AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233011110X
Éditeur : Actes Sud (03/10/2018)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Des majestueuses baleines aux bouquetins espiègles en passant par les nuées d'oiseaux qui peuplent ses cieux ou les rivières pavées de nacre, lagons bleu azur et forets équatoriales, la France nous accorde depuis plus de 20 000 ans un spectacle naturel prodigieux mais occulté. C'est le syndrome de l'amnésie écologique : on n'imagine pas que la France fut d'une incroyable richesse naturelle et que cette surabondance fut longtemps la norme ; c'est la rareté actuelle q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
cascasimir
  23 août 2019
Debout sur une falaise entre Boulogne et Calais, vous voyez une vague gigantesque qui brise la dernière dune de sable, entre la Manche et la Mer du Nord...
Et la Grande Bretagne devint une île!

Non, ce n'est pas le Brexit!
Ni le futur, mais Stéphane Durand nous a ramené dans un Passé lointain, 20 000 en arrière. Montez avec moi, a bord de ce livre à remonter le Temps. Décollage !

"Une France qui gazouille, qui grouille, qui brille d'innombrables écailles dans les rivières pavées de nacre".

Des oiseaux dans le ciel, des bisons et des aurochs...
"Dans la grotte de Chauvet, il y a 26 000 ans, un garçon de 8 ans tenait une torche enflammée, un canidé marchait à ses côtés.
Hasard? C'était un loup apprivoisé ou un chien domestique?

"Rahan des âges farouches" a peut-être croisé les mammouths, qui existaient encore dans l'ile sibérienne de Wrangel?

"Une France où les harengs et les thons étaient si denses qu'ils stoppaient les bateaux"

Souvenez vous de la robe de Marie de Médecis ornée de 40 000 perles( sacrifice de 40 millions de mollusques).
Il existait des centaines de millions de moules "dulçaquicoles" au fond des rivières françaises, au point de fixer et de stabiliser les graviers pour des siècles.

Fin gourmet, Alexandre Dumas appréciait l'esturgeon européen, un géant de 6 mètres.
Le savant Guillaume Rondelet ( XVIe siècle) évoquait la capture de 250 aloses et 250 saumons en un seul coup de filet, dans l'Allier!

Je vous parlais de remonter le Temps, voilà presque un ouvrage d'anticipation, quand... la France sera débarrassée de la pollution!
Quand on se décidera de le faire, mais ça, c'est de la Science-fiction!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          555
Moan
  18 novembre 2018
Ce livre survole la France sur une période de 20 000 ans.
Une sensation extraordinaire au-dessus d'un pays presque entièrement sous les glaces toute l'année, à l'exception du sud où les hommes et la nature essaient de vivre au mieux.
Quand le climat va se réchauffer, cette nature va exploser sur terre, dans les rivières et les mers. La France a connu une incroyable richesse et abondance: arbres, plantes, animaux, ou plutôt une surabondance de tout cela.
Ce livre est un régal, d'une richesse incroyable , rempli d'anecdotes. J'ai appris énormément en découvrant l'évolution de notre pays avec Stéphane Durant.
Un livre à mettre entre toutes les mains pour comprendre la nature, prendre conscience à quel point l'homme est lié à elle, la regarder, l'aimer et la respecter.
A lire absolument pour un autre regard.
Commenter  J’apprécie          130
Bequelune
  28 janvier 2019
Il est de ce livre qui offre au lecteur la possibilité de se projeter dans le temps. de s'imaginer fouler d'autres sols, d'autres époques. Par la force de sa plume et le niveau de son érudition, Stéphane Durand parcours 2000 ans d'histoire et fait vagabonder notre imagination.
Le sous titre, trop large, mérite d'être précisé : de "grande histoire de la nature" il faudrait surtout ajouter "en France". Car c'est de climat, de faune et de flore (humains compris) de notre coin du monde que l'auteur parle surtout.
Il va longuement s'attarder sur le dernier âge glaciaire que les hommes ont traversé. Âge de glace particulièrement violent, surtout à son apogée il y a 20000 ans ; si violent qu'il aura quasiment fait table rase de toute forme de vie - végétale ou animale - sur la surface de l'actuel hexagone. Heureusement quelques poches de vie auront permis aux arbres, plantes, mais aussi animaux (humains compris) de survivre. Et de ces poches encaissés dans quelques vallées pyrénéennes et au bord de la Méditerranée, vont se répandre le renouveau de la nature. C'est cette histoire, cette nouvelle colonisation des arbres que nous conte Durand.
L'auteur s'emploie souvent à nous montrer à quel point la nature était luxuriante, où que le regard se posa, mobilisant pour ce faire plusieurs disciplines mais aussi des témoignages écris pour les périodes les plus récentes. Et finalement, ce livre est aussi le récit du (pas toujours) lent dépérissement de cette variété naturelle.
Je ressors de cette lecture avec quelques vérités fortes qui m'ont parfois chamboulé, comme celle ci : la forêt vierge n'existe pas sur nos sols, et l'humanité est bien plus vieille que les plus vieilles forêts de ce coin du monde.
Une lecture aussi agréable qu'instructive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
okada
  01 mars 2019
Une lecture captivante, enrichissante, et qui remet les idées en place ! A quoi ressemblaient la France et l'Europe il y a 20 000 ans ? Comment se représenter une terre foisonnante de vie, avec des milliers de castors, des bancs de poissons empêchant le passage des bateaux, par exemples ? Qu'est-ce qu'un monde dans lequel l'homme et la nature vivent en harmonie ?
L'auteur a su synthétiser et vulgariser avec générosité les nombreuses publications scientifiques sur ces sujets afin de dresser une histoire de la nature qui émerveille le lecteur, réveille notre conscience et nous rend humble.
Sa plume se fait conteuse, alerte et fluide. J'ai eu l'impression que l'on me racontait un beau récit tout en prenant avec plaisir un cours de géographie, d'histoire et de biologie !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cascasimircascasimir   23 août 2019
Dès l'ouverture en 1863, de la ligne ferroviaire desservant Saint Brieuc, les chemins de fer de l'ouest vantent auprès des bourgeois de Paris, les "safaris bretons, la chasse aux calculots, ces perroquets de mer se cachant comme des lapins."...les macareux moines.

Les chasseurs tirent depuis le pont des bateaux, directement dans les nids en pleine nidification.
Le lieutenant Helery, ornithologue amateur, écrivit en juin 1911:
L'île ( l'archipel des Sept îles) offre l'aspect d'un véritable champ de carnage: au bord des trous... une odeur infecte... Des centaines de douilles. Ces messieurs les chasseurs (!) fiers de leur tableau, n'en ont emporté qu'un ou deux exemplaires..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
Video de Stéphane Durand (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Durand
Vidéo de Stéphane Durand
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
85 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre