AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090627661
Éditeur : Editions du chat noir (01/02/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Prisonnière d’une relation violente, Fae perd tout espoir de s’en sortir. Sa vie, succession de désillusions et de mauvais choix, elle souhaite y mettre un terme. Mais même son vœu de simplement cesser d’exister lui est refusé : son dernier souffle expiré, elle fait la rencontre d’un personnage aussi mystérieux qu’élégant, Azrael, l’ange de la Mort.

La créature, bien loin d’être menaçante, semble au contraire manifester une prévenance particulière à l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Slava
  28 décembre 2015
Fae est une jeune femme brisée par la vie : non désirée par ses parents, elle est battue par son conjoint. Cette existence lui parait tellement infernale qu'elle décide d'en finir. Mais lorsqu'elle meurt, elle se retrouve transportée dans un monde étrange et rencontre un étrange mais élégant personnage : Azrael, l'Ange de la Mort, une créature à long cheveux noirs, aux pieds de racines et toujours mélancolique. Fae finit par découvrir l'univers angoissant et mystérieux qu'est Outremonde mais s'interroge : pourquoi il a choisi elle ? Pourquoi dans Outremonde, plein de gens lui veulent du mal? Pourquoi il lui cache des choses ?
Voilà un des récits les plus immersifs mais aussi les plus déconcertants qu'il m'a été donné à lire. J'avais remarqué la sortie de ce livre au début de l'année mais vue que malheureusement, la maison d'édition est rare chez mes librairies... heureusement que je l'ai reçue en cadeau de Noel et que j'ai pu m'emporter dans un voyage très onirique...
On commence par la magnifique couverture qui nous attire immédiatement, une des plus belles que j'ai vue. On veut tout de suite en savoir plus sur le lien unissant la jeune Fae, si douce et si frêle en ange, avec ce guide torturé et atypique.
Le deuxième point est l'écriture, j'ai été bercé par la plume d'Enamorte et qui nous plonge dans cet atmosphère fantastique.
Cependant, les vrais points forts sont les personnages et Outremonde. En effet, les personnages sont tous torturés, ayant des fêlures dans le passé, gentils comme méchants, possédant toujours un quelque chose qui les détache du commun. Fae est certes bien naïve (j'avoue qu'il y a un moment, elle tombe dans un piège dont pourtant, on le voit à des kilomètres !) et fragile, avec son passé douloureux, sa solitude et sa timidité... Les autres personnages sont riches en "couleurs" (enfin, c'est pas vraiment coloré Outremonde mais bon) : Ada, la servante acariâtre, Mara, une malveillante Ange qui en veut à Azrael... et puis, Azrael, LE personnage du récit, celui qui nous happe immédiatement par son allure si singulière, son tempérament retiré, froid, mais parfois violent, et qui cependant a de l'affection pour Fae... Comme Fae, on a envie d'en savoir plus sur lui et sur ses motivations...
Et puis Outremonde, ce monde original dont comme dit Azrael, l'esprit cartésien n'a plus cours, où les notions de temps sont assez... larges, où les Anges ne sont pas si 'angéliques' comme on le croit, où au cours de notre voyage, les questions y sont légions. Et au fur et à mesure qu'on avance, on obtiens certes quelques réponses mais nombreuses sont celles qui restent non résolus... et l'un des défauts du récit, c'est que même à la fin, la plupart ne le sont pas, dommage, et on a le sentiment aussi qu'on n'a pas assez exploré ses environs.
Quand à l'histoire, elle est la plus déconcertante, plein de symbolisme, plein de charme gothique à l'ancienne, plein de rebondissements où comme Fae, mais plus le récit se déroule, plus hélas il devient de plus en plus compliqué et il m'a fallu le relire plusieurs fois pour comprendre certaines choses... et la fin, la plus ardue, qui est un peu confuse.
Ah oui, j'oubliais : il y a aussi de splendides illustrations de l'auteure, des illustrations qui nous imprègnent encore plus dans l'univers si améthyste du roman (oui, cette teinte de violet est très présente, si vous n'aimez pas, bah...)...
