AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782207259610
304 pages
Denoël (05/06/2015)
4.25/5   4 notes
Résumé :
Après le succès mondial de sa pièce de théâtre Les Monologues du vagin, Eve Ensler a publié aux États-Unis ce récit à la dimension politique mêlant son expérience personnelle et sa rencontre, au fil de voyages successifs, avec des femmes du monde entier : de jeunes Afghanes, des rescapées de l’ouragan Katrina, des victimes de viols en Bosnie, ou encore l’activiste pacifiste américaine Cindy Sheehan. Interpellée par l’obsession sécuritaire de nos sociétés contemporai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Jeannepe
  04 janvier 2017
L'on vit dans un monde dangereux : truisme s'il en est. Mais que fait le monde – ses classes dirigeantes – de tant d'insécurité ? Eve Ensler livre dans Enfin insécurisée. Vivre libre malgré le totalitarisme sécuritaire un récit poignant qui mêle politique, féminisme, expérience personnelle, rencontres et anecdotes (qui n'ont rien d'anecdotiques). Dans la société post-11 Septembre, la recherche du sentiment de sécurité prime sur toutes les réalités ; la moindre vulnérabilité est traquée pour être annihilée, au risque d'emporter avec elle les dernières onces de liberté. Notre humanité est mise à mal pour être protégée. Mais de qui, de quoi, comment ? Et qui est réellement protégé ?
L'auteure parcourt le monde et sa route croise celles de jeunes Afghanes, de victime de viols en Bosnie, de rescapées de l'ouragan Katrina ou du tsunami au Sri-Lanka, de Mexicaines dont les filles disparaissent quotidiennement, d'américaines incarcérées à tort ou à raison… Chaque rencontre la confronte à une réalité toujours plus violente, des survivances. Elle éclaire et provoque, provoque surtout un ébranlement intime. Elle décrit ce que la vie peut avoir de pathétique sans jamais tomber dans le pathos facile. Chacune de ses réflexions s'appuie sur des faits, qu'elle vit, observe, décortique et analyse.
Elle nous tord les boyaux et c'est une violence qui soulage.
Lien : https://auxlivresdemesruches..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Acr0
  02 septembre 2015
« Enfin insécurisée, vivre libre malgré le totalitarisme sécuritaire » d'Ève Ensler est un texte qui retrace sa vie au contact d'autres femmes ayant connu des souffrances. Ces rencontres heurtent sa vision calibrée américaine et elle commence alors à changer. Elle revient sur cette évolution et son point de vue.
(chronique complète : http://livrement.com/2015/07/16/enfin-insecurisee-vivre-libre-malgre-le-totalitarisme-securitaire-eve-ensler/)
Lien : http://livrement.com/2015/07..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JeannepeJeannepe   04 janvier 2017
Une part de moi craignait de ne jamais quitter l’Afghanistan. Et effectivement, alors que nous roulions de nouveau vers le Pakistan quelques jours plus tard, notre voiture s’est fait arrêter par un membre du redouté département de la promotion de la vertu et de la prévention du vice. Un mastodonte, avec une masse de cheveux longs et une barbe sale. J’avais ôté la burqa dans la voiture, et il m’a surprise portant un petit foulard sur la tête. Il m’a donné l’ordre de descendre. Il tenait une plaque de bois à laquelle était attaché le fouet en cuir long, plat et large utilisé pour les flagellations. Je me rappelais les chevilles couvertes de bleus de la femme que j’avais rencontrée à la première école RAWA, qui avait encore du mal à marcher. Il fulminait et criait dans une langue que je ne parlais pas mais comprenais parfaitement. Je me suis réfugiée dans un état de dissociation calme et étrangement familier. J’ai pensé aux femmes qui vivaient ainsi tous les jours et qui n’avaient ni recours ni échappatoire. J’ai ressenti l’impuissance folle, la rager contre sa laideur cruelle et indifférente. J’ai réalisé que je pourrais mourir là où être gravement rossée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
laurannslauranns   17 mai 2020
En "sécurisant" les gens, leur faire vraiment peur. Créer toutes sortes de couleurs et d'alertes pour terroriser la population. La terreur et l'hébétude tiendront finalement lieu de sécurité. En "sécurisant" les gens, leur retirer leurs opinions, leurs voix et leurs intuitions. Faire en sorte qu'ils aient peur de s'exprimer. Le contrôle tiendra lieu finalement de sécurité. En "sécurisant" les gens, les distraire par la consommation addictive et la programmation de divertissements ineptes. L'amnésie tiendra finalement lieu de sécurité.
La liberté ne peut venir que du fait de regarder la mort en face, pas de faire comme si elle n'existait pas. Pas du fait de fuir la perte, mais d'entrer dans le deuil, de se rendre au chagrin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   10 octobre 2020
Ce n’était pas la cruauté qui me brisait le cœur. La cruauté est ennuyeuse, générique. Ce qui me serrait douloureusement la poitrine, c’était de constater la nature peu méfiante de ces femmes, de constater à quel point elles n’étaient pas préparées, à quel point elles étaient choquées et incrédules.
Commenter  J’apprécie          10
laurannslauranns   17 mai 2020
Je quitte ces hommes en colère
Dont les cœurs brisés, les blessures
Étaient devenus plus douloureux et urgents
Que les miens.
Je vais cesser de me sentir désolée
Ou responsable ou fautive.
Je vais cesser de donner tout
Ce qui est à moi
Pour dire que c'est à vous.
Commenter  J’apprécie          10
laurannslauranns   17 mai 2020
Nous avons tous été manipulés, poussés à croire à tort que nous aspirons à la sécurité, quand, en réalité, c'est la bienveillance que nous recherchons.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Eve Ensler (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eve Ensler
Guila Clara Kessous, artiste de l’Unesco pour la Paix, donne vie, avec la participation de Francis Huster, à une vingtaine de témoignages courageux et autres textes engagés contre les violences sexuelles et misogynes écrits par de nombreuses personnalités américaines, auxquelles s'est jointe Antoinette Fouque. Publié une dizaine d'années avant le mouvement #MeToo​, le recueil « Des mots pour agir contre les violences faites aux femmes », initié et dirigé par Mollie Doyle et Eve Ensler, autrice du classique féministe « Les Monologues du vagin », est composé dans sa version audio des textes de Maya Angelou, Periel Aschenbrand, Kimberlé Crenshaw, Nicole Burdette, Edwige Danticat, Dave Eggers, Jane Fonda, Christine House, Marie Howe, Michael Klein, Winter Miller, Kathy Najimy, Taslima Nasreen, Lynn Nottage, Sharon Olds, Hanan al-Shaykh et Betty Gayle Tyson. /
Les bénéfices générés par la vente de ce livre audio, ainsi que les cachets des interprètes, seront intégralement reversés à La Cité de la joie, refuge fondé en République démocratique du Congo par Eve Ensler et le Dr. Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, pour être un lieu de réparation pour les femmes victimes de viol de guerre. /
Ce livre audio, disponible en streaming et en téléchargement depuis le 10 février 2021, sortira sous format de CD MP3 au début du mois mars 2021, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. /
Le recueil intégral, en édition française augmentée, traduite de l'anglais américain par Samia Touhami, a paru en 2009 aux éditions des femmes-Antoinette Fouque. /
Directrice artistique : Francesca Isidori.
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
425 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre