AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791025106280
French Pulp Éditions (19/09/2019)
3.68/5   36 notes
Résumé :
Victor a quarante-six ans, une femme et deux enfants. Une vie simple, comme les autres, il a beau bien faire, on ne le connait, ne le reconnait pas...
Lassé de la vie, il décide d'en finir, mais même son suicide, il le rate...
Alors, quitte à laisser une trace, vu que l'on ne retient pas les bons, autant devenir un mauvais, dans le genre tueur en série...
Mais être un psychopathe n'est pas chose aisée, Victor va le découvrir à ses dépens.
... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 36 notes
5
5 avis
4
14 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  13 novembre 2019
Je remercie énormément French Pulp Éditions pour l'envoi, via net galley, de L'homme qui voulait devenir psychopathe de Laurent Malot.
Victor a quarante-six ans, une femme et deux enfants. Une vie simple, comme les autres, il a beau bien faire, on ne le reconnait pas...
Lassé de la vie, il décide d'en finir, mais même son suicide, il le rate...
Alors, quitte à laisser une trace, vu que l'on ne retient pas les bons, autant devenir un mauvais, dans le genre tueur en série...
Mais être un psychopathe n'est pas chose aisée, Victor va le découvrir à ses dépens.
L'homme qui voulait devenir psychopathe de Laurent Malot est un roman bourré d'humour noir comme je les aime.
Victor a t'il réellement l'âme d'un psychopathe ? Il pense que oui toutefois nous ne sommes pas toujours ce que nous pensons être.. n'est ce pas ?
Le personnage de Victor n'est pas réellement attachant, il est franchement pénible par moment. Toutefois, j'ai adoré qu'il m'agace, cela fait partie de son personnage :)
Je ne me suis certes pas attaché à lui, mais je l'ai trouvé très intéressant cet homme qui veut changer de vie d'une façon différente de ce que l'on pourrait imaginer.
J'ai trouvé l'histoire originale et bien ficelée. Même si je n'ai pas eu de coup de coeur, j'ai passé un bon moment de lecture.
Ma note est donc de quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Pat0212
  28 novembre 2021
Victor a quarante-six ans, il est marié, père de deux adolescents et prof de chimie-physique. Il est tout à fait transparent et n'en peut plus de sa vie sans relief, des conversations sans intérêt de son épouse ou de ses amis. Il s'essaie à la provocation en proposant une visite dans un club échangiste lors des prochaines vacances, mais personne ne le prend au sérieux. Lors d'une errance en ville, il s'invite chez un couple de paumés alcooliques qui lui disent qu'il a une tête de psychopathe. C'est décidé, ce sera sa nouvelle vocation. Après avoir raté son suicide à cause d'un livreur, il choisit de devenir tueur en série, sa première victime sera un vieil homme sur les bord de la Marne. Malheureusement sa carrière d'assassin n'a pas plus de succès que le reste et même la police ne le croit pas.
J'ai beaucoup aimé ce roman plein d'humour noir qui dénonce l'indifférence qui règne dans notre société où l'on est branché en permanence mais complètement déconnecté des autres et de la réalité. Victor veut absolument son quart d'heure de gloire, il se sent comme un meuble dans la vie de ses proches et finit par faire n'importe quoi pour se faire remarquer, mais rien ne marche, personne ne le croit, même s'il commet un meurtre gratuit ou l'enlèvement d'un enfant. Il a aussi abdiqué face à la crise d'adolescence de sa fille et attend que ça passe, qu'elle devienne trappeur au Canada si le coeur lui en dit. Finalement devenir un tueur en série est bien plus difficile qu'il n'y paraît.
L'histoire est très bien ficelée, c'est une satire intéressante de notre société de l'apparence où les gens sont très isolés et n'ont plus vraiment de but. le perroquet est un personnage, il donne la réplique à Victor et sera finalement le seul à le cerner vraiment. J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Merci à Netgalley et French Pulp Editions pour leur confiance.

Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Sharon
  12 septembre 2019
Vous envisagez de devenir psychopathe ? Ce livre est fait pour vous ! C'est vrai, il se trouve des livres qui décortiquent comment un psychopathe est parvenu à passer aux yeux de ses contemporains pour monsieur Tout-le-monde, pas comment monsieur Tout-le-monde a senti irrésistiblement le désir d'en devenir un, et tout ce qu'il a mis en oeuvre pour y parvenir.
