AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070601387
144 pages
Éditeur : Gallimard BD (22/09/2016)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 1277 notes)
Résumé :
Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés.

Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.

Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (378) Voir plus Ajouter une critique
Harioutz
  05 février 2019
Une excellente BD à offrir à toutes les filles (les copines de ma fille auront un cadeau d'anniversaire à la fois intelligent et drôle) ! Des portraits de femmes remarquables, chacune dans leur domaine, et une mise en valeur graphique très pertinente ! J'ai hâte de me procurer le Tome 2 !
Commenter  J’apprécie          787
Marple
  26 janvier 2019
Les culottées, ce sont des femmes qui ont mené leur vie comme elles l'entendaient, indépendamment des injonctions de la société ou de l'opinion des autres. Ça pourrait donc être vous et moi... Sauf que Pénélope Bagieu ne nous connaît pas (d'une part) et qu'il y a eu des femmes bien plus culottées que nous par le passé (d'autre part).
Notamment ces 15 amazones, de la gynécologue antique déguisée en homme à la première femme transgenre, en passant par catholique qui franchira des murs de cimetière pour l'amour d'un protestant ou une grande guerrière Apache. Chaque parcours est bien trop résumé pour que j'en garde un souvenir durable, mais là n'est pas l'idée, il me semble. L'idée, c'est plutôt de prendre de l'inspiration pour mener sa propre vie comme on l'entend.
Et pour moi, ça a marché à plein ! Au-delà du plaisir que j'ai ressenti à la lecture, devant les traits de génie des culottées ou d'humour de l'auteur, je me suis sentie gonflée à bloc par ces parcours inspirants et positifs malgré l'adversité, qu'ils soient belliqueux, sereins ou tournés vers les autres. Heureusement qu'il y a des culottées (et des culottés) dans le monde !
Challenge Multi-Defis 2019 : 1 ou 0,5 sur 30 (en attente d'une confirmation)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
carre
  17 décembre 2016
« Culottées » tome 1 permet à Pénélope Bagieu de mettre (ou remettre) dans la lumière des femmes qui contre vents et marées sont devenues dans des domaines bien différents, des porte-drapeaux formidables pour l'égalité entre les hommes et les femmes. Comme il y a encore pas mal de boulot, la dessinatrice déclinera ces portraits en plusieurs tomes. le ton est volontairement léger et humoristique même quand ces femmes ont payé au prix fort leur témérité contre les préjugés et les droits les plus élémentaires. Ces biographies rapidement contées (c'est le regret que l'on peut émettre) nous donne l'envie d'aller nous documenter un peu plus sur ces femmes remarquables. Une bande dessinée à lire et à regarder avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          640
Roggy
  29 février 2020
Drôle, incorrect et plus intelligent qu'il n'y paraît, Culottées de Pénélope Bagieu met à l'honneur quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.
Ce sont des histoires de femmes qui devinant les fissures qui attaquent leur monde protégé, ont choisi de les ignorer et de vivre la vie qu'elles ont choisi.
Parfois drôle et tonitruant, organique et dérangeant, l'album se démarque grâce aux illustrations qui combinent des traits nets, souples et nerveux, avec de belles ambiances colorées.
