AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205078022
60 pages
Éditeur : Dargaud (05/10/2018)
3.7/5   89 notes
Résumé :
2084, les pires scénarios prédisant la funeste destinée de la Terre se sont réalisés. La Fédération des Intelligences Mammifères décide d'engager une intervention sur cette planète en voie d'extinction. Swänn, jeune extraterrestre droit et ouvert, se porte volontaire. Originaire d'une planète apparaissant comme une version réussie de notre monde, il souhaite contribuer à pacifier la Terre et empêcher son anéantissement. Sa rencontre avec Liz, au Texas, marque le déb... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 89 notes
5
5 avis
4
14 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

jamiK
  01 octobre 2020
Le graphisme est réaliste dans les premières pages, mais déjà dès la deuxième planche, la vision futuriste de la Tour Eiffel est assez impressionnante et laisse présager du très bon pour nos mirettes. Puis on va sur une autre planète, les décors, les couleurs sont magnifiques, c'est du grand spectacle, baroque, imaginatif. le scénario est aussi assez solide : l'humanité en est à sa fin, guerre, maladies, catastrophes, des puissances extraterrestres décident d'intervenir pour sauver l'humanité. Ce premier tome met en place les différents protagonistes, cela laisse présager une suite de qualité.
Commenter  J’apprécie          230
meygisan
  15 décembre 2019
Ce premier tome de Renaissance constitue pour moi une belle surprise. D'abord parce qu'en l'empruntant à la bibliothèque, je n'avais pas remarqué qu'il s'agissait de Fred Duval aux commandes.
Ensuite parce qu'il constitue une belle entrée en matière dans ce récit d'anticipation que propose l'auteur. Ce tome de présentation et d'exposition fait son boulot en présentant les personnages principaux et en exposant les enjeux principaux. Mais l'angle choisi par Duval pour présenter ses personnages est assez particulier pour le souligner. En effet, il décide de présenter les personnages humains à travers les yeux des Näkän, des extraterrestres qui semblent beaucoup plus évolués que les humains. Ceux sont vus comme de petits êtres sensibles qu'il faut protéger d'eux mêmes et cette perspective amène un léger sourire en coin au lecteur. Les précautions d'usage lorsque les Näkän débarquent sur Terre dans une vaste opération de sauvetage de la planète sont à l'image de cette sorte de "paternalisme" ou de surprotection, exagérée de leur part. Pour le coup, les humains passent pratiquement pour de petits animaux ou de jeunes enfants. Il ne faut pas les blesser alors que ceux ci ont provoqués leur propre extermination et qu'ils ont épuisés les ressources naturelles de la planète.
Le regard ainsi posé sur la race humaine donne un ton tout particulier à cette bd.
C'est dans ce contexte un peu étrange que Fred Duval nous emporte dans un récit certes d'anticipation, mais porteur d'un message écologique prononcé. L'introduction met en effet l'accent sur cette dimension, sur un ton un peu acerbe.
Ce premier tome donne réellement envie de connaître la suite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Erik_
  19 août 2021
A vrai dire, le scénario est assez intéressant avec ces extraterrestres qui décident afin de nous rendre visite en 2084 afin de sauver la Terre d'une destruction programmée à cause des guerres et de l'épuisement des ressources.
Il est vrai que la motivation des aliens ressemblent à s'y méprendre au film Premier contact réalisé par Denis Villeneuve. Par ailleurs, on est assez proche de Christophe Bec et de son Prométhée sur un thème finalement assez similaire avec une même mise en scène concernant l'apocalypse. Bref, aucune originalité à l'horizon ce qui est bien dommage.
Une bonne partie de l'album se passe sur la planète extraterrestre où l'on suit les aventures amoureuses de Swann et Satie. Oui, on est bien du côté de chez Swann et c'est plutôt exotique. On remarquera une touche à la Luc Besson et de son dernier bide Valérian concernant la planète plage. Encore une fois, on emprunte des univers par ci et par là.
Bref, je ne ferai pas dans la complaisance pour louanger ce qui est guère mon style. Il faudra vous y habituer. Reste néanmoins une couverture assez accrocheuse avec un graphisme assez convaincant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Catilina38
  22 novembre 2018
Fred Duval est le grand Manitou de la SF d'anticipation. Depuis des années il propose régulièrement des ouvrages et des séries qui sont toujours rattachées à l'histoire ou au principe même de l'anticipation et de son "et si...". Uchronies, dystopies, anticipation sont des variantes d'un principe: utiliser des variations pour parler d'aujourd'hui.
C'est ce qu'il fait dans sa nouvelle série (courte) avec le dessinateur de la saga Carmen Mac Callum, le talentueux Emem (qui a remplacé Gess, dessinateur d'origine). La couverture vraiment réussie et intrigante a beaucoup fait parler d'elle et la communication efficace (avec une couverture au texte "extra-terrestre" par exemple) donne très envie de savoir ce que sont ces extra-terrestres.
Le travail de préparation graphique est conséquent. Ce n'est jamais évident en SF tant le mauvais goût et le déjà-vu peuvent très vite pointer le bout de leur nez... Ici pas de faute de goût même si le choix assez classique d'un univers E.T. très coloré peut paraître facile. le projet étant une BD SF grand public les auteurs n'ont vraisemblablement pas cherché à déranger mais plutôt à assurer un design classieux, aidé par la jolie patte du dessinateur. le plus intéressant visuellement repose sur la science des visiteurs et notamment les vaisseaux asymétriques.
Le grand intérêt de cet album est de nous proposer à la fois une inversion (les humains sont colonisés en tant qu'êtres inférieurs) et une projection de l'interventionnisme onusien et occidental sur notre monde actuel. Dans une Terre dévastée par les catastrophes climatiques issues (on ne suppose) de l'action débridée du capitalisme industriel et mercantile, une civilisation supérieure vote l'intervention (dans le cadre d'un protocole très stricte), afin de sauver la civilisation humaine car elle dispose d'un élément particulier qui pourrait enrichir toutes les espèces: la capacité artistique des humains. Ce premier tome est très linéaire bien qu'il superpose l'intrigue en cours avec un long flashback expliquant comment le protagoniste extra-terrestre en est venu à participer à ce corps expéditionnaire.
Le contexte planétaire est très proche de l'univers pessimiste et cynique de Travis/Carmen Mac Callum. Deux familles humaines seront les témoins de l'intervention et aux premières loges des écueils d'une préparation naïve. Duval touche là les déboires des interventions américaines mal préparées en mode "zéro morts" et où la violence basique à l'arme blanche peut remettre en cause l'armée la plus moderne en attaquant au moral. Malgré leur supériorité scientifique et technique absolue, les envahisseurs doutent de la pertinence de leur arrivée, de l'accueil sombre qui leur est réservé malgré leur pacifisme affiché... On ne peut forcer une population malheureuse à être secourue. C'est en substance cette constante que Fred Duval nous rappelle avec cet album hautement politique qui donne envie de connaître la suite.

Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
troglonio
  16 octobre 2018
Imaginez un monde où la montée des eaux a inondé Paris, que des incendies géants ravagent les derniers gisements de pétroles, que l'Intelligence Artificielle s'en prend aux êtres humains, que des guerres civiles éclatent aux quatre coins du monde. Voilà vous êtes dans le tome 1 de Renaissance où un complexe de planètes extraterrestres très évoluées décide de venir sur Terre pour sauver la planète et les êtres humains.
Ce tome introductif est très réussi et nous sommes rapidement pris dans l'histoire en suivant un couple de jeunes mariés de Näkän (une des planètes du Complexe) qui sont mobilisés pour venir sauver la Terre. Les dessins sont beaux, surtout les planches de la planète Näkän.
Le seul défaut de ce tome c'est qu'il se finit trop vite et nous laisse impatient de connaitre la suite.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (5)
Sceneario   10 janvier 2019
Après avoir refermé cet excellent livre, il nous tarde de lire le prochain volet pour voir comment tout cela va avancer.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   19 novembre 2018
On dévore avec un sincère plaisir cette solide saga de SF, dont les plus grosses surprises sont certainement à venir. Chouette.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   23 octobre 2018
Les déracinés, premier acte d'une trilogie, se contente d'une bonne entrée en matière, mais aura besoin de rebondissements pour étoffer sa trame et susciter davantage l'engouement.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   22 octobre 2018
Cette nouvelle série de science-fiction renouvelle la thématique du premier contact entre hommes et extra-terrestres, tout en profitant des qualités de design de Fred Blanchard pour allier vraisemblance et esthétique.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
ActuaBD   22 octobre 2018
Cette nouvelle série de science-fiction renouvelle la thématique du premier contact entre hommes et extra-terrestres, tout en profitant des qualités de design de Fred Blanchard pour allier vraisemblance et esthétique.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
trogloniotroglonio   20 octobre 2018
- La Terre [...]! Plusieurs formes d'intelligences qui ne parviennent plus à vivre en harmonie... L'espèce dominante est consciente de la multiplicité de l'univers, mais s'est montrée incapable de gérer ses ressources alors elle s’enfonce dans l'autodestruction...
Commenter  J’apprécie          40
pvdpvd   29 juillet 2019
La terre ... Les maîtres de mes maîtres se chamaillaient déjà à sont sujet : Plusieurs formes d'intelligence qui ne parviennent plus à vivre en harmonie... L’espèce dominante est consciente de la multiplicité de l'univers, mais s'est montrée incapable de gérer ses ressources alors elle s'enfonce dans l'autodestruction...
Commenter  J’apprécie          20
mikaelunvoasmikaelunvoas   10 décembre 2020
Le gouvernement français reste pas plus de quatre jours au même endroit, localisation désactivée, paranoïa totale !
Commenter  J’apprécie          20
mikaelunvoasmikaelunvoas   10 décembre 2020
Brigades anti-épidémies, ils vont isoler la tour et bruler tout ce qu'il y a autour. On est coincés !
Commenter  J’apprécie          20
Stephanie39Stephanie39   20 décembre 2019
- Comment as-tu pu lui faire confiance ? Tous les briefings l'ont martelé : les humains mentent! Ils mentent aux autres et à eux mêmes!
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Fred Duval (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Duval
Découvrez une interview des auteurs de l'adaptation du roman best-seller de Michel Bussi : Un avion sans Elle !
Crédule Grand-Duc veut mourir. L'enquête de sa vie a échoué... Depuis dix-huit ans, il cherche l'identité de Lylie, la miraculée du mont Terrible, une petite fille rescapée du crash du vol Istanbul-Paris survenu le 23 décembre 1980. Car deux bébés étaient à bord ! Les Carville et les Vitral, deux familles que tout oppose — les Carville, issus de la haute bourgeoisie industrielle française, et les Vitral, vendeurs de frites sur la côte normande — se disputent celle que la presse ne tarde pas à surnommer "Libellule". La justice finit par confier l'éducation de Lylie aux modestes Vitral. Engagé par les Carville, le détective s'est lancé dans un périple de dix-huit ans d'interrogations, d'hypothèses, de coups tordus et d'échecs... Et puis... alors qu'il va presser la détente, Crédule observe une dernière fois la une du journal de l'époque... Soudain, tout est clair...
Drame familial, polar parfaitement huilé et quête d'identité, l'adaptation au cordeau du roman de Michel Bussi orchestrée par Fred Duval se voit sublimée par la patte graphique et la narration de Nicolaï Pinheiro. Véritable page-turner, ce récit dense aux personnages complexes et attachants promène le lecteur dans les mystères de l'enquête autant que dans les décors des quartiers parisiens, les chemins de grande randonnée du Jura ou du front de mer dieppois. À la manière d'un subtil tour de magie, Un avion sans elle dévoile progressivement ses secrets pour mieux cacher le tour qu'il est en train de nous jouer.
Un avion sans Elle, disponible en librairie ! https://www.glenat.com/24x32-glenat-bd/un-avion-sans-elle-9782344039373
Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/GlenatBD
+ Lire la suite
autres livres classés : épidémieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

PARIS, secteur Soviétique

A quelle date se déroule l'histoire ?

1951
1957
1934
1922

7 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Jour J, Tome 2 : Paris, secteur soviétique de Fred DuvalCréer un quiz sur ce livre

.. ..