AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2371400939
Éditeur : Edition Boz'Dodor (25/11/2017)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Mortelles, Mortels,

Peu avenante, la Grande Faucheuse jouit, depuis la nuit des temps, d'une réputation qui ternit, bien injustement, l'énergie d'hommes et de femmes qui s'évertuent, sans relâche, à prodiguer fauchages et agonies de qualité. Aussi, je vous prie de bien vouloir prendre connaissance, au travers du recueil qui suit, de leur quotidien, et des rencontres et péripéties qui le parsèment.

Bien à vous,

Josiane Sm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  19 juillet 2018
"Personne ne peut se préparer à l'impact d'une belle histoire'. Cette phrase issue de la dernière nouvelle des ces chroniques résume parfaitement la jolie claque que je me suis prise en lisant ce livre !
Auteur inconnu, titre inconnu, maison d'édition inconnue découverte faite au gré de mes pérégrinations sur Booktube (merci d'ailleurs à Kévin de la chaîne Palace of Books sans qui je n'aurai sans doute pas découvert cette pépite) !
J'ai tellement aimé ce livre que je ne sais pas trop par quel bout commencer...
L'auteur joue avec humour, tendresse et beaucoup de sensibilité avec les codes du fantastique et de l'imaginaire autour de l'emblématique personnage de la Mort. J'avais déjà le goût des livres mettant en scène La Mort comme narrateur et personnage principal que ce soit chez Pratchett ou encore chez Zusak, ce genre de récits a tendance à toucher en moi une corde sensible. Curiosité morbide je ne crois pas ! Plutôt un joie de découvrir sous la capuche et derrière la faux, celle que nous rencontrerons tous un jour !
Ici Mickaël DRUART (ou plutôt la Grande Faucheuse) donne une interview et partage plusieurs anecdotes de sa vie quotidienne. Loin d'être banales toutes ses histoires jouent sur plusieurs registres : l'humour (l'espiègle Annette qui pour moi pourrait être la mère de Josiane puisqu'elles ont le même nom, si courant soit-il), l'émotion (Emilie m'a laissée sans voix et les larmes aux yeux tout comme le vieux homme à l'imagination fertile de "soixante et un ans, un mois et vingt six jours" et Tommy dans "les sept derniers jours de l'immortel", Clara White capitaine du Phénix), d'aventure. C'est avec brio que l'on navigue par petites touches dans tous les genres de l'imaginaire : récit mystique, cyberpunk, pirates et j'en passe... Certaines nouvelles m'ont évoqué des lectures passées : des couleurs de L'histoire sans fin à Nobody Owens, des contes fantastiques d'Oscar Wilde à 1984.
Le style est vif et se lit de façon fluide, les images et les émotions foisonnent à la lecture et d'une nouvelle à l'autre, on a l'impression d'être dans un wagon de montagne russe émotionnelle, happé et prisonnier de ces histoires, oscillant entre rire et larmes, la boule au ventre, les larmes aux yeux mais une fois descendu, on a qu'une envie refaire un tour !!! Quel pied !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Mosaik
  03 novembre 2017
Et si le jour et l'heure de notre mort étaient déjà écrits ? Cela serait à la fois effrayant et un soulagement. À quoi bon avoir peur et se priver de certaines aventures si notre mort est prévu à l'avance?
La grande faucheuse nous livre ici le meilleur de son journal de bord. Les histoires qui sortent du lot pour nous permettre de mieux comprendre son travail et ainsi avoir une opinion peut-être moins négative de ce qu'elle représente. Accompagné de son fidèle et irremplaçable bras droit Josiane, la grande faucheuse a décidé de répondre à l'interview de "La plume macabre" rien que pour nous, pour une immersion complète au royaume des morts.
Ce recueil de 16 nouvelles nous plonge dans l'univers loufoque de la grande faucheuse. C'est que, sous sa cape noire, elle cache une bonne dose d'humour... tout aussi noire! Peut-être pour cacher que sous ses airs blasés, elle n'est pas aussi insensible au sort des humains le jour de leur trépas.
Même si l'auteur a voulu avant tout nous faire rire, il est évident que certaines histoires nous amènent à réfléchir. Quand l'heure sera venue, aurai-je des regrets ? Serais-je satisfaite de la manière dont j'ai vécu ma vie ?
Certains textes sont amusants, d'autres sont plus tristes et quelques-uns nous laissent rêveur par la poésie ou la beauté qu'ils dégagent.
C'est un recueil que j'ai apprécié pour tout cela, toutes ces approches différentes des personnages face à la mort.
Même si des histoires ressortent plus du lot que d'autres et m'ont plus touché, Mickaël Druart a réussi à m'emporter au royaume des morts. Les textes sont bien écrits, et les 138 pages ont défilé à grande vitesse.
Je tiens également à saluer le talent de l'illustrateur Silver, pour cette magnifique couverture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
edco6974
  02 mars 2018
Bon exceptionnellement, je n'ai rien à mettre dans ma chronique.... pfff franchement rien de rien, je réfléchis et je ne trouve rien....
Mais non, je rigole!!!! Moi aussi j'ai le sens de l'humour comme la faucheuse.... Eh oui, ce livre n'est pas banal du tout et je suis aux anges d'avoir eu la chance de le lire grâce à Simplement Pro.
Si la faucheuse ressemble à la description qui en est faite dans ce livre, j'aimerais réellement la rencontrer. Ho juste pour parler et surtout l'écouter . Mais une balade avec elle, ha non même pas en rêve , j'ai pas envie de découvrir l'au-delà.
Ce livre n'est pas conventionnel et c'est très bien. On peut y découvrir le sens de l'humour car elle sort des blagues et raconte des anecdotes assez drôles. Ca change des autres romans sur le même thème qui nous font frémir d'horreur ou de terreur. J'ai ri par moment et souri à d'autres...Mais il y a plus que ça... La faucheuse est décrite comme quelqu'un d'humain malgré tout et qu'elle a un coeur. Elle peut faire des exceptions aux règles très strictes qui ont été mises en place. Mais on y apprend qu'elle délègue aussi son travail..Hé bien oui, c'est une usine où il y a une secrétaire (Josiane) qui est très froide mais qui a un coeur comme un artichaut et qu'elle est surtout la main droite (je voulais dire le bras droit) de la faucheuse.
Mais la différence se fait aussi dans les différentes histoires où certaines vous mettrons la larme à l'oeil comme d'autres vous surprendront. Chaque "héros" de chaque histoire est totalement différent et les histoires très diversifiées. On en apprend de belle sur cette faucheuse et je peux vous assurer que j'ai été surprise.
J'en ai tellement appris que je ne peux décidément pas tout vous dire...il y a des secrets qu'il vaut mieux garder pour soi et laisser aux autres la chance de lire un livre magnifique.
J'ai vraiment apprécié ce bouquin où l'ambiance est légère et qui vous changent les idées. Vous ne le regretterez pas si vous le lisez.
Mais ce que j'aimerais savoir .... est-ce qu'il y aura un deuxième tome.? Car je suis certaine que la Faucheuse a encore pleins de choses à nous dire et à nous confier.
Merci Mickael pour ce livre, il est génial et je le recommande vivement
PS: Je crois que j'ai oublié de vous dire que la Faucheuse a beaucoup d'histoires car en réalité..... elle change de temps en temps.... le temps est aussi un facteur important....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
josephkochmann
  30 avril 2018
Ce qui me fascine chez Mickaël Druart, c'est sa facilité à raconter des histoires si prenante et profondes en seulement quelques pages.
Les Chroniques de la Faucheuse conte plusieurs petites nouvelles toutes liées à la Mort (avec un grand M) et nous invite à suivre La Grande Faucheuse, ses employés et d'autres personnages forcés de se confronter à la fin de leurs vies.
L'introduction est très drôle et m'a fait penser à certains romans de Terry Pratchett. Je m'attendais donc à m'aventurer dans un recueil humoristique.
Je fus agréablement surpris, par la suite, de découvrir une nouvelle touchante, contant la volonté d'une petite fille de survivre à sa propre mort.
Et c'est là où le livre est fort. On passe constamment du rire aux larmes, de la comédie à la tragédie.
L'auteur nous plonge dans des situations pleines d'émotion, parfois même dures qui nous font réfléchir sur notre propre existence. Mais, même au-delà de ça, celui-ci nous parle d'écriture et d'histoires.
Ecrire ne signifie-t-il pas justement devenir immortel ? Qui que nous soyons, ne méritons-nous pas chacun de partager nos histoires, qu'elles soient communes ou extraordinaires ?
Ces tranches de vie (et de mort) aussi poétiques qu'émouvantes se suivent sans se ressembler, nous faisant traverser pas moins de 17 petites aventures qui nous rappellent, qu'avant tout, nous avons tous quelque chose à raconter.
J'ai particulièrement adoré "Les sept derniers jours d'un immortel" qui m'a fait penser à une scène de Phénix, un manga d'Osamu Tezuka, et "La plus vieille promesse de Liza Ritzmaeker" qui, en plus de m'avoir mis la larme à l'oeil, m'a fait réfléchir sur ma propre vie.
Entre Les Annales du Disque-Monde et Six Feet Under, le tout saupoudré d'un humour méta et d'une patte bien à lui, Les Chroniques de la Faucheuse est une vraie réussite que je recommande chaudement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Murphy
  06 janvier 2018
Comment ne pas être attiré par un tel résumé ? Ce "Vénérez-moi" ne pourrait être plus convaincant. Et le voyage ne déçoit pas !
Les chroniques de la Faucheuse propose des nouvelles variées, autant dans leurs idées que dans leurs ambiances. Avec un thème comme la mort personnifiée, je me demandais justement comment les textes pourraient se distinguer les uns des autres et c'est finalement une totale réussite.
On retrouve quelques idées plutôt classiques, comme la fameuse nuit d'Halloween où les morts sont de sortie, mais aussi des approches vraiment originales comme un "musée de la vie" ou encore un "cimetière des vivants" qui prend le contre-pied des histoires habituelles sur le sujet.
Le ton, en général léger et à tout coup décomplexé, traite de la mort avec humour et de la vie avec philosophie. On dit que la lecture détend, c'est d'autant plus vrai avec ce type de textes. Ce qui n'empêche pas chaque texte de proposer son lot d'émotions. Tous les citer serait compliqué, mais pour en lister quelques-uns :
- Avec Mamie fait de la résistance (dont le titre parle de lui-même) et Faute de frappe (où une personne meurt à cause d'une erreur administrative), on retrouve de la pure comédie, qui montre d'ailleurs toute la sournoiserie de la grande Faucheuse.
- La petite fille qui avait fait pleurer la mort, puis La vieille dame qui avait fait pleurer la mort (qui traitent d'une âme fauchée qui aura bien plus à apprendre à son faucheur que l'inverse) apportent une touche plus dramatique, plus sérieuse, mais en même temps toujours poétique et finalement apaisante.
- La plus vieille promesse de Lisa Ritzmaeker (où on découvre la vie d'une écrivain qui n'a jamais été) et le cimetière des vivants (où les morts, eux aussi, possèdent un cimetière pour honorer ceux qu'ils ont perdus) et leur approche plus sociétale, qui dénonce l'air de rien la place malmenée des femmes ou de l'homosexualité dans notre monde sont parmi les textes qui m'ont le plus surpris. Je ne m'attendais pas à ce type d'approches dans ce recueil et j'aime être surpris.
- Derniers pas (où on découvre le dernier jour du monde) et Les sept derniers jours d'un immortel (où on suit un clone programmé pour une mort précoce) ajoutent une touche SF originale au tout.
Ajouté à ces thèmes et ambiances variées, des personnages haut en couleur, à commencer par la Mort elle-même. Je l'imaginais d'ailleurs bien plus vache que ça, elle m'a presque paru trop sympathique (mais c'était le but de cette oeuvre de propagande, comme elle l'explique elle-même ; Josiane a bien fait son travail, l'air de rien !). Mon seul bémol serait tout de même de ce côté : j'aurais aimé plus de passages sur la Grande Faucheuse et Josiane. Si les textes humoristiques sont tous plaisants, aucun n'égale pour moi ce duo improbable qui m'a décroché plus d'un sourire.
En résumé, Les chroniques de la Faucheuse tiennent leur promesse : on découvre chaque texte avec plaisir et on en redemande. C'est une lecture simple et rapide, qui fait du bien au moral tout en abordant des questions plutôt philosophiques sans avoir l'air d'y toucher (et qui questionne sur le sens de la vie de chacun, avec une place de choix pour la passion de l'écriture qui ne pouvait que me parler). On désacralise la mort mais on met surtout en avant la vie et ce que chacun peut faire de la sienne. Une lecture que je recommande à tout fan des genres de l'imaginaire.
Murphy Myers
Lien : http://murphypoppy.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
edco6974edco6974   02 mars 2018
Bon exceptionnellement, je n'ai rien à mettre dans ma chronique.... pfff franchement rien de rien, je réfléchis et je ne trouve rien....

Mais non, je rigole!!!! Moi aussi j'ai le sens de l'humour comme la faucheuse.... Eh oui, ce livre n'est pas banal du tout et je suis aux anges d'avoir eu la chance de le lire grâce à Simplement Pro.

Si la faucheuse ressemble à la description qui en est faite dans ce livre, j'aimerais réellement la rencontrer. Ho juste pour parler et surtout l'écouter . Mais une balade avec elle, ha non même pas en rêve , j'ai pas envie de découvrir l'au-delà.

Ce livre n'est pas conventionnel et c'est très bien. On peut y découvrir le sens de l'humour car elle sort des blagues et raconte des anecdotes assez drôles. Ca change des autres romans sur le même thème qui nous font frémir d'horreur ou de terreur. J'ai ri par moment et souri à d'autres...Mais il y a plus que ça... La faucheuse est décrite comme quelqu'un d'humain malgré tout et qu'elle a un coeur. Elle peut faire des exceptions aux règles très strictes qui ont été mises en place. Mais on y apprend qu'elle délègue aussi son travail..Hé bien oui, c'est une usine où il y a une secrétaire (Josiane) qui est très froide mais qui a un coeur comme un artichaut et qu'elle est surtout la main droite (je voulais dire le bras droit) de la faucheuse.

Mais la différence se fait aussi dans les différentes histoires où certaines vous mettrons la larme à l'oeil comme d'autres vous surprendront. Chaque "héros" de chaque histoire est totalement différent et les histoires très diversifiées. On en apprend de belle sur cette faucheuse et je peux vous assurer que j'ai été surprise.

J'en ai tellement appris que je ne peux décidément pas tout vous dire...il y a des secrets qu'il vaut mieux garder pour soi et laisser aux autres la chance de lire un livre magnifique.

J'ai vraiment apprécié ce bouquin où l'ambiance est légère et qui vous changent les idées. Vous ne le regretterez pas si vous le lisez.

Mais ce que j'aimerais savoir .... est-ce qu'il y aura un deuxième tome.? Car je suis certaine que la Faucheuse a encore pleins de choses à nous dire et à nous confier.

Merci Mickael pour ce livre, il est génial et je le recommande vivement

PS: Je crois que j'ai oublié de vous dire que la Faucheuse a beaucoup d'histoires car en réalité..... elle change de temps en temps.... Le temps est aussi un facteur important....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MosaikMosaik   03 novembre 2017
J'ai souvent vu débarquer dans mon bureau des faucheurs bouleversés après une discussion avec un fauché. Ce fut le cas avec cette petite fille qui avait tant chamboulé son Faucheur qu'il lui avait offert une deuxième chance. J'ai moi-même croisé des personnes uniques qui, à elles seules, créaient un éventail de possibilités d'envisager une existence sur terre
Commenter  J’apprécie          40
LadoryquilitLadoryquilit   10 décembre 2017
Je ne connais plus triste retournement de situation que l'abandon d'un rêve d'enfant. On apprend, avec l'âge, à les ranger dans un petit coffre. Mais crois-moi, mon jeune ami. Jamais tu ne les oublieras
Commenter  J’apprécie          50
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   19 novembre 2017
Croyez-vous être les seuls à aimer les histoires ? Au Royaume des Morts, comme partout ailleurs, sont contés d’intemporels récits. Ne sont-ils que des fictions, montées de toutes pièces par un auteur à l’imagination débordante ? Des fables inspirées de rencontres ou événements passés ? Ou des histoires bien réelles, inhumées d’une époque lointaine ?

Laissez-moi partager un extrait des « Contes d’Outre-Tombe », qu’enfants et adultes de l’au-delà aiment se transmettre, au fil des générations.

À vous d’en tirer vos propres conclusions
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   19 novembre 2017
J’ai la sensation d’être vivant à nouveau, d’avoir perdu toute conscience d’être Faucheur. J’oublie que je vais revoir Émilie. Jusqu’à ce qu’une main légère vienne se poser sur mon épaule.

Celle d’une petite fille de tout juste sept ans.

La petite fille qui avait fait pleurer la Mort
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Reines, princesses et favorites (2)

Baronne de Liancourt, marquise de Montceaux, duchesse de Beaufort, je suis une des favorites du Vert Galant. La conceptrice de ce questionnaire a choisi mon portrait pour illustrer ce quiz. Le roi promet de m'épouser mais ma mort soudaine et suspecte anéantit mon rêve de devenir reine.

Henriette d'Entragues
Marguerite de Valois
Gabrielle d'Estrées
Charlotte de Montmorency

10 questions
119 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , reinesCréer un quiz sur ce livre
.. ..