AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2888902834
Éditeur : Paquet (26/08/2009)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 63 notes)
Résumé :
L’histoire de Sam, jeune homme d'aujourd’hui. Entre un boulot de garçon de salle dans un pub de nuit, une petite amie qu'il n’a plus l’impression de comprendre, des relations complètement faussées avec le monde et ses proches, un personnage balloté d’un événement à l’autre, sans aucune prise sur le monde… Jusqu'au jour où une goutte d’eau tombe de son plafond jusque dans sa tasse de café…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  29 octobre 2013
Sam semble bien tout penaud et bien triste dans cette ville si grise. Sous la pluie qui n'arrête pas de tomber, il regagne son appartement, tout aussi délabré que l'immeuble dans lequel il vit. Un junkie traîne dans le couloir, ce qui fait hurler de rage son voisin de palier. Il allume la télé, se prépare une tasse de café. Assis à la table, une goutte d'eau tombe dedans. Remarquant qu'il s'agit certainement d'une fuite provenant de son voisin du dessus, il décide de monter pour la lui signaler. le prenant par mégarde pour son fils, celui-ci l'accueille les bras ouverts, les yeux lumineux, lui sourit et lui dit à quel point il est heureux de le voir. Il l'invite gentiment à boire une bière. Sam s'évertue à lui faire comprendre qu'il y a méprise, qu'il n'est pas son fils mais faisant la sourde oreille, le vieil homme s'affaire à lui trouver une photo de sa «maman». Voyant que cet homme ne veut rien entendre, Sam s'en va, sans dire un mot. le lendemain, au «Téquila Sunrise», le bar-jazz dans lequel il travaille, il se confie à sa petite amie Lili et lui fait comprendre qu'il aurait dû être plus aimable et plus compréhensif envers ce vieil homme, ce qui n'est pas sans lui rappeler que cela fait déjà longtemps qu'il n'a pas vu ni appelé ses parents....
Avec un début des plus déprimants, une ville triste, sous la pluie et aux immeubles gris et imposants, un petit bonhomme accablé, aux yeux éplorés, un appartement tout aussi miteux.... brrr... de quoi vous filer le bourdon pour la journée! Et pourtant, cet album est un condensé d'espoir, de poésie, d'émotion, de gentillesse, d'amour, de fantastique et de magie. Renaud Dillies nous offre une histoire aux allures simples mais ô combien révélatrices de notre société à travers la vie de Sam. Grazia La Padula a su illuminer et mettre en valeur ce joli conte des temps modernes. Avec un dessin incroyable et vraiment original, des traits aux imperfections délicates, des couleurs tantôt sombres tantôt éclatantes, elle apporte une touche féerique à ce poème.
Le jardin d'hiver vous réchauffera...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Crossroads
  29 septembre 2013
Sam , petit bonhomme à l'air tristounet , traîne sa vie comme un boulet .
Tête baissée , dos courbé , il avance vaille que vaille , répétant inlassablement ses gammes jour après jour . Son deuxième prénom ? Maisqu'est-cequejefousencebasmonde , logiquement refusé en mairie...
Pourtant , il y a plus mal loti .
Sam bosse au Jazz Club le " Tequila Sunrise " mais fuit systématiquement les nombreux concerts car l'idée même de prendre du bon temps sur son lieu de travail le démotive .
Sam a Lili , sa douce , à qui il a bien du mal à se confier .
Sam a encore ses deux parents...à qui il ne parle plus .
Les jeux semblent faits , le cas désespéré , Sam passe à coté de sa vie .
Le déclic ? Une simple fuite au plafond gouttant régulièrement dans son café équitable 100% arabica . Ni une , ni deux , ni trois , ni... il se décide finalement à en parler au vieux monsieur du dessus sans se douter un seul instant que sa vie vient à peine de changer...
Peu de dialogues . Beaucoup de tableaux , superbes .
L'énorme qualité de ce récit , un graphisme somptueux .
Grazia La Padula possède un coup de patte très attachant . de petits personnages aux proportions aléatoires et aux traits anguleux pour qui l'on se prend de sympathie dès la première planche avalée .
Ce petit conte moderne sans prétention évoque pudiquement le temps qui passe , insaisissable ; le mal-être en un monde qui nous semble étranger et hostile ; les sentiments que l'on tait par peur du ridicule .
Un récit contemplatif et introspectif que l'on termine le sourire aux lèvres , porteur finalement des espérances les plus folles .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
trust_me
  12 février 2014
« On ne choisit pas toujours qui on adopte et par qui l'on peut être adopté ».
Une ville grise et terne, un temps de chien, un temps à s'ouvrir les veines. Sam vivote dans un apart minable. Il bosse dans un troquet sans âme et traîne une mélancolie dont rien ne semble pouvoir le débarrasser. Même s'il y a Lili, la danseuse qu'il rejoint certains soirs avec plaisir. Il croit qu'il l'aime et se demande si c'est réciproque. Sam navigue dans un quotidien bien rôdé, tellement bien rôdé qu'il en a depuis longtemps perdu tout intérêt. Un quotidien empli de solitude et d'indifférence. Il faudra une rencontre avec son voisin du dessus pour qu'une porte s'ouvre. le vieil homme le prend pour son fils. Il va surtout lui faire comprendre qu'une douce folie est nécessaire pour embellir la vie, pour faire en sorte que les rêves puissent s'accomplir.
Pour une fois Dillies n'est pas aux pinceaux mais sa petite musique résonne toujours aussi fort. On se dit au départ que le récit va être d'une insondable tristesse, une « ode » à la déprime que l'on devine dès la couverture. Mais cette fois-ci il y a de la lumière, beaucoup de lumière. Une jolie forme d'humanité alliée à une tendre poésie. Des corps et des esprits cabossés qui reprennent des couleurs. A la fin, la pluie a cessé, c'est un signe qui ne trompe pas.
De prime abord, le dessin anguleux de l'italienne Grazia La Padula interpelle. Mais sous l'apparente (et fausse) impression d'une certaine maladresse se cache un vrai talent graphique capable de créer une atmosphère servant à merveille le scénario.
Du bon Dillies, de l'excellent Dillies même. J'ai le sentiment de redire toujours la même chose à propos de cet auteur mais il est tellement rare de construire une oeuvre sans faire la moindre fausse note que cela mérite d'être répété encore et encore.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
LePamplemousse
  28 août 2013
Sam est barman dans un club de jazz. Il vit seul, mais a cependant une fiancée : Lili.
Un soir, en rentrant chez lui, il constate une fuite dans son plafond. Il monte à l'étage du dessus et rencontre un vieil homme étrange et là, sa vie bascule....
Dans cette ville, tout est gris, il pleut sans cesse, l'ambiance générale est à la tristesse, au blues.
Cette BD pourrait n'être qu'une histoire de solitude, mais c'est surtout une histoire d'indifférence et de petites attentions...et ça change tout.
En s'attachant aux pas de Sam, nous nous intéressons à ceux qu'on ne voit pas, ceux qui souvent « ne comptent pas », les exclus, les marginaux, les excentriques, les « trops seuls » et Sam, ce petit gars leur rend leur humanité tout simplement.
Une histoire magnifique, servie par un dessin qui colle tout à fait au thème : la solitude et la tristesse, qui sont mises en valeur par les couleurs gris-verts des représentations de la ville.
Les couleurs vives apparaîtront d'un coup, comme un rayon de soleil dans la vie de Sam, et lui donneront envie de vivre autrement.
C'est juste poétique, beau, touchant et ça rend tout joyeux!!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Kawane
  02 août 2019
Sam patauge dans sa morne vie... Barman citadin où frappe l'ultra moderne solitude, une météo peu clémente; dans cette ville où il traîne un tristesse sans fin; malgré un petite amie danseuse, la vie a le goût de la pluie.. quand un jour, son vieux voisin gâteux lui ouvre la porte de chez lui….chut je ne vous dévoilerai rien !
En refermant la bande dessinée… touchée et émue, j'ai pensé aux petits amoureux de Peynet, c'est délicat, fragile, les coloris dépeignent avec précision cette atmosphère..
la touche d'espoir est d'une infinie poésie !
je vous recommande vivement cette petite bulle de douceur toute en finesse !
Commenter  J’apprécie          212
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
beamag87beamag87   15 août 2015
-BORDEL!....
C'est un être humain qui est mort assassiné!
Dans une indifférence quasi générale, je vomis...
Et cette putain de planète continue de tourner... je vomis...
Commenter  J’apprécie          50
StemilouStemilou   13 août 2014
- Il avait l'air si heureux
- Tu ne t'es pas dit que ce vieillard est peut être un peu dérangé
- Même si c'est un vieux fou, tu aurais dû voir son regard
Commenter  J’apprécie          30
KawaneKawane   02 août 2019
Comme quoi on ne choisit pas forcément toujours qui l'on adopte...et par qui l'on peut être adopté!
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Renaud Dillies (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Renaud Dillies
Vidéo de Renaud Dillies
autres livres classés : deprimeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3497 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..