AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700256743
Éditeur : Rageot Editeur (17/10/2018)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Tu peux partir, June, tu peux refuser d'apprendre à te servir du Souffle.
Mais c'est ton héritage. Cela te rattrapera toujours. - Mon héritage ? Et si je n'en veux pas, moi, de cet héritage ? Il y a encore quelques mois, ma vie était simple. Mais depuis que j'ai découvert ce pouvoir qui pulse en moi, tout a basculé. On me dit que je suis la dernière héritière des Sylphes, et que je suis la seule à pouvoir rétablir l'harmonie dans le monde. Une quête dangereus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
Archessia
  26 janvier 2012
June et son frère Locki sont orphelins. Leurs parents ont péris dans un incendie alors qu'ils étaient encore de tout jeunes enfants. Ils vivent maintenant avec leur Tante ... dans un bordel.
Au fil des ans, ils se sont habitués à cet étrange endroit où l'on ne s'attend pas vraiment à trouver des enfants.
Maintenant adolescente, June découvre tout les jours avec horreur qu'elle ne peut plus se comporter en petite fille, surtout quand un homme important semble avoir fait d'elle sa nouvelle "proie".
Hors de question que sa tante ne la loue de la sorte, alors, accompagnée de son frère, la jeune fille fuit, pourchassée.
Ce qu'elle découvrira en dehors des murs de la Ville dépasse de loin tout ce qu'elle aurait pu imaginer.
Sa propre existence va être chamboulée, et elle devra faire face à ce qu'elle est réellement.

Voilà un bien joli livre ! La couverture donne d'ailleurs le ton, avec ses couleurs toutes douces, une ambiance très "nature".
Nature dont il est fortement question ici, puisque l'on apprend dès le début que, lorsqu'elle n'était encore qu'un bébé, June a reçut l'esprit de la dernière des Sylphides qui se mourrait contre un arbre.
Ce Souffle, la jeune fille n'en découvrira l'existence que bien des années plus tard, et dans des circonstances bien sombres.

June nous apparaît directement sympathique, avec son caractère fort, un peu tête brûlée. Avec son frère, ils aiment se balader sur les toits en cachette, et ils ne sont pas les derniers pour s'amuser et faire les 400 coups.
Tant que je parle de la présentation des personnages, je dois dire qu'un détail m'a quelque peu fait tiquer, surtout au début. Locki a un peu plus de 13 ans, et il parle parfois comme un érudit. Bon, j'exagère un petit peu, mais sérieusement, pas énormément.
Même si nous sommes ici dans un autre monde ou une autre époque, je trouve ça un peu étrange qu'un garçon de son âge utilise un vocabulaire par moments aussi recherché. Heureusement, cette impression disparaît au fil de la lecture, j'ai vite fait de mettre l'âge de Locki de côté.
Un autre point qui m'a décontenancée, c'est de ne pas réussir à fixer l'histoire de façon temporelle. Selon quelques indices semés dans le livre, j'aurais tendance à croire que cela se passe dans un futur assez lointain, mais je dois bien avouer que ce n'est pas évident à déterminer. Non pas que cela soit véritablement important à proprement parler, c'est juste que ça m'a un peu perturbée parfois, de ne pas savoir vraiment de quel genre était le bouquin.
Au final, je pense que je le décrirais comme une dystopie fantasy teintée de contes de fées.
Ouais, voilà, je crois que c'est bien

Il est très agréable de faire la connaissance de June et de voir un peu sa vie dans la Ville. Ca a quelque chose d'apaisant, de très calmes, surtout les scènes où elle se retrouve sur les toits. Elles sont tellement bien écrites, tellement imagées, que l'on a aucune difficulté à voir le décors de ses propres yeux. On sentirait presque le vent sur notre visage.
Une fois que la menace commence à se faire sentir au-dessus de la jeune fille, on ressent immédiatement la tension qui l'enserre, et le rythme de l'histoire augmente d'un cran.
La fuite et la découverte de ce qu'il se trouve au-delà des murs de la Ville est intense, et on a à peine le temps de souffler pour se poser des questions !
Nous entrons après ceci dans la seconde partie du récit, pleine de magie et d'enchantement, mais encore plus imprégnée par le danger.
J'ai également beaucoup aimé lire cette partie, qui met plein d'étoiles dans les yeux (bon sang, ces décors !!). le seul point négatif dont je parlerais est que, un peu trop souvent, il y a des répétitions, des lenteurs dans la narration. Après des passages où l'on découvre plein de choses, il y a des paragraphes entiers où l'on tourne un peu en rond, où l'histoire stagne un peu.
C'est dommage, mais heureusement ça ne dure jamais bien longtemps et on reprend assez rapidement le fil des évènements.

J'ai aimé le monde créé par Manon Fargetton, l'univers et les légendes Sylphes sont bien pensées et bien expliquées, et c'est juste magique de découvrir un nouveau secret de cet étrange peuple.
L'auteur nous offre une écriture toute aussi magique que le monde qu'elle a créé, et on se laisse bercer par la poésie qui se dégage de sa plume, sous forme de descriptions, de chansons, de déclarations ou de mythes contés.
Un style frais, aérien, délicieux mélange de doux et intense qui chante sur les pages, il se marie parfaitement à cette histoire de Souffle et de bruissements dans les feuillages.
C'est un livre dans l'ensemble très agréable qui, bien que contenant quelques points noirs, arrive à les faire oublier grâce à ses nombreuses qualités.
Il éveille les sens et la curiosité, et je me demande vraiment ce qui nous attend dans le deuxième tome, surtout après un final tel que celui-ci !
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
EloDesigns
  12 mars 2012
Voilà un livre qui me tentait depuis sa sortie et que j'avais vraiment très très hâte de lire. La couverture est absolument sublime et la quatrième de couverture donne vraiment envie de découvrir cette histoire. A l'intérieur, une superbe page avec une spirale en illustration délimite chacune des trois partie du livre. Que dire de plus, puisqu'avant même d'avoir lu le livre, je suis séduite? Une fois lu c'est encore plus, je suis séduite, sous le charme, conquise, en bref, c'est un véritable coup de coeur!
L'intrigue du livre repose sur la découverte, l'acceptation, l'apprentissage et la maîtrise de la véritable nature du personnage principal, June. Ce qui change dans ce roman et en fait une histoire originale, c'est bien sûr l'histoire en ele-même mais aussi les créatures fantastiques représentés à l'intérieur tel que les Sylphes mais aussi l'univers absolument unique en son genre dans lequel le récit évolue. Les thèmes abordés sont divers et variés puisque nous avons un peu de politique, un peu de relations familiales avec la perte d'être chers, la relations entre frères et soeurs mais aussi et surtout, la capacité à se débrouiller, à survivre et à se soutenir les uns les autres.
Le personnage principale est June et c'est un personnage que j'ai adoré de bout en bout. C'est une jeune adolescente et pourtant, elle est très mature. Elle et son frère ne vivent pas dans un environnement des plus favorable pour des adolescents mais ils s'en accommode et le vivent très bien. June va voir sa vie devenir complètement chamboulé, bouleversé très rapidement par un évènements difficile et elle va devoir se débrouiller pour tout quitter et apprendre à survivre. Elle va aller de découverte en découverte mais assumera et affrontera les évènements jusqu'au bout avec beaucoup de courage. Elle va beaucoup évoluer tout au long du récit et gagner encore plus en maturité. Son petit frère, Locki, est le second personnage principale et il est vraiment touchant. Il est prêt à tout pour rester avec sa soeur et l'aidera coûte que coûte dans ses quêtes. Abandonnant la vie qu'il menait, il va la suivre et rester à ses côtés tout au long du roman pour aider sa soeur et plonger avec elle dans un univers qu'ils étaient loin d'imaginer.
Autre personnages, Johannes et Nanou, qui font un peu figure paternelle et maternelle de substitution dans le roman. Ce sont des personnages que j'ai beaucoup aimé pour leur tendresse, leur affection et leur loyauté. Beaucoup d'autres personnages secondaires gravitent autour de June et Locki mais ils sont tous important et apportent chacun leur contribution à cette merveilleuse aventure. Les personnages de ce livre sont résolument attachants et ne laisse pas indifférent.
Le récit se déroule dans un monde comme le notre mis à part la disposition des villes, les dangers et la politique. La narratrice est June et j'ai adoré avoir son point de vue, connaître ses pensées et ses sentiments par rapport à tout ce qu'elle devait vivre et encaisser malgré elle. le vocabulaire est riche et accessible puisque même si une ado est la narratrice le langage est plus que correcte et en même temps très accessible. La plume de l'auteur est fluide et envoûtante. Chaque mot, chaque phrases, chaque chapitres de ce livre m'ont fait vibrer, rêver, voyager… Ceux qui me connaissent savent que ce que j'aime avant tout dans un roman, c'est sa capacité à me faire rêver et à me sortir de mon quotidien. Avec ce roman c'est chose faite! J'ai été happé par le récit dès les premières pages et j'ai évolué dans une véritable bulle de bonheur tout au long de ma lecture. En plus de me faire rêver, le récit m'a aussi fait ressentir une farandole de sentiments différents et m'a fait vivre l'histoire aux côtés et en même temps que les personnages. L'histoire est prenante et passionnante mais aussi très originale et nous change vraiment de ce qu'on peut lire d'habitude. Il n'y a pas vraiment de temps mort ou de descriptions ennuyeuses puisque chaque évènements, chaque acte a son importance et l'action ainsi que les rebondissements sont bien présents! L'univers et l'atmosphère dans lequel le roman évolue, est à la fois complexe, travaillé et riche. Les créatures dont on parle, les Sylphes, sont originales et font rêver; elles sortent vraiment de l'ordinaire et nous entraîne vers de nouveaux horizons. Tout les ingrédients sont réunis pour que la magie opère.
Pour conclure, j'ai absolument adoré ce livre et c'est un grand coup de coeur pour moi! L'histoire est sublime, les personnages attachants et la plume de l'auteur captivante. Je vous recommande vraiment ce premier tome d'une trilogie qui promet d'être absolument géniale!
Lien : http://momentprecieux.fr/Des..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Hillel
  17 juillet 2012
Ce livre est tout simplement lyrique, une vraie poésie. Ce roman ne s'intitule pas le Souffle, ce roman EST le Souffle. Calme, serein, lent… La subtilité, la finesse de l'écriture de l'auteur apparaît comme un murmure à notre oreille.
J'ai eu l'impression que le style de Manon Fargetton, se mêlait, ou plutôt se fondait dans l'intrigue, pour ne faire qu'un. Cela ne m'était pas arrivé depuis très longtemps, peut être depuis ma lecture du Parfum de Patrick Suskind, véritable chef d'oeuvre où les senteurs transpirent à chaque page. Ici, tout n'est que douceur et volupté, tels les flux d'air qu'apprend à maîtriser l'héroïne. Ainsi le Souffle semble animer les mots, les phrases, les pages…
Les Souffle est un ouvrage hors du commun, on est loin, très très loin de ce qui se fait actuellement en littérature jeunesse…mais cela donne un bon coup de rafraîchissement. Beaucoup de descriptions, l'intrigue et les personnages prennent le temps… On débute avec l'impression de lire un roman dystopique, puis on se retrouve dans un endroit « féerique » complètement imaginaire…et on termine avec la nette impression de lire un roman de Fantasy.
Cependant , pour ma part, j'ai eu du mal à boucler ma lecture, j'ai trouvé trop de lenteur…je me suis ennuyée, notamment dans la seconde partie où il ne se passe pratiquement rien.
La première partie m'avait réellement charmée. On découvre June, une jeune fille recueillie avec son frère Locki, par sa tante, à la mort tragique de leurs parents. Ils vivent tous deux insouciants et inséparables, avec leur tante et « ses filles ». Oui, ils vivent au milieu de femmes, dans une maison close. Aussi, le jour où un client influent veut posséder June, elle se retrouve prise au piège. Elle et Locki quittent la ville et leur seule famille précipitamment. Ils sont poursuivis… L'étau se resserre, heureusement June entend un chant qui l'appelle…ce chant les mènera vers un refuge insolite, au coeur des nuages… Commence alors pour eux une nouvelle vie. Plus qu'une vie, une quête, car June apprend qu'elle est la clef de l'harmonie sur terre, dernière héritière du souffle, le pouvoir des Sylphes.
Le début de l'intrigue apporte son lot d'émotions, d'actions, de rebondissements…on est très vite embarqué et attiré vers ces jeunes héros malgré eux. Par contre dès la seconde partie les révélations mystiques arrivent, et j'avoue que j'ai eu du mal à avaler cette mythologie… Peut être, et certainement, car elle n'a rien à voir avec les éternels thèmes habituels. Ici, en même temps que June, on vit dans les nuages, on joue avec l'air et les arbres…on apprend à connaître le savoir des Sylphes. Alors certes c'est très poétique, original et doux, mais j'ai quand même eu l'impression de me retrouver dans une lecture très jeune, « au pays des Bisounours ».
La dernière partie nous amène un peu plus de piquant, de révélation, et enfin, une histoire d'amour…car oui, n'attendez pas une romance en premier plan, elle ne sera que secondaire. Mais il y en a quand même une très jolie.
En conclusion, un avis mitigé, mais la nette impression, que cette jeune auteur a du talent et qu'elle tente un peu l'impossible, amener les jeunes à lire de belles choses, plus que des choses qui ont déjà fait succès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LaChimere
  03 janvier 2016
Je dois dire que j'en attendais beaucoup du Souffle, car même si j'ai lu Aussi libres qu'un rêve il y a des années, j'en ai gardé d'excellents souvenirs.
Et bien, j'ai été déçue.
J'ai eu beaucoup de mal à accrocher à l'histoire. Une écriture à la première personne qui m'a tout de suite fait détester June, pour son côté instinctif et presque immature ; j'entrevoyais le reste de ma lecture comme celle des aventures "palpitantes" d'une ado pas comme les autres aux prises avec le sort du monde et ses états d'âmes de jeune fille… le schéma classique quoi. Mais comme de toute manière le bouquin n'était pas bien gros, et surtout parce que je n'aime pas abandonner un livre cause d'un mauvais début, j'ai persévéré. Fort heureusement : vers la moitié du roman environ, l'intrigue a finalement réussi à me charmer. Nous suivions le quotidien de June, mais quand celui-ci s'est trouvé chamboulé, je suis parvenue à prendre plaisir à ma lecture (rien de sadique…). Je dirais qu'elle aussi a évolué tout au cours de l'histoire, et comme l'écriture est à la première personne, elle a fini par mûrir au fil des épreuves, et cela s'est senti dans la narration. D'où mon revirement sûrement, car ceux qui me connaissent savent que j'ai en horreur les romans d'adolescents en crise existentielle et les "histoires d'amour prévisibles".
L'un des trucs qui m'a aidée à poursuivre ma lecture, c'est sûrement "l'établissement". C'est ainsi qu'est d'abord présenté la maison close de Nanou ; mais je ne vous spoile rien, la chose est très vite dévoilée, et c'est quelque chose que je tenais à souligner. Je trouve très bien pensé d'utiliser cet élément pour briser l'image des prostituées qui obnubile la conscience générale : celle de femmes superficielles, faciles et sans valeurs. La vérité est tout autre, et même si ce n'est pas vraiment dans notre monde, Manon Fargetton le montre bien dans June, au travers des yeux innocents de son héroïne, qui a côtoyé des catins (si je puis dire, je manque de synonymes) depuis sa plus tendre enfance, et les connaît par coeur. Vivre dans pareil établissement pourrait sembler nocif pour des enfants, mais il y a aussi de bons côtés, qui peuvent être moins évidents, et la plume de Manon Fargetton le fait remarquer avec justesse et candeur.
En parlant du monde dans lequel évoluent nos protagonistes… C'est un univers que je trouve de plus en plus dans la fantasy ces derniers temps, que je qualifierais instinctivement de fantasy "fraîche", "sensorielle" ; c'est ainsi que je la décris le mieux, et il m'est dur d'expliquer cette atmosphère. C'est une fantasy moderne, qui valorise non plus les elfes, les nains, les combats et les dragons mais la magie, la mère Nature et les peuplades qui vivent en harmonie avec elle. Ça vous semble être des critères trop spécifiques ? Vous seriez surpris. Je peux vous citer de mémoire la trilogie Souvenirs perdus de Samantha Bailly (chronique disponible ici), qui m'a beaucoup fait penser, de par son atmosphère justement, à June. Cet univers n'est pas totalement étranger au nôtre ; mais je ne veux pas trop vous en dire, ce serait un petit spoil quand même. Pour les avertis, disons qu'il semble un peu commun à celui de la série Les Eveilleurs de Pauline Alphen : ces deux univers ont un lien avec notre monde. Je vous laisse deviner lequel, mais c'est un détail important, qui sert lui aussi souvent à cette "fantasy fraîche/sensorielle". Dernier détail dessus, j'ai beaucoup apprécié le manichéisme (autant que je puisse apprécier du manichéisme) chaos/harmonie : c'est un peu original, on sort du plan classique Lumière/Ténèbres, et ce n'est certainement pas pour le déplaire. Qui sait, soyons fous, peut-être qu'un jour on s'en sortira même sans manichéisme.
Maintenant, les personnages ! Déjà je voulais souligner les prénoms suivants : Jonsi, Locki, June. C'est beau et original, quand les autres prénoms m'ont moins plu ! J'approuve, surtout Jonsi. Je ne sais pas d'où il sort celui-là, mais je l'adore.
Et Jonsi ne se contente pas d'avoir un beau prénom ! C'est de loin mon personnage préféré. J'adore les poètes pacifistes comme lui, alors dès que June a commencé à y faire allusion, j'ai senti l'attrait monter… je n'ai pas été déçue pour ça. Je pressens en lui un grand potentiel, et j'espère qu'il s'avèrera d'une importance cruciale pour le reste de l'histoire – peut-être cache-t-il quelque sombre secret derrière sa bouille d'ange, ce serait super…
Intéressés par le reste de ma chronique ? C'est par ici : https://lemondefantasyque.wordpress.com/2016/04/19/june-de-manon-fargetton/
Lien : https://lemondefantasyque.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alittlematterwhatever
  27 septembre 2014
Le roman de Manon Fargetton a vécu une aventure à lui seul. J'avais lu le premier tome de June à sa sortie en janvier 2012. J'avais enchaîné sur la suite en octobre et puis, plus rien : pas de troisième tome, pas de conclusion ! Heureusement, Manon n'a pas lâché l'affaire : alors que la série était parue initialement chez Mango, la voici de retour aux éditions Rageot, et ce pour le plus grand plaisir des fans de la saga. June trouve donc un nouveau souffle (ah ah) puisque les deux tomes déjà parus ont été retravaillés. Une occasion pour moi de redécouvrir la série !
Contrainte de quitter la ville qui l'a vu grandir, June découvre qu'elle possède le Souffle, un pouvoir mystérieux que lui a confié la dernière Sylphe avant de disparaître. Alors que le Chaos menace de faire sombrer le monde, l'adolescente doit apprendre à maîtriser son don pour faire face à de nouvelles responsabilités !
Si j'avais déjà beaucoup aimé June lors de sa sortie, j'ai adoré sa relecture. Je ne vais pas vous refaire une chronique complète puisque je l'avais déjà fait en 2012 mais j'ai retrouvé les mêmes sentiments et je me suis rendue compte que June m'avait vraiment manqué.
EXTRAIT Je n'ai jamais voulu ce genre de destin, en pleine lumière. J'ai tant de fois souhaité passer inaperçue... Non, je ne suis pas honnête. Il y a toujours ce rêve qui bourdonne au fond de moi : le rêve d'être quelqu'un de spécial, d'important. C'est pareil pour tout le monde, pas vrai ? Les gens font semblant d'être "comme les autres". En réalité, chacun étouffe en silence son individualité pour ne pas sortir du rang, parce que le rang est si rassurant qu'il est plus simple d'y rester.

J'ai trouvé que cette nouvelle version de June était beaucoup plus fluide : le texte a été retravaillé et ça se sent. le style est plus léger, ce qui rend la compréhension plus facile. le rôle des sylphes, des veilleurs, le pouvoir de June, tout semble avoir gagné en clarté. Et si certains morceaux de phrases ou certains passages ont été supprimés, la poésie que j'avais tant aimée est toujours bien présente. L'univers est toujours aussi riche même si le texte a été un peu simplifié. L'intrigue quant à elle est toujours aussi développée !

J'ai hâte de me replonger dans le tome 2 avant de découvrir enfin le tome trois qui sortira le 1er octobre !
Lien : http://alittlematterwhatever..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Ricochet   18 septembre 2014
L’univers créé est suffisamment novateur et maintient l’intérêt. On regrettera plutôt un manque de cohésion interne, globale.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Lady_KLady_K   25 mai 2012
- ... Ah oui, je vois. Vous voulez dire que là-dessus non plus vous ne pouvez pas me donner de précisions, et que moi seule je peux trouver comment me servir de ce truc qui m'a été donné, parce que aucun humain avant moi n'a été dans mon cas, que donc personne ne sait de quelle manière je pourrais m'y prendre, et bla bla bla... C'est ça ?
Il penche la tête sur le côté, visiblement partagé entre l'amusement qui le gagne et le souci que lui cause la seule réponse qu'il peut me donner.
- Exactement, dit-il.
- Génial. Bonjour le coup de main. « Alors, tu es l'être-réceptacle, tu dois réactiver les Sources, et maintenant démerde-toi ! » Merci les gars, super...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
domisylzendomisylzen   09 octobre 2018
Les filles m'ont appris à ne pas avoir honte des larmes. Il faut laisser sortir la peine, sinon elle te mange en dedans et la douleur finit par te grignoter.
Commenter  J’apprécie          240
RebelleReaderRebelleReader   26 mai 2016
Quoi que l'on puisse penser de la race humaine, toute imparfaite qu'elle soit et capable des pires horreurs, et quand bien même nous "oublierons" la Mission -ce qui est complètement insensé et absurde, entendons-nous bien !-, nous ne pouvons pas laisser l'humanité disparaître. Ce serait du gâchis. Elle n'a pas encore atteint son but.
Commenter  J’apprécie          80
HillelHillel   17 juillet 2012
« - June ? murmure-t-il, indécis face à mon silence.
Je me tourne vers lui, et la douceur de son regard balaye une bonne part de mes doutes. Ce que je veux, c’est lui. Lui tout entier. Il m’est urgent de l’aimer. Vital. Me sentant plus vulnérable que je ne l’ai jamais été, je dis :
- Aimer ? Montre-moi. »
Commenter  J’apprécie          50
RebelleReaderRebelleReader   26 mai 2016
Que quelque chose nous dépasse, oui, je le crois. D'une certaine manière, depuis que je suis ici, avec tout ce que j'ai appris, c'est plus que de la croyance: je sais que quelque chose nous dépasse. Peu importe le nom que nous lui donnons, que ce soit Dieu, la nature, ou bien l'invisible. Par contre, je ne crois pas que quelqu'un puisse décider pour tous les autres quel rapport nous devons entretenir avec cette... chose, quels mots nous devrions employer, quels gestes nous devrions faire, ni où et à quel moment. Cela ne regarde personne d'autre que nous-mêmes. Non?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Manon Fargetton (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manon Fargetton
Manon Fargetton nous parle de son adolescence et de son dernier roman paru chez Rageot, "Nos vies en l'air".
Voici le résumé :
??????
Mina et Océan. Ces deux-là se retrouvent par hasard sur le toit d'un immeuble parisien. Ils ont choisi le même spot, ce soir, pour en finir. mais leur rencontre bouleverse ce projet : ils décident de s'accorder la nuit dans la ville, ensemble.
Une nuit comme un sursis. Une nuit où tout peut arriver. Une nuit rythmée par les défis, les échos du passé et la liberté vibrante de l'inconnu.
Jusqu'à l'aube, qui sera l'heure de la décision...
Plus d'informations : https://www.rageot.fr/livre/nos-vies-en-lair-9782700259391
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le suivant sur la liste

Quel est nom de la clinique où se trouve Timothée?

La clinique des Colombes
La clinique des Pélicans
La clinique des Cigognes
La clinique des Vautours

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Le suivant sur la liste de Manon FargettonCréer un quiz sur ce livre
.. ..