AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782844854308
224 pages
Allia (09/04/2012)
4/5   4 notes
Résumé :
Voici un document d'une rare précision sur la Seconde Guerre mondiale. César Fauxbras rapporte tous les menus faits de la vie quotidienne, de l'augmentation du prix du tabac ou du timbre au prix Goncourt. Il parle de lui comme de l'état du monde. Ce sont cinq années de sa vie, à la lumière des nouvelles relatées par la presse. Fauxbras commente l'actualité, sans jamais se départir de l'humour : on retrouve aussi l'anthropologue, qui note ce qu'il lit ou entend, à la... >Voir plus
Que lire après Le Théâtre de l'occupationVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Certes pas un ouvrage majeur que ce livre qui ne cherche nullement à se poser en œuvre littéraire; il s'agit bien d'une sorte de journal, rendant compte régulièrement , presque au jour le jour, de cette période peu glorieuse qui va en France de fin 1939 à fin 1944, bref l'occupation et la collaboration pétainiste. Les multiples crapules de ce temps, si favorable aux opportunistes, sont souvent citées nommément; ce qui n'a pas empêché que certains ornent encore le nom de nos rues et de nos boulevards puisque, dès 1943, les plus "habiles" préparaient déjà leur reconversion à la "résistance". On notera les belles proclamations patriotiques et franchouillardes de tous ces braves gens, en provenance de tous les partis politiques, si prompts à trouver quelque bouc-émissaire à dénoncer pour couvrir leurs incuries et leurs compromissions. Mais, curieusement, cet embrouillage, cet enfumage permanent de toutes les réalités, rappelle quelque chose de beaucoup plus contemporain ... Allez savoir pourquoi !
On notera aussi que Fauxbras ne put jamais trouver un éditeur acceptant de publier ce journal; qui dut donc attendre 2012 pour rencontrer un public.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
- 2 septembre 1944
On ne se doutait pas, à lire l'héroïque antifasciste Figaro, qu'en 41 il adorait son Pétain, et qu'il était avant-guerre l'organe de "l'élite" fasciste. (...) Il est question de désarmer les FFI. Dangereux pour les bourgeois les FFI, avec leurs armes ! Fini de rigoler ! Le populo va se faire baiser, une fois de plus.
Commenter  J’apprécie          20
Temps pluvieux sans pluie.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : biographieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1734 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}