AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Béatrice Guisse-Lardit (Traducteur)
EAN : 978B084MJ6HK4
579 pages
Amazon Crossing (07/07/2020)
4.72/5   9 notes
Résumé :
Il voit le monde différemment, aujourd’hui plus que jamais.

Sam Hill a toujours vu le monde à travers des yeux différents. Né avec des pupilles rouges, il a été surnommé "devil boy" ou Sam Hell par ses camarades d'école. Sa mère, quant à elle, attribuait cet albinisme oculaire à la volonté de Dieu. Encouragé par la foi et la sagesse de ses parents et par ses deux amis, marginaux eux aussi, Sam a poursuivi sa route.

Quarante ans plus tar... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Didili
  10 août 2020
Ma lecture de ce livre n'a pas été aussi longue que prévue ! En effet, à la faveur des vacances à la maison et aussi de la canicule qui sévit ces derniers jours ( 40 degrés c'est n'est pas rien, où est la mer ???...) j'ai englouti ce pavé en trois jours seulement !
Ainsi, vous l'aurez compris j'ai beaucoup apprécié ce roman.
C'est Sam qui raconte sa vie avec son handicap, des pupilles rouges, qui vont bien lui pourrir la vie. Oui, avoir les pupilles rouges ne va pas lui faciliter la vie, ni à l'école, ni au collège.
Le fait d'être intégré dans une école catholique n'y faisant pas plus, ni moins...
J'ai vraiment aimé suivre Sam dans son enfance et au travers de sa scolarité.
Les rivalités qu'il rencontre, l'intolérance et la méchanceté vont lui construire une enfance très difficile, et il y aura un bourreau récurrent hélas.
On pourrait dire qu'il doit se débrouiller seul mais ce n'est pas tout à fait juste, car Sam va rencontrer des personnes qui vont l'aider et l'aimer.
Et puis, heureusement Sam a des parents très aimants et une mère qui l'aime sans commune mesure. Cette maman est très très pieuse et elle va s'appliquer à donner à son fils toutes les instructions religieuses possibles. Pour elle, les yeux rouges de Sam sont la volonté de Dieu et celui-ci a donc forcément de grands desseins pour lui...
Hélas, les principes religieux sont loin d'être mis en pratique par tous et Sam devra affronter l'intolérance, la méchanceté et l'injustice dans bien des situations. Sa vie se construira à force de luttes.
Heureusement, même si Sam pense devoir se débrouiller seul, il va croiser la route de personnes bienveillantes.
Il va ainsi se construire des amitiés avec un jeune homme noir, Ernie, qui tout comme lui subit l'intolérance et la malveillance des autres et aussi un peu plus tard une jeune fille, Micky qui sera toujours là pour lui.
Toutes les parties relatant son enfance et son adolescence m'ont particulièrement plu. le rythme est prenant et les dialogues sont bien rendus ! L'époque est elle aussi très bien décrite (années 70 et 80). L'écriture est très visuelle et je me prenais à rêver d'une adaptation en série !
La vie ne Sam n'est pas facile et on s'attache à lui, d'autant plus qu'il est très sympathique et intéressant.
On se prend à rêver pour lui que les méchants lui lâchent la grappe et on apprécie ses deux amis qui sont de bien sympathiques personnages secondaires.
Les dernières parties sont plus axées sur sa vie d'adulte et sur son retour vers la foi...
Alors qu'il s'en détachait de plus en plus, les tourments de la vie, ses parents vieillissant et le retour de son bourreau sur son chemin de vie vont lui faire prendre conscience de bien des choses.
Je ne peux bien sur pas tout vous raconter, car c'est bien le plaisir de ce livre que de découvrir toutes ses péripéties et de voir grandir Sam.
L'amour de ses parents est une très belle chose dans ce livre et la place de la Sainte Vierge représente finalement pour moi la place d'une maman dans ce que l'on devient. Certaines parties m'ont fait briller les yeux.
Je regrette juste que sur la fin, l'auteur s'est un peu trop orienté sur le caractère catholique et trop spirituel de son récit... Pour en faire peut être une trop grande morale et freinant peut être les personnes athées.
Mais ce que j'ai aimé, c'est cet apprentissage de la vie et l'acceptation de soi par Sam mais aussi la transmission par les parents de toutes les chances possibles pour leur enfant.
En surplus une bon portrait d'une société américaine victime de ses paradoxes
Une excellente lecture que j'ai avalé un peu vite
comme on engloutit un bon gros gâteau
en toute satisfaction et sans modération.
Je vous conseille vivement cette lecture
pour faire le chemin à côté de Sam Hill comme l'on fait ses parents et ses amis
Que vous croyez en un Dieu ou pas !
#LaVieenrougedeSam #NetGalleyFrance

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
sylvaine
  10 juillet 2020
La vie en rouge de Sam Robert Dugoni Amazon Publishing France.
« Ma mère l'appelait « la volonté de Dieu ». Dans ces moments de ma vie où les choses ne se passaient pas comme je l'avais espéré ou prévu, et il y en eut beaucoup, elle disait toujours : « C'est la volonté de Dieu, Samuel.  »
Et Sam en a vécu des moments dans sa vie où les choses ne se passaient pas comme il l'avait espéré ou prévu.
Parce que voyez-vous quand vous naissez différent, que vous devez affronter chaque jour de votre vie depuis la plus petite enfance le regard des autres, les moments de découragement, de colère et d'incompréhension sont légions.
Parce que Sam est né avec des "yeux extraordinaires", le monde lui est hostile. Sam souffre d'albinisme oculaire, et ses yeux sont rouges, les yeux du diable alors de Sam Hill à Sam Hell il n'y a qu'un pas. Alors l'amour inconditionnel de sa mère et celui plus viril de son père, l'amitié sans réserve qui le lie à Ernie , le seul gamin noir de son école catholique et à Mickie la rebelle, lui permettront de se construire et d'apprendre à s'aimer comme il est et pour ce qu'il est. de très beaux personnages dans les pages de ce roman au milieu de pourris parce que c'est la vie qui le veut. Si nous sommes bien loin du registre habituel de Robert Dugoni , l'auteur entre autres de la série Tracy Crosswhite, l'écrivain est le même et ses choix aussi.
Je vous souhaite une excellente lecture et vous recommande chaleureusement La vie en rouge de Sam que j'ai pu découvrir grâce aux éditions Amazon Publishing France
#LaVieenrougedeSam #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
HQL
  21 juillet 2020
Je suis décidément positivement surpris par la qualité de mes lectures de romans publiés chez Amazon Publishing, après Les corps se vendent la nuit de Barry Eisler que j'ai beaucoup aimé il y a quelques semaines, voilà que je lis une fois encore grâce à la plateforme NetGalley mon premier roman de Robert Dugoni et c'est un coup de coeur inattendu ! Dernièrement j'ai enchaîné des lectures ennuyantes ou des romans sympas mais sans plus (avec quelques bonnes bandes-dessinées entre deux pour varier), et ce pavé de près de 600 pages m'a accompagné pendant une semaine de lecture très agréable, ce qui est une bonne nouvelle car je désespérais un peu !
Sam Hill est un petit garçon ordinaire doté d'une particularité extraordinaire : il est né les yeux rouges. Sa mère, très croyante, y voit le signe que Dieu a placé en son fils un destin unique. Pour ses camarades ou les adultes qui le rencontrent la première fois, difficile de faire abstraction de cette différence qui souvent effraie, et on peut dire que l'enfance de Sam ne sera pas de tout repos. Dans son institution catholique, il servira de souffre douleur et sera moqué par beaucoup qui l'appelleront Sam Hell, le fils du diable. Soutenu par l'amour inconditionnel de ses parents et par l'amitié inattendue de deux autres enfants marginalisés qui deviendront ses meilleurs amis, Ernie Candwell le seul afro-américain de son école et Mickie Kennedy une jeune fille rebelle aux allures de garçon manqué, Sam deviendra un enfant à l'intelligence incroyable.
De ses premiers pas sur les marches rouges de l'école catholique à son travail d'ophtalmologue qui parcourt le monde pour chercher une autre personne qui, comme lui, serait atteinte de cet albinisme oculaire rarissime, Robert Dugoni nous offre quarante ans de vie de Sam Hill. Rien n'est oublié, ses blessures, sa force, son amitié, son premier amour, ses passions, la douceur de sa famille, le doute sur sa foi, la douleur de voir son père malade, les renoncements pour soutenir sa famille, les déceptions, les succès et le bonheur, en six cent pages nous sommes embarqués dans la vie extraordinaire de Sam Hill (traduction littérale du titre originel).
Vous n'aurez probablement pas tous le même engouement que moi à la lecture de ce roman, certains le trouveront sûrement un peu misérabiliste à certains endroits, ou trop religieux à d'autres. Pour moi qui suis dénué de toute croyance, j'ai trouvé le rapport de Sam à sa foi chrétienne très touchant, celui d'une foi qui apporte du réconfort et pousse à la bienveillance. Une très belle lecture, probablement même ma plus belle lecture de l'année pour le moment : bravo et merci Robert Dugoni ! Cet excellent roman est disponible sur Amazon en format broché à prix mini (10 euros) et en livre numérique (emprunt inclus dans l'abonnement Kindle ou achat à 3 euros).
Lien : https://www.hql.fr/la-vie-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LunaZione
  26 avril 2022
Je dois dire qu'en ouvrant ce livre, j'ai été assez effrayée par ses presque 600 pages. Comme je ne lis plus autant qu'avant, je préfère dorénavant les lectures plus courtes qui me donnent l'impression que je peux continuer à lire un bouquin en une journée... Là, pour le coup, j'ai lu La Vie en rouge de Sam en quelques heures mais, clairement, c'est grâce à son histoire addictive.

