AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Laure Dargelos (Autre)
EAN : 9782957023745
342 pages
Éditeur : Rivka (30/04/2021)
4.49/5   44 notes
Résumé :
Demi-Mot aurait pu être un village ordinaire, s’il n’était pas bâti à la limite du Texte. Jour après jour, les habitants polissent et astiquent les lettres ; ils entretiennent ces milliers de caractères qui, sans leur concours, se seraient déjà effondrés. Chez les Virgule-Point, l’aînée de la fratrie a choisi une voie bien différente : fleuriste ! Elle préfère bichonner des Trompettes à pétales plutôt que de faire prospérer l’empire des points et des virgules. Mais ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,49

sur 44 notes
5
16 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

djdri25
  02 juin 2021
Prospérine Virgule-Point est un beau livre cartonné, agréable à regarder dont le texte et l'histoire sont très originaux.
Demi-Mot est une bourgade tranquille où vit la famille Virgule-Point et les autres villageois qui s'ingénient à réécrire sans cesse le texte d'un manuscrit inachevé or un jour se produit un événement inattendu qui vient secouer la douce quiétude de la boutique de Prospérine, l'héroïne du roman, un mort échoue dans sa boutique. Elle décide alors d'endosser le rôle détective accompagnée de l'égoïste Honoré Point-Virgule, membre d'une autre famille de l'histoire. Ils habitent à proximité du Texte mis à mal et qui les met en danger du fait de son caractère incomplet, les deux problèmes doivent être résolus, retrouver l'auteur du manuscrit et le tueur afin que le village ne soit pas détruit.
Ainsi commence l'aventure et un périple dans la Capitale.
Les personnages comme les décors sont très originaux, Prospérine détient une étrange boutique de fleurs étonnantes, c'est un personnage fantasque, hors du commun des mortels, aux tenues bariolées, à la coiffure gourmande, elle a des activités peu communes. Les autres membres de la famille Virgule-Point, alliance de 2 noms de famille, ne sont pas moins extraordinaires et comme leur nom l'indique, ils ne font pas tout comme les autres.
Quant à l'histoire, elle est toute en ponctuation et en connotations littéraires ; les références à la langue française et sa ponctuation sont légion : les villes les villages, les établissements scolaires, les personnages, tout est sous le joug du texte et de lui seul. La culture, l'art sont aussi présents dans les dénominations, c'est un beau cortège, un travestissement de la réalité bourré d'imagination et de créativité, une sorte de mise en scène d'un monde fictionnel, parallèle au monde réel ou une métaphore de celui-ci et de l'actualité, une mise en abyme de l'écriture et de la fiction dans laquelle les personnages d'un livre inachevé prennent vie. Tout ce qui tourne autour du texte, du livre, de la littérature, de l'écriture, du savoir est primordial pour les personnages.
Le roman contient de nombreuses illustrations colorées mais le trait est sobre et épuré, les dessins sont un peu rétro, l'écriture elle-même est parfois figurative. L'auteure joue également avec la typographie permettant ainsi une lecture un peu moins linéaire, le texte est alors plus rythmé, ce qui permet de faire d'agréables pauses au cours de la lecture.
Prospérine Virgule-Point est un « Texte » qui contient de nombreux néologismes décapants, l'auteure a beaucoup d'humour. C'est aussi un roman à l'écriture poétique et inventive, une ode à la littérature, à l'écriture, à l'art et à la culture aussi. Un roman étonnant et détonnant.
C'est un livre destiné aux jeunes mais aussi à ceux qui ont gardé leur âme d'enfant et qui apprécient encore les lectures de l'imaginaire.
Je remercie Babelio ainsi que les éditions Rivka de m'avoir permis de découvrir ce roman.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
espacebouquinerie
  17 septembre 2021
Quelle histoire originale ! Je suis tout de suite tombée sous le charme de cette histoire grâce à cela ! On se retrouve dans un monde imprégné par la littérature, les mots. Tout tourne autour de cela, et la plume utilise cet aspect dans les expressions des personnages et dans les comparaisons que l'on retrouve, ce que j'ai bien aimé. C'est donc un point coup de coeur pour moi ! Cela a enrichi ma lecture.
Prospérine décide de mener l'enquête lorsqu'elle trouve un corps dans le jardin de son magasin et que l'enquête est close subitement. Les choses se mettent à bouger dans le village de Demi-Mot, et c'est de plus en plus intrigant au fur et à mesure que l'on comprend l'ampleur des enjeux. Tout au long de l'histoire, les choses se complexifient, prennent une plus grosse proportion que l'on pense. L'histoire est intrigante jusqu'à la toute fin !
