faut-il rappeler que Dard ne s'est pas contenté d'un style et d'un personnage, il a également proposé souvent des intrigues dignes de ce nom.)
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
« Justement y a enterrement dans le patelin. Le cimetière est envahi par ce que les journaleux appellent une foule nombreuse. Une boîte en sapin est déposée au bord d’une tombe ouverte et un peigne-cul aux subjonctifs défaillants fait le panégyrique de son occupant. C’est la grosse vente réclame de salades saisonnières... L’instant bref et inévitable où le disparu passe pour un saint. On profite de ce que les assistants ont le traczir de la grande faucheuse pour déverser de l’épithète choisie avec un camion-benne. Après, chacun regagnera son chez-soi, son bistrot, son pied-à-terre, ses habitudes et recommencera à se dire que l’enterré de frais n’était après tout qu’un puant et un va-de-la-gueule, un pauvre mec, un vicelard et que ça lui fait les pinceaux d’être canné après avoir passé des lustres à faire pleurer les noix de ses contemporains ! »
Commenter  J’apprécie          50
J’ai justement embrayé avec une jolie gosse hier soir, et, en la quittant après un premier mimi-mouillé je lui ai balancé un rembour que je tiens à honorer (non pas de Balzac) mais de ma présence.
Commenter  J’apprécie          131
Le cimetière est envahi par ce que les journaleux appellent une foule nombreuse. Une boîte en sapin est déposée au bord d'une tombe ouverte et un peigne-cul aux subjonctifs défaillants fait le panégyrique de son occupant. C'est la grosse vente réclame de salades saisonnières. L'instant bref et inévitable où le disparu passe pour un saint. On profite de ce que les assistants ont le traczir de la grande faucheuse pour déverser de l'épithète choisie avec un camion-benne. Après, chacun regagnera son chez soi, son bistrot, son pied à terre, ses habitudes et recommencera à se dire que l'enterré de frais n'était après tout qu'un puant et un va de la gueule, un pauvre mec, un vicelard et que ça lui fait les pinceaux d'être canné après avoir passé des lustres à faire pleurer les noix de ses contemporains !
Commenter  J’apprécie          20
Il y a des journées avec bol et d’autres sans. Comme il y a des gens sans scupules et d’autres sans lacets à leurs souliers.
Commenter  J’apprécie          60
Monsieur Viaud est mort, balbutie-t-elle avec ce ton de fausse commisération qui fait le charme des vieilles morues dessalées à l'eau bénite!
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frédéric Dard (79) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Dard
*RÉFÉRENCE BIBLIOGRAPHIQUE* : San-Antonio, _Réflexions définitives sur l'au-delà,_ morceaux choisis recueillis par Thierry Gautier, Paris, Fleuve noir, 1999, 120 p.
#SanAntonio #FrédéricDard #Aphorismes #LittératureFrançaise #XXeSiècle
autres livres classés : espionnageVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (115) Voir plus



Quiz Voir plus

Frédéric Dard

Où Frédéric Dard est-il né?

Vire (Calvados)
Moulins (Allier)
Jallieu (Isère)
Beauvais (Oise)

10 questions
88 lecteurs ont répondu
Thème : Frédéric DardCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..