En conclusion, un de mes plus gros coups de coeur, un fabuleux enchantement quoiqu'un peu difficile à saisir parfois, mais on ne peux que se laisser accompagner par Azrael et Fae...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
beugzbee
  21 avril 2016
Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est spécial. Pas spécial mauvais, mais vraiment spécial.
Déjà l'ambiance est très mélancolique, les images soutenant cette impression. L'histoire et l'ambiance m'ont fait penser au film Crimson Peak, pour situer. Disons que ça j'aime assez.
Autre point positif: le mystère. Fae ne sait rien et nous encore moins. Je meurs de savoir le fin mot de l'histoire.
Du côté négatif, je n'aime pas du tout la résolution de certains de ces mystères, et les autres ne sont pas résolus, je suis frustrée. Difficile d'en parler sans tout vous dévoiler...
Et j'ai aussi beaucoup de mal a comprendre Fae. Je comprends son besoin de fuir sa vie et de partir à Azrael, Mais je ne comprends pas ce qu'elle peut bien lui trouver par la suite. Un type qui te ment, cache des choses, peut se montrer violent avec les autres, et ne te laisse aucun choix dans ta vie de tout les jours, c'est juste passer de Charybde en Scylla, d'un violent physiquement à un violent mentalement, avec tout les risques qu'il devienne violent aussi.
Donc voilà, je ne comprends pas, il ne fait rien pour la séduire, il est à peine séduisant et Fae en tombe amoureuse, ou du moins s'y attache quand même. Et j'ai même du mal a qualifier son sentiment d'amour. de la dépendance?
Il y a aussi quelques fautes de français, mais rien de très choquant. Et je trouve parfois le style un peu maniéré et laborieux.
L'un dans l'autre c'est une bonne expérience, rapide à lire, j'ai mis un petit aprem pour lire, mais clairement ça ne va pas plaire à tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lessorcieres
  25 mars 2015
Azrael est un personnage unique : Ange de la Mort, semblant issu d'un autre siècle , que ce soit dans ses manières ou sa façon de se vêtir, torturé et mélancolique comme seul l'Ange de la Mort peut l'être, et jouant du violoncelle… Fae est une jeune femme désillusionnée qui a décidé d'en finir avec son existence. Azrael, lui, désire autre chose pour Fae. Ces personnages semblent tout droit sortis de l'univers de Tim Burton. C'est ce que j'ai aimé, me retrouver dans un univers gothique, et étrange.
Au fil des pages, nous accompagnons Fae dans son immersion dans le monde d'Azrael. Bien qu'au début tout semble « aller pour le mieux », nous nous rendons vite compte, tout comme Fae, que les choses ne sont pas ce quelles sont, et malgré ses interrogations, Azrael trouve toujours moyen pour détourner du mystère. Tout le long du récit nous allons nous questionner.
J'ai trouvé l'histoire bien écrite, bien menée. La relation entre Azrael et Fae est très intéressante et est la chose qui va nous tenir : qu'est ce qui les relie? Pourquoi Fae et pas une autre? de quoi la protège t il en fait? Qu'elle va être leur destin à chacun? Ensemble ou pas? Je le conseille au amateur de ce type de roman gothique un peu curieux.
Les illustrations sont très belles et rendent bien l'esprit gothique de par les traits que par les couleurs. J'aurais aimé plus d'illustrations (même si ce n'était pas le but du livre) ^^
Dernière chose, j'ai bien aimé le petit flip book en bas de page : un corbeau en train de voler!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
haraharaop
  30 mai 2016
J'ai adoré ce livre. Une ambiance de conte lugubre, une atmosphère envoûtante, romantique, étrange, fascinante, je n'ai pas pu le lâcher jusqu'à la dernière page !
A lire absolument !
Commenter  J’apprécie          50
Skoldasy
  16 mars 2016
"Les yeux améthyste" est une romance gothique fantastique.
Aujourd'hui, on oublie bien vite que la notion "gothique" est un genre qui a débuté par l'architecture et qui a influencé les écrivains au XVIIIe siècle. Cette notion démontre donc un roman sombre et sentimental, parfois avec du fantastique.
On peut dire qu'Enamorte a respecté à la lettre, ce genre particulier qui a influencé de nombreux auteurs au fil des siècles.