J'ai beaucoup aimé les personnages. Prospérine ne passe pas inaperçue avec son look coloré, et elle fait un métier qui n'est pas très bien vu par les autres, mais elle le fait quand même. Elle est originale, et j'aime sa détermination. J'ai apprécié sa personnalité, que j'ai trouvé aussi colorée que ses vêtements. Honoré était un peu superficiel au départ, on ne l'apprécie pas beaucoup, mais il évolue durant l'histoire et on découvre de nouvelles facettes de sa personnalité qui nous le font plus apprécier. Quant à Poppy, elle m'a fait bonne impression la première fois que je l'ai rencontrée. Je l'aimais bien, tout comme Ernest, le frère de Prospérine, dont sa façon de parler qui était recherchée comparativement aux autres.
Si j'ai beaucoup aimé l'univers, il reste que je le trouvais parfois un peu complexe ; j'étais par moment un peu perdue concernant des petits détails, mais l'auteure le présente tout de même très bien au début du roman. Même chose par rapport à l'intrigue : comme je le disais, on comprend que l'enjeu est plus gros que l'on pense, si bien que j'étais aussi un peu perdue parfois par rapport à certains détails. Mais tout se clarifie et fait sens à la fin ! Quant à la petite histoire d'amour, je n'ai pas vraiment perçu l'évolution des sentiments, mais j'ai pris beaucoup de temps pour lire le livre en raison de contraintes de temps, ce qui a quelque peu impacté ma lecture, notamment au niveau de la compréhension de l'intrigue. J'étais déjà parfois un peu perdue, alors quand je prenais trop de temps avant de le reprendre, ça ne m'aidait pas haha.
Malgré ces petits points négatifs, j'ai vraiment bien aimé ma lecture ! Les chapitres étaient tout de même longs, mais se lisaient bien. La plume était fluide et agréable à lire. C'est une histoire que j'ai trouvé légère, rafraîchissante, plaisante et divertissante à lire ! Un très agréable moment de lecture, même si j'étais quelques fois perdue.
Petite mention spéciale au travail éditorial à l'intérieur du livre : on retrouve des illustrations en couleur, une mise en page travaillée au service du récit. Ça a aussi enrichi ma lecture et l'a fait apprécier un peu plus !
C'est un roman haut en couleur que je ne peux que vous recommander de découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les_plaisirs_des_mots
  24 septembre 2021
Je sais qu'on dit souvent qu'il ne faut pas juger un livre à sa couverture mais... quelle couverture ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un livre aussi beau entre les mains. La couverture en carton fait indéniablement son effet, puis les pages crèmes et les illustrations toutes plus impressionnantes les unes que les autres nous embarquent dans l'histoire. J'ai adoré cette originalité, cette liberté et le travail qu'on devine derrière. Avant même d'être une histoire à lire, le roman de Laure Dargelos est un objet qu'on a plaisir à prendre en main, puis à faire trôner fièrement dans sa bibliothèque.
Parlons vraiment de l'histoire à présent. J'adore le concept de ce roman ! Tout cet univers, une ville pour s'occuper d'un texte, les familles qui entretiennent les lettres... Je n'y aurais jamais pensé et j'ai découverts toutes ces nouveautés avec plaisir. C'est difficile de nos jours de se laisser véritablement surprendre, on a l'impression d'avoir tellement vu et lu de choses... pourtant l'auteure réussie ce tour de force. Un nouveau monde, inédit, complexe, abouti et drôle. En plus de cela, elle nous propose une intrigue prenante et captivante... comprendre la mort de ce pauvre Tom. le mystère est rapidement lancé, et nous à ses trousses avec Prospérine.
D'ailleurs, j'ai également eu un vrai feeling avec les personnages. Prospérine, Honoré, Ernest, Poppy et même Héloïse (les plantes ça compte aussi, d'accord ?) ! Une ribambelles de personnalités hautes en couleur qui ont su me captiver et m'emporter dans leurs histoires. Prospérine manquait peut-être un poil de singularité à mon goût, un peu trop classique comme personnage principal, mais je l'ai suivi volontiers. J'ai apprécié particulièrement Honoré et Poppy, plus proches de ce qui me correspond, plus vifs aussi.