J'ai toujours aimé les livres sous forme de saga familiale qui nous font traverser les décennies. Je ne m'attendais pas vraiment à ça en ouvrant ce livre mais je dois dire que j'ai été ravie de cette jolie surprise. Bon, vu que l'on ne s'intéresse qu'à Sam, je ne peux pas vraiment parler de saga familiale mais, pour le coup, on le suit de sa plus tendre enfance à sa nouvelle vie d'adulte, soit pendant plus de quarante ans.
J'ai vraiment aimé le rythme de cette histoire mêlant les différentes époques. J'ai trouvé intéressant que ce qui me paraissait être le présent deviennent plus tard un passé moins lointain. Dis comme ça, ça a l'air compliqué à suivre mais, en fait, c'est totalement limpide pendant la lecture. J'ai apprécié la façon dont les évènements se répondent aux différentes époques et le dynamisme que cela apporte à l'histoire.
Bien évidemment, j'ai également aimé les messages qui apparaissent dans ce livre : le respect d'autrui, le courage, l'honnêteté, l'acceptation des autres… Les moments de vie choisis nous montrent leur importance sans pour autant devenir moralisateur bien que la religion soit très présente. Cette dernière fait partie des sujets qui ne me touchent pas mais j'ai trouvé ça plutôt intéressant le manière dont elle est abordée dans ce livre, entre critique et ferveur. le passage sur Lourdes m'a touchée : si je n'y crois pas, je suis à la fois épatée et émue par la force que donne la croyance à certaines personnes, dont la maman de Samuel.
Par contre, je dois dire que les passages de la vie d'adulte de Sam, une fois qu'il décide de quitter son appartement, m'ont beaucoup moins plu. Je crois que le rythme était trop rapide et que cela donnait l'impression que ce n'était pas réellement important. du coup, j'ai trouvé la conclusion assez décevante, presque bâclée alors que, plus tôt dans le bouquin, je ne demandais que ça. Je crois que, au final, je l'ai trouvée trop larmoyante par rapport au reste du livre et à la force que dégagent les différents personnages.