Victor est la personne à laquelle on ne fait pas attention, invisible aux yeux de sa famille, de ses proches, de ses collègues. Il a 46 ans, c'est à dire qu'il ne peut même pas se payer le luxe d'une crise de la quarantaine ou de la cinquantaine, un âge qui n'intéresse personne.
Croyez-moi, ce n'est pas facile de devenir ce que l'on n'est pas. Ce n'est pas facile d'être reconnu pour ce que l'on veut être. Reconnu pour ce que l'on est ? Ne rêvons pas !
Pour moi, ce livre est à la fois un roman mâtiné de policier et une satire de notre société. Ce n'est même plus une société du spectacle, c'est une société de l'instantané, du flash, de la nécessité de trouver toujours quelque chose de plus fort, de différent, de plus choquant, parce que les membres de cette société, connectés quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre veulent toujours plus de nouveauté, et se lassent aussi vite qu'ils s'emballent, quel que soit le sujet. D'ailleurs, font-ils vraiment attention à ce qu'ils regardent ?Je n'en suis pas sûre. Société de l'indifférence, société de la transparence – on ne se voit plus les uns les autres – société avec oreillette – on ne s'écoute pas les uns les autres. La fameuse bienveillance dont on nous rebat les oreilles dans les médias ? Un mot, bien entendu, de même que son synonyme, l'empathie. La citation ci-dessous illustre parfaitement ce propos :
L'empathie n'a jamais été son fort. Rien à cirer des errements de son mari, seul compte le quotidien, savoir ce qu'on mange le soir, s'il faut racheter du Sopalin ou du shampoing, qui plongera du dix mètres dans Splash sur TF1 ? Voilà les vraies questions existentielles qui taraudent Agnès.
Alors oui, j'ai ri jaune, j'ai souri devant les pérégrinations de Victor, descendant direct du Distrait ou d'Alfred, incarné par Pierre Richard dans les années 70. Autre temps, autre inclination, l'un arrivait au bonheur malgré lui, dans une société de consommation encore insouciante, l'autre ne sait plus quoi faire pour atteindre son objectif – ou comment ériger la violence, le meurtre, l'indifférence aussi, en valeurs. Vous avez fait : « glups, mais c'est horrible ? » Ce n'est pas moi qui ai inventé cette fascination. Ce n'est pas moi qui ai inventé cette indifférence. Nous ne vivons pas ensemble, nous vivons les uns à côté des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
stokely
  22 mars 2020
Lecture idéale durant ces derniers jours car l'on suit le personnage de Victor quarantenaire qui pense avoir raté sa vie, il est pourtant marié avec des enfants et il est professeur dans un collège mais il pense être passé à côté de sa véritable vocation.
Et puis il va faire la rencontre d'un couple complètement paumé en se rendant chez eux au hasard et la femme ancienne DRH va lui indiquer qu'il a une bonne tête de psychopathe. Dès lors Victor va faire tout son possible pour aller dans cette voie.
Il va donc choisir une première victime facile, un petit papy se promenant seul le soir sur les quais et puis il va progressivement s'attaquer à d'autres personnes par la suite, mais rien ne va véritablement se passer comme prévu et la police est plus que dubitative concernant les méfaits de Victor, celui-ci allant jusqu'à les prévenir pour être arrêté.
J'aime beaucoup la plume de Laurent Malot et j'aurais aimé que ce récit dure un peu plus longtemps car je trouve que le récit s'arrête un peu brusquement, une lecture divertissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
chevalierortega33
  21 octobre 2019
Victor est ordinaire, mène une vie ordinaire, marié et père de deux ados en crise … un chien et un perroquet …normal quoi ! Il rêve cependant d'être reconnu, d'être célèbre, quitte à se faire conspuer par une foule revancharde. Il est prêt à tuer pour retenir un peu de l'attention du journal de Jean-Pierre Pernault par exemple. Alors il va tuer et ça ne va pas vraiment se passer comme prévu puisque personne ne le croira capable de …il met toutes les chances de son côté pourtant et vraiment … son égo n'a pas de chance. Que fait la police ? Elle ne le croit pas, tout simplement.
Cet homme est pathétique, en quête du regard de sa femme, de ses enfants … rien !
C'est le premier roman que je lis de Laurent Malot et en regardant sa bibliographie j'étais tentée et je me dis que j'étais bien inspirée de répondre à l'invitation de French Pulp éditions, que je remercie, pour découvrir un ton original et une approche toute en profondeur.
Que dire du manque de communication qui nous mine tous, des jugements à l'emporte-pièce qui font loi … notre quotidien à tous. C'est bien de tout cela que nous parle l'auteur derrière ce qui pourrait paraître comme un fait divers.
Victor n'aura plus de secret pour personne, ni sa famille, ni la police ni vous lecteurs, mais en plus, vous aurez le privilège d'être les seuls à le comprendre vraiment !
Un roman satirique plaisant, qui donne envie de faire plus ample connaissance avec cet auteur !
#Lhommequivoulaitdevenirpsychopathe #NetGalleyFrance

Lien : https://collectifpolar.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   22 septembre 2019
Trente ans à s'emmerder, à blanchir au rouleau les pages d'une vie sans relief. Depuis quelques mois, Victor ne lit plus que des biographies de peintres, de chercheurs, d'hommes politiques. Tous avaient un but dans la vie ! Cortès, détruire l'Empire aztèque, Farinelli, se faire couper les couilles pour envoyer des trilles de soprano, Pytahore, faire chier des générations d'écoliers. Et Pierre Simon, marquis de Laplace, un type qui a passé sa vie à bosser sur la mécanique céleste ?! Tout le monde s'en fout, n'empêche qu'il a son nom dans le dictionnaire et qu'au cours d'un dîner, il sait quoi dire. Victor, autour d'une table, préfère la fermer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
chevalierortega33chevalierortega33   21 octobre 2019
Une meringue oubliée dans une boîte, elle-même rangée dans un placard à la cave ou au grenier. Voilà comment Victor se sent. À quoi bon, dans ces conditions, poursuivre une existence qui ne rime qu’avec frustration, amertume ou échec ? Il a cherché un autre Victor, mais ne l’a pas trouvé. Il faut savoir se rendre à l’évidence, il n’est pas fait pour la vie, il sera mieux six pieds sous terre. Qui sait si tout ne repartira pas alors de zéro, dans un autre corps, à une autre époque ? Il se le jure, il saura éviter les pièges et ne se laissera enfermer dans aucune vie médiocre. Pas question de jouer le pousse-mégot une seconde fois, il vivra à cent à l’heure. Dans le berceau, on n’entendra que lui, il braillera à s’en faire péter les cordes vocales. Plus tard, il touchera à tout, un vrai casse-cou, les filles seront folles de son insouciance, il leur fera transgresser les interdits. Tout sauf acquiescer sagement, ramper devant l’autorité. Steve McQueen dans La Grande Évasion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SovaneSovane   26 novembre 2019
A la télé, le matin, on diffuse le journal en continu, à l'américaine. On y suit les dernières affaires, les sulfureuses, les crimes, les viols. Il faut un tsunami ou un crash d'avion pour passer avant les faits divers. Ou une épidémie, un truc qui peut flinguer la terre entière. Victor s'y attend, une peste qui embarque les vieux, les femmes et les enfants, les siens si possible, qu'on sorte de la routine. Parce qu'elle l'étouffe, la routine, elle s'est installée comme une gangrène et le dévore à petits feu. Pas moyen de lui échapper. Il dévale la pente, lentement mais sûrement, ligoté dans le train de la vie... (p. 13)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LePetitCrayonLePetitCrayon   21 septembre 2019
Ce qui lui manque, c’est un objectif, une mission, un moteur qui le ferait avancer sans qu’il se pose toutes ces questions. À quarante-six ans, il est trop tard pour se mettre à chanter, à jouer du piano, à peindre ou à cuisiner comme un grand chef. Où les passionnés dénichent-ils leur passion ? Naissent-ils avec, apparaît-elle du jour au lendemain, la construisent-ils inconsciemment ? Ce monde-là lui est interdit, alors à quoi bon ? À quoi bon continuer à se lamenter dans ce labyrinthe ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   05 septembre 2019
L'empathie n'a jamais été son fort. Rien à cirer des errements de son mari, seul compte le quotidien, savoir ce qu'on mange le soir, s'il faut racheter du Sopalin ou du shampoing, qui plongera du dix mètres dans Splash sur TF1 ? Voilà les vraies questions existentielles qui taraudent Agnès.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Laurent Malot (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Malot
Venez découvrir notre interview de Laurent Malot ! Interview réalisée par notre apprentie libraire Claire pour le rayon jeunesse.
autres livres classés : deprimeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18448 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre