AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274277761X
Éditeur : Actes Sud Junior (01/09/2008)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Victor Schoelcher a vingt-quatre ans lorsqu’il part à Cuba en 1828. Ce qu’il découvre alors sur le marché le terrifie : des hommes blancs richement vêtus négocient une jeune femme noire, dans les termes que l’on emploie pour vendre du bétail. En républicain enragé, Victor se fait le serment de consacrer sa vie à dénoncer l’esclavage et à tout mettre en œuvre pour le faire disparaître à jamais.
Après maintes discussions avec des maîtres d’esclaves et une obser... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ibon
  21 août 2018
L'abolition de l'esclavage fut pour Victor Schoelcher le combat d'une vie. Cela commence quand, jeune homme, il part vers l'Amérique pour vendre des porcelaines. Après une pénible traversée où il resta malade dans sa cabine, il débarque à Cuba où il assiste, par hasard, à une foire aux esclaves noirs où ils sont vendus aux enchères.
Il la compare à une foire aux bestiaux et reçoit comme un électrochoc.
Gérard Dhôtel a pris des scènes marquantes de la vie de Schoelcher pour écrire un roman historique tout simple mais efficace. Acte Sud l'a complété avec de nombreuses illustrations saisissantes: esclave marqué au fer, article de vente d'habitation avec esclaves.
Il est ajouté à la suite du récit que le travail des enfants et la prostitution sont exercés dans plusieurs pays. Même aboli dans tous les pays il existe comme des variations, de nouvelles formes d'esclavage.
S'adressant aux jeunes collégiens, j'ai trouvé cet ouvrage utile et remarquable.
Commenter  J’apprécie          310
Rhl
  25 novembre 2018
Biographie romancée de Victor Schoelcher permettant aux jeunes une approche de l'histoire de cet homme finalement assez méconnu alors qu'il fut quand-même un maître d'oeuvre essentiel de l'abolition de l'esclavage. le récit, s'appuyant sur les éléments clés de sa lutte et certaines anecdotes et citations marquantes permet de suivre avec intérêt le combat constant et éclairé de cet homme à qui l'on doit beaucoup.
Un complément d'informations en fin d'ouvrage présente d'autres abolitionnistes et évoque l'esclavage moderne.
L'ouvrage peut donc s'avérer particulièrement intéressant pour un travail sur l'esclavage ou tout simplement pour la culture générale des ados (voire des adultes).
Commenter  J’apprécie          30
Javableue
  28 août 2018
Victor Schoelcher : "Non à l'esclavage" s'organise en six courts chapitres symbolisant les étapes marquantes d'un destin qui aurait pu se limiter à la vente de porcelaine. En effet, Victor est d'abord envoyé outre-Atlantique pour livrer des commandes passées à son père, un porcelainier de renom. A 24 ans, ce jeune homme bien né rêve de découvrir le vaste monde ; sa vie de futur vendeur va prendre une direction nouvelle lorsque, une fois arrivé à Cuba, il assiste à une vente d'esclaves qui va le traumatiser. La scène a ,sur Schoelcher, l'effet d'un électrochoc, et l'abolition de l'esclavage devient son cheval de bataille. A partir des années 1840 paraîtront ses premières publications. Il entrera dans L Histoire en faisant passer le décret d'abolition de l'esclavage en 1848. de fil en aiguille, Schoelcher intègre les sphères de la politique et du journalisme, se lie avec des hommes de lettres, puis utilise parallèlement son statut de bourgeois aisé pour poser les pieds dans un camp "ennemi" : celui des colons et des esclavagistes. Son objectif est de comprendre leurs arguments pour mieux les contrer.
Lien : http://pulco-suivezlepapillo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lapetitefadette
  24 février 2015
Comment VIctor Schloelcher, envoyé par son père faire du commerce en Amérique découvre l'horreur de l'esclavage. Son combat pour mettre un terme à cette ignominie.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
raynald66raynald66   19 septembre 2017
Il y a le fouet, mais aussi la nourriture, insuffisante et dégoûtante, et le travail qui n'en finit jamais, et les taudis dans lesquels on entasse les femmes, les enfants, les hommes, avec pour seul lit trois planches et une couverture sale sur des tréteaux, et les chaînes qui ôtent toute dignité à l'être humain ...
Commenter  J’apprécie          20
raynald66raynald66   19 septembre 2017
Voilà la vie d'esclave, froide, machinale, abrutissante, vile, monotone,
sans passé pour réfléchir, sans avenir pour rêver, n'ayant que le présent
toujours armé d'un fouet ignominieux
Commenter  J’apprécie          30
RhlRhl   25 novembre 2018
Je ne suis pas un grand esprit. Je serais heureux si ma vie servait à prouver qu'un homme peut être quelqu'un sans posséder une intelligence au-dessus de la moyenne, par la simple intégrité de sa manière d'être, par la dignité de sa vie qui force le respect de ses concitoyens.
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald66   19 septembre 2017
"Cette fille, humiliée, traitée comme un vulgaire objet, comme un marché
aux chevaux, vendue comme un boeuf.
Comment est-ce possible ?", pense-t'il.
Tête baissée, gorge nouée, il s'éloigne pour cacher son dégoût et sa honte ...
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : abolition de l'esclavageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Victor Schoelcher "Non à l'esclavage"

Que répond Victor à Blanqui quand il lui dit " Tu ne seras jamais un républicain" ?

Et pourquoi ?
Dis moi pourquoi ?
Je n'en suis pas aussi sûr
On verra ce que nous réservera le futur

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Victor Schoelcher : "Non à l'esclavage" de Gérard DhôtelCréer un quiz sur ce livre