AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Stéphanie Plum tome 17 sur 26
EAN : 9782266245166
Pocket (02/03/2017)
4.05/5   38 notes
Résumé :
Ça sent le roussi pour Stéphanie... Le mois de septembre a commencé et il fait chaud, très chaud pour la saison. Depuis l'incendie de l'agence de cautionnement où elle travaille, Stéphanie s'est installée dans un mobil-home. Ce matin, le chantier de reconstruction de l'agence est brusquement interrompu. La pelleteuse a déterré un cadavre. Stéphanie, qui est pourtant habituée à voir des horreurs dans son boulot, en a des haut-le-cœur. Personne ne sait pourquoi, ou qu... >Voir plus
Que lire après Stephanie Plum, tome 17 : Dix-sept ans de malheurVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Est-ce parce que, ces derniers temps, j'ai enfilé les tomes de Stephanie Plum comme d'autres, des perles ? Toujours est-il que cet épisode m'a moins enthousiasmé que d'habitude...
Et pourtant, il arrive encore moult malheurs aux voitures dont dispose La belle et que lui prête Ranger...
Et pourtant le choix est toujours aussi difficile entre Morelli et Ranger.
Et pourtant, la grand- mère de Morelli, veuve italienne en noir de la tête aux pieds jetant un sort à Stephanie, ajoute un peu de piment dans sa vie amoureuse, déjà, fort mouvementée .
Et pourtant : l'agence de cautionnement (explosée dans le 16° tome) n'est plus, mais elle renaîtra de ses cendres , en squattant le van de Mooner.
Et pourtant Lula est toujours aussi :
a/ grosse
b/ enveloppée
c/voluptueuse
(rayer les mentions inutiles... sous peine de se voir flinguée par Lula, avant la fin de ce billet) .
Et pourtant , alors que Stephanie se débat dans un conflit intérieur , entre ses deux hommes, sa mère lui en présente un troisième, plus "mariable" , en langage "Plumien" .
Et malgré tous ces "pourtant", je trouve que la série tourne un peu en rond, janet Evanovich répétant un peu trop les mêmes "recettes"...
Le tome 18 m'attend sagement, je vais laisser un peu se reposer les habitants de Trenton ( New Jersey- USA ) ; je reviendrais vers eux, lorsque je serais bien déprimée , à force de confinement ...
Je crois que la maison d'édition française, s'est arrêtée au tome 19...
( Il me semble que c'est un signe ! Tout me renvoie au COVID 19 !;-))

Challenge Mauvais genres 2020
Commenter  J’apprécie          372
Toujours! :
Toujours, les mêmes ingrédients: fun, délire, Ranger & Morelli (et dans ce tome... hehé!), Mamie Mazure, les parents, le boulots, Lula, les bras cassés, les vêtements de Lula, la poisse, les bagnoles, les gâteaux, les explosions de bagnoles, les DDC, pas de canard cette fois, mais un ours et bien d'autres choses...
Toujours génial, palpitant, drôle, amusant...
Toujours aussi bien écrit, toujours facile à lire, avec une qualité sans défaut, à l'identique.
Toujours un univers stable tout en étant renouvelé.
Toujours l'envie de partager: Mon mère et moi sommes fan depuis de nombreuses années, je l'ai fait découvrir à mon mari qui suit aussi la série, et ma mère m'a demandé de lui prêter les premiers tomes parce que son mari va voulu découvrir aussi à force de l'entendre éclater de rire en lisant cette série!
Commenter  J’apprécie          90
Le 17e tome des aventures de Stéphanie Plum est dans la lignée du 16e : recette connue avec ingrédients agréables.
Cette fois, l'agence de cautionnement pour laquelle Stéphanie travaille ayant brûlé, toute l'équipe se retrouve dans le camping car de Mooner, personnage loufoque et junkie, découvert dans un des tomes précédents. On imagine les possibilités comiques à partir de cette situation, alors qu'un tueur choisit l'emplacement de l'agence pour enterrer ses cadavres. C'est tout Stéphanie Plum : se retrouver au coeur d'une enquête peuplée de vrais méchants tout en enchaînant les scènes cocasses. Sans compter ses histoires d'amour qui n'avancent pas, ou qui avancent en parallèle ! Les fans apprécieront ce nouveau volume.
Commenter  J’apprécie          40
Toujours la même rengaine : Stephanie chasseuse de prime, accompagnée par Lula son encombrante partenaire qui hésite entre Ranger et Morelli.

J'espérais que Janet Evanovich retrouve ce je ne sais quoi qui faisait que les (environs) 10 premiers romans étaient addictifs. Cela fait maintenant plusieurs ouvrages que je m'ennuie un peu. Il se passe toujours à peu près la même chose et la passion n'y est plus. de plus, il ne se passe pas grand chose dans ce 17ème tome : Stephanie arrive à attraper des DDC à grand peine mais y arrive et quelques meurtres sont commis sans que le lecteur éprouve de la crainte pour son héroïne. En tout cas, c'est mon avis. Je suis heureuse cat il ne me reste plus que le 18ème tome à lire ainsi que les deux "hors série" étant donné que les éditions Pocket ne comptent plus traduire les tomes restants. Ils ont peu être eu le même sentiment que moi.
Commenter  J’apprécie          30
Encore une nouvelle aventure, le bureau a été détruit et ils travaillent dans un camping car. Toujours aussi distrayant et avec une enquête policière comme d'habitude ....
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
- Qu'est ce que je te sers ? Des cannolis ? Des biscuits italiens ? Des donuts ?
- Des donuts.
- Fourré à la crème vanille avec glaçage chocolat, fourré à la confiture, au glaçage citron, donut au chocolat, à la cannelle, aux myrtilles, à la citrouille et aux épices, glacé au chocolat, à la crème, au sirop d'érable ou une patte d'ours ?
Je me suis mordu la lèvre inférieure. Je les voulais tous.
Commenter  J’apprécie          141
Le problème, c'est que, dés que je me disais que me marier avec Morelli était tentant, Ranger s'insinuait dans mon esprit comme la fumée se glisse sous une porte fermée.
Commenter  J’apprécie          202
J'aime bien Mooner. Il est légèrement barré, mais gentil. Le problème, c'est qu'il est un peu comme un chiot qui ne serait dressé qu'à quatre-vingt-dix pour cent. Il y a toujours le risque qu'il fasse pipi sur le tapis. Façon de parler.
Commenter  J’apprécie          140
- Prouver l'innocence des gens, ce n'est pas notre spécialité, m'a fait remarqué Lula.
La liste de nos spécialités n'était pas reluisante : détruire des voitures, manger des donuts, semer le chaos.
Commenter  J’apprécie          140
- Je devrais t'accompagner. T'as sûrement pas ton flingue. Et si on doit tirer sur quelqu'un, hein ? Tu feras quoi ?
- On ne tire pas sur les gens, Lula.
- Fais chier.
Commenter  J’apprécie          141

Video de Janet Evanovich (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Janet Evanovich
Interview de Janet Evanovich pour présenter son livre "sizzling sixteen"
autres livres classés : new jerseyVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (100) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
19990 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..