Samuel m'a beaucoup plu. Je crois qu'il est plutôt facile de se reconnaitre dans le petit bonhomme poli et volontaire qu'il était à l'école. Il m'a beaucoup touché avec sa manière de voir le monde et donné envie de le protéger face aux violences subites tant par les adultes que par les enfants. En grandissant, je me suis également reconnue dans ses questionnements et son amitié avec Ernie et Mickie.
J'ai, d'ailleurs, beaucoup apprécié Ernie et Mickie : tous les deux sont faciles à aimer. Leurs différences m'ont beaucoup plu ainsi que les petites leçons qu'ils nous glissent l'air de rien. J'ai aimé le soin apporté par l'auteur sur ces deux personnages qui ne sont finalement que secondaires.
J'ai également été très touchée par les parents de Samuel et notamment par leur amour qui traverse le temps, sans donner l'impression de se poser des questions. J'ai aimé leur routine qui perdure malgré les difficultés et la maladie ainsi que les montagnes qu'ils sont capables de déplacer par amour. J'ai trouvé leurs différences belles, tant par les messages d'acceptation qu'elles renvoient que par le joli équilibre que cela donne à leur famille.
J'avais déjà eu l'occasion de lire un livre de Robert DUGONI il y a quelques années, un de la série Tracy Crosswhite. du coup, j'ai été très agréablement surprise de le retrouver dans un genre très différent. J'ai apprécié suivre son écriture fluide et ai reconnu l'auteur de policier à travers la construction très poussée de ce roman. En y réfléchissant, je trouve que cette histoire est construite pas à pas, comme une enquête, chaque élément étant donné au bon moment pour nous embarquer plus loin dans notre réflexion.
Une très belle découverte.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathf
  15 septembre 2020
Sam Hill voit le jour dans une famille puritaine, pour le plus grand bonheur de ses parents.
Né avec des pupilles rouges, il est vite surnommé "Le fils du Diable" et devient le souffre-douleur de petites frappes.
Il peut heureusement compter sur le soutien d'Ernie, seul gamin noir de l'école et de Micky, la rebelle.
Ayant déjà lu des romans de Robert Dugoni, j'ai été très positivement surprise par celui-ci avec lequel il change de registre.
L'auteur nous fait partager 40 ans de la vie de Sam de l'enfance à l'âge adulte.
Pas facile de rentrer dans la norme quand, comme lui, on souffre d'albinisme oculaire.
Exit la bienveillance et les principes religieux!
De quolibets en rejets, il devra subir la cruauté de tous, même de la Mère Supérieure de son école.
Grâce à l'amour indéfectible de ses parents et de ses deux amis, il pourra surmonter nombre de souffrances qui laisseront pourtant des stigmates.
Ce récit est une ode à l'amitié et à la tolérance ainsi qu'un plaidoyer contre la bêtise humaine que l'on sait sans limite.
Un coup de maître de Robert Dugoni et un coup de coeur pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DidiliDidili   16 août 2020
Tu vas me manquer maman. Elle a montré du doigts ma poitrine. Je serais là précisément. Tu l'as senti n'est-ce pas ? Je l'avais senti." Ce ne sera pas la même chose.- Elle est si belle, tu ne trouves pas ? "J'ai cru qu'elle parlait de Mickie, mais comme je doutais je lui ai demandé.Qui ça maman ?- La Sainte Marie - Tu l'as vue, toi aussi en sortant des bains."J'ai compris pourquoi le regard de ma mère s'était déplacé au moment où elle s'était dirigée vers moi dans la grotte. Avait-elle vraiment vu la Sainte Mère de Jésus Christ ?Je ne sais pas.Mais son regard était intense et si fixe à ce moment -là que je me suis convaincue qu'elle a vu quelque chose.Et si elle dit que la Sainte Mère lui est apparue, je soutiendrai sa croyance jusqu'à ma mort, tout comme elle avait cru en moi si ardemment."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DidiliDidili   10 août 2020
" Dans la vie d'un homme, il arrive un moment où il cesse de regarder vers l'avenir pour se tourner vers le passé." Maxwell Hill
Commenter  J’apprécie          60
DidiliDidili   10 août 2020
Evidemment, pour ma mère, c'était la preuve formelle du plan que Dieu avait formé pour moi et mes yeux rouges. Si quelqu'un lui avait dit qu'un jour une fumée blanche d'élèverait au-dessus du Vatican, suivie de la proclamation de mon nom comme nouveau pape, elle n'aurait pas cillé le moins du monde.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Robert Dugoni (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Dugoni
Sorti en mars 2018 chez Amazon, "Prise au piège" est le troisième de la série policière best-seller Tracy Crosswhite
"Je pensais pouvoir créer un personnage auquel les gens croiraient, et je voulais que ce soit une personne abîmée, hantée par la culpabilité..." Robert Dugoni
L?origine de Prise au Piège, celle du personnage de Tracy Crosswhite - qui n?était avant qu?un personnage secondaire - ou encore ses projets d?écriture : l?auteur américain Robert Dugoni s?est confié à la camera de BePolar lors de sa dernière visite à Paris.
autres livres classés : romanVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Prise au piège" de Robert Dugoni.

Quel genre d'entreprise veut créer Graham ?

vente d'armes
vente de cannabis
club de prostituées

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Tracy Crosswhite, tome 4 : Prise au piège de Robert DugoniCréer un quiz sur ce livre