AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Nicolas Ancion (Traducteur)Axelle Demoulin (Traducteur)
EAN : 9782017140276
576 pages
Hachette (16/02/2022)
3.86/5   128 notes
Résumé :
L’histoire d’Hana et Ro, c’est… une bagarre, un supermarché, beaucoup de spaghettis, une salle de bain écœurante, un piano électronique et beaucoup trop de plantes.
C’est bordélique, maladroit, mais c’est aussi beau. Surtout, c’est évident. Ça l’est tellement qu’Hana pense que ça pourrait durer éternellement.
Et puis, le 31 août, Hana s’endort paisiblement au côté de Ro. Mais à son réveil, Ro n’est plus là.
Disparue, sans laisser de traces. Envo... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 128 notes

Milllie
  22 décembre 2022
Hana, une étudiante madrilène d'origine coréenne, rencontre par hasard une jeune femme mystérieuse, Aurora, surnommée Ro. Elle l'intrigue, la hante, la fait rougir sans raison, elles deviennent plus proches, amies puis plus qu'amies. le 31 août elles s'endorment ensemble et le 1er septembre au matin Hana se réveille seule. Jusqu'ici rien d'étonnant, sauf qu'autour d'elle personne ne semble connaître Ro, son appartement est louée à une autre, aucun de leurs amis communs ne se rappelle d'elle, la jeune femme semble n'avoir jamais existé. Jusqu'à sa réapparition 6 mois plus tard...
J'ai eu du mal à rentrer dans ce livre, est-ce l'écriture assez étrange de l'auteure, le mélange entre situations banales et passages complètement loufoques (le roman débute par une scène entre Hana et sa meilleure amie qui tous les matins lui jette des chaussettes au visage depuis le balcon de son appartement du dessus pour la réveiller ?!?) ou le rythme qui va et vient, tantôt fait d'ellipses, tantôt très descriptif. Heureusement la rencontre avec l'étonnante Ro et le mystère qui plane autour d'elle ont ravivé mon intérêt et m'ont donné envie de savoir ce qui se cache derrière sa disparition. Cette partie là est très bien traitée par l'auteure, on se demande si c'est Hana qui est folle et qui a tout rêvé, s'il s'agit d'un roman fantastique avec un personnage mystérieux aux pouvoir surnaturels ou si on va basculer vers de la science-fiction avec une explication surprenante.
Hélas, trois fois hélas, Ro réapparaît et l'explication que donne l'auteure à sa présence 6 mois par an est des plus banales et faciles, sans véritable enjeu ou mystère. Et entre temps il aura fallu supporter des chapitres et des chapitres entiers de description de la vie d'Hana et de sa bande d'amis, dont les caractères sont à peine esquissés et qui deviennent très vite interchangeables. C'est plein de clichés (le meilleur ami fêtard invétéré qui noie son mal être dans les drogues, la meilleure amie toujours disponible dont on connaît le prénom et quasiment pas plus, servant uniquement de faire valoir à l'héroïne...), pas très intéressant et pour tout dire j'ai fini par trouver le roman de plus en plus soporifique. Rien n'est vraiment attachant dans cette histoire, Hana et Mia sont censées être étudiantes en art mais elles se comportent comme des gamines de 15 ans et semblent n'en avoir rien à faire de leurs études, l'histoire d'amour entre Hana et Ro n'est pas particulièrement attachante ou touchante, la vie se passe entre sorties et livraisons pour le restaurant des parents et le retour de Ro fait basculer l'histoire dans encore plus d'invraisemblance. J'avoue à partir de là je suis passé en mode lecture rapide, tournant les pages à grande vitesse juste pour connaître la fin (qui n'apporte pas grand chose de plus).
Une lecture très décevante, je ne vois pas trop quel est le public visé par ce roman censément young adult et dont je n'ai pas trouvé grand chose à dire de positif. Vite lu, vite oublié et pas même un bon moment passé, dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Chabouquine38
  20 février 2022
Pour commencer, je tiens à remercier l'équipe Babelio qui m'as permis de lire ce roman. Je ne connaissais pas et ayant lu très peu de roman de ce genre, je n'ai pas hésité à le lire. C'est pourquoi, dès que j'ai eu cinq minutes de temps libre, je me suis plongée dedans.
Nous suivons Hana, une jeune femme d'origine Coréenne. Brimé depuis l'enfance à cause de son nom, elle à hérité d'un caractère bien trempée. C'est lors d'une soirée bien mouvementée, qu'elle va rencontré Ro et ça va être le coup de foudre. Les deux femmes sont attiré l'une à l'autre tel deux aimant. Leur amour est beau, puissant, mais un jour... Ro disparaît. Littéralement. Personne sauf Hana ce rappel d'elle, ce qui rend l'épreuve difficile pour notre héroïne qui va ce croire folle. Mais même une personne folle n'a pas pu imaginé une telle fusion, de tel sentiments. Malheureusement, elle va devoir ce résigné, apprendre à vivre avec cette absence qui lui déchire les entrailles, d'autant plus qu'elle ne peu en parler a personne car Ro n'existe que pour elle. Mais un jour, six mois plus tard, Ro réapparaît, elle et les souvenirs des gens à son sujet. Comme si ces six derniers mois sans elle n'avais pas existé.
Sauf que Hana veux comprendre ce qu'il ce passe, quitte à harceler Ro pour avoir les réponses.
*****
C'est un roman prenant et poignant. Ce n'est pas le genre de livre remplis d'action à tout vas, même si la présence de la drogue et l'alcool est trop prononcé et pas forcément utile à mon goût.
Comme l'ont dit d'autre avant moi, il y a quelques répétition et des passages pas forcément utile à l'histoire. La romance est belle, douce et bien mené. le fait qu'Hana et Ro soit attachante et développé aide pour beaucoup. Malheureusement, les autres personnages sont un peu délaissé, survolé, ce qui est dommage car certains sont vraiment agréable.
*****
L'autrice de son côté à une belle écriture, simple mais fluide et légère, ce qui rend la lecture facile et entraînante, malgré les quelques longueurs présente. J'ignore si elle à écrit d'autre roman, auquel cas, ce premier volume est une réussite.
*****
En conclusion, ce fut une belle découverte. Une lecture agréable et pas prise de tête, parfaite après une lecture lourde et laborieuse. Si vous chercher de la douceur, ce roman est fait pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
FabtheFab
  09 mars 2022
Hong Ha Neul est tout le temps appelée Hanul et de ce fait surnommée Anus par tous ses camarades depuis des années. Elle décide de changer de prénom pour Hana. Elle a des origines coréennes et ses grands-parents ont essayé de gérer un restaurant coréen à Madrid mais ils ont fait faillite, ses parents ont donc créé un restaurant asiatique, le Wok dont héritera son frère, Kyung. En cinquième, elle rencontre Mia Lanza et elles deviennent amies.
A vingt-et-un ans, lors d'une soirée dans un bar, son ami Alex sort avec un garçon Isaac mais il se retrouve dans une rixe liée à la drogue et Hana doit l'aider, une amie d'Isaac vient aussi à la rescousse, elle s'appelle Aurora Rojas dite Ro. Hana tombe immédiatement amoureuse de Ro mais Ro est particulière,
Ce premier roman plonge dans les méandres des pensées d'une jeune Espagnole aux origines coréennes. Hana a une vie rythmée par ses études aux Beaux-Arts dans lesquelles elle ne brille pas particulièrement et qu'elle n'a pas réellement choisies par passion. Elle passe du temps dans des soirées partagées entre amis avec beaucoup d'alcool et différentes drogues. Elle reste sage à la maison et participe à la vie du restaurant asiatique de ses parents entre l'aide en cuisine et les livraisons à moto. Elle a plusieurs amis attachants dont Mia et surtout Alex, bisexuel et totalement dépendant aux drogues.
Elle tombe amoureuse d'un jeune femme, Aurora
Le choix de la narration par l'héroïne conduit à une suite de pensées successives, parfois sans lien de causalité les unes avec les autres. Il y a peu de dialogues et le seul élément dynamique du récit reste l'enquête sur la nature d'Aurora : est-elle vivante ? morte ? Est-elle une amie imaginaire de l'héroïne ? Au fur et à mesure du texte, les questions se précisent Cependant, aucune réponse ne nous sera totalement donnée car nous aurons le seul point de vue de l'héroïne, ce qu'elle voit et ce qu'elle comprend de ces phénomènes paranormaux.
Les personnages secondaires sont malheureusement extrêmement peu développés, seule l'histoire d'Aurora est davantage détaillée car elle est l'objet de l'amour et de l'enquête de l'héroïne ; en revanche, le double d'Aurora, Roméo est peu décrit, l'amie de l'héroïne est juste celle qui pense à la réveiller le matin, à l'accompagner aux Beaux-Arts ou à l'écouter. Nous regrettons particulièrement que l'autrice n'ait pas développé notamment le personnage d'Alex, un jeune homme dépendant aux drogues, hospitalisé à plusieurs reprises et lié à l'intrigue par sa liaison avec Isaac, un ami d'Aurora, également vivant de manière temporaire depuis un accident.
Cette question même de ces vies partiellement ou temporairement présentes au monde en raison de l'incertitude de la mort de leur enveloppe corporelle, n'est pas ou pas assez développée. Au final, c'est effectivement un roman un peu long, souvent répétitif et surtout frustrant : aucun aspect n'est suffisamment approfondi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Biblys
  02 mars 2022
Avant tout, merci à l'équipe de Babelio et Hachette Romans pour l'envoi de ce livre. Six mois par an m'avait interpelé lors de l'annonce de sa sortie, avec sa couverture délicate et colorée, presque poétique. le résumé m'avait intrigué, alors pouvoir le lire était un réel plaisir et ma curiosité fut largement récompensée.
C'est l'histoire de Ro et Hana, l'histoire d'amour entre deux filles, une histoire banale faites de petits détails qui donne ses couleurs à leur relation. Si parfois les descriptions ou les détails inutiles m'ennuient dans une lecture, ici il n'en est rien, car chacun apporte une étincelle à la relation les unissant et les rend si attachantes. Banale, l'histoire cesse de l'être lorsque Ro disparait, six mois durant, effacée de la mémoire de tous sauf de celle d'Hana. Puis Ro revient, comme si de rien n'était, et le monde reprends son souffle là où il s'était arrêté.
J'ai réalisé que je lisais assez peu de réalisme magique, mais celui-ci, avec son histoire aux allures de Perséphone m'a conquis. Bien que la fin et la résolution, légèrement amère quoiqu'heureuse, m'ait laissé un peu perplexe car inexpliqué, ce n'est pas si dérangeant car après tout, cette histoire n'a pas de sens et la seule chose qui importe, c'est Ro et Hana. Mais c'est aussi les relations autour d'elles, ave la famille d'Hana, la mère de Ro et leur groupe d'amis.
J'ai été particulièrement touché par Alex et les problèmes de drogue, mais aussi le réalisme avec lequel Hana, qui n'est que son amie et ne sait pas trop quoi faire ni ne veut vraiment voir, réagit et culpabilise et reste présente malgré tout. Nos héros et héroines ne sont pas forts et incassables, ce sont des jeunes adultes qui se gravitent autour et essaie de profiter de la vie sans trop savoir ce qu'iels font là. Pouce en l'air aussi pour Léo et la représentation trans.
Une des relations qui m'a le plus touché aussi c'est celle de Ro et Romeo. Leur lien est si particulier et si fort et si intriguant, j'aurais aimé en voir plus. J'aurais aimé rester avec ces jeunes un peu plus longtemps, juste pour les voir grandir encore et encore. Bref, une très bonne lecture, entraînée par l'écriture fluide et facile, un peu brouillon parfois, à l'image du flux de pensée d'Hana, qui est notre narratrice.
Note intéressante, l'autrice est espagnole et l'histoire se situe entre Madrid et Séville. Je crois bien que c'est la première fois que je lis du YA espagnol et j'en suis ravi ! J'ai hâte de découvrir davantage de @Clara Duarte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Selvegem
  28 février 2022
Hana va rencontrer Ro par hasard. Au supermarché, où Ro est caissière et où Hana va la croiser plusieurs fois sous prétexte d'acheter des pâtes. Puis les deux jeunes filles se perdent de vue, pour finalement se recroiser lors d'une fête. Et là, elles ne vont plus se quitter, tomber amoureuses... Ces quelques mois où Hana va découvrir Ro vont compter parmi les plus beaux de sa vie. Même si Ro est parfois énigmatique et mystérieuse, Hana ne se doutais pas du bouleversement que sa vie allait subir. Car elle va un soir s'endormir au côté de sa petite amie, pour se réveiller seule le lendemain matin. Mais le plus inquiétant et incompréhensible ? Lorsqu'elle parle à ses amis et à sa famille, personne ne se souvient de Ro. Personne...
Le résumé de Six mois par an me tentait énormément, sans compter que nous avons (ENFIN) une romance LGBT+ chez un gros éditeur. Parce que : LA REPRÉSENTATION COMPTE. Ici il s'agit d'une relation entre deux jeunes filles lesbiennes.
Six mois par an est une histoire qui m'a énormément touchée. Déjà pour le personnage d'Hana, sa relation avec ses amis (notamment Mia), mais aussi sa famille et comment elle va vivre son homosexualité face à des parents plutôt strictes à qui elle n'aurait jamais pensé pouvoir dire « Voici Ro, c'est ma petite amie. ». Il y aussi Ro, qui vit toujours dans l'instant présent, grande amatrice de plantes, et qui porte un secret bien lourd. Il y a aussi le fait de voir comme une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, peut changer le cours d'une vie. Les personnages – tous – évoluent, grandissent et c'est un plaisir de faire ce bout de chemin avec eux. Et le fait que Clara Duarte campe l'intrigue de son roman à Madrid est important aussi, on a l'impression de déambuler dans ces rues avec Ro, Hana et les autres, de sentir la chaleur, de voir ces petites ruelles de nuit... Ça me donne envie d'y aller !
Des sujets graves vont être abordés également. Il y a notamment la consommation d'alcool et de drogue : un des amis d'Hana est friand de fête, et c'est l'occasion de se « lâcher » notamment sur ces substances. Six mois par an va également parler de l'immigration notamment grâce à l'origine coréenne d'Hana, les différences physiques comme la grande taille de Ro, les relations amoureuses entre personnes de même genre... Et tout ces sujets sont abordés avec beaucoup de délicatesse et d'attention, sans tomber dans le voyeurisme ou le cliché.
Six mois par an s'est révélé une excellente lecture, je recommande !
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
booksofsarahsbooksofsarahs   15 février 2022
Ro.
Son nom m'a bouché les oreilles, a rampé sur les murs, il est apparu sur l'étiquette de la bouteille d'eau. Il était dans la signature du tableau au mur. Il se superposait aux menus de la cafétéria. j'ai senti des fourmis monter le long de mes doigts, mais je n'ai pas regardé mes mains qui serraient encore le cactus. Les lettres s'inscrivaient sur mes nerfs et s'insinuaient sur ma peau et mes membres comme une plante grimpante : Ro. Ro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
junepepitojunepepito   22 mars 2022
- J’ai perdu une boucle d’oreille. Alerte, vous ne l’avez pas vu ?
- Elle est en forme de cafard ? a voulu savoir Alex.
- Non.
- Alors non.
Commenter  J’apprécie          40
SamSam42SamSam42   10 mars 2022
La personne à qui nous faisons confiance pour apprendre à marcher nous définit, peut importe que ce soit par similitude ou par contraste.
Commenter  J’apprécie          30
Papillon_de_nuitPapillon_de_nuit   20 juin 2022
Les météorites, c'est comme tomber amoureux, ça a quelque chose de magnifique et de désagréable à la fois.
Commenter  J’apprécie          30
StoryOfMathLifeStoryOfMathLife   12 mars 2022
Les lettres s'inscrivaient sur mes nerfs et s'insinuaient sur ma peau et mes membres comme une plante grimpante : Ro.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Clara Duarte (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clara Duarte
Six mois par an de Clara Duarte, une histoire d'amour lesbienne qui vous réchauffera le coeur ! Plus d'infos sur https://www.lecture-academy.com/livre/six-mois-par-an/
autres livres classés : madridVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4776 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre