AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michael Moreau (Éditeur scientifique)Joyce Fante (Éditeur scientifique)Brice Matthieussent (Traducteur)
ISBN : 2267008386
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (01/09/1991)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
In 1979 John Fante told an interviewer, "I would have done anything to get the praise of H.L. Mencken." This collection of letters spans a twenty-two year period that saw Fante go from a sporadically published short-story writer to a full-fledged novelist and screenwriter. Mencken, who was editor of the American Mercury and an influential social critic of the time, provides a sharp, dry contrast to Fante's effusiveness. The letters begin with short but polite reject... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bruno_Cm
  13 avril 2014
Merci internet qui permet de trouver beaucoup plus facilement des livres (devenus) trop rares.
Ce livre-ci est un livre trop rare. Si vous êtes un fan de John Fante, il vous démontrera à quel point l'homme ressemble à son personnage. Avec tous ses défauts pathétiques et sa sensibilité originale et si drôle. J'ai été particulièrement touché par ses rapports avec son père. Ici il s'agit d'un échange épistolaire avec son Dieu dans l'édition et l'écriture : Mencken. (Qui parsème (dans quelques-uns de) ses autres ouvrages.)
Mencken est calme, bienveillant, concis et net, ce qui apporte un joli contrepoids à la folie Fante.
Attention, il y a beaucoup de références à d'autres auteurs ou aux figures contemporaines de cette époque, et qui peuvent un peu faire lâcher la rampe. Mais si vous êtes fan, vous êtes fan et donc vous aimez.
J'ai mis quatre étoiles parce que, fan. Mais ce livre objectivement n'est pas un indispensable et n'est certainement pas le Fante de référence pour le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kanterror
  14 février 2012
Véritable parcours du combattant pour mettre la main sur ce bouquin, épuisé depuis belle lurette (merci les médiathèques, comme souvent). Pas grand chose à dire sinon que Fante est le héros / le hérault de la littérature du 20e siècle. John Bandini et Arturo Fante sont aussi épiques que Mencken est classieux. Une sacrée correspondance pour un sacré bonhomme
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Fiona-thoustraFiona-thoustra   21 février 2012
J'ai la ferme intention de devenir un jour le directeur de l'American Mercury. Vers l'âge de quarante ans, je crois que j'aurai les compétences nécessaires. Cela sous-entend beaucoup de travail, si bien que je m'y applique consciencieusement ; à moins que la mort ou la cécité ne l'en empêche, un homme peut abattre un travail gigantesque en vingt ans, et je ne connais vraiment aucune raison de me tenir à l'écart de ce poste dans une vingtaine d'années. Je songe avec beaucoup d'amusement que la revue que je dirigerai refuse régulièrement mes textes, mais je ne souffre pas pour autant d'illusions de grandeur.
Le seul problème, c'est que, si jamais vous décidiez de plaquer votre boulot, la revue risquerait de se casser la figure ; alors, pour l'amour du ciel, accrochez-vous encore un peu. Mettez-bien vos protège-chaussures et boutonnez votre manteau jusqu'au cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   12 avril 2014
Mardi 26 juillet 1932
Cher monsieur Mencken,
Merci beaucoup pour vos commentaires sur ma dernière nouvelle. Je les respecte et vous en suis reconnaissant. J'imagine que je devrais me décourager, mais ce n'est pas le cas.
Je vous joins une ultime tentative avant de prendre un camion pour rentrer chez moi. A mon avis, ma dernière mouture est si parfaite qu'elle sera refusée. Je veux dire par là que je n'ai pas conscience du moindre défaut dans cette nouvelle, ce qui signifie que j'ai encore une fois manqué le coche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_CmBruno_Cm   12 avril 2014
[Fante] Avant que vous n'ayez refusé ma nouvelle, ou après, je serai très heureux que vous me dédicaciez cette photo. Ce portrait de vous est l'un de mes biens les plus précieux. Il est froissé parce que je l'ai longtemps conservé dans ma poche, et il est mal encadré parce que ce travail fut exécuté par une institutrice ivre.
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_CmBruno_Cm   13 avril 2014
[Mencken] Pourquoi utilisez-vous un papier aussi bizarre ? Chaque fois que vous causez le moindre inconfort, aussi minime soit-il, à un lecteur de manuscrits, vous diminuez d'autant vos chances d'acceptation. Il préfère de loin le papier à lettres de format ordinaire. Vous penserez peut-être qu'il s'agit là de broutilles, mais ce sont en fait des détails très importants.
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   13 avril 2014
J'adorais entendre [mon père] jurer, et je vous garantis qu'il jurait comme un troupier. Autrefois, il se bagarrait souvent, il rentrait à la maison avec un oeil au beurre noir et la chemise déchirée, mais maintenant tout ça c'est du passé. Il a tout arrêté. Il a cessé d'exister. Il se ronge les sangs pour moi ; ouvertement, je veux dire.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de John Fante (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Fante
MON CHIEN STUPIDE – Bande-annonce officielle – Yvan Attal / Charlotte Gainsbourg (2019)
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Demande à la poussière" de John Fante

En quelle année a été publié le livre de John Fante aux USA ?

1935
1939
1945
1951

15 questions
116 lecteurs ont répondu
Thème : Demande à la poussière de John FanteCréer un quiz sur ce livre