Je fus donc totalement surprise et enchantée de me plonger dans ce récit envoutant !


Nous découvrons donc Fae, une jeune femme qui subi des violences physiques de la part de son compagnon, Jérôme. Petit à petit, elle n'a plus la force de se battre et décide d'en finir avec sa vie. Pensant être définitivement libérée, elle va pourtant faire la connaissance d'un étrange individu... Il se trouve que cet homme à l'apparence guindé du XIXe siècle se trouve être l'ange de la mort en personne, Azrael. Il propose alors à la jeune femme de le suivre dans l'Outremonde, vivre à jamais avec lui. Après une légère hésitation, Fae accepte, car ce personnage particulier lui offre ce qu'elle n'a jamais reçu de la part de son petit ami, de la prévenance et de l'amour. Seulement bien vite, de nombreuses questions vont venir menacer son équilibre. Que lui cache Azrael ? Pourquoi fait-il autant de mystères à la jeune femme ? Est-elle finalement en sécurité avec lui ?
[ SUITE DE LA CHRONIQUE SUR MON BLOG ]
Lien : http://skoldasy-books.eklabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium   20 février 2015
Fae, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour garder votre esprit en paix, mais vous devez comprendre une chose très importante : vous devez apprendre à ignorer ces événements étranges ou autrement, tout ce que je fais pour vous sera vain. C'est le seul moyen pour vous d'espérer retenir les parcelles de votre santé mentale.
L'esprit humain est accoutumé à la logique, mais ici, la logique est inutile. L'Outremonde a ses propres règles, ses propres caprices que l'esprit cartésien ne peut espérer comprendre, même s'il essaiera encore et encore. Dans de telles conditions, votre esprit deviendra piégeur, vous conduisant sur des chemins qui vous feront tourner en rond vers le désespoir. C'est pourquoi vous ne devez pas suivre les faux indices qu'il vous laisse ou vous attarder sur les illusions qu'il vous montre, cela ne fera que précipiter votre perte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
limaginariumlimaginarium   20 février 2015
« Cela corrompait chaque aspect de ma vie tel un poison et me rendait incomplète, faisant de moi la misérable ratée que j'étais. J'étais partie de rien, une enfant non désirée dans un foyer sans amour, et j'étais parvenue au même néant. La seule chose pour laquelle je n'étais pas totalement incapable était de réaliser l'ampleur de ma propre misère. »
Commenter  J’apprécie          20
lessorciereslessorcieres   25 mars 2015
Veuillez pardonner mon intrusion, Mis Ferryman. Mon nom est Azrael et je suis l’ange de la Mort. Je regrette sincèrement d’être inopportun, mais je dois m’entretenir avec vous au sujet de votre décès, et cela serait tellement plus aisé d’en parler si vous pouviez sortir du placard.
Commenter  J’apprécie          20
SkoldasySkoldasy   16 mars 2016
e ne pouvais me concentrer sur autre chose que ses yeux accrochés aux miens. Un sentiment complexe émergea, une pointe d'excitation avec un soupçon de crainte qui me laissa paralysée, mais en même temps semblait défaillante; le passé immatériel et inutile et le futur inexistant, ne demeurant que le moment présent comme seule expérience intégrale. Plus je restais captivée par les paillettes de lumières améthyste issues des noires profondeurs des yeux d'Azrael, moins je me sentais consciente de moi-même en tant qu'individu. Je voyais Azrael, non plus comme une autre entité, mais comme une part de moi, comme tout ce qui était autour de nous, et je commençais à me sentir tomber à la renverse, le vague sentiment de crainte grandissant avant que je ne sois brutalement sortie de ma rêverie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SkoldasySkoldasy   16 mars 2016
Écoutez. Les choses sont diaboliques parce qu'elles lui déplaisent, elles ne lui déplaisent pas parce qu'elles sont diaboliques. Ne pas aimer les choses qui sont vraiment démoniaques serait plus logique dans ce sens, mais ce qui est logique pour un homme rationnel et saint d'esprit n'est qu'une cause de peur pour votre Azrael.
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1649 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre