AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782919809042
271 pages
Éditeur : Thomas & Mercer (01/10/2019)
4.26/5   19 notes
Résumé :
New York : une jungle urbaine, un concentré de violence, une mosaïque de couleurs. Branchée, survoltée, époustouflante, c’est la ville où « rien n’arrête le regard, à part le point de fuite ».

Ce jour-là aurait dû être un jour comme les autres pour Elaine Casey. Mais alors qu’elle et son fils visitent le musée national des Amérindiens, tout bascule en quelques minutes : l’enfant a disparu. Les détectives de la Division des enquêtes spéciales de la pol... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 19 notes
5
10 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kittiwake
  20 décembre 2019
Un polar tonique, avec pour cadre New-York.
Qui a pu kidnapper Tom, ce garçon de 9 ans, en visite au musée des amérindiens? Tout s'est déroulé en quelques instants, sans que quiconque n'ait pu empêcher le ravisseur de quitter les lieux en menaçant le gamin de s'en prendre à sa mère s'il se rebellait.
Des parents aisés, mais la rançon ne semble pas être le motif, une famille sans histoire, le mystère plane autour de cet enlèvement.
La police réagit immédiatement en mettant en oeuvre l'alerte par SMS, adressée à tous les possesseurs de téléphone mobile.
La course poursuite débute alors. Et il semble bien que les enquêteurs ne soient pas seuls sur l'affaire. Un sculpteur célèbre et un petit malfrat viennent mettre leur grain de sel, voire de sable dans les rouages. Qui sont-ils et pourquoi se joignent -ils à la traque?

Le lecteur n'a d'autre choix que de suivre tambour battant les différents chasseurs et chassés. On parcourt la ville de long en large (il est certain qu'il est préférable d'avoir déjà arpenté les rues de cette ville, un peu moins vite, pour imaginer ce que représente le périple.

Une bonne intrigue, qui révélera le noeud de l'histoire, difficile à décrypter seul. Pas de risque de s'ennuyer, dès que l'on aura bien identifier tous les personnages qui se présentent un peu tous en même temps au départ.

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          610
Eve-Yeshe
  23 décembre 2019
« Une ville pour les presbytes. Rien n'arrête le regard, à part le point de fuite » écrivait Jean-Paul Sartre en 1946 dans son article « Manhattan : the great American desert » dans la revue Town & Country. Ainsi commence l'aventure…
Elaine Casey emmène son enfant, Tom âgé de neuf ans, visiter le musée national des Amérindiens, quand soudain, il lui lâche la main et disparaît. Tout s'est passé très vite. Un autre visiteur appelle la police et tous les policiers vont être mobilisés pour retrouver l'enfant, tout se joue dès la première heure, plus le temps passe plus les chances de le retrouver vivant diminuent très vite.
S'agit-il d'un pédophile, d'une tentative d'enlèvement pour obtenir une rançon, d'une vengeance, ou de l'oeuvre d'un déséquilibré ?
Le chef de la police décide d'utiliser un nouveau système d'alerte enlèvement, via une application, tous les smartphones se mettent à sonner, vibrer en même temps et affichent un SMS.
Tom est terrorisé car l'homme lui a dit qu'il tuerait sa mère s'il n'obéissait pas, mais il va laisser des indices tout le long de ce parcours au pas de course que lui impose son ravisseur. Un regard désespéré attire l'attention de Sam Rafferty, sculpteur reconnu, pote de Robert de Niro, qui va essayer de pister leur fuite. Un autre jeune homme, Clif, petit voyou, dont l'enfance a été violente se lance aussi sur ses traces. Pourquoi ? empathie comme Sam ou malveillance ?
L'auteure aborde l'enquête policière et en parallèle la psychiatre tente de comprendre la personnalité du kidnappeur, de façon très intéressante. Elle évoque notamment les gens qui ont perdu des proches lors du 11 septembre et comment le deuil se fait amenant à la résilience (comme Sam Rafferty, personnage que j'ai beaucoup aimé !) ou ne se fait pas, le déni pouvant aboutir à la psychose.
L'enquête est passionnante, et Frédérique Molay nous entraîne dans un voyage à travers New-York, sur un train d'enfer, nous racontant au passage l'histoire de la ville, les monuments, les musées, les endroits sympathiques, mais aussi le traumatisme du 11 septembre, toujours tellement omniprésent que la moindre explosion fait penser immédiatement à une attaque terroriste.
Frédérique Molay rend un vibrant hommage à New-York, ville cosmopolite, multicolore, avec des références à des chansons célèbres, (ex : Liza Minelli) ou à des citations d'écrivains.
Comme vous avez pu le remarquer, j'adore les thrillers, ou les polars qui reposent sur un thème de fond: l'art, une ville, un problème de santé…J'ai donc beaucoup aimé ce roman, je l'ai dévoré pendant le week-end, tous les personnages étant bien croqués, et le mystère bien entretenu…
J'ai choisi ce livre qui était proposé en accès libre sur NetGalley que je remercie vivement ainsi que les éditions Amazon Publishing France car cette lecture a été passionnante et m'a donné envie de découvrir d'autres livres de l'auteure que je ne connaissais que de nom.
#LesPointsDeFuite #NetGalleyFrance

Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
SZRAMOWO
  29 juillet 2020
Melvin Donovan et Sarah Fisher, deux inspecteurs de la police criminelle de New-York (courtoisie, professionnalisme, respect) sont engagés dans une course contre la montre pour retrouver Tom Casey, neuf ans, le fils d'Elaine et Mike, disparu, alors qu'il visitait le musée amérindien de la ville avec sa mère.
Les inspecteurs savent que les vingt-quatre premières heures sont capitales pour l'enfant. Leur patron le capitaine Luis Rivera met tous les moyens possibles en oeuvre pour obtenir le maximum d'informations.
Deux autres détectives, Russel Gunn et Juan Andino secondent Melvin et Sarah. « le Dr Lyne Masterson, éminente psychiatre, intervenant pour le FBI et la police de New York (…) » rejoint l'équipe.
Les témoins ne manquent pas qui disent avoir vu l'enfant quitter le musée en compagnie d'un homme…ce que les caméras de surveillance attestent également.
Le capitaine décide de déclencher l'alerte Amber, (« du nom d'Amber Renee Hagerman, une petite fille kidnappée ne 1996 »), une procédure permettant de retrouver 94 % des enfants selon les statistiques de la police.
L'opérateur réseau AT & T est sollicité. Un SMS d'alerte sollicitant la contribution des abonnés est adressé sur le périmètre de Manhattan en dépit de « l'avalanche d'appels bidon » qui en résultera.
Mais l'important n'est-il pas de faire savoir au maximum de personnes qu'un enfant a disparu.
« Mais cet élan de solidarité pouvait aussi bien se transformer en boomerang et leur exploser à la figure. »
Sur la base de cette trame, Frédérique Molay concocte un roman palpitant, rythmé par l'horloge qui se rapproche dangereusement du délai au-delà duquel les chances de retrouver l'enfant sont minces.
« On aurait dit le Kraken, calmar géant, monstre marin, créature fantastique. A tous les coins de rue, de la pointe de l'île à Harlem, les portables sonnèrent à l'unisson. »
Les SMS produisent des effets inattendus, certes, des témoins utiles se manifestent, mais deux destinataires parmi la foule, Samuel Rafferty un sculpteur en vue et Clifton Norris un petit souteneur au grand coeur, sont persuadés, pour des raisons opposées, que retrouver l'enfant avant la police est une mission qui leur incombe…
Récit à plusieurs voix, la police et les parents, la municipalité, le ravisseur, l'enfant, et les deux bons samaritains, au sein duquel la ville de New-York, et sa population, joue un rôle de premier plan.
Traders de Wall Street, New York Stock Exchange sur Broad Street, femme statue de Washington Square à Greenwich Village, clientes du magasin Macy's, enseignes lumineuses de Time Square, joggeurs de Central Park, voyageurs de Grand Central Terminal, la statue de Georges Washington, campée en haut des marches du Federal Hall, la chapelle Saint-Paul, le plus vieil édifice religieux de New York, le vendeur ambulant de Hot-dogs géants, le pont de Brooklin et l'East River, les taxis jaunes, Chinatown, la ville entière est au courant et se lance à la recherche du jeune Tom Casey.
« New-York de boue, New-York de fil de fer et de mort. Quel ange portes-tu caché dans ta joue » avait écrit Federico Garcia Lorca, pense Luis Rivera qui partage avec le poète ses origines hispaniques !
L'enquête menée par les différents personnages est l'occasion d'une ode à New York dont Frédérique Molay semble passionnée.
L'ombre du 11-Septembre plane sur l'enquête, déclenchant une vague d'empathie de la population pour sauver le jeune Tom.
La traditionnelle conférence de presse à l'américaine est un point d'orgue dans le récit et l'occasion de présenter les différents points de vue sur l'alerte Amber et le travail de la police : « N'êtes-vous pas en train de jouer à l'apprenti sorcier ?» dit un « vieux loup du Times »
Roman agréable à lire, multipliant les références sur New York apportant à l'enquête en cours un support idéal...
« le très célèbre Chelsea Hotel (…) c'est là que Mark Twain et Tennessee Williams avaient passé des nuits entières à réécrire le Monde. Là que le chanteur des Sex Pistols avait assassiné sa petite amie (…) »
« Celui qui a vécu à New York ne trouve plus aucun lieu à son goût », avait prévenu Henry James, écrit l'auteure, piégeant les touristes pris dans les filets de la ville, inconscients du drame qui se joue.
Paul Claudel « Ecrire sur New York, c'est comme photographier un enfnat. le temps d'un déclic, l'enfant a changé. »
Et bien sûr, Lisa Minelli : « If I can make it there, I'll make it everywhere It's up to you New York New York»
Eblouissant.

Lien : https://camalonga.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
coquinnette1974
  30 novembre 2019
Je remercie Amazon Publishing France pour l'envoi, via net galley, du roman Les points de fuite de Frédérique Molay.
New York... c'est la ville où « rien n'arrête le regard, à part le point de fuite ».
Alors qu'Elaine Casey et son fils visitent le musée national des Amérindiens, tout bascule en quelques minutes : l'enfant a disparu et tous ont la certitude qu'il a été enlevé. S'engage alors une course-poursuite avec le kidnappeur, dans une ville qui se relève à peine du traumatisme du 11 Septembre. L'alerte Amber est lancée et le visage souriant de Tom Casey apparaît sur le téléphone portable de tous les New-yorkais.
La ville entière est sur le qui-vive, et des milliers d'enquêteurs amateurs surgissent. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs véritables motivations ? Seront-ils d'une aide bienvenue pour la police ou un risque supplémentaire pour l'enquête ?
Les points de fuite est un excellent thriller que j'ai pris plaisir à lire d'une traite.
Une énième histoire de disparition penserez vous ? Certes, c'est ce que je me suis dit au premier abord mais très vite j'ai été happée par cette histoire.
L'auteur nous emmène sur de nombreuses fausses pistes, il y a énormément de rebondissements et jamais il ne passait ce que je pensait ! A chaque fois je me suis fait avoir.. pour mon plus grand plaisir de lectrice :)
J'ai apprécié que cette disparition soit traité de façon assez originale en fin de compte. On sait ce qui se déroule par rapport au petit garçon, à son ravisseur. Tout en ayant des informations sur ce qui ce passe avec la police, avec les parents.. A aucun moment je ne me suis perdue car l'ensemble est très dynamique.
Les personnages sont attachants, j'ai parfois eu peur pour ce petit garçon, me demandant comment cela allait bien pouvoir se terminer. J'ai aimé le fait que cela se déroule à New York, après le 11 septembre.
J'ai également apprécié que l'enfant soit repéré grâce à l'Alerte Amber, qui n'a jamais cessée de faire ses preuves depuis sa création. Certains détails sont assez réalistes, et par moment cela m'a fait froid dans le dos.
Les points de fuite est un thriller que je recommande sans aucune hésitation pour les amateurs du genre. Je lui donne avec plaisir cinq étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
sylvaine
  01 octobre 2019
Les Points de fuite Frédérique Molay Amazon Publishing France Octobre 2019
#LesPointsDeFuite #NetGalleyFrance
New-York, 9H12 , musée des amérindiens, la vie d'Elaine Casey bascule .. Tom, son fils de 9 ans a disparu. Les premiers à arriver sur les lieux sont les lieutenants Sarah Fisher et Melvin Donovan, l'alerte est donnée , enlèvement d'enfant, le plan Amber est déclenché, les téléphones sonnent , un message arrive simultanément sur tous les smartphones de Manhattan .. le ravisseur est vite repéré, la poursuite s'engage. Des enquêteurs amateurs s'en mêlent...
Un roman haletant, prenant, poignant. Certes il y a rapt d'enfant mais plus encore. Frédérique Molay plonge dans le coeur d'une ville blessée à mort un certain 11 Septembre . Les images, les disparus, la peur, le deuil tout est là palpable.
Alors lorsqu'un enfant disparait c'est Manhattan qui le cherche, c'est Manhattan qui tremble et scrute..
Un roman que je ne peux que vous conseiller. Un très grand merci aux éditions Amazon Publishing France .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Eve-YesheEve-Yeshe   23 décembre 2019
Le capitaine Rivera considérait la ville depuis une fenêtre du onzième étage. Une jungle urbaine. Un concentré de violence, une mosaïque de couleurs et de religions, un cocktail de luxe et de crasse. Une bombe à retardement. Un miracle si elle n’explosait pas. « New-York de boue, New-York de fil de fer et de mort. Quel ange portes-tu caché dans ta joue ? » avait écrit son poète fétiche, Federico Garcia Lorca dont il partageait les origines hispaniques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
aurore34490aurore34490   01 octobre 2019
Tom Casey allait faire la une des médias. Une méthode visant à encourager les témoignages, à localiser le ravisseur et à libérer la victime. Une course contre la montre. Grâce à Amber, la police retrouvait 94% des enfants disparus. Auparavant, ce chiffre atteignait tout juste 62%. Pas besoin d’un diplôme de Harvard pour deviner l’efficacité du système. La mobilisation payait. Et rien n’était de trop pour délivrer un enfant, surtout pour ses parents. Justement, le moment était venu d’innover, de renforcer le plan Amber.

– De quelle manière ? Avait réagi le lieutenant Sarah Fisher.

– Trois lettres : AT & T

American Telephone and Telegraph Company. Le plus grand fournisseur de services téléphoniques aux Etats-Unis.

– Un SMS…

– Plus que ça ! avait renchéri le capitaine Rivera. Un message multimédia, avec la photo du gamin en prime
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   29 septembre 2019
- Les Irlandais, ça me hérisse le poil ! Des générations de flics pourris.
- T'as raison. Même que mon père en était ! Moi, je suis dans l'autre camp, c'est plus clair comme ça.
Commenter  J’apprécie          30
ExulineExuline   21 octobre 2019
Les hommes se croyaient les maîtres du monde, ils avaient tort. Un parfum, une silhouette, le timbre d'une voix, des yeux dans lesquels se noyer, et ils se mettaient à genoux. Déroutant.
Commenter  J’apprécie          10
ExulineExuline   21 octobre 2019
New York avale les hommes et n'en recrache que les os. New York est omophage, n'oublie jamais ça.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2212 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre