AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811219234
Éditeur : Milady Romance (27/01/2017)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Le chemin parsemé d'embûches d'un adolescent gay vers l'acceptation de soi.

« Une plume, une histoire où l'émotion nous donne un noeud au ventre. »
Viou et ses drôles de livres

C'est la dernière année de lycée pour Eden le point final à son adolescence orageuse dans une petite ville des États-Unis, coincé entre une mère fantasque et un père aussi richissime qu'absent. La suite de sa vie, il compte l'écrire ailleurs, loin de cet u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Chrichrilecture
  07 juin 2017
Les 2 tomes
Décevants
Un roman plus psychologique que sentimentale ou érotique qui traine en longueur. Beaucoup de passages futiles. Les ébats amoureux entre les personnages sont très vites zappés.
Reste à voir comment le troisième tome va évoluer et surtout la vie d'Eden et de sa mère
Vue les bons commentaires je m'attendais à beaucoup beaucoup mieux
Commenter  J’apprécie          300
LireEnBulles
  14 avril 2017
Après la lecture du quatrième de couverture deux réactions se sont produites en moi. La première était comme un souffle de soulagement en voyant un bouquin traiter de la question LGBTQ. Et la deuxième, était quelque peu moins positive, puisque je me suis demandée si l'auteure allait réussir à traiter ce thème de la bonne manière. Étant à la fois impatiente et effrayée, et après avoir lu deux trois lignes, je me suis décidée à le prendre.
L'histoire de Les Mots d'Eden revient sur la dernière année de lycée du jeune Eden, qui après avoir vécu pas mal de choses difficiles comme un père rigide, riche mais absent, et une mère malade et quasi-fantôme, ne souhaite qu'une chose: échapper à cette vie. C'est à la suite de la mort d'une camarade de classe, qu'Eden va se retrouver à se poser des questions sur lui, et sur l'univers qui l'entoure.
L'histoire nous est racontée en deux parties. Dans la première on apprend à faire la connaissance du jeune Eden, qui avec ses propres mots nous compte les événements qui ont forgé son quotidien. Solitaire, et souffrant de la froideur de son père absent et de sa mère internée, Eden trouve refuge dans la musique qu'il aime composer pour exprimer ses maux. Cette passion va lui insuffler une certaine liberté qu'il recherche tant sans vraiment en avoir conscience au départ. On retrouve des références aux groupes de rock Placebo et Nine Inch Nails, de quoi encore plus m'envouter.
Comme chacun d'entre nous, Eden va rencontrer des gens qui ne lui voudront pas que du bien, et va en subir les conséquences. Mais ces conséquences auront des aspects positifs chez le jeune homme, puisqu'il va enfin réaliser la nature de sa sexualité. À travers la tragédie qui toucha la ville, sans que le quotidien des élèves ne soit réellement affecté, Eden va vouloir se rapprocher sans comprendre pourquoi du frère de Nathan, l'élève disparut durant l'été. Ce frère porte le nom de Damien, et va retourner sens dessus dessous le quotidien d'Eden. À travers ces deux personnages, un lien entre eux, l'amitié, la douleur et l'amour, chacun va se construire et apprendre à affronter la vie.
Avec ce bouquin Celine Etcheberry a réussi à me toucher sans faire dans l'exagération. Rien ne sonne faux, les émotions sont bien présentes et on ne peut que se sentir émue par les hauts et les bas du personnage. Eden est quelqu'un d'attachant, mans en lequel on peut s'identifier que l'on soit un garçon ou une fille, homosexuelle, hétérosexuelle ou bien bisexuelle. J'ai beau être une jeune femme de 29 ans, j'ai pu me retrouver dans les questions et les pensées d'Eden. Chaque chapitre nous invite à la réflexion sur les relations humaines, la découverte de soi, et la société qui nous entoure. Dans une monde régi par l'apparence, par la conformité et le fait que le doit rentrer dans un moule prédéfini, Les Mots d'Eden apporte une véritable perception de ce qui peut nous hanter, nous démolir mais aussi nous donner la force de nous reconstruire. Entre amour et amitié, on ne demande simplement tous qu'à être aimé et pouvoir aimer sans artifices.
Sur la question du thème LGBTQ j'ai été très vite rassurée, et ma peur de voir le sujet mal traité s'est envolé aussi vite qu'une plume. L'auteure arrive à parler du sujet à la fois avec force et douceur, sans tomber sonner faux. le personnage d'Eden est attachant et comme chacun d'entre nous, unique. On souffre avec lui à certains moments de l'histoire, on sourit avec lui, on respire avec lui, bref, Eden devient presque un proche, un ami, un frère, ou bien un confident. Il est certain que chaque lecteur sera touché de façon différente à la lecture de ce livre, mais ne restera pas de marbre face à la plume de l'auteure.
Personnellement, j'en suis venue à me dire que j'aurais voulu avoir ce genre de bouquin pendant mon adolescence. Car j'ai beau avoir lu beaucoup de bouquins depuis que j'ai appris à lire, je n'ai que rarement lu un livre ayant une telle force. Beaucoup de titres m'ont touché, oui, mais celui-ci parle à cette enfant et adolescente en moi qui a traversé des moments difficiles, et le fait d'avoir un Eden dans ma vie à cette époque m'aurait énormément apporté. Néanmoins, je suis heureuse de découvrir une telle histoire à 29 ans, car on fond nous sommes en constante évolution et apprentissage de nous-même.
En bref, à l'époque où les super-héros à slips prennent vie sur nos écrans, Eden lui n'a pas besoin de cape ni de super pouvoirs pour devenir le héros de sa propre vie. Les Mots d'Eden est ce que j'appelle un bijou de la littérature. Je suis passée pas toutes les émotions positives et négatives. Les expériences que vit Eden ont faite écho en moi, et c'est un voyage que je n'oublierais pas. Je ne peux donc que vous invitez à découvrir ce bouquin, l'univers de ce jeune homme.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cammy
  10 septembre 2017
Dans cette histoire, Eden revient, dans un premier temps, sur sa dernière année de lycée, l'année où il a eu 17 ans. C'est l'année où les choses ont commencé à changer pour lui, où il a commencé à se consacré à la musique, mais aussi où il a fait des rencontres. Ces rencontres, elles ont d'abord été des petites joies dans sa vie, des moments pour pour la première fois, il a vibré, il s'est senti vivant, presque heureux. Mais malheureusement, dans la petite ville de Marble Falls, il n'est pas facile de s'affirmer quand on est un adolescent gay, au père absent et à la mère internée dans un centre de repos. Eden se retrouve confronté à la méchanceté la plus primaire qui soit et le pauvre n'a clairement pas les épaules pour le supporter...
Eden est tellement perdu et seul, il est prêt à tout pour que quelqu'un émette un geste d'affection envers lui, si bien qu'il va mélanger sexe et sentiments, addiction et amour...
Heureusement, au cours de cette année, Eden va quand même faire une rencontre positive : Damien. Contrairement aux autres relations qu'a eu Eden, j'ai beaucoup aimé la lenteur à laquelle se développe d'abord leur amitié, puis leur amour. Eden et Damien ont tous les deux une grande sensibilité et ont eu une vie très difficile. Leur histoire est vraiment très belle et j'avais envie de continuer à vivre encore un peu avec eux...Mais là encore, le destin va se mettre entre eux et Eden va devoir continuer à surmonter d'autres épreuves.
J'ai beaucoup aimé relire la première partie de l'histoire d'Eden et découvrir par la suite ses aventures new-yorkaises. Comme la première fois, Eden m'a énormément touché. J'ai l'impression qu'à chaque fois qu'une bulle de bonheur s'approche de lui, elle éclate pour se transformer en véritable torture. Si Eden a le chic pour attirer les pires personnes qui soient (il y en a 1, grrr... je voulais l'étrangler !!), heureusement, il fait aussi des rencontres merveilleuses qui vont vraiment l'aider, l'aimer et le soutenir, à partir du moment où lui, accepte de s'ouvrir un peu.
Aller, je vous dis un secret : j'ai lu les des dernières pages vers le milieu du roman. J'avais besoin de savoir si je devais être prête psychologiquement pour m'attendre au pire ou si Eden allait avoir enfin, un de bonheur tant mérité. Cela m'a aidé à avancer sereinement dans ma lecture et plusieurs fois, je suis allée les relire en me demandant comment on allait bien pouvoir arriver à cette fin...
Je trouve qu'il y a beaucoup de poésie et de nostalgie dans la plume de l'auteure. C'est souvent très dur, mais c'est toujours très beau.
Eden est terriblement attachant et malgré toutes les horreurs qu'il subit (non, sérieusement, Céline est vraiment sadique avec son personnage !), j'ai été fière de la façon dont il avançait, se liait de nouvelles amitiés... C'était un soulagement de voir qu'il n'était pas tout seul dans ces épreuves même s'il en avait souvent l'impression.
Enfin, j'ai adoré tous les petits clins d'oeil culturels comme la sortie au cinéma de la menace fantôme ou le concert de Placebo ♥
Je retiens de ce roman une plume que j'ai trouvé envoûtante, un personnage à fleur de peau auquel on ne peut que s'attacher...
Les mots d'Eden est un roman bouleversant, difficile par moments mais il faut avancer et espérer. Comme Eden, on n'est pas seul à faire face à ce qui nous entoure.
J'ai découvert avec ce roman, la collection Slash de Milady et il n'aura pas fallu longtemps avant que d'autres romans rejoignent ma PàL !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdOriane
  14 février 2017
Déjà un point important : je souhaite vivement remercier Babelio et Milady qui, grâce à la Masse Critique, m'ont permit de découvrir ce livre !
Eden est un adolescent qui est loin d'avoir une vie facile. Entre un père qui passe le plus clair de son temps à l'ignorer ou à le mettre en faute, une mère qui est internée à cause de sa maladie mentale, des différences qui ne plaisent pas vraiment à ses camarades… Bref Eden ne respire pas vraiment la joie de vivre. Il se perd donc dans la musique, un lien qui l'a avec sa mère. Mais cette nouvelle année pourrait bien changer la donne, en pire ou en mieux, ça par contre c'est encore à voir…
Je suis intrigué par ce roman depuis un moment maintenant. Je n'en avais entendu que du bien, et c'est sûrement parce que j'avais trop d'attente que j'ai été déçu… Pourtant c'était intéressant au départ je trouvais, et certains des thèmes dont le livre parle sont loin d'être faciles. On y parle de mort, de deuil, de suicide, d'homophobie, de maladie ou encore de viol…
La version que j'ai est celle de la collection Slash, donc l'intégrale des deux tomes. J'ai trouvé que le premier tome était original au niveau des chapitres. En effet au lieu d'avoir comme toujours « chapitre 1 », « chapitre 2 », etc… Ici nous avions les mois de l'année. Nous suivons Eden du début du mois de Septembre, au mois de Septembre de l'année d'après. Un an dans son quotidien où nous allons apprendre à le découvrir et à le connaître. C'était pas mal, mais assez rapide à mon goût. Je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher à Eden durant ce premier tome. En 145 pages nous avions un an entier de passé après tout… Et la fin annoncée la couleur : la suite était obligatoire.
Dans le tome 2 nous retrouvons toujours Eden qui suit son chemin. Malheureusement il va apprendre une mauvaise nouvelle qui va le marquer… Rien n'ira plus à partir de ce moment là, mais heureusement il peut compter sur ses amis pour être là pour lui. Encore une fois c'est une belle histoire, une suite triste et en même temps belle. Avec des rebondissements, assez prévisibles quand même. Et toujours remplis de doute, de question et d'un zeste d'amour et d'amitié ! Par contre ce tome a quand même un gros bémol c'est sa fin… Un ou deux chapitres de plus n'aurait pas été de trop, car là je l'ai trouvé beaucoup trop précipité… Je ne peux pas vraiment parler plus du tome 2, sinon vous vous en doutez vous seriez spoiler sur l'histoire et je ne le veux pas.
Au final c'était une découverte intéressante, mais qui me montre à nouveau que les Young Adult ont de plus en plus de mal a passé avec moi… Je trouve les histoires plates, ou alors je n'arrive pas à m'attacher suffisamment aux personnages pour m'y intéresser véritablement… C'est dommage car sinon je suis sûre que j'aurais pu avoir un coup de coeur pour Les mots d'Eden. Car ça reste une très belle histoire, très touchante dans un sens, mais qui ne m'a pas plus convaincu que ça…
Lien : https://lecturesmmdoriane.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
9004089
  08 février 2017
J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un Masse Critique de Babelio. Une fois n'est pas coutume, je commence ma chronique en remerciant l'équipe de la plateforme ainsi que la maison d'édition Milady qui m'ont permis de découvrir une plume profondément touchante et un récit doux mais pourtant intense qui m'a inévitablement émue.
Les mots d'Eden' porte bien son nom puisque ce protagoniste au nom biblique va nous raconter son histoire avec ses propres mots. Il ne passera sous silence ni le poids de sa famille démolie, ni celui de sa sexualité. Avec l'honnêteté et la fraîcheur qui le caractérisent, Eden nous conte sa vie, ses pensées et la force de ses émotions.
Le thème de l'histoire m'a immédiatement donné envie, mais ce qui m'a convaincue, c'est sans conteste la plume de l'auteure. Son écriture est superbe, comme venue d'une autre époque et emprunt de poésie. C'est si bien écrit et fait avec tant de finesse que même les brutaux actes sexuels en deviennent charmants. Et en plus de ce style enchanteur, Céline Etcheberry a su bien tourner son histoire. Elle a réussi à me surprendre en plus de m'émouvoir et en dépit du thème abordé qui ne prête pas à de folles actions, elle n'a eu aucun mal à m'entraîner et à me captiver.
J'ai bien entendu aimé les sujets abordés par le biais de l'existence d'Eden, qui est d'ailleurs un personnage très plaisant. Il est extrêmement attachant et c'est ce qui m'a sûrement permis d'apprécier autant son histoire. Mais les autres personnages sont loin d'être en reste. J'ai adoré Damien et Jules (comment ne pas aimer ce jeune homme ?), j'ai trouvé Janis fascinant au point d'avoir eu envie d'en savoir plus sur lui, et tous les autres ont eux aussi leur charme.
Mais Céline Etcheberry ne s'est pas contentée de créer de charmants protagonistes, elle s'est arrangée pour offrir une plongée dans une réalité forte et parfois dévastatrice. La quête de soi, le regard des autres, l'homosexualité, le déséquilibre familial… En nous faisant voir les plus intimes pensées d'Eden, l'auteure nous permet, à sa façon, de pénétrer dans la tête d'un jeune homme très intéressant et de voir toutes les choses auxquelles il pense, même certaines gênantes ou qu'on aurait honte d'avouer. Cette approche personnelle et presque impudique, à coeur ouvert, fait tout le charme de ‘Les mots d'Eden'.
De toute évidence, le lecteur peut se retrouver dans cette quête personnelle auquel se livre Eden et c'est exactement le type de livre qui pousse à la réflexion et invite celui qui le lit à creuser tout au fond de lui-même. Il n'est pas nécessaire d'être un homme ou d'être homosexuel pour s'identifier à Eden sur de nombreux points. Parce qu'il ne s'agit pas seulement de ça, pour moi, notre héros se cherche lui-même et à défaut de se voir tel qu'il est, il puise la force d'avancer dans les regards, les mots et les actes de ceux qui l'entourent. Il cherche à être aimé pour s'aimer lui-même et avance à son rythme vers des jours qu'il espère plus lumineux.
Je pense que chacun aura une perception très différente de ce roman en fonction de la corde émotionnelle qui aura été touchée à sa lecture. Ce qui est certain, c'est que l'histoire d'Eden ne vous laissera pas indifférents et que la sublime plume de Céline Etcheberry vous ravira. Je vous invite donc à ne pas passer à côté de ce livre !
Lien : http://plumebleuee.com/2017/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ChrichrilectureChrichrilecture   17 mai 2017
J’aurais dû comprendre, alors, que la norme n’existe plus dans une telle situation. Il n’y a rien de plus anormal que de perdre celui qu’on aime. Il n’y a rien de plus douloureux que de voir une vie chérie s’éteindre à l’aube de ses vingt ans, abandonnant derrière elle tant de rêves et d’espoir. Personne n’aurait pu affronter une telle souffrance dans les règles de l’art : l’art du deuil n’existe pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
ChrichrilectureChrichrilecture   08 février 2017
J’avais des envies de grandes villes et de rencontres, alors que je me terrais pourtant la majeure partie du temps dans ma chambre. Là, où j’habitais, tout le monde se connaissait ou presque. Il était difficile d’échapper aux racontars. Je voulais sortir de cette vie-là, parcourir des boulevards sans connaitre personne et me noyer dans la foule. Je souhaitais être seul mais entouré de monde et suivre mes propres rêves à l’abri des commérages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
SossolectureSossolecture   28 janvier 2017
On se croit unique, à vivre une adolescence difficile ou dorée et à affronter des problèmes que personne ne peut comprendre. Puis lorsqu’on sort enfin la tête de l’eau et qu’on daigne se pencher un peu sur ce qui anime le reste de l’humanité, on s’aperçoit que tout le monde a vécu la même chose, et pleuré devant les mêmes banalités. Ce n’est qu’une fois éloigné de ce marasme qu’on peut trouver cela presque drôle. Tous ces désespoirs d’adolescents nous semble alors bien futiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FloliseuseFloliseuse   04 mai 2017
Je ne pris le temps de saluer que Jade avant de quitter le lycée sans même me retourner. Bien sûr, quelques professeurs m’avaient marqué, d’autres m’avaient même inspiré peut-être. La plupart ne s’étaient distingués que par leur absentéisme et leur incompétence, ayant depuis longtemps abandonné la cause pour laquelle ils étaient devenus enseignants.
Commenter  J’apprécie          40
LysetteLysette   14 avril 2017
Le pire supplice que je découvris après son décès était d'une simplicité effarante. Il se nommait "avenir".
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
251 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
. .