AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
M.O.N.S.T.R.E. tome 1 sur 7
EAN : 9782700243086
208 pages
Rageot Editeur (19/03/2014)
3.57/5   52 notes
Résumé :
L’avion du milliardaire Darius Tindelli s’écrase en mer dans des circonstances mystérieuses. Milo, 16 ans, son unique héritier, est bientôt rejoint à Oxford par ses coéquipiers dans Chimera, un jeu en ligne où s’affrontent chasseurs et protecteurs de chimères. Qui a convoqué ces six adolescents qui viennent du monde entier ? Et dans quel but ? Grâce aux documents laissés par Darius, les héros découvrent l’existence d’une harpie vivante à Bangkok. Le jeu devient réal... >Voir plus
Que lire après M.O.N.S.T.R.E., tome 1 : Coeur de harpieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,57

sur 52 notes
5
4 avis
4
15 avis
3
9 avis
2
3 avis
1
0 avis
Cette saga m'intéressait énormément depuis qu'une amie l'avait lu et bien aimé. de plus, la couverture est juste magnifique ! D'ailleurs, je n'ai pas lu d'avis sur ce livre, juste le résumé, j'ai été très surprise de découvrir M.O.N.S.T.R.E. !

J'ai découvert que M.O.N.S.T.R.E. est en fait les initiales d'un groupe d'enfants, chaque enfant est lié à un monstre et à chaque tome, on va découvrir le monstre qui est rattaché à l'enfant ! Bref, de quoi nous plaire !!
Dans ce premier tome, on rencontre Milo qui est donc lié aux harpies – comme l'indique le titre du roman. Les sept personnages se sont rencontrés sur le jeu Chimera, au fil du temps, ils se sont tous liés d'amitiés. Mais voilà, un jour ils vont tous se retrouver au même endroit…

C'est une saga qui est Jeunesse, personnellement, j'ai trouvé quelques passages assez complexe, notamment au début entre l'histoire dans Chimera et la réalité. On s'y fait vite. C'est un livre qui se lit rapidement, l'auteur va droit au but et même selon les scènes ça va trop vite à mon goût. J'aurai bien apprécié rester un peu plus avec les personnages, mais vu que c'est un Jeunesse, je comprends le fait que l'auteur ne nous donne pas tellement de détails. de plus, le fait de n'avoir pas de renseignements excessif agit sur le rythme de lecture, on n'a pas le temps de s'ennuyer, l'histoire se déroule et les actions s'enchaînent.

Le jeu Chimera est mis en avant au début du roman pour expliquer l'histoire, les relations des joueurs et ensuite, on reste encré dans la vie réelle. Un peu dommage que le jeu soit mis de côté si vite, mais en même temps, comment les personnages pourraient alors que la vie réelle est plus mystérieuse après certaines découvertes ?
Bref, on découvre un nouvel univers remplie de monstres, l'intrigue est très prenante, les personnages sont tous intéressants, là on découvre Milo, son père est décédé et hérite d'une énorme fortune. Quand il dépense, il ne regarde même pas le prix…
Je me langui vraiment de découvrir les autres personnages et aussi les autres monstres ! D'ailleurs, je trouve qu'il n'y a pas assez d'informations concernant les monstres, j'espère qu'on en aura plus dans les autres tomes.

En conclusion, une saga que j'apprécie beaucoup ! le premier tome m'a bien pris dans l'histoire et je sens bien que la suite va être plus qu'attrayante. Personnages, monstres très intéressants, je me langui de découvrir ce qu'Hervé Jubert nous réserve par la suite !
Lien : http://livres-films-series.b..
Commenter  J’apprécie          170
Milo faisait de plus en plus de rêves, de mauvais rêves.
Ça n'était pas seulement le récent décès de Darius, son père. Ils en faisait souvent étant enfant.
Sa jambe plus courte le lançait également. Il ne s'en plaindrait pas à Dickens son majordome.
Onde l'avait entendu appeler sa mère à travers les murs de sa chambre. de mauvais présages ou de l'anxiété ?
Il devra se montrer plus discret à présent que ses compagnons de jeu sont invités à rester au manoir.
Rolf, Onde, Takiko, Emile, Nathan et Sam.
Qui les avait invité à venir séance tenante en son nom? Plus exactement sous les traits de son avatar du jeu Chimera.
Ensemble, ils découvrent les dernières volontés du défunt père richissime. Un élément du coffre-fort bien gardé des regards les conduit à un télescope pointé vers une tour à Bangkok.
Mais qu'est ce dans le ciel?
Un avion? Un oiseau? Mais c'est une Harpie!!
Les créatures du jeu Chimera existent vraiment ?!
: Cette série est interrompue mais le final existe et s'est rendu accessible par l'auteur Hervé Jubert par respect pour le lecteur qui se serait laissé prendre dans ses filets fantastiques.
Que dire du premier tome de la série M.O.N.S.T.R.E, les premières impressions?
Coeur de Harpie pose l'intrigue principale, présente les personnages les uns aux autres, dévoile la raison pour laquelle sept adolescents vivant aux quatre coins du monde se voient réunis à Oxford (Londres) en urgence, lâchant "femmes et enfants"- c'est une expression, mettant plutôt leurs projets d'étude de côté et leurs vies entre parenthèse dirions-nous- pour rencontrer un participant de jeu vidéo commun.
Les grands raccourcis adoptés pour le peu de pages du volume ne rendent pas toujours les choses évidentes ou crédibles mais c'est une histoire, laissons lui sa chance de nous emmener sur le terrain qu'elle a choisi.
M.O.N.S.T.R.E, c'est Milo de Londres, Onde de France, Nathan d'Ethiopie, Sam du Canada, Takiko du Japon, Rolf de Sarajevo et Emile d'Haiti. Chacun participe aux jeux vidéo en ligne Chimera, crée par les entreprises de Darius, le père de Milo. C'est un cadeau personnel qui est devenu un succès multimédia incontestable.
Ils sont, dans le jeu, les protecteurs de chimères, d'animaux fabuleux en voie d'extinction traqués par un camp opposé de chasseurs collectionneurs.
L'histoire concrètement commence avec le décès de Darius qui laisse un empire en héritage au jeune Milo et un secret défiant la raison. 
C'est là que les choses se compliquent. Des objets conservés dans un coffre-fort du manoir mène de façon énigmatique vers ce qui va faire le sel de la série. L'univers imaginé par ce père richissime pour occuper son fils indisposé d'un handicap physique va s'avérer inspiré d'une vérité vraie.
Les monstres existent, leurs protecteurs également et, nouvelle inquiétante, les chasseurs de monstres rares sont de la partie. Les bêtes ne sont pas dociles et apprivoisées, les protéger peut -être dangereux à plusieurs titres.
Deuxième élément intrigant, le groupe est sollicité d'urgence sur le temps du jeu par l'avatar de Milo mais il n'est pas à l'origine de cette réunion de révélations. Même si la quête fabuleuse et la protection de la faune extraordinaire vont transcender le jeu, le prolonger et faire adhérer de là assez facilement le groupe,il y a bel et bien une personne dans l'ombre qui tire les ficelles aussi favorablement soient elles. La chute du tome fera pardonner les grands raccourcis autour de l'action et de la psychologie des personnages. Il y a un joli potentiel entre les moyens financiers du héros Milo qui permettent tout et les nombreux éléments posés par l'auteur qui permettront de voir venir sur les prochains tomes. 
 
Commenter  J’apprécie          70
M.O.N.S.T.R.E a été une lecture agréable, mais à laquelle il manque beaucoup de choses. Je pense qu'il est difficile pour un tome d'introduction d'être complet lorsqu'il ne fait que 200 pages. le tout est un peu trop survolé et je suis rassurée d'avoir le second tome sous la main, parce que je n'ai pas passé assez de temps sur ce livre pour en garder un souvenir durable.


L'objet livre est magnifique, à commencer par la couverture réalisée par la talentueuse Magali Villeneuve, dont j'adore le travail. Je vous avouerais qu'elle est la principale raison de mon achat.


De plus, chaque lettre du mot M.O.N.S.T.R.E correspond à l'initiale d'un des héros de l'histoire. Ainsi, dans ce premier tome, on suit le personnage de Milo et le M du titre est différent du reste des lettres, personnalisé de façon à avoir un lien subtil avec le titre du roman et le personnage principal de ce dernier. Ayant déjà le tome 2 sous la main, j'ai pu constater que le O est cette fois la lettre plus travaillée et je pense pouvoir affirmer que ce sera le schéma suivi par l'ensemble de la saga. Enfin, sur le dos du livre, les initiales sont mises en avant histoire de former le mot MONSTRE une fois tous les tomes réunis. Il n'y a pas à dire, le livre et par extension le reste de la saga est superbe et me suffit déjà pour justifier mon achat. le format du roman est le même que celui des tomes de la saga A comme Association, un format entre le poche et le grand format, d'environ une vingtaine de centimètres.


L'histoire quant à elle, n'est pas déplaisante, pas plus que les personnages. Mais le tout manque de profondeur et de détails. Comme je le disais, ce premier tome fait 200 pages d'une écriture large adaptée à la jeunesse. Il doit nous présenter l'univers du jeu, ainsi que les sept héros que nous rencontrerons plus personnellement dans chacun des tomes. Malheureusement, tout va trop vite et c'est le principal reproche que je ferais au roman, mais je m'y attarderais plus tard.


Je reviens à l'histoire. On rencontre Milo, dont le père décède dans les premières pages du roman. le jeune homme se retrouve donc seul héritier d'un empire valant quelques milliards, et trouve du réconfort dans le jeu en ligne Chimera, dans lequel il fait partie d'un groupe célèbre : M.O.N.S.T.R.E, qui tient son nom des initiales de chacun des joueurs. Je me suis sentie dans mon élément, les notes en bas de pages étant pour moi superflues. Ces dernières expliquent pour ceux qui ne s'y connaissent pas certains termes propres aux MMORPG, aux jeux en ligne, et vous ne risquez pas d'être perdus. J'ai été ravie de ce début prometteur, mais malheureusement, le jeu prend une importance bien moindre par la suite.


Rapidement, le petit groupe vient à se rencontrer, en vrai, en personne. Ce moment est le plus déroutant du roman, le seul qui m'ait vraiment déçue par sa facilité. Après ça, tout s'enchaîne très vite pour les sept adolescents. Leur rencontre a été provoquée par un inconnu dont les motivations restent mystérieuses. J'ai apprécié le fait que les sept héros s'entendent et se complètent rapidement, se connaissant déjà à travers le jeu. Très vite, ils réalisent que Chimera est au coeur du mystère, et que ce dernier ne pourra être résolu que s'ils travaillent ensemble. le père de Milo, bien qu'absent, semble approuver cette idée et les encourager vers cette voie de façon subtile, mais je vous laisse le découvrir par vous-mêmes.


Le style est efficace, simple et accessible aux jeunes sans être enfantin ni désagréable. J'ai apprécié le fait que l'on se sente parfois plongé au coeur du jeu. Lorsque les jeunes communiquent informatiquement, la police est différente, et les dialogues prennent parfois l'apparence d'une conversation instantanée, d'un chat, qui replonge les héros et le lecteur dans l'univers du jeu.


Aussi, les cinquante dernières pages semblent s'enchaîner trop vite et la fin de ce tome n'apporte que peu de réponses. Et surtout, nous en apprenons très peu sur Milo, ce dernier étant le héros du tome introductif. J'espère en apprendre plus sur lui à travers les yeux des six autres.


Je n'ai aussi pas pu m'empêcher de bien regarder quel tome allait correspondre à quel personnage et je ne suis pas surprise que les deux derniers soient les deux qui m'intéressent le plus, car les plus mystérieux. Je suis cependant ravie d'enchaîner sur le personnage d'Onde, très ouverte et moins secrète que les autres, en espérant en apprendre plus grâce à elle.


Je suis plutôt satisfaite de cette lecture, agréable sans être prenante, et je suis curieuse de voir la suite. J'espère que l'auteur va rapidement entrer dans le vif du sujet et va espacer de façon égalitaire les révélations, pour ne pas tout nous lâcher dans le dernier tome. Ce tome-ci est donc un peu trop léger et ne nous révèle que peu de choses, mais je n'en ressors pas déçue et j'ai déjà commencé le tome suivant.
Lien : http://allison-line.blogspot..
Commenter  J’apprécie          60
A la mort bien mystérieuse de son père, Milo se retrouve à la tête d'un immense empire financier. Fan du jeu vidéo Chimera, un monde magique dans lequel il est l'un des protecteurs des créatures fantastiques, il voit sa vie basculer lorsque ses amis virtuels le rejoignent dans la réalité. le groupe MONSTRE (Milo, Onde, Nathan, Sam, Takiko, Rolf et Emile) est donc recréé mais dans quel but...
Un roman ados où l'aventure, l'amitié et le fantastique sont au rendez-vous.
J'apprécie ce style de récit qui mêle réalité et mythologie et même si dans ce premier tome beaucoup de questions restent en suspend, je dois dire que je me suis laissée embarquer dans cet univers.
Les membres du groupe MONSTRE apprennent à se connaitre, à vivre ensemble, eux qui ne se côtoyaient que dans la réalité virtuelle. J'ai trouvé le personnage de Dickens, en mentor placide et calme, très intéressant.
Un début de saga prometteur !
Commenter  J’apprécie          100
Merci à babelio et aux éditions Rageot pour ce livre. Une jolie découverte.

La couverture est superbe, elle brille avec des effets de relief et j'ai remarqué bien après qu'il y avait une chimère en arrière plan. Vraiment magnifique, on l'achèterai rien que pour la couverture.

Sinon, en ce qui concerne le contenu, c'est un livre d'environ 200 pages qui se laisse très facilement lire et l'histoire est plaisante.
Nous partageons la vie de Milo, un jeune héritier et de sa bande d'amis virtuels qui ne tarderont pas à devenir bien réels.
Nous avons donc 7 personnages principaux, 7 "MONSTRE" avec des personnalités différentes, des histoires à découvrir et approfondir donc encore beaucoup de pages à lire en perspective.

Dans ce tome 1, nous suivons donc la mise en place de l'histoire et ce qui me dérange un peu en fait dans ce livre c'est qu'il donne l'impression de ne se résumer qu'à ça. Nous n'avons pratiquement aucune réponse à nos questions et cela fait plus penser à un premier gros chapitre d'un livre qu'un livre en lui même.

Donc on termine avec un arrière goût de trop peu et à cette allure c'est à se demander combien il y aura de tomes...
Mais j'insiste bien malgré cela que le contenu est très prometteur, l'histoire un peu fantastique bien entendu mais rendue dans la limite du réel, du possible. On pourrait commencer ce livre par un "Et si...", et si c'était possible, et si cela existait réellement. L'auteur nous amène un peu de magie dans notre réalité tout en essayant de rester plausible et pas trop surréaliste.

Au final, je ne sais pas combien nous coûtera cette série mais si elle ne se prolonge pas éternellement, je pense que ça vaudrait le coup de suivre l'aventure.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Milo poste le message avec un rire machiavélique.
- Le créateur de monstres a encore frappé ! exulte-t-il sur un ton de savant fou.
Le téléphone interne l'arrache à son délire. La loupiote sur le cadran indique que l'appel vient des cuisines.
- Oui ? demande Milo, onctueux.
- Dickens aimerait savoir s'il faut vous envoyer une invitation, un comité d'accueil ou des majorettes ? (La gouvernante énumère les possibilités sans une once de chaleur dans la voix.) Conrad Gessner veut vraiment vous voir.
- C'est bon. J'arrive.
Commenter  J’apprécie          40
L'arène est comble. Joueurs et PNJ (non joueur), chasseurs et protecteurs garnissent les cinq niveaux de gradins. Au centre de l'arène parsemée de ronds de sable vitrifié, une créature effarante tourne sur elle-même en soulevant des nuages de poussière numérique. Tête d'aigle sur corps de lion. Oreilles de cheval. Ailes liées contre les flancs. Griffes noires recourbées.
Un griffon. Le mot est sur toutes les lèvres. Un griffon a été ramené par navire d'Hyperbordée. Les joueurs sont venus le voir, le sentir, l'entendre glatir et rugir à la fois. Ils sont aussi venus admirer celle ou celui qui parviendra à le dompter.
Commenter  J’apprécie          10
Si on lui avait demandé de décrire son géniteur d'un mot d'un seul, il aurait répondu : speed. Darius Tindelli volait d'une capitale à l'autre, montait des usines tutoyait les hommes politiques et les vedettes du show-biz, s'exprimait devant des parterres de journalistes, partait avec son piper.
Speed et absent.
Commenter  J’apprécie          20
À part un empire, mon père ne m’a pas confié grand-chose, lâche Milo avec un pâle sourire.
Commenter  J’apprécie          60
Milo fait partie du groupe M.O.N.S.T.R.E composé de sept joueurs. Et beaucoup se demandent comment le commando de protecteurs de chimères, célèbre pour ses coups d'éclat, va réussir à s'emparer du griffon.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Hervé Jubert (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Jubert

Hervé Jubert et la série Monstre aux éditions Rageot
Présentation de Monstre, la nouvelle série d'Hervé Jubert, au Salon du livre de Paris 2014.
autres livres classés : mythologieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (117) Voir plus



Quiz Voir plus

Les aventures de Blanche (Hervé Jubert)

Quel métier exerce Gaston Loiseau (l'oncle de Blanche) ?

Commissaire à la Sûreté
Professeurs des écoles
Boulanger

7 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Blanche ou la triple contrainte de l'enfer de Hervé JubertCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..