En dehors du concept donc, que nous propose Laure Dargelos, il y a également un mystère à résoudre, une enquête menée par Prospérine et ses acolytes, qui débute par la mort de Tom, l'un des habitants de Demi-Mot. L'intrigue toute entière est forcément rendue originale par son contexte, même si en elle-même, les enjeux et ses caractéristiques ne sont pas aussi novatrices. Ça ne m'a pas du tout dérangé. J'ai aimé même réussir à voir tout cela se raccrocher à des éléments plus proches de ma réalité. Chaque rebondissement m'a paru étonnant et m'a conduite à vouloir en découvrir davantage, pour comprendre le mystère mais aussi simplement parfois pour visiter un peu plus de cet incroyable univers, à travers la Capitale, un vaste terrain plus fascinant encore que celui de Demi-Mot. En fin de compte, le dénouement m'a plu. J'ai eu peur d'être déçue après avoir été autant captivée tout du long, mais le final tient ses promesses !
Je tiens également à relever l'ingéniosité du texte en lui-même. En plus des illustrations parfaitement intégrées et enrichissantes, nombre jeux de mots, astuces littéraires et autres clins d'oeil textuels ponctuent de façon assez géniale l'histoire de Prospérine. Toujours très bien trouvés, souvent drôles... ça m'a amusée peut-être plus que de raison, mais j'étais toujours charmée d'en rencontrer à nouveau.
Pour conclure, Prospérine Virgule-Point et la phrase sans fin est pour moi une excellente surprise, un véritable bon moment de lecture, que j'aurais aimé prolonger si on m'en avait donné la possibilité, tant je m'y suis sentie bien.
Lien : https://www.lesplaisirsdesmo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Caro17
  14 juin 2021
Coup de coeur pour ce roman, classé young adult mais qui plaira à tous de par son univers original et c'est d'ailleurs ce qui m'a fait le choisir lors de la masse critique de Babelio alors que je lis assez peu ce genre et je ne regrette pas un instant mon choix !
Il faut dire que l'auteure a une imagination débordante et un sens du détail et elle a su créer un univers atypique et très inventif qui tourne autour des livres, de l'écriture, de l'expression et du langage.
J'ai été embarquée dès les premières lignes et j'ai tout de suite voulu en savoir plus sur cet univers fascinant. L'intrigue est très bien construite et rythmée, il y a de l'humour, de l'émotion et du suspense avec de nombreux rebondissements (on ne s'ennuie à aucun moment) et les personnages sont attachants et bien travaillés (mention spéciale pour le personnage d'Héloïse :-) ). L'écriture est dynamique et agréable.
Et puis quel bel objet-livre ! le livre est cartonné et illustré en couleur, il y a même des effets typographiques qui ont un lien avec l'histoire ou les personnages et qui ajoutent un plus à la lecture.
Une très belle découverte ! Et comme Ernest, un des personnages capable de plonger dans les livres, je ne peux que vous conseiller de vous plonger à votre tour dans cet univers original.
Merci à Babelio et aux éditions Rivka.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BeneRogue
  20 octobre 2020
Attention, OVNI littéraire !
J'avais eu un véritable coup de coeur pour le roman précédent de l'auteure, La Voleuse des Toits, qui reste, encore aujourd'hui un de mes romans favoris (et un des Youngs Adults les plus aboutis que j'ai pu lire). J'attendais donc avec impatience le second roman de Laure Dargelos. Je ne peux pas dire que j'ai été déçu, mais je n'ai pas autant aimé que son premier roman.
On se retrouve à nouveau dans un Young Adult de fantasy, avec une enquête, et un brin d'humour. Pour essayer d'expliquer, c'est comme si lorsqu'un livre est écrit, un univers se crée dans le livre, avec des personnages pour entretenir les caractères (la famille « J » s'occupe de tous les J du livre …). Et bien dans ce roman, on se retrouve dans cet univers alternatif. On rentre véritablement dans le livre. le personnage principal Prospérine Virgule-Point (héritière du mariage des familles Virgule et Point) a choisi de ne pas suivre la voie familiale, en devenant fleuriste. Mais la découverte d'un cadavre dans son magasin va la mener d'aventure en aventure, à la découverte des secrets les plus profonds de l'univers des livres, avec son frère Ernest, un vrai dictionnaire ambulant et Honoré, héritier des Point-Virgule, et citadin convaincu.
J'ai passé un bon moment de lecture, très impressionné par le travail de l'auteure, et embarqué dans cette enquête très particulière. Cependant, j'ai moins été embarqué que dans La Voleuse de Toits. Mais je ne peux qu'être admirative de l'univers développé par l'auteure. C'est tout bonnement hallucinant ce qu'elle a réussit à créer, et le travail fournit. L'univers c'est vraiment fou, parce qu'au-delà de l'histoire, il y a le visuel, les jeux de mots, l'écriture. Tout est important et à relever, que ce soit les accents, les majuscules … ! Chaque personnage à sa propre identité littéraire. C'est un vrai travail littéraire. La lectrice aguerrit et la maquettiste que je suis ne peut être qu'admiratrice de cela !
En conclusion, ce livre mérite vraiment d'être découvert par le pus grand nombre ! Et je découvrirais avec plaisir les futures aventures de Laure Dargelos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
djdri25djdri25   02 juin 2021
Le village de Demi-Mot existait pour une seule et unique raison. Dans le monde réel, dès qu'un Auteur gribouillait une ligne - un début de roman ou une simple liste de courses -, des ouvriers venaient bâtir des hameaux, des villes et parfois des métropoles entières afin de veiller à la prospérité des caractères.
Commenter  J’apprécie          130
djdri25djdri25   02 juin 2021
Au numéro 12 impasse de la Métaphore s'élevait la demeure de la famille Virgule-Point. Avec son toit en forme d'accent circonflexe, elle était la construction la plus haute, mais aussi la plus étroite du comté. En réalité, il s'agissait d'un ancien I qui avait été reconverti en habitation. Cette architecture lettrale n'avait rien de surprenant à Demi-Mot, car le village était bâti à la limite du Texte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MariineJMariineJ   30 juillet 2021
‐ 𝑻𝒊𝒆𝒏𝒔, 𝒄̧𝒂 𝒇𝒂𝒊𝒔𝒂𝒊𝒕 𝒍𝒐𝒏𝒈𝒕𝒆𝒎𝒑𝒔 𝒒𝒖𝒆 𝒓𝒊𝒆𝒏 𝒅𝒆 𝒇𝒖𝒎𝒆𝒖𝒙 𝒏'𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒕 𝒔𝒐𝒓𝒕𝒊 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒃𝒐𝒖𝒄𝒉𝒆... 𝒂̀ 𝒎𝒐𝒏 𝒂𝒗𝒊𝒔, 𝒗𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒆𝒔𝒑𝒓𝒊𝒕 𝒏'𝒆𝒔𝒕 𝒋𝒂𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒂𝒖 𝒓𝒆𝒑𝒐𝒔 𝒆𝒕 𝒍𝒐𝒓𝒔𝒒𝒖'𝒊𝒍 𝒔'𝒆𝒏𝒏𝒖𝒊𝒆, 𝒊𝒍 𝒔'𝒊𝒏𝒗𝒆𝒏𝒕𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒑𝒓𝒐𝒃𝒍𝒆̀𝒎𝒆𝒔.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariineJMariineJ   30 juillet 2021
‐ 𝑽𝒐𝒖𝒔 𝒆̂𝒕𝒆𝒔 𝒖𝒏𝒆 𝒇𝒊𝒍𝒍𝒆 𝒃𝒊𝒛𝒂𝒓𝒓𝒆, 𝒆𝒕 𝒋𝒆 𝒄𝒓𝒐𝒊𝒔 𝒒𝒖𝒆 𝒎𝒂 𝒗𝒊𝒆 𝒎𝒂𝒏𝒒𝒖𝒂𝒊𝒕 𝑫𝒆 𝒃𝒊𝒛𝒂𝒓𝒓𝒆𝒓𝒊𝒆.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EmmanuelleVanEttingerEmmanuelleVanEttinger   04 juin 2021
Assise en tailleur sur son lit, Prospérine lui résumait les événements de la matinée. La chambre de son frère ressemblait à une bibliothèque où un matelas aurait atterri pour une raison obscure. Rangés par taille, par couleur et par ordre alphabétique, des centaines de volumes envahissaient les étagères, elles-mêmes numérotées par section et par nom d’auteur. La dernière fois que Prospérine lui avait emprunté un atlas, Ernest lui avait remis une carte d’abonnement avec les conditions de prêt et de restitution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Laure Dargelos (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Dargelos
Book trailer Prospérine Virgule-Point
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Laure Dargelos (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1876 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..