AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
H.Ell tome 2 sur 2
EAN : 9782803633913
56 pages
Le Lombard (27/03/2015)
3.69/5   16 notes
Résumé :
Le chevalier Harmond Ellander a commis une faute irréparable. Il est banni par le Roi et condamné à servir comme questeur au sein de la police de la ville. Arraché au confort de la cour royale et plongé dans les bas-fonds de la cité, il lui faudra apprendre les codes de son nouvel univers. Et il devra le faire sans tarder : un mystérieux prédateur rôde dans les ruelles et laisse dans son sillage des cadavres atrocement mutilés…
Que lire après H.Ell, tome 2 : La Nuit, Royaume des AssassinsVoir plus
Oracle, tome 1 : La Pythie par McSpare

Oracle

Patrick McSpare

3.59★ (637)

10 tomes

Saga Valta - Intégrale  par Dufaux

Saga Valta

Jean Dufaux

3.34★ (152)

4 tomes

Les aigles de Rome, tome 1  par Marini

Les aigles de Rome

Enrico Marini

3.93★ (2074)

6 tomes

Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Le duo belge formé par le scénariste Stephen Desberg et par le dessinateur Bernard Vrancken nous avait déjà offert la série "IR$". Ici, il nous offre un moyen-âge fantastique de très bon aloi ou nous suivons les mésaventures d'un enquêteur face à la menace des multiformes…


Le climat de terreur continue de régner sur la ville avec une série d'overdoses due au poison bleu, la nouvelle drogue qui fait des ravages dans les bas-quartiers. En enquêtant plus avant, les forces du Donjon tombent sur de nouveaux multiformes : ceux-ci peuvent prendre l'apparence des humains, des animaux, mais aussi de monstres hybrides surpuissants… Quelle est donc la véritable apparence de ces créatures des ténèbres ?
C'est toujours au contact de la belle Nayade qui s'éprend de notre beau chevalier déchu, qu'Harmond en apprend de plus en plus sur les multiformes, divisés en castes selon la puissance de leurs dons : ceux qui travaillent dans les lupanars et les cirques ne sont que la lie de leur société, considérés comme des moins que rien… L'humanité persuadée que les mutilformes non domestiqués agissaient comme des meutes de loups chassés par la faim et le froid s'aperçoit avec effroi qu'ils sont infiltrés dans toutes les strates de la société depuis des lustres et des lustres, agissant comme des prédateurs sociaux et non comme des prédateurs sauvages...
C'est cool d'aller vers un truc à la "Underworld", mieux vers les changeformes dark fantasy des "Monarchies divines" de l'irlandais Paul Kearney.

Car que d'intrigues dans ce tome : cela complote de tous les côtés !
- Allaman fait le forcing pour épouser Ermine et récupérer sa fortune, sans se rendre compte que le prédateur est proie…
- les anciens ennemis d'Harmon ne se satisfont pas de sa chute et après avoir oeuvré à sa perte ils oeuvrent désormais à sa mort…
- une série de flashbacks nous apprend qu'Harmon avait déjà failli être déshérité auparavant pour avoir frayé charnellement avec une créature de la nuit qui a déposé sa marque sur lui…
Qui travaille pour qui ? Qui est humain et qui ne l'est pas ? Bonjour l'ambiance parano digne des "Envahisseurs" !
Après l'attaque du Donjon par les multiformes la tentative d'assassinat du maître du guet, le roi laisse rappelle ses troupes et boucle son palais, espérant ainsi mettre une muraille entre la cour et les créatures des ténèbres mais en laissant ainsi la ville à son triste sort… Mais le poisson pourrit par la tête et la cour est infiltrée depuis toujours !


Peut-être des incohérences, puisque j'imagine mal un peuple misant sur la discrétion et l'infiltration se compromettre aussi bêtement en s'adonnant à des penchants anthropophages au vu et au su de tous, en laissant des témoins et des indices derrière eux pour remonter leur piste…

Mais carton jaune pour les dessins : alors que le tome 1 m'avait ensorcelé de la première case à dernière case, il y a ici des sautes de qualité assez coupables. Certaines planches sont clairement inférieures par les dessins (visages, décors), la mise en scène, l'encrage, la colorisation… donnant l'impression ou que la BD a été fini à l'arrache ou que le dessinateur a rencontré des pépins et qu'on a essayé de rattraper le coup. Les personnages perdent de leur classe, l'ambiance de sa superbe noirceur : sérieux les 2 dernières planches, je ne reconnaissais plus les personnages et j'ai été obligé de vérifier qu'il s'agissait bien du même dessinateur… J'espère que c'était un accident de parcours, parce que sinon c'est un peu du FDG ! (aguicher les lecteurs avec un style à la Greg Land mais en mieux, pour ensuite aller vers un style mainstream à la Soleil mais en moins bien)
Commenter  J’apprécie          245
Et bien je suppose que nous ne connaîtrons jamais la suite de cette série qui s'annonçait pourtant bien.
Dans ce tome 2, les complots se vérifient, s'approfondissent et semblent ne jamais en finir.
Stephen Desberg nous emmène dans les bas fonds de la cité sur les traces des multiformes, et de cette nouvelle drogue qui a fait son apparition et qui fait des ravages. On se doute qu'elle est liée de près ou de loin à l'enquête principale, et l'on découvrira comment à travers les réponses que trouvera le chevalier Harmond Ellmander.
Plusieurs histoires, toutes liées entre elles, se juxtaposent dans ce tome pour donner un récit ample et dense, mais parfois un peu trop fouillis. Cette juxtaposition n'est pas très clair; ainsi on passe de l'une à l'autre, ou bien on fait un saut dans le temps pour une révélation en flashback, et ce n'est pas toujours aisé de suivre correctement. Il faudra revenir en arrière pour être certain d'avoir bien suivi et compris.
De manière générale, le récit s'élargit, les différents niveaux sont développés, mais je ne retrouve pas la profondeur qui caractérisait le premier tome et qui promettait une bd d'envergure. Même constat pour les graphismes qui ont perdu de leur réalisme et de leur justesse. Beaucoup d'inégalité persistent d'une case à l'autre, et j'ai l'impression d'un net bâclage dans les dernières pages. Que s'est il passé entre les deux tomes?
D'autant qu'on reste sur notre faim... Dommage...
Commenter  J’apprécie          90
Notre bel ex chevalier, désormais questeur H.Ell, n'en a pas fini avec les multiformes, ni avec les morts. de plus un nouveau fléau se répend dans les bas-fond. La drogue bleue. Et si au final les deux étaient liés?

Dans ce second tome on en apprend un peu plus sur les multiformes. On chemine sur la chemin de la connaissance en même temps qu'Harmond, qui s'initie à ses secrets grace à la belle nayade. Cette dernière prend une place vraiment importante dans le récit.
En parallèle les intrigues vont toujours bon train. Ca complote de partout, chacun essayant de tirer profit. Si certain but sont clairs, d'autres sont encore très mystérieux. Et bien sur tout ça nous donne envie de découvrir la suite avec impatience.

Les graphismes sont un peu en dessous du premier tome. Mais en fait, ayant été avertie par les critiques aiguisés déjà sorties, je m'y étais préparée. Tellement que je m'attendais à bien pire. Je rassure donc les futurs lecteurs. Un cran en dessous, certe, mais quand même très bien fait et plaisant. Mais on sent la précipitation sur les dernières pages, notament les dernières cases (c'est à peine si on reconnait Erline). le dessinateur aurait-il été pressé par sa maison d'édition?
Commenter  J’apprécie          94
J'avais adoré le premier tome et j'avais peur d'être déçue par le deuxième. Et bien pas du tout ! Je l'ai aimé tout autant.
On en apprend plus sur notre héros déchu et aussi sur les multiformes. Nous ne sommes donc pas du tout frustrés par les mystères qui s'épaississent d'un autre côté. Entre rivalités et complots, on a de quoi faire. Son ex femme, sa fille, son passé, l'étrange Hanova, l'attachante Nayade, les multiformes... il nous reste encore beaucoup de choses à apprendre.
L'histoire se déroule à un rythme effréné qu'on n'a pas le temps de lâcher la BD. de la tension et des questions, on est attentif à tout. Les personnages sont très bien travaillés, personne n'est en reste. Bien sur on s'attache très vite à H.Ell mais aussi aux autres.
J'ai toujours autant les dessins qui sont vraiment très beaux et fins, la colorisation est belle. Il est vrai que la dernière page est bâclée. Dommage.

J'attends la suite avec impatience.
Commenter  J’apprécie          40
Cette série étant abandonnée, on devra se contenter de ce second tome qui, de fait, laissera de nombreuses interrogations en suspens. Dommage...


Pour le reste, on retrouve la qualité des dessins de Bernard Vrancken et un bon scénario de Stephen Desberg. « H.ell, T.2 » conserve cette ambiance mystérieuse et violente qui entoure à la fois les différents personnages mais aussi cette enquête policière. J'apprécie beaucoup l'univers violent et sombre de cette fantasy médiévale.


Malheureusement, il ne nous reste plus qu'à imaginer nous même la fin.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
BDGest
31 mars 2015
Après une présentation alléchante, La nuit, royaume des assassins confirme tout le potentiel de cette série de Dark Fantasy.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan
30 mars 2015
Pour peu que l'on accroche au genre (...) La nuit, royaume des assassins s'avère passionnant et envoûtant de la première à la dernière planche et attise déjà notre impatience envers un troisième volet.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario
23 mars 2015
Une quête policière aux portes de l'enfer haletante menée tambours battants par deux maitres incontestés de la bande dessinée qui se jouent à la perfection de la sensibilité de leur lectorat.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
La notion d'enfer est sans doute relative. Nos peurs et nos angoisses ne sont pas toutes les mêmes. On peut imaginer ce qu'on veut. Moi j'y suis. Je le vois. C'est un monde sans amour.
Commenter  J’apprécie          60
Faire l’amour, ce n’est pas aimer une femme. C’est explorer. C’est partir en conquête !
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Stephen Desberg (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Desberg
The Ex People 2
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (34) Voir plus



Quiz Voir plus

6 questions pour voir si vous avez lu le Scorpion, tome 6:Le trésor du temple, moyen

comment s'appelle l'égyptienne, amoureuse de scorpion?

Réjaï
Méjaï
Thaï

6 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Le Scorpion, tome 6 : Le Trésor du Temple de Stephen DesbergCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..