L'exercice délicat et pétillant est d'un charme fou.
Commenter  J’apprécie          620
boudicca
  27 septembre 2016
Cela fait maintenant plusieurs mois que le site internet du journal le Monde héberge un blog créé par la scénariste et illustratrice Pénélope Bagieu. L'objectif : relater chaque semaine l'histoire d'une femme célèbre ou anonyme ayant lutté de quelconque manière contre les stéréotypes de son époque. En tout se sont quinze de ces portraits qui ont été regroupés dans le premier tome des « Culottées », ces femmes qui « ne font que ce qu'elles veulent » et dont vous gagnerez vous aussi à faire la connaissance. L'intérêt de l'ouvrage réside en premier lieu dans sa diversité. Diversité géographique, d'abord, puisque les héroïnes présentées ici sont originaires des cinq continents, de l'Australie à la Chine en passant par la Finlande, l'Angola ou encore les États-Unis. Diversité temporelle, aussi, certaines ayant vécu dans l'Antiquité, d'autres au Moyen-âge et la plupart d'entre elles entre les XIXe et XXe siècles. Diversité des profils, enfin, les souveraines y côtoyant des guerrières, des tenancières de bar, des artistes, des exploratrices, des sportives ou encore des scientifiques. Bref, il y en a pour tous les goûts ! Quelques unes vous sont sans doute déjà connues comme l'impératrice chinoise Wu Zetian (seule femme à avoir été reconnue empereur en Chine) ou encore la danseuse et actrice Joséphine Baker (à propos de laquelle vient justement de sortir une bande dessinée réalisée par Catel et Bocquet).
Les autres sont pour la plupart moins célèbres. Il y a par exemple Agnodice, cette gynécologue athénienne obligée de se grimer en homme pour exercer son métier. Il y a aussi Annette Kellerman, grande nageuse à l'origine du maillot de bain tel que nous le connaissons aujourd'hui, ainsi que Tove Jansson, cette peintre à l'origine des célèbres personnages du dessin animé les Moumines. On pourrait également mentionner Clémentine Delait, la femme à barbe, ou bien Lozen, une guerrière-chamane chez les Apaches, ou encore les soeurs Mariposas qui s'opposèrent à la dictature instaurée en République dominicaine par Trujillo et qui payèrent leur engagement de leur vie. Qu'elles aient participé à l'évolution des mentalités, contribué à la libération du corps de la femme ou qu'elles aient tout simplement inspiré par leur exemple, toutes ont en commun la même détermination et la même volonté de refuser de se conformer à ce que la société attendait d'elles. Si ces portraits sont aussi plaisants à découvrir, c'est aussi en grande partie grâce à l'humour dont fait preuve l'auteur, que ce soit par le biais de ses dessins ou bien des remarques bien senties qui accompagnent la narration du parcours souvent difficile de ces femmes. Et c'est en cela justement que l'ouvrage est à mon sens réussi : malgré les épreuves ou les critiques endurées, aucune n'est présentée comme une victime ou une pauvre petite chose à plaindre mais au contraire comme une battante, et ça, ça fait plaisir à lire !
Une bande dessinée instructive et pleine d'humour qui permet de mettre en lumière des personnages féminins marquants et pourtant souvent oubliés des livres d'histoire. A noter qu'un second tome est d'ores et déjà prévu et qu'il devrait voir le jour dès janvier prochain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          441

critiques presse (3)
Sceneario   25 octobre 2016
Merci à Pénélope Bagieu de nous conter ces destins hors du commun, peut être particulier, en tous cas exceptionnels, mais qui prouvent bien que les femmes peuvent accomplir de grandes choses.
Lire la critique sur le site : Sceneario
LaFabriqueaBulles   11 octobre 2016
Une lecture pétillante, dynamisante et inspirante, qui donne envie de bomber le torse et de se retrousser les manches.
Lire la critique sur le site : LaFabriqueaBulles
BDGest   16 septembre 2016
Que ce soit sur le web ou maintenant sur le papier, Les Culottées vous en mettront plein les mirettes et, espérons-le, aidera à faire évoluer les mentalités.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   17 mai 2017
[ Christine Jorgensen (1926-1989), née George Jorgensen, de sexe masculin ]
Elle débarque à Copenhague à 23 ans [en 1949]. L'homme qui peut peut-être répondre à ses questions s'appelle Dr Christian Hamburger. C'est le chef du service endocrino du Statens Serum Institut.
- Bonjour, je m'appelle George et je voudrais savoir ce qui ne tourne pas rond, chez moi.
Elle lui raconte TOUT : son désespoir, le 'no man's land entre les sexes' dans lequel elle se sent mourir, cette certitude qu'elle n'est pas celui que les autres voient.
Et le docteur l'écoute.
Il ne la juge pas. A peine semble-t-il étonné.
- Tu as les caractéristiques sexuelles d'un garçon. On t'a déclarée garçon. Mais on dirait bien que, là-dedans, tu es une femme, voilà tout.
George accepte alors d'être le cobaye du Dr Hamburger. Commence pour elle un lourd traitement hormonal, qui durera trois ans.
- Tu es consciente, George, que ça peut être dangereux ?
- Oui. Mais je ne peux plus vivre comme ça, de toute façon.
(p. 127)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
boudiccaboudicca   22 septembre 2016
A cette époque, les maillots de bain pour femmes sont d'encombrants costumes, lourds et inconfortables. Le rigorisme victorien conduit même l'Australie à leur interdire la baignade en plein jour jusqu'en 1903. Annette est bien placée pour le dire : le maillot de bain a été pensé pour tout sauf pour se baigner. Elle commence donc à réfléchir à une tenue qui rendrait les femmes libres de leurs mouvements dans l'eau, bricole un prototype comme elle peut et choisit de l'étrenner alors qu'elle est invitée à nager devant la famille royale à Londres. L'assemblée est outrée, mais Annette vient sans le savoir de révolutionner la vie des femmes. (à propos d'Annette Kellerman)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
okkaokka   02 novembre 2018
p.140.
Elle monte officiellement sur le trône. Wu Zetian devient "Shengshen", première (et unique) femme à porter le titre d'empereur dans l'histoire de la Chine.
Contre l'avis de tous, elle fonde alors sa propre dynastie pour se démarquer de feu son mari : la dynastie Zhou, la plus courte de l'histoire (690-705). À partir de ce moment-là, les nobles, les politiciens, les vieux pontes, à peu près tous les officiels s'accordent à la détester. Et ils ne sont pas au bout de leurs peines, puisque dès lors, l'impératrice ne va prendre QUE des décisions qui vont les énerver.
D'abord, elle commence par faire un grand ménage dans les couloirs du pouvoir : Elle se débarrasse des plus corrompus, et oblige les planqués et les encroûtés a passer des examens pour prouver qu'ils savent de quoi ils parlent. Dans les campagnes, par exemple, ils sont évalués sur leurs capacités a cultiver la terre. Convaincue que cette méritocratie bénéficiera de la diversité, elle encourage tous les habitants qui s'en sentent la compétence à s'engager dans la vie politique , quel que soit leur milieu d'origine. Pour venir à bout du copinage et des parachutages, l'impératrice fait passer elle-même les entretiens de recrutement pour son gouvernement (du jamais vu). C'est notamment comme ça qu'elle déniche de nouveaux talents, comme son Premier ministre. Pour revaloriser la place des femmes (très dépréciées par le confucianisme), elle paie des érudits qui s'attellent à des biographies de grands personnages historiques féminins. Elle impose également 12 décrets favorisant la position sociale des femmes, leur éducation, leurs droits et leur accès aux postes officiels (sachant qu'elles partaient plus ou moins de zéro). Pour situer : à la même époque, les femmes mérovingiennes ont le statut d'"éternelle mineure".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
boudiccaboudicca   23 septembre 2016
Il est systématiquement précisé (et souligné comme un fait inouï) que Wu Zetian était « redoutable », « ambitieuse » et « intransigeante ». Des traits de caractère communs (et valorisés) chez à peu près tous les empereurs de l'histoire... mais visiblement moins faciles à digérer chez une impératrice. (à propos de Wu Zetian)
Commenter  J’apprécie          250
JumaxJumax   29 septembre 2016
Le rigorisme Victorien conduit même l'Australie à leur interdire la baignade en plein jour jusqu'en 1903.
- Ne regardez pas, Junior ! Il y a une femme impudique, on lui voit les chevilles !
- Où ça ? Où ça ?
Commenter  J’apprécie          230
Lire un extrait
Videos de Pénélope Bagieu (110) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pénélope Bagieu
Pénélope Bagieu vous présente son adaptation BD du conte de Roald Dahl "Sacrées Sorcières", publiée aux Éditions Gallimard BD.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2387794/penelope-bagieu-sacrees-sorcieres
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Culottées

Où Clémentine vit-elle?

A Paris
Dans les Vosges
A Ancenis
A Nantes

15 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Culottées, tome 1 de Pénélope BagieuCréer un quiz sur ce livre
.. ..